[FAQ][Hébergement] fr.reseau.internet.hebergement

Le
Jules Vo-Dinh
Foire Aux Questions du newsgroup fr.reseaux.internet.hebergement.

Pour apporter toute contribution/correction/remarque à ce document,
n'hésitez pas à contacter jules@typhon.net

Version: 1.5

Dernières modifications:

- Ajout d'une question/réponse sur la bande passante (Cf. réponse 9).
- Corrections et compléments. (DNS gratuits, pannes, remplacement des
noms d'hébergeurs cités par de faux noms, remarque sur le comparatif witbe).

Merci à Stanislas Renan pour toutes ses suggestions et ajouts.

-- F.A.Q. Hébergement

1) Vaut-il mieux utiliser un hébergement gratuit ou payant ?

Outre l'hébergement que vous pouvez avoir via votre fournisseur d'accès
Internet, certaines sociétés vous proposent d'héberger gratuitement vos
pages Web sur leurs serveurs, sous certaines conditions.

Techniquement, les plate-formes d'hébergement des hébergeurs payants et
gratuits ne sont pas nécessairement très différentes. Cependant les
contraintes d'un hébergeur gratuit sont en général plus grandes : vos
pages Web seront souvent accompagnées de publicité, l'espace disque offert
sera moindre, les fonctionnalités disponibles aussi. La qualité de service
ne sera pas nécessairement la même, mais ce point doit être élaboré dans
le contrat. D'autre part il ne sera pas toujours possible d'utiliser le
domaine de son choix avec un hébergement gratuit.

Il est donc bon de tester les différentes offres et de se faire son propre
avis. Pour un ``petit'' site, non commercial, un hébergement gratuit peut
être tout à fait suffisant dans un premier temps.

2) Faut-il préférer une société nationale voire internationale très connue
et ayant de nombreux clients à une petite société plus locale, ayant moins
de clients ou l'inverse ?

C'est une question non spécifique à l'hébergement et on pourra avoir une
bonne (ou une mauvaise) expérience dans un cas comme dans l'autre.

Une grande société devrait pouvoir vous offrir une panoplie de services
plus grande, plus de garanties, plus de références (clients précédents) et
des tarifs moins élevés. Cependant vous risquez rapidement de perdre tout
contact humain (en ayant à chaque fois un interlocuteur différent pour vos
problèmes) et d'avoir l'impression d'être un client comme un autre, perdu
au milieu de tous les autres.

Une petite société pourra vous offrir un service plus proche de vos
besoins en réfléchissant avec vous à quelque chose sur mesure, elle sera
plus proche de vous (localement) et vous pourrez donc plus facilement
garder un contact avec la même personne. Cependant vous risquez d'avoir
moins de garanties.

3) Qu'est-ce que l'hébergement mutualisé ? Sur serveur dédié ? Et sur
serveur virtuel ?

Dans le monde, quelques grosses sociétés (souvent celles qui fournissent
de la connectivité) ont construit des ``data center'', des immenses salles
uniquement réservées à de l'hébergement de machines, dans des conditions
très contrôlés (vérification des accès, sécurisation de l'alimentation
électrique des machines, systèmes anti-incendie, etc) Elles revendent
donc à d'autres sociétés de l'espace pour y stocker des machines. Ces
sociétés installent des machines et peuvent en revendre l'utilisation (en
totalité ou en partie) à des hébergeurs.

Aussi, même si vous traitez avec un hébergeur français, physiquement les
machines de l'hébergeur sur lesquelles seront stockées vos pages Web
pourront très bien se trouver aux États-Unis ou ailleurs dans le monde.

Les hébergeurs peuvent avoir des revendeurs : il peut donc être pertinent
de savoir si vous vous adressez directement à l'hébergeur qui possède les
machines ou un intermédiaire qui revend de l'espace disque.

Les hébergeurs peuvent vous proposer d'héberger votre site sur une de
leurs machines. Cette machine contiendra en fait plusieurs sites Webs de
plusieurs de leurs clients : les capacités notamment matérielles de la
machine sont donc partagées entre tous les sites hébergés, c'est
l'hébergement mutualisé.

L'hébergeur peut aussi vous proposer d'héberger votre serveur, ou
d'acheter un serveur pour votre unique usage. Vous avez alors un serveur
dédié, sur lequel vous avez la main complètement, ie sur lequel vous
pouvez installer ce que vous voulez, sans gêner qui que ce soit puisqu'il
n'y aura que votre site Web dessus.

L'hébergement sur serveur dédié est bien entendu plus onéreux qu'en
mutualisé : cependant il devient indispensable si votre site Web a trop de
succès (trop de hits), si vous avez des besoins bien particuliers qui ne
peuvent être disponibles de manière mutualisée, ou pour des raisons de
sécurité.

L'hébergement sur serveur dédié nécessite l'installation du serveur et son
suivi (comme sauvegardes, mise à jour des logiciels lorsque l'on découvre
des failles de sécurité, etc). Ceci peut être fait par votre hébergeur,
ou vous pouvez choisir de vous en occuper.

Il existe également ce qu'on appelle l'hébergement sur "serveur virtuel".
Techniquement il s'agit d'un hébergement mutualisé. Mais d'un point de
vue pratique, l'hébergeur met à la disposition du webmaster les mêmes
fonctionnalités que pour un serveur dédié. Cette offre permet de
paramétrer et de contrôler le site web un peu plus finement que dans
le cas d'un hébergement mutualisé simple tout en ayant les mêmes
caractéristiques. (Prix réduit vis à vis d'un serveur dédié, partage
des ressources entre les sites hébergés etc )

4) Quels paramètres sont importants dans une offre d'hébergement ?

Dans tous les cas:
* le coût total (frais d'installation, frais mensuels/annuels, frais
exceptionnels, etc)
* la connectivité de l'hébergeur : outre la bande passante totale reliant
l'hébergeur au reste du monde, il est important de savoir si l'hébergeur a
plusieurs liens vers Internet
* la disponibilité des services spécifiques
dont vous avez besoin (exemples : base de données, langages de
programmation pour scripts CGI, etc)
* assurance / qualité de service :
que se passe-t-il si votre site Web n'est pas accessible pendant 1h, 4h,
16h quand cela est dû à un problème de l'hébergeur ?
* support technique :
quel est son champ de compétence ? quand est-il contactable : en journée,
le week-end, le soir ? comment peut-on le contacter : par téléphone, par
fax, par email ?

Dans le cas d'un serveur dédié:
* dans quelles conditions est hébergées la machine ?
* avez-vous accès à la salle d'hébergement, pour pouvoir facilement
intervenir sur la machine et/ou la mettre à jour ?
* en cas de problèmes, l'hébergeur peut-il proposer des services
d'administration/redémarrage de votre serveur ?

Dans le cas d'un hébergement mutualisé:
* combien y a-t-il de sites
hébergés sur la même machine?
* quelle est la politique de l'hébergeur si
un des sites prend trop d'ampleur et nuit aux autres sites hébergés sur la
même machine : avertissement au client, proposition commerciale pour
changer d'hébergement, coupure pure et simple ?

Dans tous les cas veillez à bien lire le contrat vous liant à l'hébergeur
afin d'éviter toute mauvaise surprise.

5) Comment trouver l'hébergeur qui corresponde exactement à mes besoins ?

Il n'y a pas de bons et de mauvais hébergeurs en soi. Il faut que vous
fassiez dans un premier temps un bilan précis de vos besoins :
- de quel budget disposez-vous ?
- de quelle fonctionnalité avez-vous absolument besoin pour le bon
fonctionnement de votre site Web ?
- de quelles fonctionnalités aimeriez-vous bien pouvoir disposer sans que
cela soit indispensable tout de suite ?
- comment voyez-vous l'évolution de votre site ? Risque-t-il de connaître
beaucoup de succès ? Dans combien de temps ?

Armé de ces informations vous allez devoir vous pencher sur les
différentes offres disponibles (cf par exemple presse informatique),
collecter des avis autour de vous (connaissances ayant un site Web : où
est-il hébergé ? sont-elles contentes de l'hébergeur ?), poser des
questions _précises_ dans fr.reseaux.internet.hebergement, etc

6) Que penser de l'hebergeur X, Y ou Z dont on m'a dit le plus grand
bien/mal ?
Elle-t-elle mieux que l'offre de A ou B ?

Les offres des hébergeurs sont multiples et évoluent fréquemment. Il est
donc difficile d'avoir un avis tranché et définitif. Il faut bien évaluer
ses besoins et se renseigner, par exemple sur
fr.reseaux.internet.hebergement

Certains sites tentent des comparaisons entre les hébergeurs : veillez
cependant à ce que les avis émis soient objectifs (qui gére le site ?) et
argumentés sur des faits concrets.

Par exemple le site web ``Le journal du net'' propose régulièrement des
statistiques de disponibilité, de pannes et de performances d'une
vingtaine d'hébergeurs en mutualisés et dédiés;
http://solutions.journaldunet.com/dossiers/hebergement/witbe/intro.shtml

C'est un comparatif qui peut vous aider dans votre choix, mais outre
l'absence d'exhaustivité, il ne teste pas tout : le service client, les
relations humaines, la flexibilité de l'offre, etc.
Il vous faudra donc rester vigilant, et peut-être contacter plusieurs
pour dialoguer avec eux.

7) Qu'est-ce que le DNS ? Un serveur de noms ?

Pour qu'un domaine puisse fonctionner et être utilisé sur Internet, il
faut que deux (ou plus) machines (appelées serveurs de noms ou DNS :
Domain Name Server) soient configurées correctement pour gérer votre
domaine. Ces machines ne sont à priori pas les mêmes que celles qui vont
héberger votre site Web ou gérer votre messagerie.

Ces machines vont utiliser le protocole DNS (Domain Name Service) pour
faire ``connaître'' votre nom de domaine sur tout Internet : ce sont elles
qui assurent que les gens voient bien votre site Web et que les courriers
électroniques sur des adresses dans votre domaine soient bien acheminés
vers la bonne machine qui va les traiter.

Ces machines peuvent être celles de votre hébergeur. Certains Registrars
vous permettent aussi d'utiliser leurs DNS pour votre domaine.

Il existe également des DNS gratuits que tout le monde peut utiliser.
Si l'on s'héberge soit-même au travers d'une ligne ADSL par exemple, et
que l'on n'a pas besoin d'un nom particulier, on peut alors réserver
des sous domaines. Par exemple ``le.site.de.tartempion.dyndns.org''
chez dyndns (<http://www.dyndns.org/>).
Le service fourni par dyndns permet d'associer automatiquement
l'adresse fournie par votre FAI (Fournisseur d'Accès Internet) au nom
que vous aurez choisi.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser un serveur DNS
gratuitement : celui de Granite Canyon (<http://www.granitecanyon.com/>).
Il peut par exemple servir de secours (serveur secondaire ou tertiaire)
en cas de panne du serveur DNS habituel (le serveur primaire).

8) Est-il possible que mon site soit accessible depuis un FAI et pas
depuis un autre ?

Oui, et plus particulièrement à la création d'un domaine (enfin là, le
domaine n'est accessible nulle part), ou à la modification des serveurs
DNS qui lui sont attribués !

Lors de la création d'un domaine, le domaine met quelques heures au
minimum à s'ajouter sur les 'root-servers' qui gère le TLD concerné (le
temps peut être beaucoup plus long avec certains registars). Une fois le
domaine ajouté sur ces serveurs, tous les FAI le voient

Lors d'un changement de DNS, le temps de mise à jour sur ces même serveurs
peut également prendre quelques heures (ou plus chez certains registrars).
Lorsque la modification est effective, nous allons prendre un exemple :

Depuis un fournisseur d'accès A :
le domaine a été accédé peu avant la mise à jour réelle des DNS. Il va
rester inaccessible pendant encore quelques minutes/heures car le
fournisseur d'accès a conservé l'information (l'ancienne) dans un cache
Il vous fournirait donc la mauvaise information(et plus précisemment, si
l'information précedente était "pas de correspondance pour
truc.domaine.tld", cela restera sans correspondance, donc comme si le
domaine ne fonctionnait pas)

A noter que presque plus aucun fournisseur d'accès ne fait de cache dns
hormi noos et wanadoo aux dernières nouvelles.

Depuis un fournisseur d'accès B :
le domaine n'a pas été accédé depuis peu, le cache ne contiendra aucune
information, la bonne information sera fournie à votre PC et le domaine
sera accessible.

A moins d'avoir votre propre serveur DNS sur votre PC et de pouvoir gérer
comme vous le voulez (cache ou non, par exemple), vous resterez dépendant
des DNS de votre fournisseur d'accès (et donc de leur cache).

Si vous êtes webmaster et que vous souhaitez mettre des enregistrements
DNS qui passeront par dessus ceux de votre fournisseur d'accès, vous
pouvez éditer sous windows le fichier C:WINDOWSHOSTS, en ajoutant une
ligne correspondant à :

IP-du-serveur-hébergeant-le-domaine www.nom-de-domaine.com

(Attention: cela dépend des versions de windows (?))

Sous GNU/Linux, généralement dans le fichier /etc/hosts :
IP-du-serveur-hébergeant-le-domaine www.nom-de-domaine.com

Un autre cas fréquent d'accès impossible depuis un FAI vers votre
site et possible depuis un autre est tout simplement une panne chez
un hébergeur.

Tous les FAI et hébergeurs sont connectés les uns aux autres dans
des centres d'interconnexion. Il suffit que la connexion d'un FAI
vers votre hébergeur soit en panne pour que des problèmes apparaissent.
Il est par ailleurs déjà arrivé que certains acteurs en boycottent d'autres.

9) Qu'est-ce que la bande passante ? comment la mesure-t-on ?

On appelle bande passante la quantité de données par période de temps
qui peut transiter entre votre site et les internautes qui le consultent.
Elle est généralement indiquée en Kb/s (kilobits par seconde) ou Mb/s
(megabits par seconde). C'est la taille du tuyau, le débit maximum.

Il existe principalement deux types de bande passante. Celle qui vous
est dédiée, et celle qui est mutualisée. Selon le même principe que
pour les machines (voir ci-dessus), la bande passant vous sera
totalement consacrée ou sera partagée avec les autres hébergés.
La bande passante dédiée est généralement beaucoup plus onéreuse
puisqu'elle n'est vendue qu'à vous. La bande passante mutualisée est
moins chère, mais aucune garantie de débit ne peut généralement vous
être fournie.

La bande passante dédiée est généralement achetée en fonction du débit
maximal souhaité. Par exemple 256Kb/s ou 1Mb/s. Cependant, cela comporte
une limitation importante : en cas de pic de consultation de votre
site, tous les internautes se partageront la bande passant et le site
leur apparaîtra comme lent. Pour répondre à ce problème, les hébergeurs
peuvent proposer du ``burst''. Ils vous permettent d'augmenter
considérablement votre bande passante durant une période très courte.
Par exemple vous pouvez acheter une bande passante de 1Mb/s liée
à un burst de 10Mb/s. Le débit maximal sur une courte période sera
alors multiplié par 10.
Le burst est généralement conditionné : durée très courte, quantité
totale transmise en burst limitée, etc. sinon vous achéteriez 10Mb/s
pour le prix de 1Mb/s, ce qui paraît peu logique.

Une autre façon de comptabiliser la bande passante est appelée
95 percentile. Elle consiste à comptabiliser périodiquement les
données transférées, puis à supprimer les 5% de périodes les plus
chargées. Ensuite, on divise la somme des transferts par la durée
(généralement le mois), pour obtenir le débit moyen sur cette durée.
Cela permet de ne payer que la bande passante réellement utilisée,
hors pics de connexion.

La bande passante mutualisée n'utilise pas tant d'artifices pour être
mesurée. Deux critères sont généralement utilisés :

-le nombre de hits par mois, qui correspond au nombre de fois où
le navigateur de l'internaute se connecte à votre site, que ce soit
pour télécharger une page, un feuille de style, une image ou tout autre
document situé sur votre hébergement.
Ce nombre est généralement exprimé en milliers par mois. Par exemple
10000 hits/mois.

-la somme des données transférées par mois, qui correspond grosso modo
à la somme de la taille de tous les documents requis par le navigateur
à votre site. Donc les documents HTML mais aussi les images, etc.
Cette somme est généralement exprimée en Go/mois, par exemple 3Go/mois.

Quel que soit le type de bande passante que votre hébergeur vous propose,
il se fournira lui-même chez un opérateur (parfois, l'hébergeur est
aussi opérateur).
Il peut être utile de vérifier chez qui votre hébergeur se fournit.
En particulier savoir s'il possède plusieurs lignes indépendante en cas
de panne de l'une d'entre elles, voire mieux : savoir s'il se fournit chez
plusieurs opérateurs afin que votre site soit toujours disponible, même
en cas de panne sur les équipements de l'un des opérateurs.


C) Installation / Configuration
1) Comment dois-je fournir mes pages Web à mon hébergeur ?

La procédure exacte dépend de l'hébergeur et il faudra donc se renseigner
auprès de lui. Typiquement vous utiliserez un logiciel vous permettant de
faire du FTP (File Transfer Protocol) : vous élaborez votre site
complètement sur votre machine, puis vous transférez l'ensemble (pages
HTML, images, etc) sur les machines de l'hébergeur.

2) Je change d'hébergeur et le nouveau me demande d'être contact technique
chez le Registrar/de changer de Registrar. Est-ce normal ?

Il est pertinent que l'hébergeur d'un site Web soit contact technique du
domaine concerné : cela lui permet, auprès du Registrar, de changer les
serveurs de noms du domaine en question lorsque ce sont les siens et qu'il
y a des changements en interne, sans avoir à demander au client. Cependant
ce n'est pas une obligation.

D'autre part certains hébergeurs, pour les domaines .com/.org/.net, sont
``liés'' à certains Registrars, en étant revendeurs ou tout simplement par
simplicité : si vous changez d'hébergeur, le nouveau peut vous demander(ou
faire faire) un changement de Registrar. Cependant ceci n'est absolument
pas une obligation : changer d'hébergeur équivaut à changer les serveurs
de noms liés à votre domaine, manipulation à faire auprès du Registrar
gérant votre domaine.

Certains hébergeurs se chargent du payement des frais relatifs au nom de
domaine, en vous refacturant après le montant. Chez d'autres cela sera à
vous de payer directement le Registrar. Quoi qu'il arrive, même si vous
changez d'hébergeur, votre domaine est toujours géré par un Registrar,
lequel devra être payé d'années en années pour assurer la prolongation de
l'existence de votre nom de domaine. Aussi, il peut être important de
connaitre le Registrar qui gère réellement votre domaine, vous trouverez
cette information en fesant un WHOIS sur ce dernier, dans l'entête de la
réponse Registry:

[]
Registrar: RESERVED-INTERNET ASSIGNED NUMBERS AUTHORITY Whois Server:
whois.iana.org
[]

(Pour plus d'informations, consultez la FAQ concernant les noms de domaine
de ce même newsgroup.)

Votre hébergeur vous fera aussi payer les frais relatifs à l'hébergement
de vos pages Web.

A noter que certains hébergeurs sont également Registrar, les conditions
sont cependantes similaires à ce qui est dit plus haut.

-- Fin de la F.A.Q.

En cas de difficultés, vous pouvez demander de l'aide sur
fr.reseaux.internet.hebergement

Contributeurs:
* Patrick <patrick+news -AT- deepcore.org>
* François <francois -AT- teltia.fr>
* Jules <jules -AT- typhon.net>
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Sébastien WILLEMIJNS
Le #927008
On Sat, 04 Dec 2004 18:43:05 +0100, Jules Vo-Dinh wrote:

dédié, sur lequel vous avez la main complètement,
dédié, sur lequel vous faites ce qui vous plait ;)


L'hébergement sur serveur dédié est bien entendu plus onéreux qu'en
mutualisé :


ok
cependant il devient indispensable si votre site Web a trop de
succès (trop de hits),

si vous avez des besoins bien particuliers qui ne peuvent être disponibles
de manière mutualisée, ou pour des raisons de sécurité.


je dirais pas forcement... mais cela n'est que mon avis

L'hébergement sur serveur dédié nécessite l'installation du serveur et son
suivi (comme sauvegardes, mise à jour des logiciels lorsque l'on découvre
des failles de sécurité, etc...). Ceci peut être fait par votre hébergeur,
ou vous pouvez choisir de vous en occuper.


je dirais "L'hébergement sur serveur dédié nécessite plus de travail
qu'un hebergement mutualisé"

Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser un serveur DNS
gratuitement : celui de Granite Canyon ( Il peut par exemple servir de secours (serveur secondaire ou tertiaire)
en cas de panne du serveur DNS habituel (le serveur primaire).


www.zoneedit.com aussi..

pouvez éditer sous windows le fichier C:WINDOWSHOSTS, en ajoutant une
ligne correspondant à :

IP-du-serveur-hébergeant-le-domaine www.nom-de-domaine.com

(Attention: cela dépend des versions de windows (?))



oui
c:windowshosts
c:winntsystem32driversetchosts
c:windowssystem32driversetchosts


(Pour plus d'informations, consultez la FAQ concernant les noms de domaine
de ce même newsgroup.)


???? en est tu sur ???

Sébastien WILLEMIJNS
Le #926687
On Sat, 04 Dec 2004 18:43:05 +0100, Jules Vo-Dinh wrote:

dédié, sur lequel vous avez la main complètement,
dédié, sur lequel vous faites ce qui vous plait ;)


L'hébergement sur serveur dédié est bien entendu plus onéreux qu'en
mutualisé :


ok
cependant il devient indispensable si votre site Web a trop de
succès (trop de hits),

si vous avez des besoins bien particuliers qui ne peuvent être disponibles
de manière mutualisée, ou pour des raisons de sécurité.


je dirais pas forcement... mais cela n'est que mon avis

L'hébergement sur serveur dédié nécessite l'installation du serveur et son
suivi (comme sauvegardes, mise à jour des logiciels lorsque l'on découvre
des failles de sécurité, etc...). Ceci peut être fait par votre hébergeur,
ou vous pouvez choisir de vous en occuper.


je dirais "L'hébergement sur serveur dédié nécessite plus de travail
qu'un hebergement mutualisé"

Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser un serveur DNS
gratuitement : celui de Granite Canyon ( Il peut par exemple servir de secours (serveur secondaire ou tertiaire)
en cas de panne du serveur DNS habituel (le serveur primaire).


www.zoneedit.com aussi..

pouvez éditer sous windows le fichier C:WINDOWSHOSTS, en ajoutant une
ligne correspondant à :

IP-du-serveur-hébergeant-le-domaine www.nom-de-domaine.com

(Attention: cela dépend des versions de windows (?))



oui
c:windowshosts
c:winntsystem32driversetchosts
c:windowssystem32driversetchosts


(Pour plus d'informations, consultez la FAQ concernant les noms de domaine
de ce même newsgroup.)


???? en est tu sur ???

Publicité
Poster une réponse
Anonyme