Condamnation Numéricable

Le
David
Source:
http://www.quechoisir.org/Article.jsp;jsessionid1241448B741E0942327F0798721A0B.tomcat-1?id=Ressources:Articles:D057462AC9585B7BC12570FA00616A7D&catcss=TEL101&categorie=NoeudPClassement:3297BE20E900A9CCC1256F0100348EBE

NC Numéricâble
Le prélèvement, c'est pas automatique!

Le tribunal d'instance de Vanves (92) vient de donner tort à NC Numéricâble
dans une affaire qui l'opposait à un particulier. Pendant ce temps, les
clients mécontents, de plus en plus nombreux, commencent à donner de la
voix.


Trois mille cinq cents euros de dommages et intérêts pour violation des
obligations contractuelles et clauses abusives, telle est la peine que vient
de se voir infliger NC Numéricâble au terme d'un procès qui l'opposait à un
client mécontent. Jean-Pierre avait assigné son câblo-opérateur parce qu'il
n'avait pas respecté le mode de paiement qu'il avait choisi. En effet, alors
qu'il avait demandé, comme le contrat le prévoyait, le paiement mensuel par
chèque, Numéricâble lui avait finalement imposé un prélèvement automatique
puis un règlement semestriel des échéances. Jean-Pierre avait bien tenté de
contacter la société par téléphone et par courrier, mais jamais il n'avait
eu de réponse satisfaisante, conduisant le tribunal à souligner la « grande
anarchie » et le « parfait dysfonctionnement » régnant chez NC Numéricâble.

À l'occasion de ce procès, le tribunal de Vanves a également déclaré «
abusives » trois clauses des contrats que Jean-Pierre avait signés en 2003
et 2004, l'une imposant au client d'accepter sans réserve la totalité des
conditions d'abonnement, l'empêchant ainsi de faire valoir ses droits
(article 1.1), une autre autorisant Numéricâble à « modifier sans
notification préalable la composition des services audiovisuels » et
dégageant la société de toute responsabilité « en cas d'interruption des
programmes audiovisuels et/ou services proposés » (article 6.2.8) et une
dernière limitant les dommages et intérêts versés par Numéricâble à un
montant équivalent à six mois d'abonnement (article 9.3).

Cette affaire est l'arbre qui cache la forêt. En effet, depuis quelques
mois, la grogne des abonnés à NC Numéricâble ne cesse de monter. Plusieurs
associations locales UFC-Que Choisir, dont celle de Metz, ont reçu un nombre
non négligeable de plaintes. Une pétition en ligne a également été lancée
(www.misericable.org). Elle regroupe actuellement plus de cinq mille
signatures.

La plupart des plaignants dénoncent notamment les problèmes de connexion à
Internet, la disparition de certaines chaînes de télévision (qui leur sont
pourtant facturées) ou encore la mauvaise qualité de la réception des
images. Ils critiquent également les augmentations de tarifs unilatérales
qu'on leur a imposées ou encore les problèmes qu'ils rencontrent pour
obtenir une réponse à une question, que ce soit par téléphone ou par
courrier.

Confirmation des plaintes des clients ou simple hasard, hier, NC Numéricâble
était injoignable. Quant aux clauses abusives, deux sur les trois (les
articles 1.1 et 6.2.8) étaient encore présentes dans les conditions
générales d'abonnement du câblo-opérateur !




La rude concurrence des FAI
Ancienne filiale de la Générale des eaux vendue à Canal Plus en 1998,
NC Numéricâble commercialise des offres Internet haut débit, télévision
et/ou téléphonie par le câble dans 17 grandes agglomérations. Si le câble
n'a jamais vraiment décollé en France, il doit faire face dorénavant à la
rude concurrence des fournisseurs d'accès à Internet qui amènent les mêmes
services dans les habitations par le biais de la ligne téléphonique.
Résultat : d'après des rumeurs, Numéricâble accumulerait les pertes. Pas
vraiment rassurant!
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Olusculum
Le #1263772
Je croyais que la Lyonnaise des eaux c'etait l'ancien nom de Noos ; je m'y
perds, Numericable a quelque chose a voir avec Noos ?

La rude concurrence des FAI
Ancienne filiale de la Générale des eaux vendue à Canal Plus en 1998,
NC Numéricâble commercialise des offres Internet haut débit, télévision
et/ou téléphonie par le câble dans 17 grandes agglomérations. Si le câble
n'a jamais vraiment décollé en France, il doit faire face dorénavant à la
rude concurrence des fournisseurs d'accès à Internet qui amènent les mêmes
services dans les habitations par le biais de la ligne téléphonique.
Résultat : d'après des rumeurs, Numéricâble accumulerait les pertes. Pas
vraiment rassurant!








ElBricou
Le #1263771
Je croyais que la Lyonnaise des eaux c'etait l'ancien nom de Noos ; je m'y
perds, Numericable a quelque chose a voir avec Noos ?



Non, NC Numericable a été vendu par Canal + conjointement avec France
Telecom Cable il y a maintenant pret d'un an. Le nouveau proprietaire
(le fond d'investissement britanique Cinven et le cablo operateur
luxembourgeois Altice) a donc fusionné le tout en Numericable, et
reorganisé tout l'ensemble (je me taierai pour le moment sur cette
fusion...)

Noos a été racheté par le proprietaire de UPC, et est en train de
fusionner les deux. A terme, il est clair que Noos et Numericable
fusionneront aussi.

David
Le #1263770
"ElBricou" 43da6a84$0$568$

Noos a été racheté par le proprietaire de UPC, et est en train de
fusionner les deux. A terme, il est clair que Noos et Numericable
fusionneront aussi.


Ca c'est nettement moins sûr...

ElBricou
Le #1263758
"ElBricou" 43da6a84$0$568$

Noos a été racheté par le proprietaire de UPC, et est en train de
fusionner les deux. A terme, il est clair que Noos et Numericable
fusionneront aussi.


Ca c'est nettement moins sûr...




Beaucoup disent, dans les deux boites, que ca va se faire... Maintenant,
effectivement, rien n'est sur !

Tiens, sinon, Canal + et France Telecom viennent de lacher la
participation qu'il leur restait, dixit satelifax


David
Le #1263757
"ElBricou" 43e86ff8$0$27144$

Tiens, sinon, Canal + et France Telecom viennent de lacher la
participation qu'il leur restait, dixit satelifax


Ils peuvent! Ils laissent ces réseaux dans un tel état de délabrement.

gamedia Hors ligne
Le #25088092
Le mardi 24 Janvier 2006 à 01:58 par David :
Source:
http://www.quechoisir.org/Article.jsp;jsessionid1241448B741E0942327F0798721A0B.tomcat-1?id=Ressources:Articles:D057462AC9585B7BC12570FA00616A7D&catcss=TEL101&categorie=NoeudPClassement:3297BE20E900A9CCC1256F0100348EBE

NC Numéricâble
Le prélèvement, c'est pas automatique!

Le tribunal d'instance de Vanves (92) vient de donner tort à NC
Numéricâble
dans une affaire qui l'opposait à un particulier. Pendant ce temps, les
clients mécontents, de plus en plus nombreux, commencent à donner
de la
voix.


Trois mille cinq cents euros de dommages et intérêts pour
violation des
obligations contractuelles et clauses abusives, telle est la peine que vient
de se voir infliger NC Numéricâble au terme d'un procès qui
l'opposait à un
client mécontent. Jean-Pierre avait assigné son
câblo-opérateur parce qu'il
n'avait pas respecté le mode de paiement qu'il avait choisi. En effet,
alors
qu'il avait demandé, comme le contrat le prévoyait, le paiement
mensuel par
chèque, Numéricâble lui avait finalement imposé un
prélèvement automatique
puis un règlement semestriel des échéances. Jean-Pierre
avait bien tenté de
contacter la société par téléphone et par courrier,
mais jamais il n'avait
eu de réponse satisfaisante, conduisant le tribunal à souligner
la « grande
anarchie » et le « parfait dysfonctionnement » régnant
chez NC Numéricâble.

À l'occasion de ce procès, le tribunal de Vanves a
également déclaré «
abusives » trois clauses des contrats que Jean-Pierre avait signés
en 2003
et 2004, l'une imposant au client d'accepter sans réserve la
totalité des
conditions d'abonnement, l'empêchant ainsi de faire valoir ses droits
(article 1.1), une autre autorisant Numéricâble à «
modifier sans
notification préalable la composition des services audiovisuels »
et
dégageant la société de toute responsabilité
« en cas d'interruption des
programmes audiovisuels et/ou services proposés... » (article
6.2.8) et une
dernière limitant les dommages et intérêts versés
par Numéricâble à un
montant équivalent à six mois d'abonnement (article 9.3).

Cette affaire est l'arbre qui cache la forêt. En effet, depuis quelques
mois, la grogne des abonnés à NC Numéricâble ne
cesse de monter. Plusieurs
associations locales UFC-Que Choisir, dont celle de Metz, ont reçu un
nombre
non négligeable de plaintes. Une pétition en ligne a
également été lancée
(www.misericable.org). Elle regroupe actuellement plus de cinq mille
signatures.

La plupart des plaignants dénoncent notamment les problèmes de
connexion à
Internet, la disparition de certaines chaînes de télévision
(qui leur sont
pourtant facturées) ou encore la mauvaise qualité de la
réception des
images. Ils critiquent également les augmentations de tarifs
unilatérales
qu'on leur a imposées ou encore les problèmes qu'ils rencontrent
pour
obtenir une réponse à une question, que ce soit par
téléphone ou par
courrier.

Confirmation des plaintes des clients ou simple hasard, hier, NC
Numéricâble
était injoignable. Quant aux clauses abusives, deux sur les trois (les
articles 1.1 et 6.2.8) étaient encore présentes dans les
conditions
générales d'abonnement du câblo-opérateur !




La rude concurrence des FAI
Ancienne filiale de la Générale des eaux vendue à
Canal Plus en 1998,
NC Numéricâble commercialise des offres Internet haut
débit, télévision
et/ou téléphonie par le câble dans 17 grandes
agglomérations. Si le câble
n'a jamais vraiment décollé en France, il doit faire face
dorénavant à la
rude concurrence des fournisseurs d'accès à Internet qui
amènent les mêmes
services dans les habitations par le biais de la ligne
téléphonique.
Résultat : d'après des rumeurs, Numéricâble
accumulerait les pertes. Pas
vraiment rassurant!


Viens te plaindre sur http://www.sercicesclient.fr et tu pourra avoir des réponses rapides et claires de la part des autres clients Numéricable.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme