Droits de garde du père non solvable en cas de décès de la mère

Le
noone
Bonjour à tous,

Voici les données de mon problème :
- j'ai eu un enfant avec mon ami ;
- nous sommes maintenant séparés ;
- le seul lien de mon enfant avec son père est la reconnaissance de paternité
- le père ne peut justifier d'une adresse stable, d'un travail stable et de
l'acquittement des pensions alimentaires.

Ce que je souhaite éviter, c'est qu'au cas où je décède, il puisse se voir
confier la garde. Que puis-je faire ?

Merci d'avance.
pour El

  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Mandalay
Le #13123751

Bonjour à tous,

Voici les données de mon problème :
- j'ai eu un enfant avec mon ami ;
- nous sommes maintenant séparés ;
- le seul lien de mon enfant avec son père est la reconnaissance de


paternité
- le père ne peut justifier d'une adresse stable, d'un travail stable et


de
l'acquittement des pensions alimentaires.

Ce que je souhaite éviter, c'est qu'au cas où je décède, il puisse se voir
confier la garde. Que puis-je faire ?



D'abord, poser la question sur fr.misc.droit.famille

Ensuite, rester en bonne santé.

Ensuite, trouver de bonnes raisons pour empêcher le père d'être en contact
avec l'enfant. Quand vous dites que le seul lien etc... cela veut-il dire
que, hors l'avoir fabriqué avec vous, le père ne s'est pas occupé une seule
fois de cet enfant?

--
PGå

Everything I touched was golden
Everything I loved got broken
On the road to Mandalay
Toccata
Le #13123621
Dans l'article écrit :
Voici les données de mon problème :
- j'ai eu un enfant avec mon ami ;
- nous sommes maintenant séparés ;
- le seul lien de mon enfant avec son père est la reconnaissance de paternité
- le père ne peut justifier d'une adresse stable, d'un travail stable et de
l'acquittement des pensions alimentaires.



Ce que je souhaite éviter, c'est qu'au cas où je décède, il puisse se voir
confier la garde. Que puis-je faire ?



Si vous décédez, je présume qu'un juge décidera de la garde dans
l'intérêt de l'enfant, en fonction des éléments qui lui seront apportés
au moment de votre décès.

À ce moment, la situation pourrait être très différente de la situation
actuelle. Aussi, votre intention me paraît particulièrement malsaine et
préjudiciable aux intérêts de l'enfant.

Je vous conseille donc ne rien faire (en ce qui concerne précisément
votre dernière question), et j'espère que personne ne vous aidera dans
ce groupe.
Mandalay
Le #13123601
"Toccata"

Dans l'article écrit :
> Voici les données de mon problème :
> - j'ai eu un enfant avec mon ami ;
> - nous sommes maintenant séparés ;
> - le seul lien de mon enfant avec son père est la reconnaissance de


paternité
> - le père ne peut justifier d'une adresse stable, d'un travail stable et


de
> l'acquittement des pensions alimentaires.

> Ce que je souhaite éviter, c'est qu'au cas où je décède, il puisse se


voir
> confier la garde. Que puis-je faire ?

Si vous décédez, je présume qu'un juge décidera de la garde dans
l'intérêt de l'enfant, en fonction des éléments qui lui seront apportés
au moment de votre décès.



Cela est exact, mais je peux sans peine imaginer qu'une personne qui
préparerait un beau dossier des années à l'avance aurait, comme on dit, de
l'avance sur la partie adverse.

À ce moment, la situation pourrait être très différente de la situation
actuelle. Aussi, votre intention me paraît particulièrement malsaine et
préjudiciable aux intérêts de l'enfant.



Il est exact que quand on lit la question de , on a tendance à
préjuger de la femelle malade qui veut emmerder son ex' en usant de l'enfant
pour rêgler ses frustrations, mais ce n'est pas absolument certain, d'où le
fait qu'elle devrait un peu développer ses raisons.

Je vous conseille donc ne rien faire (en ce qui concerne précisément
votre dernière question), et j'espère que personne ne vous aidera dans
ce groupe.



Attendons de voir ce qu'elle a à dire.

--
PGå

Everything I touched was golden
Everything I loved got broken
On the road to Mandalay
Toccata
Le #13123541
Dans l'article a écrit :
[...]
> Je vous conseille donc ne rien faire (en ce qui concerne précisément
> votre dernière question), et j'espère que personne ne vous aidera dans
> ce groupe.



Attendons de voir ce qu'elle a à dire.



Je précise bien que la portée de ma dernière phrase se limite
strictement à la question posée, car d'un certain point vue, cette
personne a peut-être besoin d'une aide urgente dans d'autres domaines.
Poster une réponse
Anonyme