RED Hydrogen One : prise en main du smartphone à écran holographique (vidéo)

Le par  |  2 commentaire(s) Source : The Verge
RED Hydrogen

Attendu pour août 2018, le smartphone Hydrogen One de RED fait encore parler de lui avec une première prise en main, de quoi juger cet ovni équipé d'un écran holographique.

Le smartphone Hydrogen One de RED a fait le pari d'un affichage "holographique" c'est à dire donnant l'illusion d'observer des objets virtuels en trois dimensions, un appareil mobile très atypique donc, d'autant plus que RED souhaite y intégrer l'enregistrement direct de vidéos holographiques 4V.

RED Hydrogen

Notre confrère de The Verge a pu approcher l'Hydrogen One lors d'une récente présentation officielle aux USA et il est bien réel ! Nous étions en effet nombreux à douter de ce produit lorsqu'il avait été annoncé en août 2017, mais il est clairement aujourd'hui devenu réalité puisque notre confrère a pu tester une version fonctionnelle du smartphone (voir vidéo ci-dessous) qui est selon lui vraiment convaincant, bien plus par exemple que le Fire Phone d’Amazon qui intégrait de la 3D à son affichage.

  

Selon lui il s'agit bien d'un hologramme, avec une image qui ne sort pas vraiment de l'écran mais la sensation de profondeur est toutefois bien ressentie, largement plus qu'avec tout autre smartphone à écran 3D déjà produit. Petit bémol, toujours selon lui, cette fonctionnalité si novatrice fut-elle, ne justifierait l’achat d’un tel appareil.

Pour rappel, la version aluminium du smartphone devrait être vendue 1195 $ (1020 €) et la version titanium à 1595 $ (1350 €).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2014311
"prise en main"

Pour de la "prise en main", c'est carrément une prise en main, sans démo technique ni rien xD
Le #2014384
cest quoi cette video de merde et ce reporter de merde ?
on a vu que la tranche du gars et le dos du telephone
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme