Capteur et ISO

Le
Alf92
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langage ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,) ?

Merci aux sachants de contribuer à la culture génrale.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pierre Maurette
Le #26438917
Alf92 :
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langage ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,...) ?

J'intuite qu'il y a trois niveaux de réglage de sensibilité:
- Directement le signal de sortie du capteur.
- Du gain supplémentaire entre le capteur et le CAN (le +3 ou +9 des
caméras vidéo).
- Le signal de sortie du CAN, fonction DSP peut-être.
- Un post-traitement pur et dur.
La différence entre les trois premiers est assez floue, et l'existence
des trois non avérée. En revanche, le quatrième est certain quand on
trouve quelques niveaux d'ISO (vers le haut) non disponibles en RAW (cf
Fuji X20).
C'est assez souvent vers le bas que des appareils sont bloqués (100,
voire 200 ISO minimum). Dans ce cas, je suis à peu près certain qu'il y
a une réserve cachée, parce que les performances chiffrées s'écroulent:
en mode P, il est assez facile de faire talonner à 1/2000 (si c'est la
vitesse max), on peut voir comment ça se comporte en ouvrant d'un puis
deux diaphs, sur tous mes Sony APS-C (ISO mini trop élevé) la sortie
est à peu près correcte.
--
Pierre Maurette
Thierry Houx
Le #26438928
Le 18/07/2017 à 16:14, Alf92 a écrit :
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langage ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,...) ?
Merci aux sachants de contribuer à la culture génrale.

Si ça peut aider:
https://www.focus-numerique.com/comprendre/dossiers/capteur-numerique-principe-de-fonctionnement-109.html
Un complément un chouia plus technique.
http://www.la-photo-en-faits.com/2013/06/capteur-photo-fonctionnement.html
Alf92
Le #26438936
Thierry Houx :
Le 18/07/2017 à 16:14, Alf92 a écrit :
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langage ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,...) ?
Merci aux sachants de contribuer à la culture génrale.

Si ça peut aider:
https://www.focus-numerique.com/comprendre/dossiers/capteur-numerique-principe-de-fonctionnement-109.html

article court et simple
j'y ai trouvé ma réponse :
"Lorsqu'on modifie la sensibilité (ISO) de l'appareil, le capteur
*ne change pas de sensibilité* . Pour augmenter la sensibilité, on
amplifie le signal obtenu par une sous-exposition. Lorsqu'on augmente
le son d'une chaine stéréo qui n'émet pas de son, on entend du bruit.
L'amplification du signal issu des capteurs génère un bruit de même
type qui devient très visible au-delà d'une certaine sensibilité
(variable selon les boitiers) et particulièrement dans les noirs."
Un complément un chouia plus technique.
http://www.la-photo-en-faits.com/2013/06/capteur-photo-fonctionnement.html

également très intéressant
merci
Harp
Le #26439103
Dans son message précédent, Alf92 a écrit :
Thierry Houx :
Le 18/07/2017 à 16:14, Alf92 a écrit :
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langage ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,...) ?
Merci aux sachants de contribuer à la culture génrale.

Si ça peut aider:
https://www.focus-numerique.com/comprendre/dossiers/capteur-numerique-principe-de-fonctionnement-109.html

article court et simple
j'y ai trouvé ma réponse :
"Lorsqu'on modifie la sensibilité (ISO) de l'appareil, le capteur
*ne change pas de sensibilité* . Pour augmenter la sensibilité, on
amplifie le signal obtenu par une sous-exposition. Lorsqu'on augmente
le son d'une chaine stéréo qui n'émet pas de son, on entend du bruit.
L'amplification du signal issu des capteurs génère un bruit de même
type qui devient très visible au-delà d'une certaine sensibilité
(variable selon les boitiers) et particulièrement dans les noirs."
Un complément un chouia plus technique.
http://www.la-photo-en-faits.com/2013/06/capteur-photo-fonctionnement.html

également très intéressant
merci


Avec des considérations plus orientées utilisateur, je me demande
quelle est alors la meilleure démarche:
1) Augmenter la sensibilité ISO à la prise de vue. Par exemple en mode
Av, passer de 100iso à 200iso afin que le boitier divise par deux le
temps d'exposition.
ou bien:
2) Maintenir à 100iso, assumer la sous-exposition grâce au bouton dédié
"correction d'exposition". Ensuite, devant l'ordinateur en
post-traitement, relever l'exposition grâce un bon logiciel tel que
Dxo.
Autrement dit, ne vaut-il mieux pas compter sur l'amplificateur
logiciel plutôt que sur l'amplificateur boitier ?
Charles Vassallo
Le #26439107
Harp a écrit :
Avec des considérations plus orientées utilisateur, je me demande quelle
est alors la meilleure démarche:
1) Augmenter la sensibilité ISO à la prise de vue. Par exemple en mode Av,
passer de 100iso à 200iso afin que le boitier divise par deux le temps
d'exposition.
ou bien:
2) Maintenir à 100iso, assumer la sous-exposition grâce au bouton dédié
"correction d'exposition". Ensuite, devant l'ordinateur en post-traitement,
relever l'exposition grâce un bon logiciel tel que Dxo.
Autrement dit, ne vaut-il mieux pas compter sur l'amplificateur logiciel
plutôt que sur l'amplificateur boitier ?

C'est pareil pour les couleurs.
C'est pareil pour le bruit dans l'image, sauf quand on cherche à rattraper
une grosse sous-exposition, où il vaut mieux laisser faire l'APN (l'image
rattrapée est un peu plus bruyante)
Mais simuler une forte montée en ISO dans le logiciel (passer de 100 à 1600,
par exemple) est beaucoup plus compliqué que de simplement pousser un
curseur. Bref, il vaut mieux laisser faire l'APN.
http://www.oitregor.com/numeric/dynamique/iso_equiv.html
(ce n'est pas dit dans la page, mais les essais ont été fait avec un Olympus E-30
charles
Harp
Le #26439114
Charles Vassallo a formulé ce mercredi :
Harp a écrit :
Avec des considérations plus orientées utilisateur, je me demande quelle

est alors la meilleure démarche:

1) Augmenter la sensibilité ISO à la prise de vue. Par exemple en mode Av,
passer de 100iso à 200iso afin que le boitier divise par deux le temps
d'exposition.
ou bien:
2) Maintenir à 100iso, assumer la sous-exposition grâce au bouton dédié
"correction d'exposition". Ensuite, devant l'ordinateur en post-traitement,
relever l'exposition grâce un bon logiciel tel que Dxo.
Autrement dit, ne vaut-il mieux pas compter sur l'amplificateur logiciel
plutôt que sur l'amplificateur boitier ?

C'est pareil pour les couleurs.
C'est pareil pour le bruit dans l'image, sauf quand on cherche à rattraper
une grosse sous-exposition, où il vaut mieux laisser faire l'APN (l'image
rattrapée est un peu plus bruyante)
Mais simuler une forte montée en ISO dans le logiciel (passer de 100 à 1600,
par exemple) est beaucoup plus compliqué que de simplement pousser un
curseur. Bref, il vaut mieux laisser faire l'APN.

OK merci, la réponse était loin d'être évidente.
http://www.oitregor.com/numeric/dynamique/iso_equiv.html
(ce n'est pas dit dans la page, mais les essais ont été fait avec un Olympus
E-30
charles
Alf92
Le #26439120
Harp :
Dans son message précédent, Alf92 a écrit :
Thierry Houx :
Le 18/07/2017 à 16:14, Alf92 a écrit :
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langage ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,...) ?
Merci aux sachants de contribuer à la culture génrale.

Si ça peut aider:
https://www.focus-numerique.com/comprendre/dossiers/capteur-numerique-principe-de-fonctionnement-109.html

article court et simple
j'y ai trouvé ma réponse :
"Lorsqu'on modifie la sensibilité (ISO) de l'appareil, le capteur
*ne change pas de sensibilité* . Pour augmenter la sensibilité, on
amplifie le signal obtenu par une sous-exposition. Lorsqu'on augmente
le son d'une chaine stéréo qui n'émet pas de son, on entend du bruit.
L'amplification du signal issu des capteurs génère un bruit de même
type qui devient très visible au-delà d'une certaine sensibilité
(variable selon les boitiers) et particulièrement dans les noirs."
Un complément un chouia plus technique.
http://www.la-photo-en-faits.com/2013/06/capteur-photo-fonctionnement.html

également très intéressant
merci

Avec des considérations plus orientées utilisateur, je me demande
quelle est alors la meilleure démarche:
1) Augmenter la sensibilité ISO à la prise de vue. Par exemple en mode
Av, passer de 100iso à 200iso afin que le boitier divise par deux le
temps d'exposition.
ou bien:
2) Maintenir à 100iso, assumer la sous-exposition grâce au bouton dédié
"correction d'exposition". Ensuite, devant l'ordinateur en
post-traitement, relever l'exposition grâce un bon logiciel tel que
Dxo.
Autrement dit, ne vaut-il mieux pas compter sur l'amplificateur
logiciel plutôt que sur l'amplificateur boitier ?

bonne question.
probablement un compromis des deux, comme souvent en photo.
Thierry Houx
Le #26439193
Le 19/07/2017 à 19:01, Alf92 a écrit :
Autrement dit, ne vaut-il mieux pas compter sur l'amplificateur
logiciel plutôt que sur l'amplificateur boitier ?

bonne question.
probablement un compromis des deux, comme souvent en photo.

Il faut considérer qu'au niveau capteur, c'est de l'électronique
analogique et que la conversion analogique-numérique se fait en sortie.
En analogique, il y a une "plage" de fonctionnement optimale:
- Si le signal à traiter est trop faible, il y a un "bruit de fond" qui
est amplifié avec lui.
- S'il est trop fort, on sature et il n'y a plus rien d'exploitable.
Pour pouvoir être dans la plage d'exploitation du capteur, il s'agit
donc, comme pour un multimètre, d'appliquer le bon "calibre": Pour notre
capteur, ce sont les ISO.
jeanpasse
Le #26439361
Le mardi 18 juillet 2017 12:27:47 UTC-4, Alf92 a écrit :
Thierry Houx :
Le 18/07/2017 à 16:14, Alf92 a écrit :
Parler de sensibilité d'un capteur n'est-il pas un abus de langag e ?
Ne devrait-on pas parler "d'équivalent ISO" ?
Comment fonctionne un capteur lors du changement d'ISO ?
Changer d'ISO modifie-t-il réellement quelque chose au niveau du
capteur (tension d'alimentation,...) ?
Merci aux sachants de contribuer à la culture génrale.

Si ça peut aider:
https://www.focus-numerique.com/comprendre/dossiers/capteur-numerique-p rincipe-de-fonctionnement-109.html

article court et simple
j'y ai trouvé ma réponse :
"Lorsqu'on modifie la sensibilité (ISO) de l'appareil, le capteur
*ne change pas de sensibilité* . Pour augmenter la sensibilité, on
amplifie le signal obtenu par une sous-exposition. Lorsqu'on augmente
le son d'une chaine stéréo qui n'émet pas de son, on enten d du bruit.
L'amplification du signal issu des capteurs génère un bruit de même
type qui devient très visible au-delà d'une certaine sensibilit é
(variable selon les boitiers) et particulièrement dans les noirs."
Un complément un chouia plus technique.
http://www.la-photo-en-faits.com/2013/06/capteur-photo-fonctionnement.h tml

également très intéressant
merci

Oui intéressant. Mais je crois que tu avais déjà une partie de la réponse.
La sensibilité ISO est une norme à suivre par les fabricant de pe llicules
photosensibles et maintenant d'APN et autres appareils susceptibles de capt er une image.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit%C3%A9_ISO
Je cite: "Une photographie est correctement exposée lorsque la surface sensible reçoit la bonne quantité de lumière : celle qui pe rmet d'obtenir une image qui n'est ni trop claire ni trop sombre. Pour obte nir cette exposition correcte, le photographe doit donc savoir quelle est c ette « bonne quantité ». La sensibilité ISO est un moye n d'exprimer cette information."
Comme on sait une surface qui demande plus lumière pour obtenir la bon ne image aura un ISO plus petit selon les calculs de la norme.
Et plus loin pour les APN je cite encore:
"Standard output sensitivity (SOS) est définie comme S(SOS) = (10 lx ⋅s)/H(SOS), où H(SOS) est l'exposition qui produit la valeur n umérique 118 (soit 18% de luminance) sur les pixels d'un fichier sRGB 8 bits."
Je crois bien retrouver ici la carte grise.
Tu avais raison, c'est bien une équivalence avec la sensibilité d es films.
René
Publicité
Poster une réponse
Anonyme