fdsisk m'a tuer

Le
Kun
La scène : un disque dur, sans OS, en cours de repartitionnement pour une
nouvelle installation. Les protagonistes : un CD Knoppix et une interface
chaise-clavier pas très bien configurée.

Le disque présentait le partitionnement suivant (à peu près) :

,+-+++--++
|50M| 10G | 30 G | 9G | 500M| 9 G |
`+-+++--+'
1 2 3 4 5 6

(les numéros sont fictifs, ils ne servent qu'à illustrer). La partition 3
contenait une copie des données des partitions 4 et 6, pour un total
d'environ 15 Go. 1 devait être /boot, 2 /, 3 /home Jusqu'ici, tout allait
bien. Voulant rassembler les partitions 4 et 6 avant réinstallation, je
supprime avec cfidsk les partitions 4,5,6 puis je recrée un swap de 500 Mo et
le reste en fs Linux, et je quitte en réécrivant la table des partitions.

Rétrospectivement, je me rends compte que j'ai merdu en oubliant de gérer les
types de partitions primaires/logiques/étendues. J'ai jamais trop maîtrisé
ces trucs, maintenant je saurai.

Histoire de bien faire, je lance un mkfs sur la dernière partition créée,
puis je reboote la Knoppix pour voir ce que ça donne. Et soudain, c'est le
drame.

Knoppix me détecte des points de montage qui ne correspondent pas à ce que
j'attends, cfdisk refuse de se lancer, fdisk se lance avec des warnings, me
donne des résultats complétement farfelus, m'explique que la table dépasse la
taille du disque Pas moyen non plus de monter à la main les devices

Je demande quand même à fdisk de réécrire la table, je reboote. cfdisk plante
encore, fdisk me propose un autre résultat que prédédemment, mais toujours
rien de satisfaisant. Dans un moment d'égarement, je crois voir dans une des
partitions "reconnues" mes anciennes partitions "3" (mes données) et "5"
(swap). Je détruis alors ce qui reste en me disant que je pourrai ensuite
tout redécouper. Evidemment, ça foire et je me rends compte que la partition
supprimée englobait mon ancienne "3".

Après un moment de désespoir et une côte de porc, je vais voir mon indic
Google qui me dit "gpart est ton ami". Ca tombe bien, il est sur la knoppix.

En mode normal, il me propose un découpage pas franchement satisfaisant.
En mode interactif, voici le résultat :


Begin scan
Possible partition(Linux ext2), size(47mb), offset(0mb)

Accept this guess (y,n) : y

Possible partition(Linux ext2), size(40068mb), offset(47mb)
Accept this guess (y,n) : n

Possible partition(Linux ext2), size(9538mb), offset(47mb)

Accept this guess (y,n) : y

Possible extended partition at offset(9585mb)

Accept this guess (y,n) : y

Possible partition(Linux ext2), size(30529mb), offset(9585mb)


Accept this guess (y,n) : y

Possible partition(Linux ext2), size(8056mb), offset(40115mb)

Accept this guess (y,n) : y


Accept this guess (y,n) : y

Possible partition(Linux swap), size(533mb), offset(48171mb)

Accept this guess (y,n) : y


Accept this guess (y,n) : y

Possible partition(Linux ext2), size(9938mb), offset(48704mb)

Accept this guess (y,n) : y

End scan.

Checking partitions

* Warning: more than 3 primary partitions: 4.
Partition(Linux ext2 filesystem): primary
Partition(Linux ext2 filesystem): primary
Partition(Linux ext2 filesystem): primary
Partition(Linux ext2 filesystem): primary
Partition(Linux swap or Solaris/x86): logical
Partition(Linux ext2 filesystem): orphaned logical
Ok.

Guessed primary partition table:
Primary partition(1)
type: 131(0x83)(Linux ext2 filesystem)
size: 47mb #s(96264) s(126-96389)
chs: (0/2/1)-(5/254/63)d (0/2/1)-(5/254/63)r

Primary partition(2)
type: 131(0x83)(Linux ext2 filesystem)
size: 9538mb #s(19534976) s(96453-19631428)
chs: (6/1/1)-(1023/254/63)d (6/1/1)-(1221/254/62)r

Primary partition(3)
type: 131(0x83)(Linux ext2 filesystem)
size: 30529mb #s(62524912) s(19631493-82156404)
chs: (1023/254/63)-(1023/254/63)d (1222/1/1)-(5113/254/58)r

Primary partition(4)
type: 131(0x83)(Linux ext2 filesystem)
size: 8056mb #s(16498752) s(82156410-98655161)
chs: (1023/254/63)-(1023/254/63)d (5114/0/1)-(6140/254/60)r


Bref, il semble m'avoir retrouvé le découpage d'avant le massacre, ce qui est
plutôt pas mal. C'est maintenant que la chirurgie réparatrice devrait entrer
en jeu, et j'ai pas envie de me louper.
A priori j'ai l'impression d'avoir tous les éléments, mais vous avez dû
comprendre que je ne suis pas un expert de fdisk et que si on pouvait me
tenir la main ou me conseiller d'autres outils un peu plus adaptés, je
serais preneur.

Merci d'avoir lu jusqu'ici, et d'avance pour les réponses.

--
Pour contacter l'équipe de modération : moderateurs-fcolm@efrei.fr
ATTENTION: Postez DIRECTEMENT vos articles dans le groupe, PAS dans
la liste de distribution des modérateurs.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thomas Lesinski
Le #7143541
Vendredi 30 Avril 2004 11:35 - Kun reçoit l'illumination et...
(snip la scène de carnage... :^)



Ca n'a peut-être rien à voir, ou peut-être si, mais j'ai remarqué que fdisk
avait tendance à renuméroter les partitions en enregistrant la table (dans
l'ordre), ce que ne font pas tous les partitionneurs (connais pô cfdisk).
Bref, toujours utiliser le même. Et vérifier les numéros inscrits dans la
table des partitions collent bien avec l'état de celles-ci à l'instant t
(avant de rebooter quoi).

Parole de quelqu'un qui est passé à 2cm d'un e2fsck sur une partition NTFS.

Ah, et ne jamais s'approcher à moins de 10km de DiskDrake...

Et aussi, pour les partition primaires/étendues :

Partitions bootables > primaire
après > crée une partition étendue avec le reste de l'espace disque
et > crée les autres partitions nécessaires (logiques) dans la partition
étendue.

Sorti de ça je ne réponds de rien. En fait la table des partitions primaire
ne peut en contenir que 4 au maximum, y compris la partition étendue (qui
est une partition comme les autres dans la table primaire en fait), dans
laquelle on crée des partitions "logiques" (système trouvé pour dépasser la
limite de 4).

Ben... j'espère avoir été utile

--
tlesinsk chez nerim point net

--
Pour contacter l'équipe de modération :
ATTENTION: Postez DIRECTEMENT vos articles dans le groupe, PAS dans
la liste de distribution des modérateurs.
Olivier Croquette
Le #7143531
Kun wrote:


A priori j'ai l'impression d'avoir tous les éléments, mais vous avez dû
comprendre que je ne suis pas un expert de fdisk et que si on pouvait me
tenir la main ou me conseiller d'autres outils un peu plus adaptés, je
serais preneur.



Salut,

Je n'ai pas de recette miracle à te proposer, mais un garde fou : fais
une sauvegarde de ton disque au format brut sur un autre support, genre:

dd if=/dev/hdX of=/mnt/gros/disque/image

Au moins si tu foire tu pourras revenir en arrière...

Tu peux compresser au passage si tu veux gagner de la place.

Bonne chance

--
Olivier

--
Pour contacter l'équipe de modération :
ATTENTION: Postez DIRECTEMENT vos articles dans le groupe, PAS dans
la liste de distribution des modérateurs.
Kun
Le #7143511
On 30 Apr 2004 16:13:50 GMT, Thomas Lesinski
(snip la scène de carnage... :^)



Ca n'a peut-être rien à voir, ou peut-être si, mais j'ai remarqué que fdisk
avait tendance à renuméroter les partitions en enregistrant la table (dans
l'ordre), ce que ne font pas tous les partitionneurs (connais pô cfdisk).



Ça me l'a fait aussi, ce qui ne m'a pas aidé à retrouver mes petits une
fois les dégâts constatés...

Bref, toujours utiliser le même. Et vérifier les numéros inscrits dans la
table des partitions collent bien avec l'état de celles-ci à l'instant t
(avant de rebooter quoi).



Voui. Et je crois que le mkfs avant d'avoir rebooté c'était pas l'idée
du siècle.

[partitions logiques, étendues, toussa]

En fait la question que je me pose en ce moment, c'est : vu que la
partition que je veux retrouver (la 3è, celle avec mes données) est
selon gpart au début d'une partition étendue, est-ce que je dois tenter
de la restaurer en tant qu'etendue, ou est-ce qu'il y a un risque à la
déclarer primaire et faire du reste du disque une partition étendue ?

Merci pour l'aide.

--
Pour contacter l'équipe de modération :
ATTENTION: Postez DIRECTEMENT vos articles dans le groupe, PAS dans
la liste de distribution des modérateurs.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme