Discrimination & accessibilité ?

Le
Philippe
Bonjour,

Alors la loi de 2005 pour la RATP c'est fini :
https://www.midilibre.fr/2018/08/17/le-toulousain-en-fauteuil-voulait-aller=
-aux-toilettes-dans-le-train-la-justice-le-deboute,4677518.php

Quatre clampin en fauteuil vont pas faire faire des aménagement co=
teux quand même ?

--
philippe
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gloops
Le #26486291
Le 17 Août 2018 à 09:48, Philippe a écrit
( fr.misc.droit) :
Bonjour,
Alors la loi de 2005 pour la RATP c'est fini :
https://www.midilibre.fr/2018/08/17/le-toulousain-en-fauteuil-voulait-aller-aux-toilettes-dans-le-train-la-justice-le-deboute,4677518.php
Quatre clampin en fauteuil vont pas faire faire des aménagement coûteux quand même ?


Et ça fait trois ans que les travaux devraient être terminés,
réceptionnés, contrôlés, corrigés, amendés.
De qui se moque-t-on ?
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
François Guillet
Le #26486299
Le 25/08/2018, Gloops a supposé :
Le 17 Août 2018 à 09:48, Philippe a écrit
( :
Bonjour,
Alors la loi de 2005 pour la RATP c'est fini :
https://www.midilibre.fr/2018/08/17/le-toulousain-en-fauteuil-voulait-aller-aux-toilettes-dans-le-train-la-justice-le-deboute,4677518.php
Quatre clampin en fauteuil vont pas faire faire des aménagement coûteux
quand même ?

Et ça fait trois ans que les travaux devraient être terminés, réceptionnés,
contrôlés, corrigés, amendés.
De qui se moque-t-on ?

On paye déjà assez cher les billets, et le déficit de la SNCF.
On ne peut pas tout dimensionner pour les cas extrêmes. Quand les
politiques cesseront-ils de voter des lois irréalistes qui
appauvrissent tout le pays ?
Cl.Massé
Le #26486376
"Philippe" a écrit dans le message de groupe de discussion :

Bonjour,
Alors la loi de 2005 pour la RATP c'est fini :
https://www.midilibre.fr/2018/08/17/le-toulousain-en-fauteuil-voulait-aller-aux-toilettes-dans-le-train-la-justice-le-deboute,4677518.php
Quatre clampin en fauteuil vont pas faire faire des aménagement coûteux
quand même ?

La perspective change quand le clampin c'est toi, et un jour peut-être ce
sera toi.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
François Guillet
Le #26489162
Philippe a exprimé avec précision :
...
Le mot égalité n'ait il pas la signification que les personnes à mobilité
réduite doivent avoir les même accer que qui quonc ?

Il faudra en parler à Dame Nature, je ne crois pas qu'elle soit au
courant.
La seule égalité auquel il est fait référence, c'est en droit. Si
aucune discrimination n'est appliquée, le droit est bien le même pour
tout le monde.
Qu'ensuite on essaie de faciliter les choses à ceux qui, pour une
raison ou une autre, ont des difficultés à en obtenir le bénéfice,
c'est de la bienveillance solidaire.
Si on conçoit bien l'intérêt de la solidarité dans toute société, les
budgets, la richesse et l'énergie humaine sont limités. Faciliter la
vie de minorités sans considération du coût, quelque soit prix à payer,
peut se faire au détriment de l'intérêt général.
Evidemment, des arbitrages doivent être faits, car si les arguments
idéologiques des grands principes priment le pragmatisme opérationnel,
tout le monde est perdant.
Que font les autres pays ?

Les autres pays démocratiques riches ?
Parce que le principe d'égalité est rarement le souci des autres.
apres la syrie la secte
Le #26489812
Le 19/09/18 à 22:39, Philippe a écrit :
Le mardi 18 septembre 2018 11:16:26 UTC+2, François Guillet a écrit :
Philippe a exprimé avec précision :
...
Le mot égalité n'ait il pas la signification que les personnes à mobilité
réduite doivent avoir les même accer que qui quonc ?

Il faudra en parler à Dame Nature, je ne crois pas qu'elle soit au
courant.
La seule égalité auquel il est fait référence, c'est en droit. Si
aucune discrimination n'est appliquée, le droit est bien le même pour
tout le monde.
Qu'ensuite on essaie de faciliter les choses à ceux qui, pour une
raison ou une autre, ont des difficultés à en obtenir le bénéfice,
c'est de la bienveillance solidaire.
Si on conçoit bien l'intérêt de la solidarité dans toute société, les
budgets, la richesse et l'énergie humaine sont limités. Faciliter la
vie de minorités sans considération du coût, quelque soit prix à payer,
peut se faire au détriment de l'intérêt général.
Evidemment, des arbitrages doivent être faits, car si les arguments
idéologiques des grands principes priment le pragmatisme opérationnel,
tout le monde est perdant.
Que font les autres pays ?

Les autres pays démocratiques riches ?
Parce que le principe d'égalité est rarement le souci des autres.

Franchement vous en êtes à de menus considération pécuniaire, mais le droit à la vie, les droit de l'hommes non donc aucune signification pour vous ?

bois ta jupiler et fais toi ton shoot, ensuite on ira garder des
handicapés, pour le salaire bien sur, 1050 € ça ira.
--
François Guillet
Le #26489958
Philippe a formulé la demande :
Le mardi 18 septembre 2018 11:16:26 UTC+2, François Guillet a écrit :
Philippe a exprimé avec précision :
...
Le mot égalité n'ait il pas la signification que les personnes à mobilité
réduite doivent avoir les même accer que qui quonc ?

Il faudra en parler à Dame Nature, je ne crois pas qu'elle soit au
courant.
La seule égalité auquel il est fait référence, c'est en droit. Si
aucune discrimination n'est appliquée, le droit est bien le même pour
tout le monde.
Qu'ensuite on essaie de faciliter les choses à ceux qui, pour une
raison ou une autre, ont des difficultés à en obtenir le bénéfice,
c'est de la bienveillance solidaire.
Si on conçoit bien l'intérêt de la solidarité dans toute société, les
budgets, la richesse et l'énergie humaine sont limités. Faciliter la
vie de minorités sans considération du coût, quelque soit prix à payer,
peut se faire au détriment de l'intérêt général.
Evidemment, des arbitrages doivent être faits, car si les arguments
idéologiques des grands principes priment le pragmatisme opérationnel,
tout le monde est perdant.
Que font les autres pays ?

Les autres pays démocratiques riches ?
Parce que le principe d'égalité est rarement le souci des autres.

Franchement vous en êtes à de menus considération pécuniaire, mais le droit à
la vie, les droit de l'hommes non donc aucune signification pour vous ?

Argumentum ad personam, et en plus stupide car contreproductif.
Dans le même genre :
"Vous voulez faire plus de victimes dans la société en exigeant des
gens qu'ils payent n'importe quelle mesure sans considération de son
coût, donc en appauvrissant tout le monde par le mépris de leurs
possibilités financières ?!"
popol
Le #26490112
Le 26/09/2018 à 22:43, Philippe a écrit :
de l'électricité !
On est le PAYS des Droits de l'homme : OUI ou MERDE ?


La réponse n'est pas oui.
Si les grandes phrases, les bons sentiments et les belles conventions
vous séduisent encore c'est soit que vous êtes un peu jeune soit un peu
naïf (j'élimine pour l'instant la perversité, le masochisme et les
petits intérêts personnels).
Comme l'a écrit FG "dame nature" n'est pas au courant. Alors il faut
choisir soit on respecte le "naturel" : pas d'OGM, pas de manipulation
génétique, pas d'engrais, de glypho machin, de traitement, de rayon, de
wifi, de PMA et on supporte en silence ses handicaps. Soit on lutte
contre les insuffisances de la nature, toutes, et on ne choisit pas ce
qui vous arrange, vous, au détriment et aux frais des autres.
Philippe
Le #26492576
Yoyo,
Le jeudi 27 septembre 2018 12:45:55 UTC+2, popol a écrit :
Le 26/09/2018 à 22:43, Philippe a écrit :
de l'électricité !
On est le PAYS des Droits de l'homme : OUI ou MERDE ?

La réponse n'est pas oui.
Si les grandes phrases, les bons sentiments et les belles conventions
vous séduisent encore c'est soit que vous êtes un peu jeune soi t un peu
naïf (j'élimine pour l'instant la perversité, le masochism e et les
petits intérêts personnels).
Comme l'a écrit FG "dame nature" n'est pas au courant. Alors il faut
choisir soit on respecte le "naturel" : pas d'OGM, pas de manipulation
génétique, pas d'engrais, de glypho machin, de traitement, de r ayon, de
wifi, de PMA et on supporte en silence ses handicaps. Soit on lutte
contre les insuffisances de la nature, toutes, et on ne choisit pas ce
qui vous arrange, vous, au détriment et aux frais des autres.

Le principe général d’accessibilité
La CIDPH appréhende la question de l’accessibilité dans l e contexte de l’égalité et de
la non-discrimination. Ce n’est donc pas, une simple question de re spect de normes
techniques destinées à répondre à des besoins caté goriels. C’est avant tout une condition
préalable et ESSENTIELLE pour GARANTIR aux personnes handicapées, quel que soit leur
handicap, un accès EFFECTIF aux droits civils, politiques, économ iques, sociaux et culturels,
sur la base de "l’EGALITE" avec les autres.
Celui qui dit çà, c'est celui qui est chargé d'éclairer les magistrats sur le respect à apporter au personnes :
Au sens de la CIDPH, par « personnes handicapées » on ente nd des personnes qui
présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles o u sensorielles durables
dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective
participation à la société sur la base de l’éga lité avec les autres.
Moi quand je lis çà, je dis que la SNCF dois trouver une solution , elle fait se quel veux elle met des agents, mais elle trouve une solution , c'est se que je comprend en français, mais peut-être que ce n'e st pas écrit en français ?
--
philippe
François Guillet
Le #26497261
Dans son message précédent, Philippe a écrit :
...
Ce faisant, la Cour EDH consacre la notion d’aménagement raisonnable
comme corollaire du principe de non-discrimination à l’égard des
personnes handicapées, au-delà du seul domaine de l’emploi. Une telle
approche a désormais vocation à s’IMPOSER au juge national qui devrait
faire directement application de la notion d’aménagement raisonnable
dans les litiges dont il est saisi, même en l’ABSENCE de disposition
conforme dans la législation nationale.
Quelqu'un aurait une définition plus facile à comprendre ?

Le problème est rarement la définition et tout le blabla qui va autour,
mais la mise en oeuvre. Toutes les lois non appliquées le démontrent,
il ne sert à rien d'avoir des exigences quand on n'en a pas les moyens.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme