API qui permet de reconnaitre une note de musique

Le
Aegidius
Bonjour et bonne année a tous

Existe-t-il une APi ou une application qui pourrait reconnaitre la note
d'un piano numérique
Je possède aussi un adaptateur MIDI

L'idée est de taper un exercice(plusieurs notes/accords a la suite) une
suite de note et de visualiser ce qu'on a tapé pour correction.
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
voir_le_reply-to
Le #26503678
Aegidius
Bonjour et bonne année a tous...
Existe-t-il une APi ou une application qui pourrait reconnaitre la note
d'un piano numérique...
Je possède aussi un adaptateur MIDI...
L'idée est de taper un exercice(plusieurs notes/accords a la suite) une
suite de note et de visualiser ce qu'on a tapé pour correction....

Comme ça, ça reste un peu vague mais je dirais : une grande quantité !
À commencer par Garageband puisque tu poses la question sur deux forums
mac et qu'il est fourni avec ces machines depuis un bail.
Les incertitudes dont je parle sont :
- "la note d'un piano numérique... je possède aussi un adaptateur MIDI"
Oui, il faut que d'une manière ou d'une autre ton piano numérique soit
relié à l'ordi (sauf *). Actuellement, de plus en plus en USB,
anciennement en MIDI ce qui suppose une *interface* MIDI (Q.S.)
- "taper" une suite de notes : tu veux dire "jouer sur le clavier" (pas
taper ! pas la tête ! :-))). Deux cas de figure : la saisie en "temps
réel" ou la saisie en "pas à pas". La différence, en gros la saisie en
"temps réel" sera moins lisible, même après quantification (Q.S.)
- "visualiser" : il existe principalement deux types d'affichages de
saisies de notes en MIDI : le "piano-roll" (ruban de piano mécanique) et
la partition classique (portées, clefs et notes). Mais il peut aussi se
poser la question parallèle de la ré-écoute de ce qui s'affiche et/ou a
été enregistré. Car le MIDI ne contient pas de son, que des ordres de
commandes (Q.S.). Quid alors du générateur de son qu'il pilote ?
-(*) "reconnaître la note d'un piano numérique pourrait aussi signifier
détecter les hauteurs de son dans le signal audio et les convertir en
MIDI. Ce n'est pas simple, c'est coûteux mais ça existe (Q.S.)
- (Q.S. = "question suit" c.-à-d. développement sur demande).
Réponses provisoires possibles (modulo le "rendu" de la visualisation
que tu espères), et outre Garageband :
- Musescore (gratuit) - Harmony Assistant de Myriad (shareware à version d'évaluation sans
limitation et non limitée dans le temps)
- les versions d'évaluation de Finale - la version "first" de Sibelius
X-post et fu2 vers le forum parfaitement (exclusivement ?) adapté à
cette question.
hth,
--
Gérald
Aegidius
Le #26503732
Le 02/01/2019 à 19:40, Gerald a écrit :
Aegidius
Bonjour et bonne année a tous...
Existe-t-il une APi ou une application qui pourrait reconnaitre la note
d'un piano numérique...
Je possède aussi un adaptateur MIDI...
L'idée est de taper un exercice(plusieurs notes/accords a la suite) une
suite de note et de visualiser ce qu'on a tapé pour correction....

Comme ça, ça reste un peu vague mais je dirais : une grande quantité !
À commencer par Garageband puisque tu poses la question sur deux forums
mac et qu'il est fourni avec ces machines depuis un bail.
Les incertitudes dont je parle sont :
- "la note d'un piano numérique... je possède aussi un adaptateur MIDI"
Oui, il faut que d'une manière ou d'une autre ton piano numérique soit
relié à l'ordi (sauf *). Actuellement, de plus en plus en USB,
anciennement en MIDI ce qui suppose une *interface* MIDI (Q.S.)

J'ai avec sortie USB
- "taper" une suite de notes : tu veux dire "jouer sur le clavier" (pas
taper ! pas la tête ! :-))). Deux cas de figure : la saisie en "temps
réel" ou la saisie en "pas à pas". La différence, en gros la saisie en
"temps réel" sera moins lisible, même après quantification (Q.S.)

Jouer !! je n'ai pas cette prétention là...
- "visualiser" : il existe principalement deux types d'affichages de
saisies de notes en MIDI : le "piano-roll" (ruban de piano mécanique) et
la partition classique (portées, clefs et notes). Mais il peut aussi se
poser la question parallèle de la ré-écoute de ce qui s'affiche et/ou a
été enregistré. Car le MIDI ne contient pas de son, que des ordres de
commandes (Q.S.). Quid alors du générateur de son qu'il pilote ?
-(*) "reconnaître la note d'un piano numérique pourrait aussi signifier
détecter les hauteurs de son dans le signal audio et les convertir en
MIDI. Ce n'est pas simple, c'est coûteux mais ça existe (Q.S.)
- (Q.S. = "question suit" c.-à-d. développement sur demande).

Merci pour ces explications...
Réponses provisoires possibles (modulo le "rendu" de la visualisation
que tu espères), et outre Garageband :

GarageBand je n'ai pas trop trouver comment on fait...
- Musescore (gratuit)

Ça semble bien correspondre Téléchargement en cours...
- Harmony Assistant de Myriad (shareware à version d'évaluation sans
limitation et non limitée dans le temps)
- les versions d'évaluation de Finale - la version "first" de Sibelius

Je regarde plus tard...
X-post et fu2 vers le forum parfaitement (exclusivement ?) adapté à
cette question.

Comme j'ai déjà précisé plus haut je ne suis pas musicien a mon grand
regret d'ailleurs, quand j'y repense mes parents avaient les moyens et
nous n'avons eu aucune ouverture dans ce domaine...
En tous cas merci pour toutes ces précisions. Je préciserai si j'ai
effectivement trouvé...
voir_le_reply-to
Le #26503796
Aegidius
taper ! pas la tête ! :-))). Deux cas de figure : la saisie en "temps
réel" ou la saisie en "pas à pas". La différence, en gros la saisie en
"temps réel" sera moins lisible, même après quantification (Q.S.)

Jouer !! je n'ai pas cette prétention là...

Oh, ce n'est pas une question de prétention : la saisie "pas à pas"
suppose que tu saches ce que veulent dire (au moins) les valeurs de
notes (durées) et divers aspects de la théorie de la musique liés à
l'écriture. La saisie "temps réel", si tu ne recherches pas une
"partition" mais un "enregistrement" avec possibilité d'édition de ce
que tu fais, donc a priori en "piano-roll" ne nécessite pas cette
théorie et pourrait sembler plus simple à certains... Chacun le voit
comme il veut.
Réponses provisoires possibles (modulo le "rendu" de la visualisation
que tu espères), et outre Garageband :

GarageBand je n'ai pas trop trouver comment on fait...

GarageBand peut se comporter comme un enregistreur audio uniquement, ou
comme un enregistreur MIDI (pour chaque piste, indépendamment). Pour
obtenir une partition, il faut choisir la deuxième solution et
sélectionner un "instrument virtuel" (en vert ! les boucles audio sont
bleues). Après, tu peux choisir, pour éditer ta piste, entre l'affichage
piano-roll et l'affichage partition (bascule instantanée à volonté) et
l'affichage partition peut, évidemment, donner lieu à impression.
- Musescore (gratuit)

Ça semble bien correspondre Téléchargement en cours...

Il y a pas mal de fonctions un peu cachées, mais moyennant un peu de
pratique et de ténacité, on obtient des résultats tout à fait
satisfaisants, du moins en musiques simples (variétés...).
Comme j'ai déjà précisé plus haut je ne suis pas musicien a mon grand
regret d'ailleurs, quand j'y repense mes parents avaient les moyens et
nous n'avons eu aucune ouverture dans ce domaine...

Comme pour tout apprentissage "intellectuel", il n'y a pas d'âge pour
s'y mettre. Les bouquins existent, il suffit de les étudier. Conseils
sur demande assortie de quelques précisions sur tes buts pour ne pas
t'envoyer dans des impasses.
En tous cas merci pour toutes ces précisions. Je préciserai si j'ai
effectivement trouvé...

Ce sera sympa. À ta disposition le cas échéant.
--
Gérald
Aegidius
Le #26504137
Le 02/01/2019 à 19:40, Gerald a écrit :
À commencer par Garageband puisque tu poses la question sur deux forums
mac et qu'il est fourni avec ces machines depuis un bail.

Je dois te remercier, même beaucoup pour l'élan que tu m'as donné...
Un fouillant un peu GB reconnait les touches jouées sur le clavier c'est
déjà ça, c'est même finalement assez simple...
Par contre en enregistrement comment peut-on activer la notation
anglo-saxone ?
Cette notation apparait dans la petite zone en haut dans la barre de
fenetre mais pas en bas, il doit bien y avoir un truc qui m'a échappé ?
faut dire qu'avec le rhume ça n'arrange rien, mais je trouve avoir déjà
bien avancé dans cette démarche...
en tous cas merci beaucoup...
voir_le_reply-to
Le #26504345
Aegidius
Par contre en enregistrement comment peut-on activer la notation
anglo-saxone ?

Ta phrase est incompréhensible pour moi. Chaque mot évoque tant de
possibilités...
- "en enregistrement" : de quoi (instrument virtuel ? audio ?
polyphonique ?...), dans quel contexte ? Temps réel ? Pas à pas ?
- notation anglo-saxonne : de quoi ? noms des notes ? chiffrage des
accords ? tablatures ?
- AJOUTÉ AU FAIT que je n'utilise pas Garageband dans ses capacités de
notation musicale, ce qui n'aide pas. En édition, dans Garageband,
j'utilise exclusivement le mode piano-roll.
Pour la notation musicale, pour les besoins simples qui sont
*actuellement* les miens, j'utilise essentiellement MuseScore, parfois
Harmony Assistant (très fort sur les tablatures d'accordéon diatonique,
par exemple !).
Pour les besoins véritablement professionnels qui *furent* les miens, on
a longtemps utilisé (à partir de 1988 jusqu'en 1998) HB Engraver, soft
improbable mais immensément puissant qui tournait sous MacOS 6.0 (si, si
! Ça a existé !) mais dont on avait pu obtenir à la fin une pré-version
pour MacOS 9.0 (!! aussi !), qu'on reprenait dans Illustrator, puis dans
X-Press ou PageMaker. Il fût un temps où 50 % de ce qui s'imprimait de
nouveau en variétés françaises l'était par nos soins ! On est passés
ensuite à Finale.
Si les hasards de la vie devaient me faire retrouver de tels besoins de
niveau professionnel (en principe impossible vu le contexte actuel de
l'édition musicale), j'opterais probablement pour Sibelius, qui est
magnifique et puissant, MAIS pas sans avoir auparavant décortiqué et
exploré les possibilités de Logic Pro quand même.
En ce qui concerne les logiciels d'édition de partitions) tous tient en
trois questions :
- existence (et niveau de puissance !) d'une "ToolBox", gérant les
conflits, les approches etc.
- possibilités d'export EPS avec groupages en *couches* (boules, hampes,
portées etc.)
- gestion de toutes les polices musicales existantes et en particulier
de la Sonata d'Adobe, ET gestion convenable de leurs points d'ancrage.
À ce point on DOIT ABSOLUMENT citer l'existence de LilyPond, logiciel
libre *magnifique* et extrêmement puissant développé dans le cadre du
projet GNU (qui a, par définition, toute ma sympathie), compatible Linux
(évidemment), MacOS et Windows. Après de nombreux échanges avec sa
communauté, on en était arrivés à la conclusion qu'il est quasi sans
limite mais que son ergonomie et certaines limitations (par rapport aux
pré-requis ci-dessus) ne nous permettaient pas de l'utiliser
"professionnellement". Quand on court après la rentabilité pour cause de
donneurs d'ordres "sévères" (litote), on ne peut pas multiplier par dix
le temps de réalisation d'une page.
--
Gérald
Aegidius
Le #26504379
Le 06/01/2019 à 19:54, Gerald a écrit :
Aegidius
Par contre en enregistrement comment peut-on activer la notation
anglo-saxone ?

Ta phrase est incompréhensible pour moi. Chaque mot évoque tant de
possibilités...
- "en enregistrement" : de quoi (instrument virtuel ? audio ?
polyphonique ?...), dans quel contexte ? Temps réel ? Pas à pas ?

Audio (MIDI)
- notation anglo-saxonne : de quoi ? noms des notes ? chiffrage des
accords ? tablatures ?

Oui !
- AJOUTÉ AU FAIT que je n'utilise pas Garageband dans ses capacités de
notation musicale, ce qui n'aide pas. En édition, dans Garageband,
j'utilise exclusivement le mode piano-roll.

c'est ou cette chose ?
Pour la notation musicale, pour les besoins simples qui sont
*actuellement* les miens, j'utilise essentiellement MuseScore, parfois
Harmony Assistant (très fort sur les tablatures d'accordéon diatonique,
par exemple !).

je regarderai ça (heu ! après mon rhume)
voir_le_reply-to
Le #26504473
Aegidius
Audio (MIDI)

Désolé, parenthèse impossible, il te faut choisir "fromage ou dessert",
pas les deux. Le MIDI ne contient AUCUNE donnée audio, quand à l'audio,
son passage en MIDI est quasi impossible (du moins de manière fiable,
sans latence, et à un prix abordable). Si c'est audio, ce n'est pas
MIDI, si c'est MIDI, ce n'est pas audio. Point.
Je reformule ma question : effectues-tu (?) un enregistrement en *temps
réel* d'un INSTRUMENT VIRTUEL ? Ou bien en "pas à pas" ?
- notation anglo-saxonne : de quoi ? noms des notes ? chiffrage des
accords ? tablatures ?

Oui !

Ce n'est pas une réponse ! C'est comme si, sur un formulaire, à la
question "sexe" tu répondais : "oui" :-) Choisis une des options :
1- noms des notes
2- chiffrage des accords
3- tablatures
j'utilise exclusivement le mode piano-roll.

c'est ou cette chose ?

Faut faire un effort quand même, ami : une simple recherche Google te
donne plein de réponses dont celle-ci, de la maison-mère :
Mais tu trouves la même chose en français dans le menu d'aide du
logiciel, dans le manuel, ou sur la page d'assistance en français.
je regarderai ça (heu ! après mon rhume)

D'une manière un peu générale, ma bonne volonté (qui t'es acquise) se
heurte à un moment donné à une réalité : ce n'est pas le professeur qui
peut "apprendre" quoi que ce soit à l'élève ! C'est l'élève qui apprend,
avec l'aide *éventuelle* du professeur. Je me permets donc de signer
cette contrib du vieux sigle usenet ici très approprié : RTFM !
(Read The Fucking Manual !)
--
Gérald
Aegidius
Le #26504501
Le 07/01/2019 à 14:16, Gerald a écrit :
Aegidius
Audio (MIDI)

Désolé, parenthèse impossible, il te faut choisir "fromage ou dessert",
pas les deux. Le MIDI ne contient AUCUNE donnée audio, quand à l'audio,
son passage en MIDI est quasi impossible (du moins de manière fiable,
sans latence, et à un prix abordable). Si c'est audio, ce n'est pas
MIDI, si c'est MIDI, ce n'est pas audio. Point.
Je reformule ma question : effectues-tu (?) un enregistrement en *temps
réel* d'un INSTRUMENT VIRTUEL ? Ou bien en "pas à pas" ?

J'enregistre avec un adaptateur MIDI USB Z-TEK
- notation anglo-saxonne : de quoi ? noms des notes ? chiffrage des
accords ? tablatures ?

Oui !

Ce n'est pas une réponse ! C'est comme si, sur un formulaire, à la
question "sexe" tu répondais : "oui" :-) Choisis une des options :
1- noms des notes
2- chiffrage des accords
3- tablatures

Je dirais Tablatures pour le coup par exemple un accord de Do "C"
j'utilise exclusivement le mode piano-roll.

c'est ou cette chose ?

Faut faire un effort quand même, ami : une simple recherche Google te
donne plein de réponses dont celle-ci, de la maison-mère :
Mais tu trouves la même chose en français dans le menu d'aide du
logiciel, dans le manuel, ou sur la page d'assistance en français.

ça je regarderai rapidement
je regarderai ça (heu ! après mon rhume)


qui semble un peu régresser...
D'une manière un peu générale, ma bonne volonté (qui t'es acquise)

ça vraiment je t'en remercie, j'ai super bien évoluer depuis le début de
ces échanges...
Je parviens a visualiser les notes tapées sur un petit clavier en bas
qui reste vertical.... les accords apparaissent dans la lucarne
supérieure et semble bien correspondre a ce que je joue...
Donc pour résumer ma recherche se serait un piano-roll, avec les accords
en anglo-saxon...
on avance quand même...
Merci
voir_le_reply-to
Le #26504565
Aegidius
J'enregistre avec un adaptateur MIDI USB Z-TEK

Tu ne réponds toujours pas à :
1/ temps réel ou pas à pas ?
2/ qu'enregistres-tu ? (l'USB permettant aussi de transférer de l'audio)
3/ à supposer que ce soient bien des données MIDI, quel est ton
générateur de son ? (*)
Choisis une des options :
1- noms des notes
2- chiffrage des accords
3- tablatures

Je dirais Tablatures pour le coup par exemple un accord de Do "C"

Raté : dans une tablature ce sont des chiffres qui s'affichent ! Prends
le temps d'aller voir sur Wikipédia le sens des mots que tu emploies
Donc pour résumer ma recherche se serait un piano-roll, avec les accords
en anglo-saxon...

Là tu sembles confondre accords et noms des notes. Concernant le nom des
notes (qu'on ne peut pas vraiment appeler "anglo-saxon" selon moi, tu
vas voir pourquoi, plutôt "grec" ? "latin" ? "international sauf France
et Italie ?)) c'est ici :
Bref pour nos noms à nous (italiens et français, tout est de la faute
des moinillons dont devait s'occuper le père Guido d'Arezzo au milieu du
XIe siècle, qui ne comprenaient rien aux degrés de la gamme, et pour qui
il avait créé un moyen mnémotechnique qui a eu ...de la descendance !)
Pour les accords on parle de CHIFFRAGE et ça se situe ici :
faire "propre" il faudrait avoir bien compris la page sur la
QUALIFICATION DES INTERVALLES
Note que la notation actuelle jazz/variétés est discutable sur plein de
points : cette manie des anglais de tout inverser déjà, cette idée
qu'au-delà de l'octave les intervalles deviendraient tous "justes"...
sans parler des superstructures transformées en "suspendus" etc. grr !
(*) Le standard MIDI est un protocole de transmission de GESTES
MUSICAUX. Des ordres de télécommande. À sa création il était uniquement
"temps réel". (Détails sur demande, c'est TRÈS en charte.)
L'enregistrement des messages MIDI sur une base de temps est donc, en
première approximation, du ressort de logiciels dédiés, en gros les
séquenceurs (mais pas "que"). Les VRAIS messages MIDI sont binaires,
mais on a pris l'habitude de les "compacter" en langage hexadécimal.
Rien à voir NI avec le piano-roll NI avec la notation musicale.
En soi, le langage MIDI a des similitudes poussées (et voulues) avec le
langage musical, mais il en diffère
- parce qu'il est infiniment précis (en tout cas beaucoup plus que la
notation musicale !)
- parce qu'il contient toutes les données d'interprétation et
d'expression.
Le logiciel d'enregistrement des données MIDI (~ séquenceur) a besoin de
piloter un GÉNÉRATEUR DE SON pour qu'on puisse entendre quelque chose.
- Autrefois il s'agissait d'appareils distincts, reliés par des câbles
MIDI,
- ça a commencé à devenir opaque quand les logiciels (distincts) se sont
mis à communiquer ensemble *au sein* d'un même ordi.
- ça l'est devenu un peu plus quand le générateur de son s'est retrouvé
incorporé au séquenceur (dans le même logiciel) sous forme d'INSTRUMENTS
VIRTUELS,
- c'est devenu encore pire quand ces mêmes logiciels ont AUSSI permis
d'enregistrer de l'audio (sans aucun lien avec le MIDI), situation
actuelle d'un logiciel comme Garageband.
- et je comprends que ça devienne difficile pour un nouveau venu quand,
en plus, on utilise le MIDI "sur" connecteur USB susceptible de
véhiculer *aussi* non seulement de l'audio mais d'autres données
informatiques !
Ça n'empêche que, selon moi, si on n'a pas les bases et l'historique, il
est encore plus difficile de comprendre toutes les incohérences qu'on
observe. C'est encore plus vrai pour la notation musicale d'ailleurs.
hth,
--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26504622
Gerald
Ça n'empêche que, selon moi, si on n'a pas les bases et l'historique, il
est encore plus difficile de comprendre toutes les incohérences qu'on
observe. C'est encore plus vrai pour la notation musicale d'ailleurs.

J'enchaîne là dessus pour parler de deux motivations : la mienne et
celle d'Aegidius (non limitatif)
- la mienne n'est que d'aider à ne pas s'enfermer dans des impasses, et
elles peuvent être nombreuses, aussi bien au niveau technique que
musical, surtout dans un bain ambiant de totale inculture et surtout
d'amnésie (rien n'aurait jamais existé au-delà des dix dernières années,
pour les moins de trente ans). Pas l'ombre d'une critique de ma part à
ce sujet, seulement du constat ...et de la solidarité. Chacun en fait ce
qu'il veut, ça ne modifiera pas ma manière "perso" de faire de la
musique, et je ne m'en prive pas ;-)
- il reste, pour Aegidius, qu'on n'a pas la moindre idée de ce qu'il
veut faire... musicalement, justement. Qui aiderait à l'orienter,
évidemment.
En musique (en informatique musicale aussi), il existe des "cursus"
d'apprentissage qui permettent d'être "tous terrains". Un peu comme
l'École Centrale ou Polytechnique pour les ingénieurs. Quand on en sort,
on peut faire face, en gros, à n'importe quelle demande ou situation.
C'est ainsi qu'en Finlande, par exemple, ils sont fondus de rock "métal"
presque exclusivement (en musique populaire) MAIS dont les musiciens
sont quasi tous diplômés de conservatoires classiques !
Personne n'est obligé, chacun peut choisir sa voie, ses buts, des tas de
genres musicaux (niches ?) restent à transmission orale, et ça peut tout
à fait suffire si on ne cherche pas à en sortir. Pour ceux qui
voudraient toutefois en savoir plus sur les cursus dont je parle :
- l'enseignement "officiel" de la musique en France est probablement un
peu trop austère, mais il reste d'une grande qualité et efficacité. Et
il a l'avantage d'être très bon marché. Écoles de musiques et
conservatoires.
- Des tas de bouquins existent pour suivre cet enseignement en
autodidacte. le plus complet, sur la théorie de la musique :
le plus élémentaire (attention, 2 volumes) :
- En musiques modernes (jazz etc.), deux adresses prestigieuses sur
Paris
(il y a désormais des antennes en province je crois)
- Aux USA
des anciens élèves célèbres pour situer :
mais aussi :
Institute of Technology
etc.
hth,
--
Gérald
Publicité
Poster une réponse
Anonyme