badblocks, marquage des secteurs sans formater ?

Le
Pierre L.
This is an OpenPGP/MIME signed message (RFC 4880 and 3156)
--ZwkizZOmtnHGUXDBVCkxVhIClU3b2Mzqm
Content-Type: multipart/mixed; boundary="CVuUKbjKfU0y5ojvCyKFXrC17rwlOVTYo";
protected-headers="v1"
From: "Pierre L." <petrus@miosweb.mooo.com>
To: debian-user-french@lists.debian.org
Message-ID: <a4fb62aa-e9b2-3706-2274-603bf6591427@miosweb.mooo.com>
Subject: badblocks, marquage des secteurs sans formater ?

--CVuUKbjKfU0y5ojvCyKFXrC17rwlOVTYo
Content-Type: text/plain; charset=utf-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Content-Language: fr-FR

Bonjour,

Petite pêche à l'info à propos de l'utilisation de badbloc=
ks

J'ai capté comment rechercher des secteurs défectueux sur un di=
sque dur
(à plateaux/aiguilles) à l'aide de la commande badblocks, en no=
tant leur
numéro dans un fichier texte pour utilisation ultérieure.
ex test non-destructif:
badblocks -nvs /dev/sdc -o /home/USER/badblocks-1To.txt

Mais!
- une fois la liste de ces numéros de secteurs créée, je v=
ois qu'il y a
moyen de les "marquer" afin de ne plus les réutiliser, via l'option =
-l
/home/USER/badblocks-1To.txt, lors de la création d'une nouvelle par=
tition.
Cela veut donc dire qu'il faut détruire toutes les données actu=
ellement
présentes.

Y aurait-il moyen de "marquer" ces secteurs sans formater, donc sans
détruire les données stockées ?
N'ayant pas réussi à trouver d'info sur cette technique (peut-=
tre
inexistante)

Merci à vous pour vos lumières :)
Bon dimanche.



ps: je suis conscient que l'idéal est de changer le disque pour un p=
lus
fiable mais j'en profite pour apprendre par l’exercice !


--CVuUKbjKfU0y5ojvCyKFXrC17rwlOVTYo--

--ZwkizZOmtnHGUXDBVCkxVhIClU3b2Mzqm
Content-Type: application/pgp-signature; name="signature.asc"
Content-Description: OpenPGP digital signature
Content-Disposition: attachment; filename="signature.asc"

--BEGIN PGP SIGNATURE--

iQIzBAEBCAAdFiEEqp6CU/crahjY2x3n6briFe8NSUUFAlp2zaMACgkQ6briFe8N
SUUkYg/7BJKz67GEG12vL7okLubh7U/RaTcUc8AT4XBQRKmfzclS4fnauy7nZXVB
cQWO4XIRa7AGNhVMc2w/8UNvxJ2VuyY4iKXa6ooPcmyICvmfGkaW8z2DDaV76PMi
MNZfb45cTNXcQ1uB68HOvnCgPb0hzYYvcRWxJUw2ZvfIXO21CgjaNq33tUC5i+WR
NmER9jiiP4QbI+sLOWxLYb8PQ6Y9aPgoUywwJ/fEKPT2cTSuhDOfDoQAVG+IwwfK
8pKOE+Mb2AeMYXkASP62Z8dsyblIwa3Ukc5wAMDPUk/HX5SF7EUIC+Fics0kqhWE
zHYEHRZG8ipmc+RT7PtekPAHBIVOX6ERphLgWkFyazAzvo1D0d8expD1yCSur6wO
27C0c/KNa+dgSdKW1o2N21h7wkkyFyt3OB230f091oKihsSn55LajJsOS+tna55p
F57L7pMq9tAFZFLL/3duUogd4XDRFwcaFnsx/sS+4S1edymyNdKBKQAvGAjM5t3x
zaJMqtnLSYLws3haT/sqo1scZIAFdg0kiXlLeA8fV6hBGInwKSAE49xEmKAUY3a1
2poOYSUqYHV5f7ni1lUWZmpe4wBPRdByaSw0xO7c9nvbuo41LkioUzqPCjpjuDDn
I0YEq2a+QwmaIPdxVZg+lHLdTq68h0PlUqX9584jAhm7LgnO28w=
=bjNN
--END PGP SIGNATURE--

--ZwkizZOmtnHGUXDBVCkxVhIClU3b2Mzqm--
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pascal Hambourg
Le #26463275
Le 04/02/2018 à 10:08, Pierre L. a écrit :
J'ai capté comment rechercher des secteurs défectueux sur un disque dur
(à plateaux/aiguilles) à l'aide de la commande badblocks, en notant leur
numéro dans un fichier texte pour utilisation ultérieure.
ex test non-destructif:
badblocks -nvs /dev/sdc -o /home/USER/badblocks-1To.txt
Mais!
- une fois la liste de ces numéros de secteurs créée, je vois qu'il y a
moyen de les "marquer" afin de ne plus les réutiliser, via l'option -l
/home/USER/badblocks-1To.txt, lors de la création d'une nouvelle partition.

Pas lors de la création d'une partition mais lors de la création d'un
système de fichiers, dans une partition ou n'importe quel autre type de
volume.
Note : l'otion -l pour fournir une liste de blocs défectueux est
spécifique à mke2fs et mkdosfs.
Cela veut donc dire qu'il faut détruire toutes les données actuellement
présentes. > > Y aurait-il moyen de "marquer" ces secteurs sans formater, donc sans
détruire les données stockées ?

e2fsck a les options -l et -L pour importer une liste de blocs
défectueux s'ajoutant à ou remplaçant la liste existante.
Note : ces options, comme l'option -l de mke2fs, attendent une liste de
numéros de blocs de même taille que la taille de bloc du système de
fichiers, et dont le bloc 0 correspond au début du système de fichiers.
Or par défaut badblocks utilise une taille de bloc de 1024 octets, et si
on l'utilise sur un disque entier comme dans ton exemple, le bloc 0
correspond au début du disque (MBR).
L'option -c de mke2fs et e2fsck invoque badblocks avec les bons paramètres.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme