400mm f/0.9

Le
benoit
http://www.astro.yale.edu/dragonfly/


Le réseau téléphonique* des libellules

Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface. Actuellement, Dragonfly est composé de dix téléobjectifs Canon
400 mm qui, lorsqu'ils fonctionnent ensemble, équivalent à un système
f/0,9. L'optique rapide combinée à un large champ de vision et à des
revêtements nanofabriqués avec une structure de sous-longueurs d'onde
sur les éléments optiques, conçus pour supprimer la lumière diffusée,
permettent à Dragonfly de sonder efficacement l'univers des surfaces à
très faible luminosité. Le Dragonfly a été mis en service en 2013 et est
hébergé à l'observatoire New Mexico Skies. Pour plus de détails, voir
Abraham & van Dokkum (2014).

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

* Bin oui, il a pensé à une faute d'orthographe « telephoto » au lieu de
« telephone ».

--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdd
Le #26538808
Le 22/02/2020 à 13:33, Benoît a écrit :
http://www.astro.yale.edu/dragonfly/
Le réseau téléphonique* des libellules
Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface. Actuellement, Dragonfly est composé de dix téléobjectifs Canon
400 mm qui, lorsqu'ils fonctionnent ensemble, équivalent à un système
f/0,9. L'optique rapide combinée à un large champ de vision et à des
revêtements nanofabriqués avec une structure de sous-longueurs d'onde
sur les éléments optiques, conçus pour supprimer la lumière diffusée,
permettent à Dragonfly de sonder efficacement l'univers des surfaces à
très faible luminosité. Le Dragonfly a été mis en service en 2013 et est
hébergé à l'observatoire New Mexico Skies. Pour plus de détails, voir
Abraham & van Dokkum (2014).
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
* Bin oui, il a pensé à une faute d'orthographe « telephoto » au lieu de
« telephone ».

:-)
deepl n'en reste pas le meilleur système actuel de traduction :-)
jdd
--
http://dodin.org
efji
Le #26538829
Le 22/02/2020 à 14:45, jdd a écrit :
Le 22/02/2020 à 13:33, Benoît a écrit :
http://www.astro.yale.edu/dragonfly/
Le réseau téléphonique* des libellules
Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface. Actuellement, Dragonfly est composé de dix téléobjectifs Canon
400 mm qui, lorsqu'ils fonctionnent ensemble, équivalent à un système
f/0,9. L'optique rapide combinée à un large champ de vision et à des
revêtements nanofabriqués avec une structure de sous-longueurs d'onde
sur les éléments optiques, conçus pour supprimer la lumière diffusée,
permettent à Dragonfly de sonder efficacement l'univers des surfaces à
très faible luminosité. Le Dragonfly a été mis en service en 2013 et est
hébergé à l'observatoire New Mexico Skies. Pour plus de détails, voir
Abraham & van Dokkum (2014).
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
* Bin oui, il a pensé à une faute d'orthographe « telephoto » au lieu de
« telephone ».

:-)
deepl n'en reste pas le meilleur système actuel de traduction :-)


Certes. Mais ça reste imparfait, voire charabiesque par moments :
"Dragonfly is a robotic, refracting multi-lens array optimized for the
detection of low surface brightness emission."
"Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface."
lentilles multiples réfractaires robotisé :)
Le reste est à l'avenant.
--
F.J.
jdd
Le #26538832
Le 23/02/2020 à 10:19, efji a écrit :
Le 22/02/2020 à 14:45, jdd a écrit :
Le 22/02/2020 à 13:33, Benoît a écrit :
http://www.astro.yale.edu/dragonfly/
Le réseau téléphonique* des libellules
Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface. Actuellement, Dragonfly est composé de dix téléobjectifs Canon
400 mm qui, lorsqu'ils fonctionnent ensemble, équivalent à un système
f/0,9. L'optique rapide combinée à un large champ de vision et à des
revêtements nanofabriqués avec une structure de sous-longueurs d'onde
sur les éléments optiques, conçus pour supprimer la lumière diffusée,
permettent à Dragonfly de sonder efficacement l'univers des surfaces à
très faible luminosité. Le Dragonfly a été mis en service en 2013 et est
hébergé à l'observatoire New Mexico Skies. Pour plus de détails, voir
Abraham & van Dokkum (2014).
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
* Bin oui, il a pensé à une faute d'orthographe « telephoto » au lieu de
« telephone ».

:-)
deepl n'en reste pas le meilleur système actuel de traduction :-)

Certes. Mais ça reste imparfait, voire charabiesque par moments :
"Dragonfly is a robotic, refracting multi-lens array optimized for the
detection of low surface brightness emission."
"Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface."
lentilles multiples réfractaires robotisé :)
Le reste est à l'avenant.

je trouve pas si mauvais, tu aurais mis quoi, toi? la phrase initiale
n'est déjà pas terrible, ça veut dire quoi "refracting multi-lens"? il y
a des lentilles qui n'utilisent pas la réfraction? Je comprends bien que
c'est pour s'opposer à un télescope à miroir, mais "multi-lens system"
aurait bien suffit (et faut-il comprendre que "lens" c'est "objectif" et
pas "lentille")
le texte original aurait aussi pu s'écrire "surfaces with low
britghtness emission " ou simplement "low albedo"
jdd
--
http://dodin.org
benoit
Le #26538837
jdd
Le 23/02/2020 à 10:19, efji a écrit :
Le 22/02/2020 à 14:45, jdd a écrit :
Le 22/02/2020 à 13:33, Benoît a écrit :
http://www.astro.yale.edu/dragonfly/
Le réseau téléphonique* des libellules
Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface. Actuellement, Dragonfly est composé de dix téléobjectifs Canon
400 mm qui, lorsqu'ils fonctionnent ensemble, équivalent à un système
f/0,9. L'optique rapide combinée à un large champ de vision et à des
revêtements nanofabriqués avec une structure de sous-longueurs d'onde
sur les éléments optiques, conçus pour supprimer la lumière diffusée,
permettent à Dragonfly de sonder efficacement l'univers des surfaces à
très faible luminosité. Le Dragonfly a été mis en service en 2013 et est
hébergé à l'observatoire New Mexico Skies. Pour plus de détails, voir
Abraham & van Dokkum (2014).
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
* Bin oui, il a pensé à une faute d'orthographe « telephoto » au lieu de
« telephone ».

:-)
deepl n'en reste pas le meilleur système actuel de traduction :-)

Certes. Mais ça reste imparfait, voire charabiesque par moments :
"Dragonfly is a robotic, refracting multi-lens array optimized for the
detection of low surface brightness emission."
"Dragonfly est un réseau de lentilles multiples réfractaires robotisé,
optimisé pour la détection des émissions de faible luminosité de
surface."
lentilles multiples réfractaires robotisé :)
Le reste est à l'avenant.

je trouve pas si mauvais, tu aurais mis quoi, toi? la phrase initiale
n'est déjà pas terrible, ça veut dire quoi "refracting multi-lens"? il y
a des lentilles qui n'utilisent pas la réfraction? Je comprends bien que
c'est pour s'opposer à un télescope à miroir, mais "multi-lens system"
aurait bien suffit (et faut-il comprendre que "lens" c'est "objectif" et
pas "lentille")

« Lens » est bien la traduction d'« objectif » en photo.
le texte original aurait aussi pu s'écrire "surfaces with low
britghtness emission " ou simplement "low albedo"

:)
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Publicité
Poster une réponse
Anonyme