intel et microsoft vous trompe

Le
cicis
salut
le ou coune coune il est la :francais:

changer de matos ou overclocker ?

intel et microsoft est completement depassé ( voir tout en bas)

pour les fondus de puissance et de vitesse
acheter /* HP -*/
http://www.operating-system.org/betriebssystem/_french/bs-hpux.htm
le seul os en vrai 64 bits sous UNIX

la meilleur solution pour toi :
revend ton pc a bon prix avec leurs soft et drivers, le tout sur dvd
et sur une page perso sur le net, tu met photos externe et interne du pc
eventuellement avec son benchmarck sous sandra
et tu achetes un autre pc :yes: en occasion par relation direct.
tu demandes a tester le pc avant de l'acheter sinon tu dis non.
fais gaffe en magasin et surtout sur le net
c'est parfois, meme tres souvent de l'arnaque aux pigeons
du genre un pc 800mhz a 190 euro alors qu'un neuf a 1,8ghz coute 230euro.
c pareil sur les petites annonces. Il faut donc passer pas mal de temps sur
le net pour denicher la bonne affaire.

comme ca tu te debarasses de ton pc et en meme temps tu en as un plus
puissant
pour une difference de prix minim. tu fais 2 heureux (acheteur et vendeur)
et toi ca coute pratiquement rien.

je pretend pas du tout etre un pro
mais voila mon humble avis

en resumé :
* arreter tous deja avec l'overclocking. :non:
==
* pour aller plus vite bien parametrer et configurer votre pc.
* prendre proc et ram de vrai serveur
* avoir un vrai de vrai 64 bits
pas comme les faux 8 bit de l'epoque :-D
donc un os en 64 bits
et des softs qui exploite a fond le 64 bits
or windows tourne en 32 bits

bref tu achetes un "Tru64 UNIX" ou un "HP-UX"
chez HP qui tourne en vrai 64 bits
le lien http://www.operating-system.org/betriebssystem/_french/bs-hpux.htm
la tu as - système de fichiers et taille maximale d'un fichier : jusqu'à
16 To
- 256 Go de RAM max
- et top multithreading

1) l'overclocking soft

la tres bonne méthode pour overclocker, c'est avec du soft
c'est a dire de "Bien configurer sa machine" :iloveyou:
et de l'adapter a ses besoins propres, :byebye:
hors beaucoup ne le font pas parce qu'ils savent pas, en fait

- deja il faut savoir tres bien configurer son bios
un bios mal configurer c'est pre de 20 pour cent de perdu.
> deja passer sur un disque en scsii haut de gamme
> acheter des processeurs industiel ou version serveur
et pas des proc vendu par monsieur tout le monde
meme chose pour la ram.
- ensuite installer les derniers pilotes de sa carte mere et autres.
bien sur flasher le dernier bios

- windows xp est tres mal configurer en version de base
il faut donc reconfigurer son pc avec des astuces peche sur le net
et ensuite ne faire un synthese compact.
exemple concret : la bande passante de xp est bridé a 80 pour cent.
- virer tous les options ou programmes qui servent pas
exemple msn messenger, etc
- super bien connaitre la base de registre
- ensuite se munir de soft
- defragmentation de la ram
- vider les fichier inutiles
- nettoyer la base de registre
etc etc

evident c pas a la portee du premier venu faut connaitre windows
ou alors ca prend beaucoup de temps ou faut avoir de bon pots qui vous aide
:iloveyou:

dans un pc y a pas que le proc.
ca ce que veulent faire croire les fondeurs. un proc surpuissant sur un pc
mal configurer tournera moins vite qu'un proc largement en dessous tres bien
configurer. les fondeurs sans citer Intel fait croire que seul le proc
compte
or c completement faux. ca c'est juste pour faire marcher le commerce et
vendre toujours des proc hors de prix :p
le plupart des gens y connaisse rien en pc et Intel en profitte largement.
(je dis pas que je suis un expert en pc loin de la)
je citerai pas amd qui dit sempron 2200 les gens pensent que c est un 2,2
Ghz
bonjour l'arnaque. :mad2:
quand on achete un pc, le seul truc qu'n nous dit c la vitesse du proc.
comme si c'etait la solution miracle qui faisait tout.
Tres souvent meme de nos jours les constructeurs de pc vendent des pc avec
des proc puissant mais avec des composants ou cartes meres bas de gamme.
ca attire le client.
Du coup le pc est en dessous de ce que l'on pense.
on peux pas avoir un pc puissant pour pas cher faut pas se leurrer.

exemple : un proc 3ghz monté en dma 100 voir ram 100mhz tournera moins vite
qu'un 2ghz ( je caricature) monté en scii haut de gamme et ram 133mhz

exemple concret :
un 600mhz va plus vite qu'un 400 mhz . totalmeent faux.
un pentium 3 a 600 mhz monté en dma 33 rame comme pas possible. hors un amd
k6 3 a 400mhz monté avec la meme ram en dma 66 ira en pratique pratiuement
deux fois plus vite.

bref la vitesse du proc, c pas tout.
ca c ce que les constructeurs intel et amd veullent faire croire, surtout
aux gens qui y connaisse rien. en clair ils profittent de l'ignorance des
gens. et ca ca s'appelle de l'abus de pouvoir, voir "abus d'ignorance". je
connais plus le terme juridique mais bon c condanable par la loi francaise.
mais bon comme ca fait vendre et marcher le commerce et que ca profitte a
tous le monde on ferme les yeux. et on en profitte
j'image la pauvre femme de maison qui va acheter un pc au super marché ou
grand magain, c'est marque en gros dessus "pentium 4ghz 256m de ram".
voila c tout ce que tu sauras . :keskidit: ca coute 500 euro.

en clair moins tu connais ce que tu achetes plus ca nous arrange.
la plupart des gens savent meme pas ce qu'il ont dans leur pc. :pleure:

autre strategie commercial :
on t'embrouille un maximum pour que ca soit super complique de tel sorte que
ca soit impossible de comprendre les produits. on rajoute une couche par une
tonne de modeles pour la meme chose. il existe 400 cartes graphiques, 800
cartes mere je caricature mais c a peu pre ca.
a part une petite poignée de specialiste qui font ca toute la journée ou de
passionné de pc ou des mordus de jeux video qui peut passer autant de temps
a comprendre les caracteristiques des composants.
ben personne ou tres peu de monde.
et comme ca personne sait vraiment ce qu'il achete et comme ca c'est tres
bien du point de vue marketing.


2) l'overclocking hard
-
2.1) le seul truc valable est de rajouter un max de ram.

2.2) le proc :
ben moi a mon humble avis, /*l'overclocking-*/, aujourd'hui
/* ca sert plus a rien. -*/ mais alors a rien du tout
je m'explique "propottionnellement" on gagne plus grand chose
Plus la vitesse des proc augmente, moins c'est interessant.
- de 300 mhz a 400mhz, on gagne 30 pour cent c valable
- de 3ghz a 3,4ghz on gagne a peine 4 pour cent
c mathematique

c exactement comme bouster une mobylette de 40km a 70km
la ca vaut le coup. mais bouster un porsche qui monte a 230 km pour aller a
260 km quel interet.
over clocker c comme faire de la formule 1, ca marche le temps de la course
et apres c grillé et donc poubelle

ensuite le probleme c'est que
- la garantie saute
- surtout le pc est instable ou le devient
- ca grille les proc a long terme

et le prix ensuite :
les proc aujourd'hui ca coute pratiquement rien, sauf en haut de gamme
et encore dans 6 mois c marron.
la difference entre un 1ghz et 2,5 ghz est pas enorme

bref pour moi l'overcloking aujourd'hui c'est la poudre de perlinpinpin
:keskidit:
c'est juste pour faire marche rle commerce :cartonrouge: du marketing quoi
. :p
De plus, ca casse la garantie et les proc, :mdr: c encore mieux pour
vendre.

voila
conclusion : acheter HP et passer en vrai 64 bits sous unix
tous les compilos et doc sont sur le sites de HP
Hp c du top :yes:
le lien est :
http://www.operating-system.org/betriebssystem/_french/bs-hpux.htm

intel et microsoft est completement depassé

intel en est encore a son faux 8 bits et a la prehistoire de l'informatique.
windows qui tourne encore avec des dll a 16 bits.
je parle pas de windows qui tourne depuis 30 ans sur ms-dos
et encore pire son noyau en x86 et 8051, qui date de la prehistoire, voir du
big bang.
je suis d'accord c'etait tres bien jusqu'a y a pas lontemps ca a fait avancé
plein de choses mais aujourd'ui c'est vieux jeux.
c'etait bien avant quand les proc etait pas rapide 100mhz et compagnie mais
aujourd'hui avec les proc a 4Ghz, windows intel c'est completement obsolete
et completement depassé.
je parle meme pas de via 1ghz qui revient a des pc en 17x17cm qui remonte a
plus de 5 ans. un p3 500 va plus vite.
la souris :incline: mort de souris ca fait plus de 20 ans que billou l'a
inventé, ca fonctionne toujours pareil, aujourdh'ui on en est a la
reconnaissance vocal et au guidage de la souris par l'oeil.

microsoft : windows et les p4, ca sert a rien. je le pense, c'est un avis
personnel.
c'est juste bon pour un pentium 400mhz avec 32 M de ram
pour surfer sur le net et faire de la bureautique et word
sous w98se.
ca convient parfaitement a ce que fait plein de monde.
Au mieux avoir un 1,5ghz pour faire du mp3 et voir des dvd.
a 250 euro complet, c'est parfait
a part les dernier jeux video et faire de la cao tres
specifique
ou ceux qui crack en force brut la securite ou clef, sinon
ca sert a r i e n

intel : aucun soft ET aucun os pour le 64 bits
--
ca vous sert a quoi d'acheter des pentium p4?
je vous pose la question ?
a part avoir des actions chez intel, je vois pas l'interet
ou alors ca donne l'impression d'etre a la pointe de la higjt tech
:cartonrouge:
il faudra que vous attendiez pas mal d'annees de voir un os
microsoft 64 bits :francais:
et autant pour voir vos jeux video exploites "a fond" le 64 bits
article
http://www.zdnet.fr/produits/materiels/processeurs/guide/0,39022210,39210750,00.htm

et meme :mdr: si les soft tournent en 64 bits :zarb:
et meme :mdr: si le systeme d'exploitation tournent en 64 bits
:zarb:
ils vont pas reinventer l'eau chaude :p
ca coute trop cher en recherche et developpement
1) ils vont reprendre la meme logique de conception.
2) ils vont se baser sur les memes composants
c a dire sur les memes controleurs
d'ailleurs comme c fait depuis plus de 20 ans.
> :incline: si c'est pas une preuve ca <-
le processus d'architecture logiciel restera le meme
c'est a dire en clair celui toune depuis le 8088 en 7 bits.
:cartonrouge:
:eeek2: vive le 8088 en 64 bits :mad2:

en clair : intel, via, microsoft fait du "speudo" neuf avec du vieux.
c'est du moyen age.
la ou sont fort c quil font croire a tout le monde que c le
top.
et la ou il sont encore plus fort c'est que a priori ca
marche.

strategie de microsoft : donner de la drogue gratuite ou pas cher au debut
pour creer la dependance.
tendance au debut de microft
tendance actuel les pc coute de moins en
moins cher.

/-/
/* donc acheter hp */
/-/
pourquoi ?
a) ca existe deja depuis longtemps. :iloveyou:
b) il y a aujourd'hui plein de logiciels en open source.

signé le corniaud !! :francais:
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Debians
Le #517777
cicis avait écrit le 18/05/2005 :
salut
le ou coune coune il est la :francais:


T'as pas pris tes médicaments ce matin?

cicis
Le #521178
T'as pas pris tes médicaments ce matin?


hein ? non ! j'ai recuperer windows x64 sur le site de billou
je cite
- "si vous acceptez la mission de faire le cobaye de x64 pour microsoft
et de lui renvoyer les bugs",
- 'en cas de bug nous nirons toute responsabilite des ingenieurs de chez
micro soft"
- " ce message s'autodetruira dans les 120 jours"

------------------------------------------
a que coucou !
ben les copains entre hp et windows y a pas photo
- hp tourne depuis longtemps , windows vient a peine de sortir
- hp c 256 Go de RAM et multithreading contre 128 (GB) sous windows.

je pense pas dire completement n'importe quoi avec tout ca ci dessous et en
disant (on decouvre le pot au rose) que windows xp tourne toujours en msdos
et en x86 en 8088.
et qu'il serait peu etre temps d'inventer autre chose.

au passage pour faire de l'overclocking hard sur le proc,
rien de plus simple mettez un frigo sur le proc
le lien est : http://www.cooling-masters.com/systeme.php?id

en gros windows x64, c comme faire du faux 8 bits 8088. trop fort le billou.
on mixe le tout et hop magie d'harry poter, ca tourne en 64 bits.
on reprend la meme solution de windows 98 avec les 16 / 32 bits.
bref on reprend ce qui existe depuis 25 ans, et on fais du "neuf".
billou c vraiment le David Copperfield de la bureautique.
C comme les dealers qui vendent de la drogue gratuitement au début, ce cher
billou nous donne son x64 pour creer la dependance. trop fort ce billou.

mais le site http://www.microsoft.com/windowsxp/64bit/e...ation/top5.mspx
que vous devez connaitre, je cite : "Windows 64 (WOW64) x86 emulation layer"
alors la je crois que je n'ai jamais autant riz
Franchement c le plus grosse blague que j'ai jamais entendu
http://msdn.microsoft.com/library/default....ion_details.asp je cite
"Instead of using the x86 system-service " et encore plus fort dans
fDOSImage de LOADED_IMAGE on retrouve le 16 bits.
Bref depuis 25 ans on se traine le x86. que dis je ! 1978 ca fait 27 ans
exactement. 29000 transistors contre plusieurs millions en 2005. mais bon on
change pas une equipe qui gagne, on arrive a se demander a quoi servent tous
ces transistors d'autant plus que c en risc.

mais bon on change pas une equipe qui gagne, on reste en x86.

tous les virus et sales bestioles donc tourneront sous x64;
merci billou c trop sympa de penser a nous et à notre securité.

quand on rentre un peu plus dans le detail de l'engin , windows invente mq
series ou Websphere MQ d'ibm. Sous xp en gros, ils mettent une couche
applicative qui gere le systeme, ce qui prend des resources. c le chien qui
se mord la queue. et plus fort, l'émulateur ca prend des ressources. mais
ca c pas grave.

en clair windows x64 c'est un vrai usine a gaz.
Intel fait de bon produits, meme de super truc mais le probleme c'est que
microsoft ne suit pas derriere.
le X du 64 windows c interdit au moins de 18 ans. oh flutte

leonard de vinci revait de faire de l'or avec du sable.
microsoft l'a fait.

a mon humble avis, les copains vous etes pas pré de voir vos jeux vidéo en
64 bits. Et puis meme, il vous faudra une alim de 1000 watt, 3 giga de ram,
un ventillo de turbine d'un f16 , et de l'azote liquide cryogénique pour
refroidir la carte graphique, plus des boules caisses contre le bruit pur
les voisins.
Oublier pas de telecommander votre 6 GHZ en cliquant sur la souris inventé
par billou.

bon le download de xp est je pense que vous connaissez mais on sait jamais
http://www.microsoft.com/windowsxp/64bit/e...tion/trial.mspx.
ca durer de gestation est de 120 jours.
"Votre mission si vous l'acceptez est de faire le cobaye pour tester x64 et
de renvoyer les bugs a microsoft". Attention x64 s'autodetruira dans les 120
j et en cas de bug, nous niront tous contacts avec les responsables et
ingenieurs microsoftt.

moi j'ai déja x64 tra la lere pouette pouette .

A un autre truc assez marrant pour vous faire rigoler les copains
je cite http://www.supinfo-training.com/mcse/
"d'obtenir le titre d'Ingénieur Système " le tout en 35 jours.
On se demande pourquoi faut faire 5 ans d'etudes, math sup et math spé. Mais
bon ! ca coute un peu plus cher que de faire haward , ca coute quand meme
8000 €.

en conclusion : a ce billou c vraiment un genie


Pour pas parler et critiquer sans apporter de solutions
voila une solution
tout ce qu'a fait bilou en fait c de programmer le 8048, nec pd765, le 8051
8237A, 8259A et autres controleurs et creer msdos 1.0. A l'epoque c'etait du
top car le proc etait pas puissant, les instructions mimimum, la ram gérable
tres faible donc on repartissait les taches. Diviser pour regner.

En gros 30 ans apres, ca tourne toujours pareil, meme sous x64.
Donc l'idée assez simple c de virer toutes ces controleurs, voir le maximum
de bus, voir de virer le bios, et surtout
- profiter du nbre de transistor que fournit intel ,
- profiter des 128 Gb de ram.
- anticiper les futurs evolutions.
donc d'integrer tous les controleurs dans le proc, et de programmer le proc
directement comme un gros controleur, ca se fait par la macro programmation,
c pas si compliqué. Enfin de mettre l'os directement en ram plutot que sur
le disque.
ou du moins le noyau sur eeprom.
enfin on fait pas une nouvelle architecture d'ordinateur en 2 mn.
quoi que ! en 2mn, rester sur intel et le macro programmer , creer le noyau
de base ensuite creer un holding

concluons :
je pense pas dire completement n'importe quoi avec tout ca et en disant (on
decouvre le pot au rose) que windows xp tourne toujours en msdos et en x86
en 8088.
et qu'il serait peu etre temps d'inventer autre chose.

Avis aux amateurs !

Bonne journée a toutes et a tous.
a que coucou !
ben les copains entre hp et windows y a pas photo
- hp tourne depuis longtemps , windows vient a peine de sortir
- hp c 256 Go de RAM et multithreading contre 128 (GB) sous windows.

je pense pas dire completement n'importe quoi avec tout ca ci dessous et en
disant (on decouvre le pot au rose) que windows xp tourne toujours en msdos
et en x86 en 8088.
et qu'il serait peu etre temps d'inventer autre chose.

au passage pour faire de l'overclocking hard sur le proc,
rien de plus simple mettez un frigo sur le proc
le lien est : http://www.cooling-masters.com/systeme.php?id

en gros windows x64, c comme faire du faux 8 bits 8088. trop fort le billou.
on mixe le tout et hop magie d'harry poter, ca tourne en 64 bits.
on reprend la meme solution de windows 98 avec les 16 / 32 bits.
bref on reprend ce qui existe depuis 25 ans, et on fais du "neuf".
billou c vraiment le David Copperfield de la bureautique.
C comme les dealers qui vendent de la drogue gratuitement au début, ce cher
billou nous donne son x64 pour creer la dependance. trop fort ce billou.

mais le site http://www.microsoft.com/windowsxp/64bit/e...ation/top5.mspx
que vous devez connaitre, je cite : "Windows 64 (WOW64) x86 emulation layer"
alors la je crois que je n'ai jamais autant riz
Franchement c le plus grosse blague que j'ai jamais entendu
http://msdn.microsoft.com/library/default....ion_details.asp je cite
"Instead of using the x86 system-service " et encore plus fort dans
fDOSImage de LOADED_IMAGE on retrouve le 16 bits.
Bref depuis 25 ans on se traine le x86. que dis je ! 1978 ca fait 27 ans
exactement. 29000 transistors contre plusieurs millions en 2005. mais bon on
change pas une equipe qui gagne, on arrive a se demander a quoi servent tous
ces transistors d'autant plus que c en risc.

mais bon on change pas une equipe qui gagne, on reste en x86.

tous les virus et sales bestioles donc tourneront sous x64;
merci billou c trop sympa de penser a nous et à notre securité.

quand on rentre un peu plus dans le detail de l'engin , windows invente mq
series ou Websphere MQ d'ibm. Sous xp en gros, ils mettent une couche
applicative qui gere le systeme, ce qui prend des resources. c le chien qui
se mord la queue. et plus fort, l'émulateur ca prend des ressources. mais
ca c pas grave.

en clair windows x64 c'est un vrai usine a gaz.
Intel fait de bon produits, meme de super truc mais le probleme c'est que
microsoft ne suit pas derriere.
le X du 64 windows c interdit au moins de 18 ans. oh flutte

leonard de vinci revait de faire de l'or avec du sable.
microsoft l'a fait.

a mon humble avis, les copains vous etes pas pré de voir vos jeux vidéo en
64 bits. Et puis meme, il vous faudra une alim de 1000 watt, 3 giga de ram,
un ventillo de turbine d'un f16 , et de l'azote liquide cryogénique pour
refroidir la carte graphique, plus des boules caisses contre le bruit pur
les voisins.
Oublier pas de telecommander votre 6 GHZ en cliquant sur la souris inventé
par billou.

bon le download de xp est je pense que vous connaissez mais on sait jamais
http://www.microsoft.com/windowsxp/64bit/e...tion/trial.mspx.
ca durer de gestation est de 120 jours.
"Votre mission si vous l'acceptez est de faire le cobaye pour tester x64 et
de renvoyer les bugs a microsoft". Attention x64 s'autodetruira dans les 120
j et en cas de bug, nous niront tous contacts avec les responsables et
ingenieurs microsoftt.

moi j'ai déja x64 tra la lere pouette pouette .

A un autre truc assez marrant pour vous faire rigoler les copains
je cite http://www.supinfo-training.com/mcse/
"d'obtenir le titre d'Ingénieur Système " le tout en 35 jours.
On se demande pourquoi faut faire 5 ans d'etudes, math sup et math spé. Mais
bon ! ca coute un peu plus cher que de faire haward , ca coute quand meme
8000 €.

en conclusion : a ce billou c vraiment un genie


Pour pas parler et critiquer sans apporter de solutions
voila une solution
tout ce qu'a fait bilou en fait c de programmer le 8048, nec pd765, le 8051
8237A, 8259A et autres controleurs et creer msdos 1.0. A l'epoque c'etait du
top car le proc etait pas puissant, les instructions mimimum, la ram gérable
tres faible donc on repartissait les taches. Diviser pour regner.

En gros 30 ans apres, ca tourne toujours pareil, meme sous x64.
Donc l'idée assez simple c de virer toutes ces controleurs, voir le maximum
de bus, voir de virer le bios, et surtout
- profiter du nbre de transistor que fournit intel ,
- profiter des 128 Gb de ram.
- anticiper les futurs evolutions.
donc d'integrer tous les controleurs dans le proc, et de programmer le proc
directement comme un gros controleur, ca se fait par la macro programmation,
c pas si compliqué. Enfin de mettre l'os directement en ram plutot que sur
le disque.
ou du moins le noyau sur eeprom.
enfin on fait pas une nouvelle architecture d'ordinateur en 2 mn.
quoi que ! en 2mn, rester sur intel et le macro programmer , creer le noyau
de base ensuite creer un holding

concluons :
je pense pas dire completement n'importe quoi avec tout ca et en disant (on
decouvre le pot au rose) que windows xp tourne toujours en msdos et en x86
en 8088.
et qu'il serait peu etre temps d'inventer autre chose.

Avis aux amateurs !

Bonne journée a toutes et a tous.

Le Forgeron
Le #521177
-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

cicis wrote:
T'as pas pris tes médicaments ce matin?



Faut croire qu'il s'est trompé dans les pilules...

ben les copains entre hp et windows y a pas photo
- hp tourne depuis longtemps , windows vient a peine de sortir
- hp c 256 Go de RAM et multithreading contre 128 (GB) sous windows.

je pense pas dire completement n'importe quoi avec tout ca ci dessous


Voyons, la plus grosse barette actuellement doit faire 2Go.
(et c'est pas donné, de l'ordre de 1000¤!).
Vu le nombre moyen de barrettes mémoire par carte mère, 128 Go, c'est
pas avant longtemps.
La plupart des carte mère monoprocesseur s'arrête à 8 Go (des fois 4!).
Les bipro vers 16. (ou 12, ou moins!)
J'ai vu une quadri-pro avec 16 slots, annonçant un maxi de 64 Go... donc
il existera peut-être des barettes unitaires de 4Go, mais on commence
largement à sortir du cadre du PC de la maison avec ça.

Je sais, 640Ko... mais 128 ou 256 Go de Ram, va falloir un jukebox pour
charger les DVDs en mémoire au démarrage! Une saison complète de
StarTrek à charger... pourquoi pas ???

Mais faudra me justifier la nécessité de tout ça pour surfer sur le web!


-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.4.0 (MingW32)
Comment: Using GnuPG with Thunderbird - http://enigmail.mozdev.org

iD8DBQFCjHiUs/YJ43cSjHIRAiQVAKCXziTXuonx/xXZVMPzn52t9v831wCgsMMF
HvacxCargtVlRjW1FxKWe3E =ZR9F
-----END PGP SIGNATURE-----


cicis
Le #520935
Faut croire qu'il s'est trompé dans les pilules...

la pillule hein oupssszz c'est pour les filles

qu'est ce que tu me racontes


Voyons, la plus grosse barette actuellement doit faire 2Go.
une barette ? mais je fume pas du hakik moi monsieur


(et c'est pas donné, de l'ordre de 1000¤!).
C'est pas cher le gramme ca vaut le coup

je peux en acheter chez grosbill tu crois.
bonjour je voudrais une barette de 2 kg.
hein le signe euro c ca €.
a tu es en reconnaissance vocal le € marche pas.
faut te mettre a la page de L'Europe.
-pour voter oui, taper "1"
- pour voter non, taper "1"

Vu le nombre moyen de barrettes mémoire par carte mère, 128 Go, c'est
pas avant longtemps.
La plupart des carte mère monoprocesseur s'arrête à 8 Go (des fois 4!).
Les bipro vers 16. (ou 12, ou moins!)
J'ai vu une quadri-pro avec 16 slots, annonçant un maxi de 64 Go... donc
il existera peut-être des barettes unitaires de 4Go, mais on commence
largement à sortir du cadre du PC de la maison avec ça.
ecoute moi serieux la je comprend pas pour quoi les passionnées de jeux en

3D
et surtout les editeurs passent pas en bi-processeur.
ca ferait vendre des cartes bi proc.
si tu as la reponse, je l'accepte volontier ?

Je sais, 640Ko... mais 128 ou 256 Go de Ram, va falloir un jukebox pour
charger les DVDs en mémoire au démarrage! Une saison complète de
StarTrek à charger... pourquoi pas ???
ah un fan de star treck lolllllllllll salut mec ! ca va le dinosaurus !

je suis sur alpha (open vms) spok a l'inter !
un XP ca tient largement sur un dvd.
et mieux l'os en eeprom du moins le noyau. comme le bios quoi.
mais bon windows c pas un bon exemple.
linux tourne sur a peine 650 Mg.

Mais faudra me justifier la nécessité de tout ça pour surfer sur le web!

oh c'est juste eviter de prendre de sales bestioles qui nous gachent le

surf.
et le plaisir d'un pc qui marche.
enfin surtout l'idée :
c'est de faire des pc encore plus puissants
que le 8088 / x86 qui remontent a 30 ans remixé en 64 bits.
comme les faux 8 bits si tu veux.
intel font du super matos mais microsoft se remet pas en question
et ne suis pas l'evolution technologique.
voila c tout
c pas trop une critique, du moins constructive j'espere
pour faire avancer le smilblick

-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.4.0 (MingW32)
Comment: Using GnuPG with Thunderbird - http://enigmail.mozdev.org

iD8DBQFCjHiUs/YJ43cSjHIRAiQVAKCXziTXuonx/xXZVMPzn52t9v831wCgsMMF
HvacxCargtVlRjW1FxKWe3E > =ZR9F
-----END PGP SIGNATURE-----


Debians
Le #520932
cicis vient de nous annoncer :
Faut croire qu'il s'est trompé dans les pilules...

la pillule hein oupssszz c'est pour les filles

qu'est ce que tu me racontes
c pas trop une critique, du moins constructive j'espere
pour faire avancer le smilblick


Ouais, avec ton super OS 987456 bits en avance de 12 ans...
Si tu pouvais juste essayer de consulter la hiérarchie usenet, et te
rendre compte que les petites annonces informatiques, ce n'est pas le
lieu pour ta prose de nerd?


cicis
Le #520930
l'europe
-------- démocratique ou dictature ?
-------- constitution ou coup d'etat ?
si ca trouve c'est ni l'un ni l'autre ...
----le tout reunis---

je suis un simple citoyen francais landa.
j'ai pas particulierement de tendance politique
et je dis NON non et encore NON

des faits concrets, verifiables, experimenté par l'europe.
des technocrates inconnus, des bureaucrates, des economistes
qui voient pas la realite du terrain comme nos hommes politiques
deputes et maire proches des citoyens
et bruxelles qui ont la pretention a une poignée d'hommes de gouverner
sur des millions de personne et plus de 25 pays.
le comble de la vanité.

"on" fais , enfin precisons "l'europe"
fais exactement comme avec les indiens d'amerique et
plus recement les inouites du pole nord. On achete leur pauvreté .
On les rend dependant alors qu'ils etaient autonome
du coup ils perdent leur patrimoine leur culture leur savoir
leur lien etc.. etc.. leur vie.
ils finissent soit par boire ou par se suicider

a vous de juger ! c'est maintenant ou jamais !
la plupart de ces faits vous les connaissez
vous les subissez

d'ou venons tous ? du monde pays pour la plupart
et c'est pas si loin que ca .
ca remonte a peine a nos grands parents voir arriere grand parents

les paysans
-----------
Or c'est exactement le cas de nos Paysants Francais
c'est la ou il y a le plus fort taux de suicide chez les paysants.
on les arrose de subventions a condition de prendre d'enorme prets bancaires
justifier sans disant par des normes que bruxelles definit eux meme
les paysans francais vignobles etc. sont devenus des fonctonnaire de
bruxelles.
On leur interdit de produire plus comme ca il meurrent petit a petit
faute de moyens financiers pour pas vivre mais survivre.
bruxelles tuent a petit petit subtilement les paysans francais et tous ceux
qui vivent de la vigne et de la terre.
alors qui s'en met plein dans les poches ?
les banques ...les hyper marché ...les intermediaires...bruxelles au
passage
bruxelles imposent meme de VENDRE les produits A PERTE
c'es vachement valorisant pour l'agriculteur qui travaille 10 a 122 h par
jour
Et tout ca pour gagner a peine 700 euro tout frais deduit.
et je parle pas de l'abandon d'exploitation par centaine.

il y a aussi les cultuviteurs de legumes. les araichers , dans la meme
situation.
ca touche tous les gens de la terre,
en clair c tout le terroir de la France. que bruxelles broye de loin.

qui est responsable ? l'europe , c'est clair
le gouvernement peut rien faire, bruxelles achete le droit de tuer les
paysans francais
alors comme ils donnent de l'argent et qu'ils payent, on laisse faire.

vos arriere grand parents vivaient pas si dur qu'aujourd'hui dans la ferme
au moins, ils gagnaient leur vie., sans rien demander a personne
et ils ont fait vivre la France pendant des decennies.

pour les vignobles
--------------------
c'est une grande tradition francaise mondial et depuis des siecles
et la c'est encore pareil
seul les plus gros gagnent,
les petits sont voués a leur disparition
pourquoi ? parce qu'il peuvent pas resister a l'attaque commercial laissé
libre par l'europe
sur les vins californiens ou australiens.
un comite de poseurs de bombe des vignerons opere pour essayer de se
defendre
et de faire reagir les pouvoirs publics . j'approuve pas la violence mais
c'est pour
dire la grogne qu'ils ont et leur desespoir devant l'afflut de concurrence
sauvage
sans limite , du manque de protection du gouvernement francais droite et
gauche
qui laisse faire
Or c'est extrement bizarre, tous ces faits notament des vignobles revoltés
les medias, la presse, on l'ignore, mieux on la cache, on la masque
c'est pas de bonne publicité.

C'est la loi de la jungle, la loi du plus fort
ou plutot du plus faible qui ecrase les plus fort.
L"exploitation des enfants qui font vos teeshort a 1 euro la semaine.
et l'exploitation des plus faibles et des pays sous developpés.
une certaine forme d'esclavage.

pour le textile
-------------
au debut c'etait le portugal ou l'espagne, apres le maroc
et puis on trouve moins cher la chine , bientot le mali????
le consomateur ne gagne pas forcement meme pas du tout
les distributeurs n'ont plus . alors qui profitent du systeme
et bien ceux qui le mettent en place en autre bruxelles.

M Bush, les Usa reagissent immediatement sans recours .
bruxelles .... faut convoquer.. faut negocier .. faut traiter
faut dialoguer... faut voter.
c vraiment pas reactif de plus c'est au bon vouloir que la chine accepte
les negociations. Ca n'est pas directif c'est mou
Le temps de mettre tout ca en place il faut du temps dans 6 mois que dis je
Dans un an. ca sera trop tard . entre temps c'est des centaines d'emplois
de perdus et autant de societe qui ferme la boutique.
a croire que c'est fait expres et que les bureaucrates bruxellois touchent
des dividendes de la Chine.
ainsi la delocalisation n'est pas que externe mais aussi interne
des pays etrangers vers l'europe.
On appelle ca une europe forte qui saura negocier mondialement
et puis la en ce moment meme il nous en font une demonstration flagrante
si ce n'est de leur incapacité.

on nous bourre le crane, comme on gave les oies, avec une europe forte
ils ne renforcent que le mensonge de leur belle promesse.

les pecheurs
-------------
l'europe a donné de l'argent au petit pecheur
ecoutez bien --pour qu'ils detruisent leur propre bateau--
ca c'est passé il y a 3 ou 4 ans je sais plus trop
alors la c'est vraiment trop fort.
meme punititon meme motif meme strategie comme les inouites du pole nord.
et c 'est imposer par bruxelles, ils ont pas trop le choix
evidement on en a pas trop parlé a peine ou a des heures tardives
et la pareil le gouvernement aussi de gauche que de droite ne fait rien
et laisse faire bruxelles

journaliste medias pas tous heureusement mais certains
ce n'est que les scripts du pharaon et les secretaires de napoleon.
chacun s'autoalimente mutuellement de l'autre
comme les poisons clown et les coraux.

l'ecologie
---------
la couche d'ozone l'ecologie qu'a fait bruxelles ?
sur le traité qu'a refusé les usa qu'a fait bruxelles ?
une europe forte ? laisser moi rire.
ah si moi je sais ce que fait bruxelles :
comme les seigneurs de l'epoque du moyen age
retirer le droit de chasse sur les terres. comme si la chasse artisanal
de la palombe allais dessimer les collonies.
ou la chasse au canard dans des gabons ou a la barque
ben si selon l'europe ca va detruire les especes
en autre bruxelles ferait mieux d'intedire le japonnais de massacrer les
requins
equilibre de la chaine alimentaire mondial.
bon enfin je m'appelle pas brigitte bardot

justice
------
alors la on en parle meme pas c'est la catastrophe le chaos total.

commerce
----------
ah un autre exemple tres tres concret vu ce soir meme, a la tele :
j'ai vu un poulaier en pologne je crois.
bruxelles finance de sa poche pour la moitie l'installation et la
distribution alimentaire
des pauvres volailles. pourquoi bruxelles donne de l'argent a ce poulaier
polonais.
Votre argent vos impots; passons
bon parce que au passage ils doivent bien se prendre en retour le benefice
de ce traffic juteux.
franchement ca me donne pas trop envie de manger de la poule polonaise.
des milliers de pauvres poules entassé dans le noir les unes sur les autres.
la a priori pas de normes ? il doive se baser sur la jurisprudance du pays
je sais pas.
vive le poulet de bresse !
on donne de l'argent et a cote on recoit, rien n'est gratuit en ce bas
monde.
comment ils percoivent les sous je suppose. par des jongleries
administratives

autre exemple les artisans cheques qui prennent le boulot en france

autre exemple : services administratif ?
c'est comme pour les paysans meme punition meme motif
fermeture des ecoles, des hopitaux (faire 50km pour aller accoucher)
des services de la poste, delocalisation,
reductions des inspecteurs des impots, reduction de la justice
enfin bref tout ce qui touche directement a ce que dois s'occuper l'etat.
par contre on triple le kgb de la police.
je comprend pas :
- je paye de plus en plus d'impots
en plus je dois travailler un jour de plus gratos au frais de la
princesse.
- j'ai de moins en moins de trucs
comme on dit chez nous il y a un cheveux dans la soupe.

or on peut ap die que ca soit de la faute de la gauche ou de la droite
puisque ca fait des annees que ca a commencé et que les 2 gouvernements
etaient au pouvoir. alors la faute a qui
ben c simple a bruxelles
ce qui veut dire que la france a perdu une large partie de son pouvoir
et obeis au diretives europeenes

------------------------------------------------------
deduction logique si des lois europeenes plutot bruxelloise
depassent, imposent, dirigent le pays
les lois francaises ou des etats et
que ni la gauche ni a droite n'y peuvent rien

alors reflechisssez bien
QU'EN SERA T IL DE LA CONSTITUTION FRANCAISE ?
------------------------------------------------------

et bruxelles suit la meme politique economique pour tout :
liberte de marché. interne et externe
- inciter la transition de pauvres interne en europe et externe mondial
(chine)
pour qu'ils se prennent la part du gateau et redonner un droit
d'exploitattion a bruxelles
- et c'est pas fini ca encore c'est rien du tout
chaque pays vers une somme d'argent assez rondelette a bruxellles
donc plus il y en a mieux c'est c'est peu etre pour qu'on veut integrer la
turquie.
et les 2 autres pays en 2007
dans les debats televise on evite de parler du budget.
- apres un impot europeen pour chaque citoyen.

bien ficeler commme systeme.
ainsi on affaiblit les riches et on se met les pauvres dans la poche
mais le seul probleme c'est que ca tient pas la route a long teme.
c'est juste un coup de poker, un crack boursier en quelque sorte.
on fais sauter la banque et on part avec la caisse.

--> aller vers un tel systeme, c'est tuer le capitalisme
c'est mathematique
et cela tres tres rapidement
donc tous les partisants actuels du oui actuel font se faire plumer
et y perdre toutes leurs plumes, comme les poulets polonais
il faut voir un peu plus loin que le bout de son nez
et de la politique d'urgence et a court terme que vous avez l'habitude
de pratiquer
donc voter oui c'est la mort du capitalisme
et c'est la mort des puissants europeens
et ----- c'est la mort de l'europe. --------
et toute la france du bas sera encore plus en bas
avec encore plus de chomage et de precarité etc..
plus de droit sociaux etc...
donc aussi bien les riches que les pauvres y perdent.
et riches de cette France si on vous achete d'un moyen ou d'un autre
ca fera le meme resultat que les paysans et que les inouites

moi ce qui m'inquiete le plus ;
aucun vote direct du peuple. depuis des annees ??????????
pourquoi as ton pas fait un referendum europeen globale
dans tous les pays le meme jour?
et cela avec les 25 pays, tous
ca ca aurait été democratique . ????????????
la on nous impose un speudo referendoououm

ils y a aucun controle sur la banque europeene, ni sur le parlement.
c'est les pleins pouvoirs. le pouvoir absolu. meme bush il fait pas mieux
la.
le retour du roi soleil, ou de neron.

pourquoi on laisse le bateau sombrer ?
pourquoi le gouvernement fait rien par rapport a ces exemples tres concrets
- a droite rien
- a gauche avant rien
je pose encore la question.

votez oui aujourd'hui ca veut dire quoi dans 2 ans
lors des elections presidentiels ??????
c'est peu etre donner carte blanche a lepen
moi personnelement ca me fais extremeement peur
c'est risqué l'arrivée de LEPEN au gouvernement francais
et la adieu l'europe.
on peux imaginer le deal on vote la constitution
puis on te donne la presidence. donnant donnant.
mais bon ca paraitrait aberrant. passons
le tour de passe passe de notre president
du genre c moi ou lepen a marché une fois
certainement pas deux.
et comme il y a personne a gauche oupssss.

donc si aujourd'hui oui
- c risqué la prison bruxeloise tout pouvoir
- c risqué l'arrivée de lepen dans 2 ans.

il y a les dires des homme politiques
mais ceux la vu les records d'abtention
et leur tromperie perpetuel a droite a guche
il faut pas trop sy fier
parole et parole et parole.......

fiez vous sur les faits concrets.
je les connais pas tous mais
ca reflete rien ce qui se passe dans la base.

et reflechisser bien parce que la ....
c'est pas pour 5 ans.

moi je vois cette europe comme la prise de pouvoir
du roi soleil. et l'eclatement des anciennes provinces francaises
en un etat tout puissant.
Je me declare roi. et oui 200 ans plus tard le retour du royalisme.
- Abolition des privileges des nobles des seigneurs des provinces
ce qui correspond a la perte progressive des pouvoirs des etats
or on le voit dej largment dans notre pays et les autres
- interdiction du droit de chasse
- Comme le roi soleil une seul monnaie une seule mesure.
pourquoi ? pour ensuite mieux instaurer les impots.
- institution d'une cour = les partisants du oui.
- etc...etc.. on fais du copies coller sur le roi soleil.

la chute des templiers c a dire a tout pourvoir
qui s'opposera ou sera un risque contre la souveraine technocratie
bruxelloise.

le grand projet europeen comme le cern et ariane etc..
c'est pas du a bruxelles que l'on la doit.
c'est comme ca que j'aime l'europe.
main dans la main, unis entre les peuples
mais certainement pas gouverner par les pleins pouvoirs dans l'ombre
qui ont pas été voté par le peuple donc non democratique
loin du peuple et de la realite.

moi francais j'ai une constitution qui marche depuis 50 ans
et quels progrets, quel avancés
- pourquoi j'adopterai un truc que je comprend rien.
- qu'on m'explique en 8 jours
- quon me force pratiquement a adopter sinon
on me dit que c'est la fin de la france et la fin du monde
ca pour la fin de la france la constitution tel quel est
c'est clair que c'est la fin de la france
- auquel tous les citoyens europeens ont pas votes
personnellement
- ou on nous fait encore avaler des couleuvres
la pillule a vraiment du mal a passer apres tant de tromperies
- pour donner tout pouvoir a un systme que je maitrise plus
- plus n'avoir aucun retour en arriere aucune dissolution du parlement.
- l'angleterre a deja dit non et c'est eux qui ont le moins de chomage
en france et en allemagne bonnjour les degats de bruxelles et de sa
politique
6 millions de chomeur en france en comptant ceux aux rmi
et 6 millions en allemagne

conclusion
-----------
Je vais dire encore un dernier truc au riches francais
aux grandes entreprises, a ceux qui ont le pouvoir,
ceux qui detiennnent des capitaux, des actions ...
bref a la france du haut.
essayer de voir plus loin que le bout de votre nez
pas comme d'habitude
============================== riches SI vous votez "OUI" aujourd'hui
alors pour vous c'est la fin rapide et Certaine
============================== le système est basé :
- sur un systeme de consommation.
- le capitalisme
- l'exploitation des faibles
apres les noirs les arabes
puis les femmes
maintenant le tiers monde.
et apres ??? les robots ?
Tirer sur la corde et un jour elle va cassée
ca a ses limites, comme tout
c'est comme le pétrole. c'est pas infinie.
j'explique a force de pomper, de taxer
- le risque de l'arrivée de lepen
- l'europe va grossir donc les usa. plouf
- les pauvres vont devenir riches. plouf
- le peuple pourront plus consommer
je suis pas economiste mais j'en ai ecouté un
et j'ai bien compris.

au jeux du ni oui, ni non
etre ou ne pas etre
tel est la question ?

une constitution pour l'argent
ou pour l'homme (et la femme) ?

l'homme l'humanité compte elle encore pour vous
ou seul compte le portefeuille ?
quel cas de conscience avez vous ?

un peuple qui se reveille c pas bon
et encore des peuples europeens encore moins

=========================== =========================== =========================== et pour finir la chose la plus importante,
regarder l'histoire de france louis IV a imposé plein pouvoir
a instauré le franc.
les seigneurs ont perdu leur pouvoir, titres, terres
peu d'elu a la cours bruxeloise.
et ensuite... pour finir... la revolution.
pas super comme perspectives.
=========================== =========================== ===========================
c pas 5 pour cent sur le smic
ou les 1 millions de voie qui changeront les choses
comment on peut autant se tromper
c'est allucinant

laisser croire au peuple comme le faisant les romains
a la republique et a la democratie

a un senat, a un parlement
c'est de la pourdre de perlin pin pin
mais si vous enlevez cette pseudo illusion au peuple
ben moi je porte pas responsable de vos propres actes.

pour tout ca, notament principalment sur le plan economiste
le chateau de cartes s'ecroulera tout seul
et c'est vous meme qui en serez responsable.

refaites voter en referendum les 25 ans <<<<






pour moi, simple petit citoyen
un president de republique elu par le peuple
qui represente le "oui" de la technocratie bruxelloise
c'est un representation de bruxelles
et non du peuple francais.
ya tout faux

conclusion :
riches et faibles
tout le monde y perdera.

donc VOTER NON !





cicis
Le #520671
suite
le site source est : http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Organisations.html

*****************************************************
????????? qui font les sondages du oui et du non du referendum ???
les des sont truques

Zoom sur quelques membres du siècle
Philippe Jaffré Né en 1945. Enarque. Fils d'Yves-Frédéric Jaffré,
conseiller de Pierre Laval. Frère de Jérôme Jaffré, administrateur de la
Sofres (l'un des principaux instituts de sondages en France).
????????? qui font les sondages du oui et du non ???
les des sont truques

*
la carte du vrai pouvoir qu manipule l'europe
http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Organisations.html
******************************
voila le detail de la constitution
copie de la page : http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Europe.html

Une Constitution piégée
================== ===================
A l'heure de l'adoption d'une Constitution, après un élargissement à 25 pays
et l'adoption d'une monnaie unique, il est temps de faire le point sur la
construction européenne et choisir quelle Europe nous voulons vraiment. Car
bientôt, il sera trop tard...


Une Europe en déficit démocratique Depuis 30 ans, les états européens ont
transféré une part croissante de leur pouvoir à une Union Européenne dont
les institutions ne sont toujours pas démocratiques. Le parlement est élu au
suffrage universel, mais son pouvoir est limité. Quant au gouvernement
européen (la "Commission") et son président, ils ne sont toujours pas élus
par les citoyens européens. Le président de la Commission est choisi par les
dirigeants des états-membres, après des tractations opaques. Quant aux
ministres (les "Commissaires européens"), ils sont choisi par le président
de la Commission, une fois celui-ci nommé. La Commission doit néanmoins
obtenir un vote d'investiture du Parlement. Le projet de Constitution donne
un peu plus de pouvoir au parlement, mais à dose homéopathique. La
Commission continue de ne pas être responsable devant le parlement une fois
nommée, et tous les domaines les plus importants continuent de relever du
seul pouvoir de la Commission. Contrairement à l'usage dans toutes les
démocraties, le Parlement n'a pas le droit de proposer des lois (article
I-26). Cette impuissance du Parlement est tout simplement inacceptable,
compte tenu de l'étendue des pouvoirs qui ont été transférés à l'Union
Européenne par les états. Avant de transférer encore plus de pouvoir à
l'Union, et surtout, avant que les états ne renoncent à des constitutions
nationales démocratiques, il est impératif de rendre les institutions
européennes conformes aux critères de la démocratie. Or c'est justement ce
que ne fait pas le projet de constitution. Une Europe marchande sous
l'emprise des multinationales La politique européenne est élaborée par la
Commission en étroite collaboration avec l'European Round Table (ERT), un
lobby qui rassemble les dirigeants des grandes multinationales européennes.
L'European Round Table est associée à toutes les grandes décisions en
matière économique, financière, sociale, ou environnementale. Depuis le
départ, la construction européenne se limite à un espace marchand, à un
grand bazar commerçant dans lequel les intérêts des grandes entreprises sont
prioritaires. L'émergence d'une citoyenneté européenne, un fonctionnement
plus démocratique des institutions, ou encore une convergence sociale et
fiscale et sociale équivalente à la convergence financière et économique,
toutes ces questions sont secondaires, voire indésirables du point de vue
des entreprises. Une Europe à orientation dissymétrique Depuis 20 ans, la
construction européenne se fait toujours dans certains domaines (ceux qui
favorisent les intérêts des grandes entreprises) et jamais dans d'autres
domaines toujours remis à plus tard (ceux qui vont dans le sens de l'intérêt
des citoyens-salariés-consommateurs). Ainsi, on a organisé une harmonisation
financière et commerciale entre les pays, sans organiser une harmonisation
équivalente de la fiscalité, des salaires, et des charges sociales. C'est ce
qui permet à certains pays de pratiquer un "dumping" fiscal et social pour
attirer les délocalisations. C'est le cas en particulier des pays d'Europe
de l'Est, récemment intégrés dans l'Union afin d'offrir aux entreprises un
réservoir de main d'oeuvre bon marché. L'Europe des délocalisations Le
nouveau président néo-libéral et pro-américain de la Commission est loin de
vouloir remédier à cette dissymétrie. José Manuel Barroso (en photo) estime
que "la concurrence fiscale" des nouveaux pays de l'UE est "juste". Il a
qualifié "d'irréaliste" l'harmonisation de l'impôt sur les sociétés au
niveau européen. La commissaire européenne Danuta Hübner est explicite
lorsqu'elle parle de la nécessité de "faciliter les délocalisations au sein
de l'Europe". Dans un entretien publié par le quotidien français "La
Tribune" et le journal allemand "Handelsblatt", elle déclare: "Prévenir les
délocalisations, les stopper par des règles artificielles travaillerait
contre la compétitivité des entreprises. Ce que nous devons faire, au
contraire, c'est faciliter les délocalisations au sein de l'Europe. Ainsi
les sociétés européennes seront globalement plus fortes car elles pourront
abaisser leurs coûts". Selon Danuta Hübner, faciliter les délocalisations au
sein de l'Europe est la seule solution pour éviter que les entreprises ne
délocalisent vers l'Inde ou la Chine. Or cette logique consiste à céder au
chantage à l'emploi exercé par les multinationales. Cela conduit à un
alignement progressif des salaires européens sur les salaires chinois. En
Chine, une ouvrière de l'industrie textille est payée 100 euros par mois
pour 12 heures de travail par jour, 6 jours sur 7 et avec 5 jours de
vacances par an. Les conditions sont à peu près identiques en Roumanie, un
pays qui entrera dans l'Union européenne en 2007, et dont 45% de la
population vit sous le seuil de pauvreté. Les entreprises n'ayant aucun sens
civique ni aucune responsabilité envers la société et les populations, les
délocalisations continueront tant qu'il y aura le moindre centime à y
gagner. Une Constitution opaque et anti-démocratique Dans toutes les
grandes démocraties, la constitution est un texte court d'une vingtaine
d'articles, rédigés dans un langage clair et compréhensible par tous. A
l'inverse, la Constitution Européenne concoctée par Valéry Giscard d'Estaing
est un monument de technocratie et d'hermétisme, avec pas moins de 458
articles et plus de 400 pages auxquelles s'ajoutent de nombreuses annexes.
Et pour être certain qu'aucun citoyen ne puisse comprendre le sens du
"contrat" qu'on lui demande de signer, les articles de la Constitution
contiennent une multitude de renvois à d'autres articles ou à des traités
européens précédents. Des droits civiques en trompe-l'oeil La Constitution
affirme que l'Europe est fondée sur "l'égalité des êtres, la liberté, le
respect de la raison", ajoutant que "les peuples de l'Europe sont résolus à
dépasser leurs anciennes divisions et, unis d'une manière sans cesse plus
étroite, à forger leur destin commun". La constitution définit les droits
fondamentaux en vigueur dans l'Union. Elle garantit la liberté d'expression
et de religion. Elle évoque également le droit à la vie, à un toit, à
l'éducation ou encore à des conditions de travail justes. Le problème est
que les droits du citoyen sont toujours formulés dans des termes vagues qui
ne permettront pas leur application dans la pratique. Alors que les droits
accordés aux entreprises sont formulés de manière beaucoup plus précise. La
Constitution ne prévoit rien pour faire respecter les libertés individuelles
et les droits sociaux. Mais lorsqu'il s'agit des principes favorables aux
entreprises, la Constitution prévoit des sanctions judiciaires, notamment
contre les états qui entraveraient la "libre-concurrence". De plus, la
plupart des droits civiques énnoncés par la Constitution dans sa "Charte des
droits fondamentaux" (partie II) sont en réalité vidés de leur contenu par
des annexes traité constitutionnel (partie IV). Enfin, certains droits fondamentaux sont
absents de cette constitution, comme la liberté de disposer de son propre
corps. L'absence de cette liberté est la porte ouverte aux abus médicaux, et
à un contrôle social médicalisé, par le biais de la biométrie et des futurs
implants également absents de cette constitution, alors qu'ils sont reconnus par la
déclaration Universelle des Droits de l'Homme
l'ONU en 1948. Camisole de force pour coup d'état libéral Cette
constitution outrepasse son rôle normal dans une démocratie, en incluant des
articles qui fixent définitivement les orientations économiques "libérales",
quels que soient les éventuels changements de majorité politique issus des
futures élections. La Constitution rend définitives des politiques
économiques dont le choix doit dépendre des électeurs, et ce choix doit
pouvoir varier dans le temps. Il est tout simplement inacceptable que la
politique économique et sociale soit ainsi "constitutionnalisée". Le but de
cette Constitution n'est rien moins que d'enfermer définitivement les pays
européens dans une camisole de force libérale, sans aucune possibilité de
changer de politique par la suite. Et c'est bien pour cette raison que nos
dirigeants politiques tiennent tant à ce que cette Constitution soit
adoptée. Ceux dont ils servent les intérêts ont beaucoup à y gagner, ce qui
signifie que les citoyens ont beaucoup à y perdre... Une Constitution
définitive Les partisans du "oui" à la Constitution disent en substance:
"cette constitution est imparfaite, mais prenons ce qu'il y a de bon a y
prendre, et ses imperfections pourront toujours être corrigées plus tard".
En réalité, il n'y aura pas de révision de cette constitution pour
l'améliorer dans le futur. Car toute tentative de réforme de la constitution
est assurée de ne jamais obtenir la double unanimité nécessaire des
parlements et des gouvernements des 25 pays-membres.
Sommet européen à Bruxelles. Autour de la table, les représentants des
gouvernements des 25 pays-membres.
Une Europe sans débat public franc Comme les étapes précédentes de la
construction européenne, le projet de Constitution fait l'objet d'un débat
public biaisé, où toutes les cartes ne sont pas présentées aux citoyens. Les
arguments utilisés par les partisans du "Oui" sont aussi lyriques
qu'imprécis et incomplets, avec un mensonge par omission sur les points les
plus importants. Comme lors du débat sur l'euro, les pro-européens utilisent
une stratégie de dramatisation, en présentant un refus éventuel comme une
catastrophe qui remettrait en cause toute la construction européenne, voire
même la paix en Europe. On retrouve là des tactiques de manipulation
typiques des agents de la pensée unique: utiliser la peur, "noyer le
poisson" dans la confusion (afin que les gens finissent par ne plus savoir
quoi penser), et faire appel à l'émotionnel (au pathos) plutôt qu'à
l'analyse. Dans le même temps, le public n'est jamais informé des
conséquences concrètes des "avancées" qui lui sont proposés. Au moment de
l'adoption de l'euro, personne n'a dit au "public" que cela entraînerait une
hausse des prix de 30 à 40%. De même, au moment de l'élargissement à 25
pays-membres, les citoyens européens ont été invités à une joie béate pour
célébrer l'unité européenne. Mais personne ne leur a dit que la première
conséquence allait être une accélération des délocalisations
pratiquaient un dumping fiscal et social qui favorise ces délocalisations.
Les pièges de la Constitution Ce que l'on ne dit pas aux citoyens
aujourd'hui, c'est que ce projet de Constitution est en réalité une
abdication définitive des gouvernements élus, et donc de la démocratie.
Comme l' économiques et sociales importantes au débat démocratique et au pouvoir des
gouvernements élus, et à empêcher toute politique contraire aux intérêts des
entreprises, même dans le cas où un gouvernement authentiquement au service
des citoyens serait élu. Un autre point commun avec l' sacralisation du principe de "libre concurrence" pour démanteler les
services publics. Par exemple, le financement par l'état d'un service public
comme la Poste peut être accusé de fausser la concurrence par rapport aux
entreprises postales privées qui ne peuvent compter que sur leur propres
ressources. De même, l'enseignement public fausse la concurrence par rapport
aux écoles privées. Les télévisions publiques ou les subventions à la
culture sont également menacés. Si la Constitution est adoptée, les services
publics ne pourront exister que dans les secteurs où aucune entreprise n'est
présente, autrement dit les secteurs totalement non-rentables. Mais ces
secteurs sont de plus en plus rares, car même la police où l'armée sont
destinées à devenir des "prestations" fournies aux états par des entreprises
privées. Le principe de "concurrence libre et non-faussée" interdit aussi
aux états de fixer un salaire minimum (SMIC) qui limite la "concurrence" sur
le "marché du travail". Or les entreprises tiennent à accroître cette
concurrence, car elle permet de tirer les salaires vers le bas. Ce que l'on
oublie également de dire au citoyen, c'est que cette Constitution contient
des articles qui seront lourds de conséquences. Il est notamment prévu que
le vote des pays européens disposant d'un siège au Conseil de Sécurité de
l'ONU devra être conforme à la "Politique Etrangère et de Sécurité Commune"
(dite "PESC") définie par la Commission. Or, le responsable européen de la
PESC est l'ancien secrétaire général de l'OTAN, Javier Solana, qui était
favorable à l'intervention militaire américaine en Irak. Avec la
Constitution, la France n'aurait pu s'opposer à cette guerre comme elle l'a
fait au Conseil de Sécurité de l'ONU. La Constitution affirme aussi que la
politique de défense de l'Union devra se faire dans le cadre de l'OTAN, une
organisation sous la tutelle des Etats-Unis. Un autre article du projet de
Constitution donne tout pouvoir à la Commission (gouvernement non-élu) pour
négocier les accords multilatéraux (comme l' la place des états. En 1998, l'AMI n'avait pu être adopté à cause de
l'opposition de la France. Avec l'entrée en vigueur de la Constitution
Européenne, un pays n'aura plus la possibilité de faire échouer les accords
multilatéraux en préparation. Ce projet de Constitution est tout simplement
un piège mortel, dont le but est d'accroître et de rendre définitive
l'orientation ultra-libérale de l'Europe, de rendre possible et même
obligatoire le démantèlement des services publics, de livrer les citoyens
européens au bon vouloir des entreprises, et d'aligner l'Europe sur la
politique des Etats-Unis. Une occasion unique Tous les responsables
politiques de droite et de gauche qui n'ont cessé de mentir et de tromper
les électeurs depuis 20 ans sont à l'unisson en faveur de la Constitution.
Au service d'intérêts particuliers (les multinationales), ils se sont
relayés au pouvoir pour appauvrir les salariés, détruire les services
publics, enrichir les entreprises, endetter l'état, et créer la situation
économique et sociale que nous connaissons aujourd'hui (salaires de misère,
hausse des prix, précarité généralisée, délocalisations en masse, chantages
à l'emploi, etc...). Pour les citoyens, voter NON à la Constitution est donc
une superbe occasion pour exprimer leur colère simultanément envers la
droite et la gauche, et faire mordre la poussière à des élites politiques
dévoyées, arrogantes et autistes. La propagande du "Oui" prédit un isolement
de la France en Europe dans le cas où le "Non" l'emporterait, alors que
lorsque la Grande Bretagne a refusé d'adopter l'Euro elle n'a pas été mise
au banc pour autant. En réalité, c'est même le contraire qui se produirait:
en disant NON, la France entrainerait les autres électeurs européens à
prendre conscience des pièges de cette Constitution. Déjà, le Non est donné
gagnant avec 58% des voix en Hollande (pays pourtant très pro-européen) où
un réferendum aura lieu 3 jours après le réferendum français. Le "non" monte
également en Pologne, et il est majoritaire en Grande-Bretagne. En Belgique
et en Allemagne, la constitution sera adoptée sans référendum, mais la
contestation monte et une majorité de citoyens de ces pays espèrent
désormais que les Français diront "Non". Pour ceux qui refusent
l'orientation ultra-libérale de l'Europe, le référendum sur la Constitution
est la dernière occasion de changer le cours des choses. Un "Non" français à
la Constitution, loin d'affaiblir la construction européenne, obligerait au
contraire les dirigeants politiques à proposer une nouvelle Constitution,
sur des bases plus équilibrées et plus démocratiques, en accord avec les
aspirations des citoyens européens. Cette nouvelle constitution devra être
débarrassée de la "partie III" (les 300 pages qui constitutionnalisent la
politique économique et sociale) en se centrant sur les institutions et les
droits civiques, comme doit le faire une Constitution dans toute démocratie.
© syti.net l'occasion du référendum français sur le traité de Maastricht qui instituait
l'abandon du franc pour l'euro, voici ce que promettaient ceux qui nous
demandent aujourd'hui de voter "oui" à la constitution... Edouard Balladur,
UMP (droite libérale), dans "Le Monde" (29 avril 1992) "Chaque Etat
conservera la maîtrise de sa politique budgétaire et fiscale, dans des
limites qui ne seront pas plus étroites que celles d'aujourd'hui." Michel
Sapin, PS (gauche libérale), dans "Le Figaro" (20 août 1992) "J'aimerai
convaincre chaque français, chaque lecteur, que le traité d'union européenne
se traduira en France par plus de croissance, plus d'emploi, plus de
solidarité." Martine Aubry, PS (gauche libérale), discours à Béthune (12
septembre 1992) "C'est peut-être sur l'Europe sociale qu'on entend un
certain nombre de contre-vérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de
l'Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les
inquiets sur ces contre-vérités. (...) Comment peut-on dire que l'Europe
sera moins sociale demain qu'aujourd'hui? Alors que ce sera plus d'emplois,
plus de protection sociale et moins d'exclusion..."

L'ERT - European Round Table

Liste des principaux membres de l'European Round Table:
Président: Helmut Maucher - Nestlé Vice-Présidents: André Leysen -
Agfa-Gevaert David Simon - British Petroleum (BP) Membres: Américo Amorin -
Amorin Group Percy Barnevik - ABB Jean-Louis Beffa - Saint-Gobain Marcus
Bierich - Robert Bosch Peter Bonfield - British Telecom (BT) Cor Boonstra -
Philips Simon Caims - B.A.T Industries Bertrand Collomb - Lafarge François
Cornelis - Petrofina Alfonso Cortina de Alcover - Repsol Gehrard Cromme
Fried - Krupp Etienne Davignon - Sté Générale de Belgique Carlo de
Benedetti - Olivetti Casimir Ehmrooth - UPM Kymmene Jean-René Fourtou -
Vivendi Universal (également ex-PDG de Rhône-Poulenc devenu Aventis avant de
fusionner avec Sanofi-Synthelabo) Jose Antonio Garrido - Iberdrola Fritz
Gerber - Hoffmann-La Roche Ronald Hampel - ICI (International Chemical
Industries) Cornelius Herkströter - Royal Dutch Shell Daniel Janssen -
Solvay Jak Kamhl - Profilo Holding David Lees - GKN Flemming Lindelov -
Carlsberg Pietro Marzotto - Marzotto Jérôme Monod - Lyonnaise des eaux Egil
Myklebust - Norsk Hydro Théodore Papalexopoulos - Titan Cement Heinrich von
Pierer - Siemens Lars Ramqvist - Ericsson Edzard Reuter - Airbus Industrie
Cesare Romiti - Fiat Nigel Rudd - Oilkington Richard Schenz - OMV Manfred
Schneider - Bayer Jürgen Schaempp - Daimler Benz Louis Schweizer - Renault
Mickael Smurfit - Jefferson Smurfit Morris Tabaksblat - Unilever
-------- et pour finir
La Constitution à la loupe...

inquiétantes de la Constitution La Constitution européenne contient des
"annexes" ignorées du public et dont les partisans du "oui" ne parlent
jamais. Ces annexes vident de son contenu la "Charte des droits
fondamentaux" incluse dans la constitution et présentée par les partisans du
"oui" comme un grand progrès. Voir la page spéciale
Constitution européenne:
Des annexes inquiétantes...
La Constitution européenne offre des libertés en trompe-l'oeil et prépare le
terrain à une dérive totalitaire et policière de l'Europe par le biais
"d'annexes" ignorées du public et dont les médias ne parlent jamais. Ces
annexes vident de son contenu la "Charte des droits fondamentaux" incluse
dans la constitution et présentée par les partisans du "oui" comme un grand
progrès

La Constitution contient de nombreuses annexes dont le rôle est d'indiquer
de quelle façon les différents articles doivent être interprétés et
appliqués. Ces annexes font juridiquement partie de la Constitution:
article IV-442: "Les protocoles et annexes du présent traité en font partie
intégrante." De plus, les annexes sont désignées comme référence pour
l'interprétation devant éventuellement être faite par un tribunal: article
II-112, 7: "Les explications élaborées en vue de guider l'interprétation de
la Charte des droits fondamentaux sont dûment prises en considération par
les juridictions de l'Union et des États membres." Or, dissimulées parmi ces
annexes, on trouve des "explications" qui permettent tout simplement de ne
pas appliquer la Charte des Droits fondamentaux (la partie II de la
Constitution) dans des cas dont la définition est délibérément floue et
extensible. Ces annexes à la Charte des Droits fondamentaux figurent à
l'article 12 de la section A de "l'acte final" de la partie IV, à la fin du
texte constitutionnel, à l'abri du regard des nombreux électeurs qui auront
abandonné la lecture avant la fin. Peine de mort en cas d'émeute,
d'insurrection, ou de "menace de guerre" En apparence, la Constitution
reconnait le droit à la vie, et interdit la peine de mort: article II-61 1.
Toute personne a droit à la vie. 2. Nul ne peut être condamné à la peine de
mort, ni exécuté. Mais dans le paragraphe 3-a de l'article 2 de l'annexe 12
(intitulée "Déclaration concernant les explications relatives à la Charte
des droits fondamentaux", section A de l'acte final de la partie IV), on
peut lire une "explication" qui limite sérieusement la portée de l'article
II-61: "Les définitions «négatives» qui figurent dans la CEDH doivent être
considérées comme figurant également dans la Charte: a) l'article 2,
paragraphe 2 de la CEDH: «La mort n'est pas considérée comme infligée en
violation de cet article dans les cas où elle résulterait d'un recours à la
force rendu absolument nécessaire: a) pour assurer la défense de toute
personne contre la violence illégale; b) pour effectuer une arrestation
régulière ou pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.» b)
l'article 2 du protocole n° 6 annexé à la CEDH: «Un État peut prévoir dans
sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou
de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les
cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions»." Ces
limitations contestables instaurées par la CEDH (Convention Européenne des
Droits de l'Homme) se trouvent ainsi constitutionnalisées. En clair, les
droits fondamentaux établis par la Charte ne s'appliquent pas en cas
d'insurrection ou d'émeute. Mai 1968, une grève générale, une occupation
d'usine ou une manifestation peuvent être assimilés à une insurrection ou
une émeute, et peuvent donc servir de prétexte à l'annulation des droits
civiques. La Charte ne s'applique pas non plus en temps de guerre ou en cas
de "danger imminent de guerre", ce qui est une définition très subjective et
qui ouvre la porte à tous les abus. Demain, un Bush européen (Sarkozy ?)
pourrait utiliser comme prétexte une "guerre contre le terrorisme", ou un
"danger de guerre" pour ne pas appliquer la Charte. Réquisition de citoyens
pour des travaux forcés On ne peut qu'approuver la Constitution quand on
lit: article II-65 1. Nul ne peut être tenu en esclavage ni en servitude. 2.
Nul ne peut être astreint à accomplir un travail forcé ou obligatoire. Trop
beau pour être vrai... Et effectivement, les "explications" en annexe
précisent que le travail forcé n'est pas interdit si il s'applique à des
prisonniers. Les travaux forcés, tels qu'ils se pratiquaient il y a un
siècle et tels qu'ils se pratiquent à nouveau aux Etats-Unis, sont donc
possibles en Europe avec cette Constitution. N'importe quel citoyen est
concerné depuis que les récentes lois répressives permettent d'emprisonner
une personne sans jugement et pour une durée indéterminée si elle est
soupçonnée de "terrorisme". Il est donc devenu très facile de passer du
statut de "citoyen libre" à celui de prisonnier. Les annexes de la
Constitution vont même jusqu'à autoriser la réquisition de citoyens pour un
travail forcé dans le cas "de crises ou de calamités qui menacent la vie ou
le bien-être de la communauté". Encore une fois, ces conditions sont
suffisamment vagues pour être interprétées de façon très extensives par des
dirigeants du type Sarkozy ou Bush. article 5 de l'annexe 12 "Au paragraphe
2, les notions de «travail forcé ou obligatoire» doivent être comprises en
tenant compte des définitions «négatives» contenues à l'article 4,
paragraphe 3, de la CEDH: N'est pas considéré comme "travail forcé ou
obligatoire" au sens du présent article: a) tout travail requis normalement
d'une personne soumise à la détention dans les conditions prévues par
l'article 5 de la présente Convention, ou durant sa mise en liberté
conditionnelle; b) tout service de caractère militaire ou, dans le cas
d'objecteurs de conscience dans les pays où l'objection de conscience est
reconnue comme légitime, à un autre service à la place du service militaire
obligatoire c) tout service requis dans le cas de crises ou de calamités qui
menacent la vie ou le bien-être de la communauté; d) tout travail ou service
formant partie des obligations civiques normales" Emprisonnement arbitraire
Les "explications" relatives à l'article II-66 (qui affirme que "toute
personne a droit à la liberté et à la sûreté") justifient d'ailleurs
implicitement la détention sur simple soupçon, ou encore pour des personnes
"contagieuses", des "aliénés", des "toxicomanes" ou des "vagabonds":
paragraphe 1 de l'article 6 de l'annexe 12 "Toute personne a droit à la
liberté et à la sûreté. Nul ne peut être privé de sa liberté, sauf dans les
cas suivants et selon les voies légales: (...) c) s'il a été arrêté et
détenu en vue d'être conduit devant l'autorité judiciaire compétente,
lorsqu'il y a des raisons plausibles de soupçonner qu'il a commis une
infraction ou qu'il y a des motifs raisonnables de croire à la nécessité de
l'empêcher de commettre une infraction. (...) e) s'il s'agit de la détention
régulière d'une personne susceptible de propager une maladie contagieuse,
d'un aliéné, d'un alcoolique, d'un toxicomane ou d'un vagabond;" Le
paragraphe 3 des mêmes "explications" semble néanmoins fixer des limites à
la détention arbitraire, mais encore une fois, ces limites sont formulés
dans des termes suffisamment imprécis pour laisser toute liberté
d'interprétation à un futur régime autoritaire ou policier: paragraphe 3 de
l'article 5 de l'annexe 12 "Toute personne arrêtée ou détenue, dans les
conditions prévues au paragraphe 1.c du présent article, doit être aussitôt
traduite devant un juge ou un autre magistrat habilité par la loi à exercer
des fonctions judiciaires [c'est à dire par un policier, ou un "juge de
proximité" sans aucune formation judiciaire] et a le droit d'être jugée dans
un délai raisonnable" [quel délai précisément?...] paragraphe 4 de l'article
5 de l'annexe 12 "Toute personne privée de sa liberté par arrestation ou
détention a le droit d'introduire un recours devant un tribunal, afin qu'il
statue à bref délai [quel délai précisément?] sur la légalité de sa
détention et ordonne sa libération si la détention est illégale." [mais
compte-tenu des dispositions précédentes, peu de détentions pourront être
déclarées illégales, puisque justifiées par la Constitution] Surveillance
électronique de la vie privée On continue dans le même esprit avec la
protection de la vie privée. Ainsi, la Constitution semble protéger les
citoyens de l'espionnage de leur ligne téléphonique et de leurs courriers
électroniques, ou la pose de micros et de caméras au domicile (comme le
prévoit la loi Perben en France). Au passage, on s'en étonne un peu car
depuis le 11 septembre 2001, la plupart des états européens ont adopté des
lois qui officialisent la "big-brotherisation" générale. Si l'on en croit la
Constitution, la surveillance électronique des citoyens est interdite, bien
qu'il n'y ait aucun recours prévu pour des personnes qui seraient victimes
de ces pratiques: article II-67, 1: "Toute personne a droit au respect de sa
vie privée et familiale, de son domicile et de ses communications." Mais les
explications en annexe annulent totalement ce droit dans la pratique. Il
suffit pour cela que l'intrusion dans la vie privée soient encadrées par la
loi, et qu'elles soit nécessaires "à la sécurité nationale" (Bush a montré
que ce concept peut être utilisé pour justifier n'importe quoi), "à la
sûreté publique", "à la défense de l'ordre" (deux notions très subjectives),
"à la prévention des infractions pénales" (de mieux en mieux! cette
disposition rend possible des arrestations préventives, comme dans "Minority
Report", selon le même principe que les "guerres préventives" de Bush), ou
tout simplement lorsque l'espionnage de la vie privée est nécessaire "au
bien-être économique du pays" ou encore "à la protection de la morale":
paragraphe 2 de l'article 7 de l'annexe 12 "Il ne peut y avoir ingérence
d'une autorité publique dans l'exercice de ce droit que pour autant que
cette ingérence est prévue par la loi et qu'elle constitue une mesure qui,
dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la
sûreté publique, au bien être économique du pays, à la défense de l'ordre et
à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de
la morale, ou à la protection des droits et libertés d'autrui." L'article
suivant est assorti d'explications absolument incompréhensibles du fait de
la multitude de renvois et références à d'autres documents ou traités.
article II-68: 1. Toute personne a droit à la protection des données à
caractère personnel la concernant. 2. Ces données doivent être traitées
loyalement, à des fins déterminées et sur la base du consentement de la
personne concernée ou en vertu d'un autre fondement légitime prévu par la
loi. Toute personne a le droit d'accéder aux données collectées la
concernant et d'en obtenir la rectification. explication à propos de
l'article II-68, article 7 de l'annexe 12 "Cet article a été fondé sur
l'article 286 du traité instituant la Communauté européenne et sur la
directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil du 24 octobre 1995
relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des
données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (JO L
281 du 23.11.1995), ainsi que sur l'article 8 de la CEDH et sur la
Convention du Conseil de l'Europe pour la protection des personnes à l'égard
du traitement automatisé des données à caractère personnel du 28 janvier
1981, ratifiée par tous les États membres. L'article 286 du traité CE est
désormais remplacé par l'article I-51 de la Constitution. Il convient de
noter également le règlement (CE) n° 45/2001 du Parlement européen et du
Conseil du 18 décembre 2000 relatif à la protection des personnes physiques
à l'égard du traitement des données à caractère personnel par les
institutions et organes communautaires et à la libre circulation de ces
données (JO L 8 du 12.1.2001). La directive et le règlement précités
contiennent des conditions et limitations applicables à l'exercice du droit
à la protection des données à caractère personnel." [comprenne qui
pourra...!] Liberté d'expression et d'information L'article II-71 garantit
la liberté d'expression et d'information, mais ce droit est limité de la
même façon que les précédents articles par les "explications" en annexe. Les
restrictions à la liberté d'expression sont autorisées lorsqu'elles sont
"prévues par la loi" et qu'elles constituent des mesures nécessaires "à la
sécurité nationale, la sûreté publique, la défense de l'ordre et la
prévention du crime", à la "protection de la santé ou de la morale". article
II-71: 1. Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit
comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer
des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence
d'autorités publiques et sans considération de frontières. explication à
propos de l'article II-71, article 11 de l'annexe 12 "L'exercice de ces
libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à
certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la
loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique,
à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique,
à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de la
santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits
d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou
pour garantir l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire." Clonage
humain On retrouve le même procédé avec le clônage humain qui semble être
interdit par l'article II-63: article II-3 1. Toute personne a droit à son
intégrité physique et mentale. 2. Dans le cadre de la médecine et de la
biologie, doivent notamment être respectés (...) l'interdiction du clonage
reproductif des êtres humains. paragraphe 2 de l'article 3 de l'annexe 12
"Les principes contenus dans l'article 3 de la Charte figurent déjà dans la
convention sur les droits de l'homme et la biomédecine, adoptée dans le
cadre du Conseil de l'Europe (STE 164 et protocole additionnel STE 168)
[encore des renvois à des documents extérieurs pour brouiller les pistes!] .
La présente Charte ne vise pas à déroger à ces dispositions et ne prohibe en
conséquence que le seul clonage reproductif. Elle n'autorise ni ne prohibe
les autres formes de clonage [toutes les autres utilisations possibles du
clonage humain sont donc possibles]. Elle n'empêche donc aucunement le
législateur d'interdire les autres formes de clonage." [elle n'empêche donc
pas non plus le législateur de les autoriser ! ].




*******************************
Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen
du 26 août 1789
Voici l'un des textes fondateurs de la démocratie dans le monde, la
déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Ce texte est
également le préambule de la Constitution française. Aujourd'hui, la plupart
de ces droits sont bafoués dans les pays qui se disent démocratiques. C'est
pourquoi ce texte est toujours "révolutionnaire". Une nouvelle mobilisation
des citoyens est nécessaire pour réaffirmer ces droits et les faire
respecter par tous, y compris par les entreprises.
Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale,
considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont
les seules causes des malheurs publics et de la corruption des
Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les
droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette
Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur
rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs; afin que les actes du
pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque
instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus
respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des
principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la
Constitution et au bonheur de tous.
En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et
sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et du
Citoyen.
Article 1er
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions
sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Article 2
Le but de toute association politique est la conservation des droits
naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la
propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.
Article 3
Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul
corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.
Article 4
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui: ainsi,
l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui
assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits.
Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
Article 5
La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout
ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut
être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.
Article 6
La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit
de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation.
Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle
punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles
à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans
autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.
Article 7
Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés
par la Loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent,
expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être
punis; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à
l'instant: il se rend coupable par la résistance.
Article 8
La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires,
et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une Loi établie et promulguée
antérieurement au délit, et légalement appliquée.
Article 9
Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable,
s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas
nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par
la loi.
Article 10
Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que
leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Article 11
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les
plus précieux de l'Homme: tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer
librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés
par la Loi.
Article 12
La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force
publique: cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non
pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.
Article 13
Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses
d'administration, une contribution commune est indispensable: elle doit être
également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.
Article 14
Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs
représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir
librement d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette,
le recouvrement et la durée.
Article 15
La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son
administration.
Article 16
Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la
séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.
Article 17
La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé,
si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige
évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen
du 26 août 1789
Voici l'un des textes fondateurs de la démocratie dans le monde, la
déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Ce texte est
également le préambule de la Constitution française. Aujourd'hui, la plupart
de ces droits sont bafoués dans les pays qui se disent démocratiques. C'est
pourquoi ce texte est toujours "révolutionnaire". Une nouvelle mobilisation
des citoyens est nécessaire pour réaffirmer ces droits et les faire
respecter par tous, y compris par les entreprises.


Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale,
considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont
les seules causes des malheurs publics et de la corruption des
Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les
droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette
Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur
rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs; afin que les actes du
pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque
instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus
respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des
principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la
Constitution et au bonheur de tous.
En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et
sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et du
Citoyen.
Article 1er
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions
sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
Article 2
Le but de toute association politique est la conservation des droits
naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la
propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.
Article 3
Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul
corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.
Article 4
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui: ainsi,
l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui
assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits.
Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
Article 5
La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout
ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut
être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.
Article 6
La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit
de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation.
Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle
punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles
à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans
autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.
Article 7
Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés
par la Loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent,
expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être
punis; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à
l'instant: il se rend coupable par la résistance.
Article 8
La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires,
et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une Loi établie et promulguée
antérieurement au délit, et légalement appliquée.
Article 9
Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable,
s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas
nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par
la loi.
Article 10
Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que
leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Article 11
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les
plus précieux de l'Homme: tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer
librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés
par la Loi.
Article 12
La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force
publique: cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non
pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.
Article 13
Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses
d'administration, une contribution commune est indispensable: elle doit être
également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.
Article 14
Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs
représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir
librement d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette,
le recouvrement et la durée.
Article 15
La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son
administration.
Article 16
Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la
séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.
Article 17
La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé,
si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige
évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
La déclaration Universelle des Droits de l'Homme
l'ONU en 1948. Le projet de Constitution européenne
opaque et technocratique (230 pages!) conçu par Valery Giscard d'Estaing. Vu
que cette constitution est incompréhensible au commun des mortels, voici la
présentation allégée destiné au citoyen ordinaire. La Constitution française
son préambule la déclaration des Droits de l'Homme de 1789) La Constitution
américaine

*********************************
********************************
2 POIDS 2 MESURES
Ces dernières années ont vu s'instituer une divergence
croissante entre d'un coté:
l'ordre défini par la loi
les valeurs humanistes prônées au public
et de l'autre coté:
l'ordre avéré dans la réalité
les valeurs dictées par les nécessités du pouvoir
et du profit économique.
Le premier ordre, celui officiellement proclamé,
s'applique au "monde d'en-bas": le public, les citoyens ordinaires.
Le second ordre, celui qui régit réellement la société,
s'applique au "monde d'en-haut": les détenteurs
du pouvoir économique et les organisations.
la suite ici (tres instructif )
http://perso.wanadoo.fr/metasystems/TwoWorlds.html
2 poids, 2 mesures

C'est aujourd'hui une évidence pour tout le monde qu'il existe deux poids et
deux mesures, selon que l'on soit riche et puissant, ou que l'on soit un
citoyen ordinaire. José Bové pour avoir arraché des plants de maïs transgénique, alors que des
hommes politiques et des chefs d'entreprise bénéficient de l'impunité pour
de graves affaires de corruption, détournement de fonds, malversations, ou
encore pour des crimes contre l'environnement
2 poids, 2 mesures

C'est aujourd'hui une évidence pour tout le monde qu'il existe deux poids et
deux mesures, selon que l'on soit riche et puissant, ou que l'on soit un
citoyen ordinaire. extrait :
José Bové pour avoir arraché des plants de maïs transgénique, alors que des
hommes politiques et des chefs d'entreprise bénéficient de l'impunité pour
de graves affaires de corruption, détournement de fonds, malversations, ou
encore pour des crimes contre l'environnement
La règle générale est que pour les dirigeants et les organisations du
pouvoir économique, on laisse la liberté totale de s'enrichir en exploitant
et en détruisant des vies par la misère ou la pollution. On leur accorde
aussi la liberté de détruire la nature, les forêts, les paysages, la
bio-diversité, condamnant du même coup notre avenir et celui des générations
futures, perpétrant ainsi un crime contre l'humanité et contre le monde
vivant dans son ensemble.
Pour les autres, pour le petit contribuable soupçonné d'avoir fraudé le fisc
d'une somme dérisoire, pour le contrevenant au code de la route ou à l'une
des nombreuses réglementations s'appliquant au citoyen ordinaire, on prévoit
des peines rigoureuses et des agents administratifs efficaces et en grand
nombre.
Ainsi le citoyen ordinaire doit avoir un pot catalytique sur sa voiture, il
doit passer un contrôle technique pour avoir un véhicule sûr et
non-polluant. Il doit trier ses déchets.
Dans le même temps, les normes de pollution industrielle sont laxistes, les
transporteu
Publicité
Poster une réponse
Anonyme