Incorporons la correction de perspective...

Le
Jacques DASSI
Correction de perspective incorporée dans l'appareil de prise de vue
(Appareils photographiques ou caméras vidéo)


La convergence des verticales est un mal devenu totalement habituel
dans notre société moderne. A un point tel que, si l'on s'étonne de
voir ces fuyantes se rassembler haut dans le ciel et que l'on souhaite
corriger, on se fait critiquer, voir moquer…

Et pourtant, dès le début de la photographie, les vieilles chambres à
bascule savaient garantir la parfaite orthogonalité des immeubles…
(Oui, je sais qu'aujourd'hui des architectes "visionnaires" en
construisent des tout de guingois…)

La correction de perspective est maintenant intégrée dans les bons
logiciels de post-traitement et tout le monde paraît satisfait.

En ce 1er octobre 2017, j'ai une autre vision du problème :

- Dans les appareils modernes existe souvent un senseur permettant de
matérialiser une ligne d'horizon artificielle. Cela peut être utile
pour éviter d'avoir "une image qui penche", surtout avec les très
petits appareils, genre compacts. Il est donc facile d'effectuer à la
prise de vue une correction de rotation permettant d'éviter que la mer
ne penche trop dangereusement .

- Prenons un second senseur, du même type, et orientons-le à 90° du
premier : nous voici équipés d'un senseur d'inclinaison !

Couplé au calculateur de l'appareil, il permettra la photographie
d'objets verticaux (photographiés en relevant l'axe optique vers le
haut, pour réussir à cadrer) avec une parfaite orthogonalité de
l'image.
Y compris dans celle observée dans le viseur numérique. Bien entendu
ces informations devraient figurer dans les EXIF's.

C'est tout. Une idée simple. Quel constructeur aura l'audace de
l'adopter en premier (et de griller ainsi ses chers collègues…) ?

Moi, je verrai bien un Lumix TZ100 Ça ferait des ravages

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Markorki
Le #26455278
Jacques DASSIÉ a écrit :
Correction de perspective incorporée dans l'appareil de prise de vue
(Appareils photographiques ou caméras vidéo)
La convergence des verticales est un mal devenu totalement habituel dans notre
société moderne. A un point tel que, si l'on s'étonne de voir ces fuyantes se
rassembler haut dans le ciel et que l'on souhaite corriger, on se fait
critiquer, voir moquer…
Et pourtant, dès le début de la photographie, les vieilles chambres à bascule
savaient garantir la parfaite orthogonalité des immeubles…
(Oui, je sais qu'aujourd'hui des architectes "visionnaires" en construisent des
tout de guingois…)
La correction de perspective est maintenant intégrée dans les bons logiciels de
post-traitement et tout le monde paraît satisfait.
En ce 1er octobre 2017, j'ai une autre vision du problème :
-    Dans les appareils modernes existe souvent un senseur permettant de
matérialiser une ligne d'horizon artificielle. Cela peut être utile pour éviter
d'avoir "une image qui penche", surtout avec les très petits appareils, genre
compacts. Il est donc facile d'effectuer à la prise de vue une correction de
rotation permettant d'éviter que la mer ne penche trop dangereusement .
-    Prenons un second senseur, du même type, et orientons-le à 90° du premier :
nous voici équipés d'un senseur d'inclinaison !
Couplé au calculateur de l'appareil, il permettra la photographie d'objets
verticaux (photographiés en relevant l'axe optique vers le haut, pour réussir à
cadrer) avec une parfaite orthogonalité de l'image.
Y compris dans celle observée dans le viseur numérique. Bien entendu ces
informations devraient figurer dans les EXIF's.
C'est tout. Une idée simple. Quel constructeur aura l'audace de l'adopter en
premier (et de griller ainsi ses chers collègues…) ?
Moi, je verrai bien un Lumix TZ100... Ça ferait des ravages...

Il reste à l'utiliser par logiciel
Les deux capteurs croisés existent déjà chez Pentax depuis au moins le K50, qui
affiche un niveau dans le viseur en photo verticale comme en horizontale :
exiftool voit déjà 2 angles : "Roll angle" et "Pitch angle", en plus de
"Camera temperature" et "sensor temperature" , age du capitaine et cours du
bitcoin ;-)
vous pouvez constater la richesse des exif chez Pentax dans cette image mise sur
flickr avec ses metadonnées :
https://www.flickr.com/photos/orchimous/37889410981/in/album-72157687457139001/
--
Tous citoyens-politiciens-touristes : vous aussi faites un passage éclair dans
un ministère de la "France en marche-arrière".
Jacques DASSI
Le #26455287
Markorki a émis l'idée suivante :
Jacques DASSIÉ a écrit :
Correction de perspective incorporée dans l'appareil de prise de vue
(Appareils photographiques ou caméras vidéo)
La convergence des verticales est un mal devenu totalement habituel dans
notre société moderne. A un point tel que, si l'on s'étonne de voir ces
fuyantes se rassembler haut dans le ciel et que l'on souhaite corriger, on
se fait critiquer, voir moquer…
Et pourtant, dès le début de la photographie, les vieilles chambres à
bascule savaient garantir la parfaite orthogonalité des immeubles…
(Oui, je sais qu'aujourd'hui des architectes "visionnaires" en construisent
des tout de guingois…)
La correction de perspective est maintenant intégrée dans les bons
logiciels de post-traitement et tout le monde paraît satisfait.
En ce 1er octobre 2017, j'ai une autre vision du problème :
-    Dans les appareils modernes existe souvent un senseur permettant de
matérialiser une ligne d'horizon artificielle. Cela peut être utile pour
éviter d'avoir "une image qui penche", surtout avec les très petits
appareils, genre compacts. Il est donc facile d'effectuer à la prise de vue
une correction de rotation permettant d'éviter que la mer ne penche trop
dangereusement .
-    Prenons un second senseur, du même type, et orientons-le à 90° du
premier : nous voici équipés d'un senseur d'inclinaison !
Couplé au calculateur de l'appareil, il permettra la photographie d'objets
verticaux (photographiés en relevant l'axe optique vers le haut, pour
réussir à cadrer) avec une parfaite orthogonalité de l'image.
Y compris dans celle observée dans le viseur numérique. Bien entendu ces
informations devraient figurer dans les EXIF's.
C'est tout. Une idée simple. Quel constructeur aura l'audace de l'adopter
en premier (et de griller ainsi ses chers collègues…) ?
Moi, je verrai bien un Lumix TZ100... Ça ferait des ravages...

Il reste à l'utiliser par logiciel
Les deux capteurs croisés existent déjà chez Pentax depuis au moins le K50,
qui affiche un niveau dans le viseur en photo verticale comme en horizontale
:
exiftool voit déjà 2 angles : "Roll angle" et "Pitch angle", en plus de
"Camera temperature" et "sensor temperature" , age du capitaine et cours du
bitcoin ;-)
vous pouvez constater la richesse des exif chez Pentax dans cette image mise
sur flickr avec ses metadonnées :
https://www.flickr.com/photos/orchimous/37889410981/in/album-72157687457139001/

Bon, le second capteur est en place. Mais cette réalisation reste très
confidentielle.
De plus, elle ne résoud pas l'un des critères posés : correction
automatique !
Mais un un premier pas en cette voie.
Merci de cette contribution.
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme