Alors... Virus ou pas virus ??

Le
Pollux
Bonjour,
Je vous transfère les recherches d'un ami relatif aux virus sur
pocket Vous en pensez quoi, maintenant ???
Ca vaut le coup que je remtte l'anti-merde ???

Fred

-
1 - Le groupe Mobile Antivirus Researchers Association vient d'annoncer la
mise au jour du premier virus visant à la fois les ordinateurs fonctionnant
sous Windows et les périphériques mobiles utilisant Windows Mobile. Baptisé
« Crossover » le virus a été transmis anonymement à l'association et
exploite un bug qui demeure pour l'instant confidentiel. Cela signifie que
le virus, s'il existe bel et bien, n'a pas été diffusé et que les
utilisateurs n'encourent pour le moment aucun risque. Lorsque le virus est
exécuté, il contamine le PC Windows avec pour principal objectif la
recherche d'une connexion ActiveSync afin de se transmettre à un PDA ou à un
téléphone mobile sous Windows Mobile. Une fois présent sur un système
portable, le virus efface tous les fichiers du dossier Mes Documents et se
recopie dans le dossier de démarrage. De plus Crossover peut sérieusement
amoindrir les performances d'un PC Windows puisqu'il se régénère à chaque
démarrage avec pour conséquence l'exécution de multiples instances.

En septembre dernier F-Secure avait déjà découvert un virus capable de se
transmettre d'un Smartphone à un PC : le premier du genre à se propager
d'une plate-forme à l'autre. Le virus Crossover bien qu'il ne soit
aujourd'hui qu'une simple démonstration technologique vient confirmer cette
tendance dangereuse. L'association à l'origine de cette découverte devrait
divulguer prochainement tous les détails sur Crossover auprès des compagnies
spécialisées dans le domaine de la sécurité et des antivirus.

2 - Le spécialiste des anti-virus, F-Secure, nous apprend l'arrivée d'un
nouveau virus ou cheval de Troie qui cible en premier lieu les Smartphones
sous Symbian mais qui pourrait passer du téléphone au PC. Pour cela, le
virus en question serait capable de se copier vers une carte mémoire
présente dans un Smartphone. Lorsque cette carte mémoire serait insérée sur
un PC, le virus serait capable de déployer deux vers nommés Win32/Padobot.Z
et Win32/Rays, conçus pour les PC sous Windows.

Pour arriver à ses fins, le virus tenterait de se copier au niveau du
fichier « autorun.inf » de la carte mémoire. Toutefois, F-Secure annonce que
Windows à la base de lance pas ce fichier avec les cartes mémoires. La
contamination est toutefois possible avec l'utilisation de certains pilotes
qui autoriserait le lancement de ce fichier après insertion d'une carte
mémoire.

3 - Il ne fait pas de doute que l’apparition la plus tapageuse, massive et
révélatrice d’une épidémie locale de Cabir est l’incident d’Helsinki au mois
d’août 2005 où se déroulaient les dixièmes championnats du monde d’
athlétisme. Le siège de F-Secure est localisé à Helsinki et ils ont été les
premiers à apprendre qu’un cas d’infection par Cabir était identifié sur le
stade. Etant donné que des dizaines de milliers de personnes du monde entier
étaient concentrés sur un espace réduit, un téléphone infecté était
suffisant pour que le ver entame une propagation rapide. Alors que dans l’
enceinte du stade se battaient des records, au même moment Cabir battait les
records de vitesse de diffusion.

ComWar est le deuxième ver mobile détecté dans la nature. Contrairement à
Cabir qui au départ a été envoyé aux sociétés éditrices d’antivirus puis
ensuite seulement s’est retrouvé dans la nature, ComWar a été identifié
après que des internautes en aient fais les frais dans plusieurs pays et
aient envoyé les fichiers suspects aux laboratoires antivirus pour analyse.
Nous nous sommes heurtés à ComWar en mars 2005, toutefois l’étude de cet
incident a montré qu’il faisait parlé de lui en janvier déjà sur les forums
d’utilisateurs de téléphones mobiles (en Hollande et en Serbie par exemple).
On peut donc affirmer que ComWar s’est diffusé de par le monde pendant deux
mois sans que les sociétés antivirales n’en sachent rien
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
NDS
Le #168417
Moi j'utilise AVAST sur le PC j'ai toujours été content et voulant le
récupérer pour quelqu'un j'ai vu qu'ils faisait une version pour pocket!!!

Amitiés

Dany

Bonjour,
Je vous transfère les recherches d'un ami relatif aux virus sur
pocket... Vous en pensez quoi, maintenant ???
Ca vaut le coup que je remtte l'anti-merde ???

Fred

-------------------
1 - Le groupe Mobile Antivirus Researchers Association vient d'annoncer la
mise au jour du premier virus visant à la fois les ordinateurs fonctionnant
sous Windows et les périphériques mobiles utilisant Windows Mobile. Baptisé
« Crossover » le virus a été transmis anonymement à l'association et
exploite un bug qui demeure pour l'instant confidentiel. Cela signifie que
le virus, s'il existe bel et bien, n'a pas été diffusé et que les
utilisateurs n'encourent pour le moment aucun risque. Lorsque le virus est
exécuté, il contamine le PC Windows avec pour principal objectif la
recherche d'une connexion ActiveSync afin de se transmettre à un PDA ou
à un
téléphone mobile sous Windows Mobile. Une fois présent sur un système
portable, le virus efface tous les fichiers du dossier Mes Documents et se
recopie dans le dossier de démarrage. De plus Crossover peut sérieusement
amoindrir les performances d'un PC Windows puisqu'il se régénère à chaque
démarrage avec pour conséquence l'exécution de multiples instances.

En septembre dernier F-Secure avait déjà découvert un virus capable de se
transmettre d'un Smartphone à un PC : le premier du genre à se propager
d'une plate-forme à l'autre. Le virus Crossover bien qu'il ne soit
aujourd'hui qu'une simple démonstration technologique vient confirmer cette
tendance dangereuse. L'association à l'origine de cette découverte devrait
divulguer prochainement tous les détails sur Crossover auprès des
compagnies
spécialisées dans le domaine de la sécurité et des antivirus.

2 - Le spécialiste des anti-virus, F-Secure, nous apprend l'arrivée d'un
nouveau virus ou cheval de Troie qui cible en premier lieu les Smartphones
sous Symbian mais qui pourrait passer du téléphone au PC. Pour cela, le
virus en question serait capable de se copier vers une carte mémoire
présente dans un Smartphone. Lorsque cette carte mémoire serait insérée sur
un PC, le virus serait capable de déployer deux vers nommés Win32/Padobot.Z
et Win32/Rays, conçus pour les PC sous Windows.

Pour arriver à ses fins, le virus tenterait de se copier au niveau du
fichier « autorun.inf » de la carte mémoire. Toutefois, F-Secure annonce
que
Windows à la base de lance pas ce fichier avec les cartes mémoires. La
contamination est toutefois possible avec l'utilisation de certains pilotes
qui autoriserait le lancement de ce fichier après insertion d'une carte
mémoire.

3 - Il ne fait pas de doute que l’apparition la plus tapageuse, massive et
révélatrice d’une épidémie locale de Cabir est l’incident d’Helsinki au
mois
d’août 2005 où se déroulaient les dixièmes championnats du monde d’
athlétisme. Le siège de F-Secure est localisé à Helsinki et ils ont été les
premiers à apprendre qu’un cas d’infection par Cabir était identifié sur le
stade. Etant donné que des dizaines de milliers de personnes du monde
entier
étaient concentrés sur un espace réduit, un téléphone infecté était
suffisant pour que le ver entame une propagation rapide. Alors que dans l’
enceinte du stade se battaient des records, au même moment Cabir battait
les
records de vitesse de diffusion.

ComWar est le deuxième ver mobile détecté dans la nature. Contrairement à
Cabir qui au départ a été envoyé aux sociétés éditrices d’antivirus puis
ensuite seulement s’est retrouvé dans la nature, ComWar a été identifié
après que des internautes en aient fais les frais dans plusieurs pays et
aient envoyé les fichiers suspects aux laboratoires antivirus pour analyse.
Nous nous sommes heurtés à ComWar en mars 2005, toutefois l’étude de cet
incident a montré qu’il faisait parlé de lui en janvier déjà sur les forums
d’utilisateurs de téléphones mobiles (en Hollande et en Serbie par
exemple).
On peut donc affirmer que ComWar s’est diffusé de par le monde pendant deux
mois sans que les sociétés antivirales n’en sachent rien



Pollux
Le #170017
C'est sans doute que tu n'a pas d'enfants alors ;-)
Moi coté PC, je suis blindé, marmaille oblige :)

Fred

torgamm [MVP] a écrit:
Hello World, on Sat, 11 Nov 2006 13:37:31 +0100, Pollux wrote:


Bonjour,
Je vous transfère les recherches d'un ami relatif aux virus sur
pocket... Vous en pensez quoi, maintenant ???
Ca vaut le coup que je remtte l'anti-merde ???



Mouais, possible.
Pour l'instant je ne peux pas m'empêcher de penser que les producteurs
d'antivirus aiment bien nous faire peur pour nous montrer ô combien
ils sont indispensables.
Je n'ai jamais mis d'antivirus résident sur mes PC (ça ne veut pas
dire que je ne prends pas les précautions d'usage), je ne vais pas
commencer avec un Pocket PC.



khalidche Hors ligne
Le #26038422
Le samedi 11 Novembre 2006 à 13:37 par Pollux :
Bonjour,
Je vous transfère les recherches d'un ami relatif aux virus sur
pocket... Vous en pensez quoi, maintenant ???
Ca vaut le coup que je remtte l'anti-merde ???

Fred

-------------------
1 - Le groupe Mobile Antivirus Researchers Association vient d'annoncer la
mise au jour du premier virus visant à la fois les ordinateurs
fonctionnant
sous Windows et les périphériques mobiles utilisant Windows
Mobile. Baptisé
« Crossover » le virus a été transmis anonymement
à l'association et
exploite un bug qui demeure pour l'instant confidentiel. Cela signifie que
le virus, s'il existe bel et bien, n'a pas été diffusé et
que les
utilisateurs n'encourent pour le moment aucun risque. Lorsque le virus est
exécuté, il contamine le PC Windows avec pour principal objectif
la
recherche d'une connexion ActiveSync afin de se transmettre à un PDA ou
à un
téléphone mobile sous Windows Mobile. Une fois présent sur
un système
portable, le virus efface tous les fichiers du dossier Mes Documents et se
recopie dans le dossier de démarrage. De plus Crossover peut
sérieusement
amoindrir les performances d'un PC Windows puisqu'il se
régénère à chaque
démarrage avec pour conséquence l'exécution de multiples
instances.

En septembre dernier F-Secure avait déjà découvert un
virus capable de se
transmettre d'un Smartphone à un PC : le premier du genre à se
propager
d'une plate-forme à l'autre. Le virus Crossover bien qu'il ne soit
aujourd'hui qu'une simple démonstration technologique vient confirmer
cette
tendance dangereuse. L'association à l'origine de cette
découverte devrait
divulguer prochainement tous les détails sur Crossover auprès des
compagnies
spécialisées dans le domaine de la sécurité et des
antivirus.

2 - Le spécialiste des anti-virus, F-Secure, nous apprend
l'arrivée d'un
nouveau virus ou cheval de Troie qui cible en premier lieu les Smartphones
sous Symbian mais qui pourrait passer du téléphone au PC. Pour
cela, le
virus en question serait capable de se copier vers une carte mémoire
présente dans un Smartphone. Lorsque cette carte mémoire serait
insérée sur
un PC, le virus serait capable de déployer deux vers nommés
Win32/Padobot.Z
et Win32/Rays, conçus pour les PC sous Windows.

Pour arriver à ses fins, le virus tenterait de se copier au niveau du
fichier « autorun.inf » de la carte mémoire. Toutefois,
F-Secure annonce que
Windows à la base de lance pas ce fichier avec les cartes
mémoires. La
contamination est toutefois possible avec l'utilisation de certains pilotes
qui autoriserait le lancement de ce fichier après insertion d'une carte
mémoire.

3 - Il ne fait pas de doute que l’apparition la plus tapageuse, massive et
révélatrice d’une épidémie locale de Cabir est
l’incident d’Helsinki au mois
d’août 2005 où se déroulaient les dixièmes
championnats du monde d’
athlétisme. Le siège de F-Secure est localisé à
Helsinki et ils ont été les
premiers à apprendre qu’un cas d’infection par Cabir était
identifié sur le
stade. Etant donné que des dizaines de milliers de personnes du monde
entier
étaient concentrés sur un espace réduit, un
téléphone infecté était
suffisant pour que le ver entame une propagation rapide. Alors que dans l’
enceinte du stade se battaient des records, au même moment Cabir battait
les
records de vitesse de diffusion.

ComWar est le deuxième ver mobile détecté dans la nature.
Contrairement à
Cabir qui au départ a été envoyé aux
sociétés éditrices d’antivirus puis
ensuite seulement s’est retrouvé dans la nature, ComWar a
été identifié
après que des internautes en aient fais les frais dans plusieurs pays
et
aient envoyé les fichiers suspects aux laboratoires antivirus pour
analyse.
Nous nous sommes heurtés à ComWar en mars 2005, toutefois
l’étude de cet
incident a montré qu’il faisait parlé de lui en janvier
déjà sur les forums
d’utilisateurs de téléphones mobiles (en Hollande et en Serbie
par exemple).
On peut donc affirmer que ComWar s’est diffusé de par le monde pendant
deux
mois sans que les sociétés antivirales n’en sachent rien


Je ne crois pas que vous aurez besoin d'antivirus si vous parlez de iOS ou Windows Phone se sont des systèmes fermés qui ne permettent pas au différentes applications de mettre leurs traces dans des fichiers systèmes. En revanche pour Android vous devez être vulnérable il n'est pas assez sur
Publicité
Poster une réponse
Anonyme