Copiepresse et consorts vs Google News - le jugement

Le
Thierry Schollier
Coucou monde,

Après un premier jugement en référé (rappel là :
http://www.youtube.com/watch?v=bs02SO_y4fI), le jugement sur le fond vient
de paraître, tout chaud, tout frais :

(Pdf 1,187 Mo)
http://www.copiepresse.be/copiepresse_google.pdf

Notons donc que le jugement confirme que ce que fait Google n'est conforme
ni à la notion de revue de presse ni à celle du droit à la citation en droit
belge, puisque le droit d'exception est refusé ; par ailleurs, Madame
Magerman a revu à la baisse les astreintes invraisemblables (pour rappel, 1
million d'euros par jour pour les articles visibles et 500 000 euros par
jour pour la publication du jugement) ordonnées en référé, qui sont ramenées
à un montant plus raisonnable de 25 000 ¤.

--
Thierry.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
dwarfpower
Le #14190091
On Feb 13, 12:26 pm, Thierry Schollier
Coucou monde,

Après un premier jugement en référé (rappel là :http://www.yout ube.com/watch?v=bs02SO_y4fI), le jugement sur le fond vient
de paraître, tout chaud, tout frais :

(Pdf 1,187 Mo)http://www.copiepresse.be/copiepresse_google.pdf

Notons donc que le jugement confirme que ce que fait Google n'est conforme
ni à la notion de revue de presse ni à celle du droit à la citation en droit
belge, puisque le droit d'exception est refusé ; par ailleurs, Madame
Magerman a revu à la baisse les astreintes invraisemblables (pour rappe l, 1
million d'euros par jour pour les articles visibles et 500 000 euros par
jour pour la publication du jugement) ordonnées en référé, qui so nt ramenées
à un montant plus raisonnable de 25 000 ¤.

--
Thierry.



l'arret cite au moins a deux reprise dans ses sources doctrinale un
livre publie par un avocat - T Verbiest - Entre bonnes et mauvaises
references. A propos des outils de recherche sur internet. pour etayé
ses rejets des pretentions de google dans cette affaire. Ces citation
sont donc pour le juge suffisemment importante pour justifier seules
ses decisions.

cela est-il une pratique courante et acceptee en belgique ? pour la
france je ne crois pas mais peut etre me trompe-je ?

quelqu'un peut il m'eclairer sur ce point ?

dwarf.
Thierry Schollier
Le #14190081
[Je ne saisis pas bien le motif de votre publication croisée - retour fmdi]

dwarfpower nous disait ici-même:

l'arret cite au moins a deux reprise dans ses sources doctrinale un
livre



Un court opuscule d'une vingtaine de pages écrit à l'attention des
professionnels du droit non versés dans la technique.
(http://www.droit-technologie.org/dossiers/outils_de_recherche_internet.pdf)

publie par un avocat - T Verbiest - Entre bonnes et mauvaises
references. A propos des outils de recherche sur internet.



Il est archi-courant que des citations sorties d'ouvrages de droit soient
utilisées dans les jugements.

Ces citation
sont donc pour le juge suffisemment importante pour justifier seules
ses decisions.



Seules ?
Sur les 30 pages d'attendus ?
--
Thierry.
Nicolas Krebs
Le #14190071
Thierry Schollier écrivit dans l'article news:

Coucou monde,



Bonjour,

Après un premier jugement en référé (rappel là :
http://www.youtube.com/watch?v=bs02SO_y4fI), le jugement sur le fond vient
de paraître, tout chaud, tout frais :

(Pdf 1,187 Mo)
http://www.copiepresse.be/copiepresse_google.pdf



Il y a une réponse de l'emp^W google :
Rachel Whetstone, European Director of Communications and Public Affairs,
« About the Copiepresse decision », Official Google Blog, 2007-02-13,
http://googleblog.blogspot.com/2007/02/about-copiepresse-decision.html

Notons donc que le jugement confirme que ce que fait Google n'est conforme
ni à la notion de revue de presse ni à celle du droit à la citation en droit
belge, puisque le droit d'exception est refusé ; par ailleurs, Madame
Magerman a revu à la baisse les astreintes invraisemblables (pour rappel, 1
million d'euros par jour pour les articles visibles et 500 000 euros par
jour pour la publication du jugement) ordonnées en référé, qui sont ramenées
à un montant plus raisonnable de 25 000 ?.


Thierry Schollier
Le #14190061
Nicolas Krebs nous disait ici-même:

Il y a une réponse de l'emp^W google :



Ouais, et ils n'ont visiblement toujours pas compris que la loi belge est
très orientée (je dirais presque philosophiquement) opt-in et autorisations
préalables, tous domaines confondus, et que robots.txt, donc, on s'en fout.
Ce point est d'ailleurs réfuté au paragraphe « autorisation des éditeurs »
et ils n'ont, à mon sens, strictement aucune chance sur ce point en appel.

En plus, parler de « standard communément admis » alors qu'on sait
(notamment avec X-no-productlinks: yes, purement et simplement envoyé ad
patres et XNAY passé de non affichable a affichable pendant 7 jours) le peu
de cas qu'ils font des standards qu'ils ont eux-mêmes imposés, ne peut que
faire sourire.

--
Thierry.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme