le CA de certaines majors a progressé en 2003....

Le
Pj duvivier
D'autant que le piratage en ligne a parfois bon dos. Selon les chiffres du
SNEP rendus publics à Cannes, deux majors, Warner Music et BMG, ainsi que
nombre d'indépendants, ont vu leur chiffre d'affaire et part de marché
augmenter en 2003. Alors que, globalement, cette industrie vient de
connaître une chute de près de 15 %. Les internautes pirateraient-ils plus
les disques Universal que ceux de la Warner? Il est permis d'en douter. "Le
piratage est l'explication un peu rapide et trompeuse pour sensibiliser les
parlementaires", avance Stéphane Marcovitch qui ne nie pas pour autant la
réalité de l'existence du partage illicite de fichiers musicaux. Il regrette
simplement que les majors peinent à s'adapter aux évolutions du marché. "Le
marché va imposer la remise en cause [du modèle économique] de cette
industrie", estime le secrétaire général de l'AFA, "s'y accrocher est
illusoire." Les sénateurs se laisseront-ils bercer par cette illusion?

Christophe Lagane



http://www.vnunet.fr/pcd/actu/article.htm?numero863&th=res&date 04-01-2
8



Outgoing mail is certified Virus Free.
Checked by AVG anti-virus system (http://www.grisoft.com).
Version: 6.0.572 / Virus Database: 362 - Release Date: 28/01/2004
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Xavier Roche
Le #13006661
Pj duvivier wrote:
D'autant que le piratage en ligne a parfois bon dos. Selon les chiffres du



Voila. En parallèle, il y a la crise (consommation - notamment les
loisirs, en baisse), la baisse de qualité de l'offre des majors et
parfois leur gestion calamiteuse à l'image de VU, sans compter
l'investissent massif des jeunes vers la téléphonie qui abaisse encore
la part dans les autres types d'achats.

Bref plein de raison pour que tout baisse, mais de manière étonnante il
n'en est rien.
Et en parallèle, deux études indépendentes qui concluent (Australie +
USA) que le "piratage" l'a aucun impact sur les ventes.

Heuresement, le lobbie des majors est efficace en France, et a réussi à
s'imposer seul face au ministère de la culture. Et a le convaincre que
le monde est sur le point de s'effondrer et qu'il faut légiférer à tour
de bras, et imposer de nouvelles taxes (stockage - et bientôt transit -
de toute donnée informatique ?)
Poster une réponse
Anonyme