Dieu se confronte à la société par l'art

Le
FredDecr
J'ai tenté un jour pour une étude d'interroger Dieu, étant donné que j'avais
déjà eu quelques petites discussions du même genre avec lui. Je me suis
installé devant la télé, le 13 décembre 2002 à 22H20, devant Boulevard du
Palais sur France 2, puis les pubs, puis comme c'était une émission pour
sourds et muets j'ai mis Arté, j'ai noté au fur et à mesure mes questions
puis les réponses qui venaient. Et comme vous voyez, c'est très cohérent,
après avoir compris ses méthodes de superposition, ses transpositions de
personnage.

- Frédéric : Bonjour, Dieu. Acceptez-vous de vous entretenir de quelques
points avec moi ?

- Les ondes : C'est exactement ce que tu voulais, non ?

- Frédéric : Merci. Serez-vous sincère ?

- Les ondes : Parce que vivre ensemble tu appelles ça faire un sacrifice ?

- Frédéric : Ne trouvez-vous pas logique que votre puissance et votre
capacité à vous dédoubler vous rende responsable de la Terre ?

- Les ondes : Vous avez laissé Bertrand se venger de Costini, n'est-ce pas ?
Il croyait à la justice, pas à la vengeance.

- Frédéric : Avez-vous confiance ?

- Les ondes : Je sais ce qu'elle voulait me dire.

- Frédéric : Vous pouvez lire le futur, n'est-ce pas ? Avouez.

- Les ondes : Après le match de foot.

- Frédéric : Ne croyez-vous pas que la voyance est obsolète ?

- Les ondes : Je vais donc rendre un avis défavorable à votre exercice dans
le service actif.

- Frédéric : Qui aidez-vous en priorité, ai-je bien réalisé mon document à
ce propos ?

- Les ondes : Elle allait détruire sa vie.

- Frédéric : Demandez-vous de l'aide, tout au moins pour être aidé
nous-même, en fin de compte ?

- Les ondes : J'ai pris ça sur moi. Vous êtes témoin ?

- Frédéric : Oui, je vous comprends tout à fait, effectivement. Je voudrais
revenir sur ma question de confiance. Vous devez savoir si vous avez de
bonnes chances de réussir. Dans quel monde supposez-vous que nous serons,
dans 10 ans ?

- Les ondes : On ne me la fait pas.

- Frédéric : Je conclus qu'on ne va pas le croire. Dans 100 ans ?

- Les ondes : Avec Richemont la raclette.

- Frédéric : Je conclus qu'il y aura beaucoup de pubs. Mais c'est normal, c'est
la page de pubs. Une autre phrase ?

- Les ondes : Il sait se faire oublier.

- Frédéric : Dans 1000 ans ?

- Les ondes : Avez-vous déjà goûté des pâtes blanches ?

- Frédéric : Non, jamais, quel est le rapport ?

- Les ondes : Les pattes, blanches.

- Frédéric : Ce n'est vraiment qu'un animal ? Comment voyez-vous le futur
dans 10 000 ans ?

- Les ondes : Curieusement, ils se laissent déranger par tout, et par n'importe
qui.

- Frédéric : Comment voyez-vous le futur dans 100 000 ans ?

- Les ondes : Dégage, branleur. Ah, tiens, voilà les trous-duc point com, j'ai
même pas le temps de manger.

- Frédéric : Dans 1 000 000 d'années et j'arrêterais.

- Les ondes : On peut rêver de vivre autrement. Ou le faire.

- Frédéric : Et peut-on vous y aider ?

- Les ondes : Le réseau est en panne. Je dois y aller.

- Frédéric : Aimez-vous ce que vous faites ?

- Les ondes : On dit en général des latins qu'ils parlent avec leurs mains.
Les mains, les doigts sont la parole. C'est tout le corps qui devient
discours, conservant les nuances du verbe.

- Frédéric : Cette question a-t-elle une utilité, l'expression vous vient
mais vous arrive-t-il aussi jusqu'à une sensation de plaisir ou de détresse
?

- Les ondes : Nous avons cherché qui était mort, qui était encore vivant.

- Frédéric : Votre promptitude et votre intégration ne me donnent pourtant
pas l'impression que vous soyez une grosse administration. Je me trompe ?

- Les ondes : Quand il est arrivé à la rédaction avec son paquet sous le
bras, je l'ai immédiatement présenté au rédacteur en chef.

- Frédéric : Ah oui, une liaison directe entre neurones ! N'est-ce pas ?

- Les ondes : L'industrie chimique italienne est dans une mauvaise passe.

- Frédéric : Des neurones métalliques. Drôle de question : Le Paradis
existe-t-il ?

- Les ondes : Au journal nous avons appris qu'un cycliste a été renversé par
un camion. Ce qui arrive presque tous les jours. Mais ce n'était pas n'importe
qui. Il désirait que ne se reproduisent pas les périodes noires. La juge a
conclu à un accident.

- Frédéric : L'âme existe-t-il, ou décodez-vous le cerveau dans un univers
parallèle où l'homme concerné vit plus longtemps, et où vous cachez moins ce
que vous faites ?

- Les ondes : Voilà. Là il était déjà malade, le pauvre.

- Frédéric : Pouvez-vous faire entrer au Paradis l'ensemble des hommes, ou
pas ?

- Les ondes : Non, il m'a répondu. Non, je ne serais plus là.

- Frédéric : Beaucoup quand-même ?

- Les ondes : Les débats durent 3 ans et demi, le 2 novembre 2001 le verdict
est rendu.

- Frédéric : Y a-t-il un moyen d'avoir l'esprit reproduit ailleurs et de ne
pas vraiment perdre vie ? Moi, je n'y crois pas.

- Les ondes : Aucune obligation ne leur est faite n'assainir les usines, et
l'environnement.

- Frédéric : Oui, venons-en à la qualité du Paradis. N'a-t-il pas s'il
existe, ce dont je doute, un arrière-goût d'électronique, de surprotection,
de préméditation ?

- Les ondes : Si Gabriel n'avait pas dénoncé les conditions de travail dans
les usines pétrochimiques, personne ne l'aurait fait.

- Frédéric : Et sans doute aussi un bon goût d'amour. Discutez-vous avec d'autres
Dieux, ou doit-on vous considérer comme une seule entité ?

- Les ondes : Joyeux Noël !

- Frédéric : J'ai mal formulé une question, tout à l'heure. A-t-on moyen de
vous précéder à l'action, de vous deviner ?

- Les ondes : J'essaye d'obtenir une structure métallisée, vaste, boudinée,
plombée.

- Frédéric : Non, pas votre aspect, bien que ce soit peut-être ce qui vous
concerne le plus, mais au contraire, en ce qui nous concerne.

- Les ondes : Je trouve ça grandiose, c'est pour la beauté des matches. Mais
aussi pour tout ce qu'il y a autour.

- Frédéric : Vous plaisantez. Faut-il prendre le contraire de ce que vous
dites ?

- Les ondes : C'est absurde de rapprocher le sport de l'art, juste parce qu'un
artiste s'intéresse au foot.

- Frédéric : Vous faites de l'art ? Je pense que vous plaisantez moins. Mais
il est vrai que vous avez déjà parlé du principal : l'anti-destruction. Et
je pense qu'il existe une forme de commerce artistique et intelligent, entre
Dieux, non ?

- Les ondes : Je suis toujours en quête d'aventure. Je veux vibrer à travers
la peinture.

- Frédéric : Ferez-vous le même genre d'échange avec des êtres inférieurs,
comme les humains dans l'avenir ?

- Les ondes : Les sculptures apparaissent, qui découlent les unes des autres
[.] Je ne peux pas répondre à votre question sous cette forme.

- Frédéric : Croyez-vous qu'il soit important de croire en vous ?

- Les ondes : Que le spectateur trouve ça beau ou pas, ce n'est pas mon
problème.

- Frédéric : Oui, nature ou artificiel, on peut trouver ça beau. Mais on a
moins tendance à aimer l'artificiel. Y a-t-il un danger à vous chercher ?

- Les ondes : Je pourrais vous faire un topo sociologique, mais le foot, en
temps que sport, ne m'intéresse pas.

- Frédéric : Est-ce gênant d'être athée ?

- Les ondes : Vous pouvez donner les deux. [.] C'est pour ça que je trouve
votre question déplacée. On a une vocation, ou on a une fêlure. [.] On peut
parler de vocation, on peut parler de signe du ciel, on peut parler de
fêlure. [.]

- Frédéric : Ai-je oublié une ou deux questions importantes ?

- Les ondes : Il existe tout de même des similitudes dans le portrait que
les uns et les autres se font d'eux-mêmes.

- Frédéric : Ah, oui, comme vous l'avez dit, vous pouvez comprendre les
gens. Jusqu'à lire dans le cerveau ?

- Les ondes : Pourquoi voulez-vous que tout soit pareil ?

- Frédéric : En tout cas, moi je vous l'avoue, c'est gênant que tout le
monde ne croie pas la même chose. Qu'en pensez-vous ?

- Les ondes : Ce sont des choses qui sont du côté de l'appréciation. [.] C'est
à vous de polémiquer et pas à moi.

- Frédéric : Que voudriez-vous que je fasse, si vous aviez un mot d'ordre à
me donner , à moi personnellement ?

- Les ondes : Mais ça me fait effectivement plaisir de savoir que quelque
chose a touché quelqu'un quelque part.

- Frédéric : A quoi pensez-vous ?

- Les ondes : Alors pourquoi, tu fais pratiquement corps avec les gens [.].
En temps que concept, tu fais de la musique, ou tu te fais toi-même ? [.]
Donc, de la musique [.] Je crois que ça varie en fonction des situations.
Lorsque je réalise quelque chose à grande échelle, je suis plutôt le poète,
qui se réalise.

- Frédéric : Avez-vous une ouvre à promouvoir ?

- Les ondes : Tout ça n'a rien à voir avec l'art tel qu'il s'inscrit dans l'histoire.
[.] Elle vous dit qu'elle fait du grand art. [.] Non, l'art est ma vie. [.]
En temps que journaliste, tu voudrais être présenté comme ouvre d'art totale
?

- Frédéric : Un dernier mot ?

- Les ondes : Excusez-moi, vous êtes un réalisateur total ? Non, je suis un
voleur. J'ai besoin par exemple de machines comme celles-ci. [.] Non, nous
puisons tous dans le néant. Je puise dans le néant. Avant moi il n'y avait
rien.

- Frédéric : Je ne vous crois pas. Vous annoncez réellement que vous avez
été le premier être ?

- Les ondes : On regarde cette émission et on est déjà complètement
perverti.

- Frédéric : Merci. A bientôt !

- Les ondes : Puis vous avez fait des feuilletons télévisés.



Note : Il serait bon de comparer cela avec une perception directe de Dieu.
Hélas, je n'entends personnellement jamais de message distinct et ayant du
sens, quand il n'y a pas de bruit. Il existe tout de même une phrase
entrecoupée que j'ai entendu le 30 décembre 2002 à 00h54 : « Les petits jus
de fruits artistiques ne songent pas à alerter l'espace que le refrain a
déjà commencé ». Mais ce n'est pas prouvable, ce ne sont pas des méthodes
dignes, donc je vous propose de ne pas en tenir compte. J'en ai profité pour
demander en pensée aussi une image. Je n'ai rien eu de distinct, mais mon
rêve de la nuit avait un générique de fin (illisible) ! Sur une image de
fond représentant une photocopieuse, qu'il y avait insidieusement dans une
pièce du rêve.



Note : J'ai les bases de la religion chrétienne, mais en aucun cas je n'appartient
à une religion précise ou une secte. Pendant longtemps j'ai été athée. Je
suis croyant uniquement pour des raisons pratiques, et je ne pratique que la
recherche philosophique en solitaire. Je ne suis abonné à aucune revue. J'ai
déjà pratiqué une association de cinéma et la Jeunesse Ouvrière Chrétienne
bien que je ne fus ni ouvrier ni croyant en ce temps.





-== Posted via Newsfeeds.Com - Unlimited-Unrestricted-Secure Usenet News==-
http://www.newsfeeds.com The #1 Newsgroup Service in the World! 120,000+ Newsgroups
-= East and West-Coast Server Farms - Total Privacy via Encryption =-
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Verogpx
Le #9970301
> Note : J'ai les bases de la religion chrétienne, mais en aucun cas je
n'appartient à une religion précise ou une secte. Pendant longtemps j'ai
été
athée. Je suis croyant uniquement pour des raisons pratiques, et je ne
pratique
que la recherche philosophique en solitaire. Je ne suis abonné à
aucune revue. J'ai déjà pratiqué une association de cinéma et la Jeunesse
Ouvrière
Chrétienne bien que je ne fus ni ouvrier ni croyant en ce temps.



J'ai lu en diagonale mais le "Note :" c'est le pompon...

--
Véro
http://monsite.wanadoo.fr/verogpx/
Ipod
Le #9970271
FredDecr wrote:

je ne pratique que la
recherche philosophique en solitaire.



Tu te tires sur le haricot comme Fred alors!

J'ai
déjà pratiqué une association de cinéma et la Jeunesse Ouvrière Chrétienne
bien que je ne fus ni ouvrier ni croyant en ce temps.



T'y allais pour les gonzesses.
Stephane Legras-Decussy
Le #9970191
"FredDecr"
[zop]

buffer overflow. 255 char max.
FredDecr
Le #9998411
"Ipod"
FredDecr wrote:

je ne pratique que la recherche philosophique en solitaire.



Tu te tires sur le haricot comme Fred alors!




Exactement ! ... C'est moi ... et moi je me crois

J'ai déjà pratiqué une association de cinéma et la Jeunesse Ouvrière
Chrétienne bien que je ne fus ni ouvrier ni croyant en ce temps.



T'y allais pour les gonzesses.



Exactement ! ... Ou tout au moins pour discuter.



----== Posted via Newsfeeds.Com - Unlimited-Unrestricted-Secure Usenet News==----
http://www.newsfeeds.com The #1 Newsgroup Service in the World! 120,000+ Newsgroups
----= East and West-Coast Server Farms - Total Privacy via Encryption =----
OuiNon
Le #9998381
Dieu, certains l'ont rencontré
D'autres vivent bien sans lui.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme