Auditions Assemblée nationale : CSA + France Télévisions

Le
Thierry VIGNAUD
Pour information, la Commission de la Culture et de l'Education de l'Assemblée
Nationale a auditionné cet après-midi durant plus de 2H30 le président du CSA
qui remettait son rapport d'activité 2016.

A voir ici :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4804756_597737dc0972e.commission-des-affaires-culturelles--m-olivier-schrameck-pdt-du-csa-25-juillet-2017

Le 19 juillet dernier c'était la présidente de France Télévisions qui était
entendue (2H09)
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4783073_596f08d579075.commission-des-affaires-culturelles--mme-delphine-ernotte-pdte-de-france-televisions-19-juillet-2017

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
bilou
Le #26439990
"Thierry VIGNAUD" news:
A voir ici :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4804756_597737dc0972e.commission-des-affaires-culturelles--m-olivier-schrameck-pdt-du-csa-25-juillet-2017

Bonsoir
Si les questions sont a peu près claires c'est pas
souvent le cas des réponses.
Répondre en une fois a 4 questions sans rapport n'arrange rien.
Curieux aussi qu'a part un certain animateur médiocre
qui s'en prend plein la tronche, les autres protagonistes
ou événements soient tous évoqués a mots couverts.
bilou
Le #26440002
"Thierry VIGNAUD" news:
Le 19 juillet dernier c'était la présidente de France Télévisions qui
était
entendue (2H09)
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4783073_596f08d579075.commission-des-affaires-culturelles--mme-delphine-ernotte-pdte-de-france-televisions-19-juillet-2017

Bon la c'est tout l'inverse.
Les questions sont confuses mais les réponses sont claires.
Sinon j'ai comme des micro coupures dans le son pénibles.
Thierry VIGNAUD
Le #26440093
On Wed, 26 Jul 2017 08:35:23 +0200, "bilou"
"Thierry VIGNAUD" news:
Le 19 juillet dernier c'était la présidente de France Télévisions qui
était
entendue (2H09)
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4783073_596f08d579075.commission-des-affaires-culturelles--mme-delphine-ernotte-pdte-de-france-televisions-19-juillet-2017

Bon la c'est tout l'inverse.
Les questions sont confuses mais les réponses sont claires.
Sinon j'ai comme des micro coupures dans le son pénibles.

Personnellement étant un adepte des travaux de cette Commission, j'ai été un
peu étonné sur les pratiques avec tous ces nouveaux parlementaire et son
nouveau président avec un nom à faire de la radio : "Studer" :-)
C'est sûr qu'il n'a pas la pratique de son prédécesseur Patrick Bloche et la
même connaissance de la loi sur l'audiovisuel, mais il débute. Ce qui m'a
halluciné c'est que les 2 premières auditions de cette Commission que j'ai
écouté avec la Ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et
innovation et la Présidente de France Télévisions c'est que les parlementaires
ont applaudi après leurs présentation et à la fin de l'audition. Je n'avais
jamais vu ça.
On a dû dire au députés qu'ils n'étaient pas au spectacle car l'audition du
Pdt du CSA d'hier et ce matin, de Radio France, ils n'ont pas applaudi :-)
Pour l'histoire des question groupées, jusqu'à présent j'avais toujours
entendu, c'est l'ensemble des questions qui étaient posées de manière groupée,
ce qui pouvait en faire 20 ou 30 et après la personne auditionnée répondait à
l'ensemble des questions. Gare à ceux qui n'avaient pas bien pris leurs notes
!
Là effectivement c'était plus clair avec quelques questions posées, quelques
réponses. On pourrait peut-être préférer une question une réponse, mais ça
évite des relances et des pertes de temps.
Sinon hier le président du CSA n'a pas dit un mot sur la RNT. On n'était
plutôt sur tout ce qui a attiré les médias, les procédures liées à la campagne
présidentielle, les sanctions du CSA, mais quand même les quotas de chansons
françaises sur les radios....
Sur le même sujet de la RNT, ce matin le président de Radio France n'a fait
que reprendre ce qu'on savait c'est que Radio France ne mettrait en place que
quelques diffusion de FIP et du Mouv' à Lille et Strasbourg ou Lyon (je ne
sais plus) où ces stations n'ont pas de place sur la bande FM. Donc Radio
France n'est pas prête à payer une diffusion nationale pour Inter, Culture,
Musique, sachant que l'expérimentation (qui à mon avis va durer des années)
sur Paris, est normalement faite à l'instigation de Towercast et non de Radio
France.
Egalement à noter que Mathieu GALLET a annoncé le déblocage d'une quinzaine de
fréquences FM dans l'ancienne région Midi-Pyrénées pour transformer l'actuelle
France Bleu Toulouse et sa fréquence unique, en une France Bleu à caractère
régional puisqu'il parlait même de couvrir jusqu'à Cahors. En quelque sorte,
un retour à la situation de FR3 Midi Pyrénées du temps où les émissions des
radios régionales étaient produites par la société France Région 3 et
diffusées en décrochage sur les émetteurs FM de France Inter le matin.
La suite, c'est maintenant l'audition des mêmes devant la Commission analogue
du Sénat mais visiblement ce n'est pas encore à l'ordre du jour.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
bilou
Le #26440098
"Thierry VIGNAUD" news:
Personnellement étant un adepte des travaux de cette Commission, j'ai été
un
peu étonné sur les pratiques avec tous ces nouveaux parlementaire et son
nouveau président avec un nom à faire de la radio : "Studer" :-)
C'est sûr qu'il n'a pas la pratique de son prédécesseur Patrick Bloche et
la
même connaissance de la loi sur l'audiovisuel, mais il débute.

Oui tu a raison de souligner qu'il y a beaucoup de débutants :-)
Sinon la PDG de France TV m'a impressionné.
On sent qu'elle maîtrise son sujet malgré son peu d'ancienneté.
Faudrait pas qu'ils aient l'idée de la mettre ailleurs :-)
Thierry VIGNAUD
Le #26440124
On Wed, 26 Jul 2017 20:19:32 +0200, "bilou"
"Thierry VIGNAUD" news:
Personnellement étant un adepte des travaux de cette Commission, j'ai été
un
peu étonné sur les pratiques avec tous ces nouveaux parlementaire et son
nouveau président avec un nom à faire de la radio : "Studer" :-)
C'est sûr qu'il n'a pas la pratique de son prédécesseur Patrick Bloche et
la
même connaissance de la loi sur l'audiovisuel, mais il débute.

Oui tu a raison de souligner qu'il y a beaucoup de débutants :-)
Sinon la PDG de France TV m'a impressionné.
On sent qu'elle maîtrise son sujet malgré son peu d'ancienneté.
Faudrait pas qu'ils aient l'idée de la mettre ailleurs :-)

Disons qu'au niveau de son intervention, je trouve aussi que c'est très bien,
mais quand on voit le foutoir des réorganisations et des audiences qui ont
dégringolées (entre autres France 2 l'après-midi), de virer les
animateurs/journalistes qui font de l'audience, je dirais que c'est plutôt
moins bien.
Moi ça me fait penser à des candidats à un concours qui font une prestation
impeccable et qui une fois nommés sont à la limite de la compétence parce
qu'ils sont au top pour se faire valoir au incompétents pour faire le boulot.
Il y a une référence en matière d'audiovisuel, c'est le cas de RTL (sauf
l'éviction de Philippe BOUVARD viré des Grosses Têtes et réembauché), à
savoir, on ne modifie une grille qui fonctionne que par petites touches et
progressivement plutôt que de mettre un coup de pied dans fourmillière !
Sinon pour le président du CSA, je le déteste à vouloir tout contrôler y
internet, (il l'avait clairement annoncé lors de sa nomination qu'il ne serait
pas là pour faire de la figuration et à ce niveau c'est le président du CSA
qui en a fait le plus), mais je me régale à l'écouter en matière de précision
juridique et dans la salle où a eu lieu l'audition je doute qu'il y ait eu
beaucoup de députés qui aient ses compétences juridiques, d'autant qu'il vient
du Conseil d'Etat.
Sinon toujours sur ce point cela m'insupporte d'entendre un régulateur de
l'audiovisuel dire qu'il est maintenant là pour faire de la régulation
économique, ce qui normalement cela incombe à l'autorité de la Concurrence
(anciennement Conseil de la Concurrence).
En effet, depuis les origines des autorités de régulations de l'audiovisuel :
La HACA en 1982, la CNCL en 1986 et le CSA en 1989 ils étaient là pour réguler
l'audiovisuel pour une raison : les radios et télévisions pour diffuser
utilisaient une ressource commune et limitée : les ondes hertziennes
terrestres.
Hors depuis l'arrivée des satellites et surtout d'internet/ADSL/Fibre/câble
via des voies, qui en sont pas hertziennes, mais filaires qui sont en passe en
matière de télévision de dépasser la diffusion contôlée par le CSA par voie
hertienne terrestre (TNT), on voit que le CSA a peur de perdre sa
justification d'exister. (Il n'est pas improbable que dans un futur proche
radios et télévisions n'utilisent plus des voies hertziennes qui leur sont
affectées).
Donc l'invocation du CSA de contrôler l'espace hertzien terrestre qu'il
annonce comme limité (ce qui est tout à fait exact pour une bande de fréquence
dans une zone limitée) disparaît et sa raison de continuer à exister il doit
la trouver ailleurs. Et cet "ailleurs" le président du CSA l'a "flairé" lors
de son arrivée au CSA : c'est un nouveau domaine : la régulation économique
qu'il a partiellement réussi à se faire attribuer par le Parlement à travers
les dernières loi modifiant la loi 86-1067, qui d'origine était le domaine de
compétence du Conseil de la Concurrence. Il a d'ailleurs essayé de s'y
associer au début de son mandat, mais c'est visiblement tombé à l'eau.
Je serai encore plus sévère envers le président du CSA qui a des envies de
tout réguler dès qu'il y a des images ou du son, donc il veut contrôler ceux
qui sont diffuser sur internet, à quand le contrôle des éditeurs de musique,
la production de films et leur diffusion dans les salles de cinéma ?
Pourquoi donc pas tant de régulation pour tous les autres domaines, presse
écrite, livres, spectacles, etc... Le besoin d'une institution qui se dite
indépendante (Le CSA) d'exister ?
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
bilou
Le #26440312
"Thierry VIGNAUD" news:
de virer les
animateurs/journalistes qui font de l'audience, je dirais que c'est plutôt
moins bien.

En fait c'est dur de juger sans connaitre les couts salariaux impliqués.
Il y a une question de parité des sexes a considérer dur et cher
d'y arriver si on doit dupliquer tous les presentateurs vedette.
Je partage ton avis sur le CSA qui veut tout contrôler alors
que par un juste retour des choses son vrai domaine se
réduit de plus en plus.
Curieux aussi ces perpétuelles références a la loi de 86
qui ,même bardée d'amendements ,a bien du mal
a couvrir l'audiovisuel numérique.
Thierry VIGNAUD
Le #26440337
On Fri, 28 Jul 2017 14:21:33 +0200, "bilou"
"Thierry VIGNAUD" news:
de virer les
animateurs/journalistes qui font de l'audience, je dirais que c'est plutôt
moins bien.

En fait c'est dur de juger sans connaitre les couts salariaux impliqués.
Il y a une question de parité des sexes a considérer dur et cher
d'y arriver si on doit dupliquer tous les presentateurs vedette.
Je partage ton avis sur le CSA qui veut tout contrôler alors
que par un juste retour des choses son vrai domaine se
réduit de plus en plus.
Curieux aussi ces perpétuelles références a la loi de 86
qui ,même bardée d'amendements ,a bien du mal
a couvrir l'audiovisuel numérique.

La loi de 1986, (exactement n° 86-1067) tant qu'elle n'est pas abrogée
conserve la numérotation du texte initial.
C'est tout autant valable pour les textes réglementaires tels que les décrets,
on ne les renumérote pas sinon ça deviendrait impossible à suivre, c'est déjà
bien assez compliqué comme ça. Et je ne pense pas qu'abroger complètement une
loi pour en refaire une nouvelle avec quelques modification simplifierai sa
compréhension, en tous cas cela ferait perdre son origine et évolution.
Disons qu'un texte que l'on modifie par petites touches c'est logique de le
conserver, par contre pour un important remaniement il peut être plus simple
d'abroger un texte et d'en créer un nouveau. D'ailleurs la 1ère loi sur
l'audiovisuel du 29/7/1982 (n°82-652) a quasiment perdu toute sa substance et
le passage entre 1982 et 1986 à un gouvernement de gauche à un de droite y est
sûrement pour beaucoup. D'autant qu'en 1982 aucune chaîne TV privée n'existait
: uniquement 3 chaînes TV publiques en France. Néanmoins la loi sur
l'audiovisuel de 1982 n'a pas été abrogée, elle comporte encore un article
valide concernant le droit de réponse, le principe de l'existence d'un
directeur de la publication pour un service audiovisuel, bref, sur 110
articles il en reste 7 qui sont en vigeur, mais tout le reste a basculé dans
la loi de 1986.
C'est pour ça qu'on a encore des vieux textes, qui datent du 19e siècle comme
la célèbre loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte 080312
Je me souviens que dans Paris, il y a 40 ou 50 anssur certains édifices
publics il était indiqué qu'il était interdit d'apposer des affiches en
fonction de cette loi de 1881 !
Et cette fameuse loi de 1881, elle a encore été modifiée pas plus tard que
cette année, une loi n°2017-86 du 27/1/2017 a modifié son article 6, par
exemple. Je ne parle même pas des textes datés avec les mois issus du
calendrier de la révolution française qui sont encore modifiés de nos jours.
Pour en revenir à l'audiovisuel, c'est tout de même normal qu'un loi de 1986
soit remaniée plusieurs dizaines de fois, 1986 c'est un temps où venaient
juste de démarrer les réseaux TV analogiques 5 et 6, si la bande FM était en
plein développement les réseaux privés étaient tout juste autorisés ainsi que
la diffusion de la publicité.
Quant aux satellites il n'y avait vraiment que les fanatiques qui possédaient
des paraboles pour recevoir quelques chaînes recevables en Europe avec des
dimensions qui avoisinaient plutôt le mètre de diamètre pour les plus petites.
La diffusion numérique hertzienne, tant satellite que terrestre on ne l'aurait
pas imaginé en numérique à l'époque et bien sûr internet qui se serait douté
près de 10 ans avant sa diffusion auprès du grand public, ce qu'on aurait pu
en fait en 2017 ?
Bref, de l'eau sous les ponts il est en passé en plus de 30 ans et des
ajustements sont normaux.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme