Avancement sur la constrution de l'objectif

Le
benoit
Bonjour,

Mon travail sur l'objectif maison avance. Pour l'instant j'ai reçu mes
commandes :
- Une bague d'apatation Sony F - 42mm
- Une bague macro M42mmm - NEX

Tout est là pour fixer l'objectif, et plus ce soucis de protéger le
capteur de la poussière. Moins je le nettoye mieux je me porte. En plus
cela me permet d'utiliser du tissu, ou équivalent, pour que les
lentilles coulissent sans lumière entre elles et le corps de l'objectif.

En attendant que les pièces AliExpress n'arrivent (enfin) j'ai fini par
résoudre le problème de la pousisère : mettre un filtre UV, de
protection, neutre à l'intérieur de l'objectif. Le pb c'est que les
filtres n'existent pas en 42mm. J'inspecte donc l'adaptateur et je vois
qu'on peut le démonter. Voici les cotes obtenues :


| | 42 | | La bague démontable

| < 52 > | La structure principale
| < 50 > |
| |
| |
_||< 42 >||_ extérieur Sony F

La prochaine étape est donc de trouver le filtre que je puisse faire
glisser tout en bas afin de réduire au maximum l'espace entre le capteur
et le « cul » de l'objectif.

Une fois ce problème résolu, je m'attaque à la fixation de la structure
de l'objectif sur cette monture. Puis le déplacement des loupes pour la
mise au point. j'aimerai bien découvrir, et donc apprendre, ce qui va se
passer si je fixe une lentille à l'avant et je déplace une autre à
l'intérieur : mise au point, zoom ? Du Professeur Tournesol pur sucre ;)

Concernant le déplacement des lentilles la solution est trouvée : une
bague métalique autour des lentiles et des aimants à l'extérieur.

A+

--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
benoit
Le #26518904
Benoît
Bonjour,
Mon travail sur l'objectif maison avance. Pour l'instant j'ai reçu mes
commandes :
- Une bague d'apatation Sony F - 42mm
- Une bague macro M42mmm - NEX
Tout est là pour fixer l'objectif, et plus ce soucis de protéger le
capteur de la poussière. Moins je le nettoye mieux je me porte. En plus
cela me permet d'utiliser du tissu, ou équivalent, pour que les
lentilles coulissent sans lumière entre elles et le corps de l'objectif.
En attendant que les pièces AliExpress n'arrivent (enfin) j'ai fini par
résoudre le problème de la pousisère : mettre un filtre UV, de
protection, neutre... à l'intérieur de l'objectif. Le pb c'est que les
filtres n'existent pas en 42mm. J'inspecte donc l'adaptateur et je vois
qu'on peut le démonter. Voici les cotes obtenues :
| | 42 | | La bague démontable
| < 52 > | La structure principale
| < 50 > |
| |
| |
_||< 42 >||_ extérieur Sony F
La prochaine étape est donc de trouver le filtre que je puisse faire
glisser tout en bas afin de réduire au maximum l'espace entre le capteur
et le « cul » de l'objectif.

Fait ! Un filtre UV 46mm Starblitz avec quelques tours de Chatertone
pour qu'il rentre un peu en force.
Une fois ce problème résolu, je m'attaque à la fixation de la structure
de l'objectif sur cette monture. Puis le déplacement des loupes pour la
mise au point. j'aimerai bien découvrir, et donc apprendre, ce qui va se
passer si je fixe une lentille à l'avant et je déplace une autre à
l'intérieur : mise au point, zoom ? Du Professeur Tournesol pur sucre ;)

On va attendre la livraison ce we d'un jeu de bagues allonge M42 et
ensuite on voit comment on continue.
Concernant le déplacement des lentilles la solution est trouvée : une
bague métalique autour des lentiles et des aimants à l'extérieur.

Si vous avez des idées à ce sujet, je suis preneur. J'ai 5mm de jeu
entre les loupes et le tube (donc 2,5mm de chaque côté). Et il va
falloir trouver de la peinture noire matt en bonbe pour peindre
l'intérieur des tubes en plastique gris ;)
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Thierry Houx
Le #26518916
Le 11/06/2019 à 21:39, Benoît a écrit :
Benoît

--- Cut ---
Concernant le déplacement des lentilles la solution est trouvée : une
bague métalique autour des lentiles et des aimants à l'extérieur.

Si vous avez des idées à ce sujet, je suis preneur. J'ai 5mm de jeu
entre les loupes et le tube (donc 2,5mm de chaque côté). Et il va
falloir trouver de la peinture noire matt en bonbe pour peindre
l'intérieur des tubes en plastique gris ;)


Je crains fort qu'en dehors de la théorie, les aimants t'attirent des
déboires (déplacement, calage). Il n'y a pas hélas pas de solution
simple, la seule que je voie étant un tube solidaire d'un lentille qui
glisse dans un autre, les deux bien ajustés.
benoit
Le #26518937
Thierry Houx
Le 11/06/2019 à 21:39, Benoît a écrit :
Benoît

--- Cut ---
Concernant le déplacement des lentilles la solution est trouvée : une
bague métallique autour des lentilles et des aimants à l'extérieur.

Si vous avez des idées à ce sujet, je suis preneur. J'ai 5mm de jeu
entre les loupes et le tube (donc 2,5mm de chaque côté). Et il va
falloir trouver de la peinture noire mate en bombe pour peindre
l'intérieur des tubes en plastique gris ;)

Je crains fort qu'en dehors de la théorie, les aimants t'attirent des
déboires (déplacement, calage). Il n'y a pas hélas pas de solution
simple, la seule que je voie étant un tube solidaire d'un lentille qui
glisse dans un autre, les deux bien ajustés.

On est d'accord, ce que j'appelle une bague est en fait un tube très
court, mais pour une loupe (2cm de longueur pour un diamètre de 9,5). Au
final le tube interne devrait approcher les 10cm de long puisqu'il doit
en contenir entre 3 et 5 verres. Et plus les tubes sont ajustés moins il
y aura de lumière parasitée à gérer.
Concernant les aimants c'est justement pour le déplacement du tube
interne sans avoir d'ouverture sur le tube externe pour pouvoir laisser
sortir une tige fixée sur le tube interne. C'est pour l'instant la
solution de secours avec un tube interne beaucoup plus long de façon à
ce qu'il cache constamment l'ouverture. Et puis tant qu'on n'a pas
essayé... ;)
Il y a aussi une question de poids : une lentille fait 110g, et autant
pour 10cm de tube externe. Cela donnera un total de plus de 1kg ce qui
est loin d'être négligeable d'autant que tout le poids des lentilles
sera sur l'avant et non réparti tout du long comme sur un objectif.
J'essaye aussi de limiter au maximum tout ce qui est découpe, colle,
soudure...
Si je peux, le capteur étant maintenant protégé, je vais faire un
premier test aujourd'hui qui me permettra de mesurer les longueurs de
tube et avoir une idée de ce que cela va donner et quoi en faire, quand
l'utiliser.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
benoit
Le #26518973
Benoît
Thierry Houx
Le 11/06/2019 à 21:39, Benoît a écrit :
> Benoît --- Cut ---
>
>> Concernant le déplacement des lentilles la solution est trouvée : une
>> bague métallique autour des lentilles et des aimants à l'extérieur.
>
> Si vous avez des idées à ce sujet, je suis preneur. J'ai 5mm de jeu
> entre les loupes et le tube (donc 2,5mm de chaque côté). Et il va
> falloir trouver de la peinture noire mate en bombe pour peindre
> l'intérieur des tubes en plastique gris ;)
>
Je crains fort qu'en dehors de la théorie, les aimants t'attirent des
déboires (déplacement, calage). Il n'y a pas hélas pas de solution
simple, la seule que je voie étant un tube solidaire d'un lentille qui
glisse dans un autre, les deux bien ajustés.

On est d'accord, ce que j'appelle une bague est en fait un tube très
court, mais pour une loupe (2cm de longueur pour un diamètre de 9,5). Au
final le tube interne devrait approcher les 10cm de long puisqu'il doit
en contenir entre 3 et 5 verres. Et plus les tubes sont ajustés moins il
y aura de lumière parasitée à gérer.
Concernant les aimants c'est justement pour le déplacement du tube
interne sans avoir d'ouverture sur le tube externe pour pouvoir laisser
sortir une tige fixée sur le tube interne. C'est pour l'instant la
solution de secours avec un tube interne beaucoup plus long de façon à
ce qu'il cache constamment l'ouverture. Et puis tant qu'on n'a pas
essayé... ;)
Il y a aussi une question de poids : une lentille fait 110g, et autant
pour 10cm de tube externe. Cela donnera un total de plus de 1kg ce qui
est loin d'être négligeable d'autant que tout le poids des lentilles
sera sur l'avant et non réparti tout du long comme sur un objectif.
J'essaye aussi de limiter au maximum tout ce qui est découpe, colle,
soudure...
Si je peux, le capteur étant maintenant protégé, je vais faire un
premier test aujourd'hui qui me permettra de mesurer les longueurs de
tube et avoir une idée de ce que cela va donner et quoi en faire, quand
l'utiliser.

Premier test de visu : y'a pas à dire j'ai un diaph d'enfer.
- À 1/8000s et 100ISO je suis en surex ;
- La profondeur de champ est quasi nulle et ne parlons pas des côtés.
Sinon :
- Les 4 lentilles font que je suis à une dizaine de cm du capteur pour
une màp à l'infini, j'ai effectivement un 100mm. À vérifier, comparer.
- Côté macro, là par contre je suis à x2 au moins. On verra ça plus
tard.
Je sens que je vais devoir trouver des filtres neutres très foncés, à un
tel diamètre (100mm) et un prix plus qu'abordable. Je vais aussi faire
des « diaphs » (trou dans un carton) de tailles différentes pour
avancer.
Pour l'instant je travaille sur la façon de fixer le tout à l'appareil.
Avec peut-être la possibilité d'avoir deux bases : une pour le
portrait/paysage, une pour la macro (pourquoi pas).
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Publicité
Poster une réponse
Anonyme