Assurance et questionnaire de santé

Le
Master
Bonjour à tous,

Je vous sollicite de nouveau pour avoir quelques informations :
Voilà mon amie et moi-même sommes sur le point d'acheter un appartement. Une
assurance sur le prêt est obligatoire, et je m'interroge sur le
questionnaire de santé à remplir. Les questions concernant notre état de
santé passé et présent sont vraiment "indiscrètes" ( suivez-vous un
traitement,nombre de séjours passé à l'hopital, pour quelles raisons). Du
coup je me demande jusqu'à quel point les assureurs ont le droit de poser ce
genre de questions.
Il y a , je pense, un risque de discrimination.
Alors qu'en pensez-vous, et surtout est-ce légal ?
Merci d'avance pour vos réponses.
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Henri Lemaire
Le #14037011
"Master"
Je vous sollicite de nouveau pour avoir quelques informations :
Voilà mon amie et moi-même sommes sur le point d'acheter un appartement.


Une
assurance sur le prêt est obligatoire, et je m'interroge sur le
questionnaire de santé à remplir. Les questions concernant notre état de
santé passé et présent sont vraiment "indiscrètes" ( suivez-vous un
traitement,nombre de séjours passé à l'hopital, pour quelles raisons...).


Du
coup je me demande jusqu'à quel point les assureurs ont le droit de poser


ce
genre de questions.
Il y a , je pense, un risque de discrimination.
Alors qu'en pensez-vous, et surtout est-ce légal ?



Pour assurer un risque, il faut d'abord connaître ce risque, d'où le
questionnaire médical.
Lorsque vous désirez faire assurer un véhicule, vous trouvez normal (et
c'est légal) que l'assureur pressenti se préoccupe de vos antédédents de
conducteur. Pourquoi en serait-il autrement pour des questions de santé ? A
partir d'un certain capital assuré, il est même tout à fait courant de faire
passer un examen médical.

Si ces questions sur votre santé vous embarrassent, rien ne vous empêche de
ne pas dire la vérité en remplissant le questionnaire médical, ce n'est
cependant pas un conseil à donner car, dans ce cas, vous risquez simplement
de ne pas être assuré (fausse déclaration) tout en ayant payé les primes.
Master
Le #14036981
> Pour assurer un risque, il faut d'abord connaître ce risque, d'où le
questionnaire médical.
Lorsque vous désirez faire assurer un véhicule, vous trouvez normal (et
c'est légal) que l'assureur pressenti se préoccupe de vos antédédents de
conducteur. Pourquoi en serait-il autrement pour des questions de santé ?


A
partir d'un certain capital assuré, il est même tout à fait courant de


faire
passer un examen médical.

Si ces questions sur votre santé vous embarrassent, rien ne vous empêche


de
ne pas dire la vérité en remplissant le questionnaire médical, ce n'est
cependant pas un conseil à donner car, dans ce cas, vous risquez


simplement
de ne pas être assuré (fausse déclaration) tout en ayant payé les primes.



Nous sommes jeunes et encore en bonne santé ;) donc pas de raison valable de
mentir. Je m'interroge c'est tout car je trouve cela un peu choquant, mais
vous avez surement raison.
Merci beaucoup.
Serge
Le #14036821
"Henri Lemaire" news:bo0a6f$mpf$
:
: "Master" :
: > Je vous sollicite de nouveau pour avoir quelques informations :
: > Voilà mon amie et moi-même sommes sur le point d'acheter un appartement.
: Une
: > assurance sur le prêt est obligatoire, et je m'interroge sur le
: > questionnaire de santé à remplir. Les questions concernant notre état de
: > santé passé et présent sont vraiment "indiscrètes" ( suivez-vous un
: > traitement,nombre de séjours passé à l'hopital, pour quelles
raisons...).
: Du
: > coup je me demande jusqu'à quel point les assureurs ont le droit de
poser
: ce
: > genre de questions.
: > Il y a , je pense, un risque de discrimination.
: > Alors qu'en pensez-vous, et surtout est-ce légal ?
:
: Pour assurer un risque, il faut d'abord connaître ce risque, d'où le
: questionnaire médical.
: Lorsque vous désirez faire assurer un véhicule, vous trouvez normal (et
: c'est légal) que l'assureur pressenti se préoccupe de vos antédédents de
: conducteur. Pourquoi en serait-il autrement pour des questions de santé ?
A
: partir d'un certain capital assuré, il est même tout à fait courant de
faire
: passer un examen médical.
:
: Si ces questions sur votre santé vous embarrassent, rien ne vous empêche
de
: ne pas dire la vérité en remplissant le questionnaire médical, ce n'est
: cependant pas un conseil à donner car, dans ce cas, vous risquez
simplement
: de ne pas être assuré (fausse déclaration) tout en ayant payé les primes.
:
:
Pourquoi ne pas demander dans ce cas à voir un médecin agréé par l'assurance
? Cela présenterait l'avantage de la confidentialité, un peu comme une
visite d'embauche !

Car ces questionnaires, qui les traite, comment ?
si informatique, voir la CNIL !

Serge
grincheux
Le #14036651
Concernant le médecin de l'assurance ne vous faites pas d'illusion : C'est
un salarié/prestataire de la Cie, il est là
pour défendre leurs intérêts et pas les vôtres . Quant au secret
médical...certes il n'a pas besoin de décrire vos pathologies pour donner un
avis .
Le pire c'est la nouvelle loi (loi Kouchner) qui pleine de bonne volonté
vous donne le droit d'obtenir copie de votre dossier médical !
Ouais et du coup les assurances font pression pour que ce dossier soit le
cas échéant transmis à leur médecin et bonjour les dégâts .
grincheux furax contre la naïveté de la loi Kouchner
Publicité
Poster une réponse
Anonyme