JOEL SAMBUIS : Le hérault de sos-couillon avoue n'être qu'un petit escroc

Le
CubaLibre
Non seulement ce mec était totalement nul en sécurité et anonymat
informatique, mais en plus, ceux qui lui ont envoyé de l'argent
pour son CD en sont pour leur frais, mais le mec n'a peur de rien,
surtout pas du ridicule et des éclats de rires dans la communauté
usenetienne.

Au fait Joel, si tu nous expliquais ce que tu as fait de la caisse de sos-couillon ?

Et puis au passage, dis nous aussi, puisque tu sembles au courant, qui dans ton
cloaque t'as trahit.

:o)))))))))))))))))))

****************

Note : Traduction faite par les soins de l'escroc Grenoblois.

****************


http://occidentalis.com/Forum/viewtopic.php?tQ25
(accessible qu'aux détenteurs d'un compte sur occidentalis)

Le Parquet de Russie n'extrade pas Caméléon

L'escroc français remis en liberté

La Russie a de fait rejeté la demande française dans le dossier de
l'escroc français Joël Sambuis. Comme l'a appris Gazeta, le bureau du
Procureur de l'arrondissement de Presnya (à Moscou, NDT) l'a remis en
liberté. Et bien que les services du Parquet Général n___aient pas encore
donné de réponse officielle à la France sur l'extradition de Joël Sambuis,
sa remise en liberté montre que cete question n'est plus que théorique. La
décision des autorités russes ressemble à une réponse à la France de son
attitude dans l'affaire Mickael Jivilo, du groupe MIKOM.

Joël Sambuis, 44 ans, alias Caméléon, a été arrêté le 16 Juillet dernier
à la demande d'Interpol suite à une décision de la Cour d'Appel de Paris,
selon les règles de coopération internationale. Sambuis était impliqué en
France dans des affaires de fraude financière. Il a à son actif, des
falsifications de chèques, cartes bancaires et passeports, et la création
de boutiques virtuelles qui ne vendaient rien et ne faisaient qu'encaisser
les paiements des clients. Sambuis a été jugé 3 fois en France (la
première fois en 1986). La dernière condamnation en 2001 a été prononcée
pour des opérations frauduleuses de change. Toutefois, le tribunal l'a
alors jugé en son absence, Caméléon s'était enfui. Son arrestation s'est
effectuée dans des circonstances originales. Sambuis vivait à Moscou
depuis 5 ans, marié légalement à une citoyenne russe en 1997, et a été
arrêté dans un appartement de la rue Bolshaya Gruzinskaya en possession
d'un faux passeport russe au nom de Zhoel Paskal Bodouin.

Après son arrestation, Sambuis a été placé en détention dans le SIZO
77/4 de Medvedkovo, ou il a reçu la visite d'enquêteurs français à
plusieurs reprises.

Etrangement, nos autorités (les autorités russes, NDT) n'ont pas entamé de
poursuites contre Sambuis, malgré l'évidence de délits (Articles 322 et
327 du Code Pénal Russe concernant l'entrée et illégale en Russie et la
possession de faux documents).

Durant sa détention au SIZO, Sambuis a écrit à Vladimir Poutine, lui
indiquant qu'il était prêt à abandonner sa citoyenneté française, et lui
demandant l'asile politique. Sambuis affirmait que la France voulait le
juger pour ses idées politiques, à savoir ses critiques contre
l'immigration arabe illégale et l'islamisation totale de la France,
tel qu'il l'avait mentionné sur des sites internet qu'il avait créé, et que
la police française qualifiait de racistes.

(Sambuis a même été renvoyé du parti de LE PEN pour ses idées extrémistes ; cf :Gazeta).

Je reconnais a écrit le prisonnier que ma vie n'a pas été toujours
en accord avec les lois européennes. Mais depuis mon arrivée en Russie, je ne
demande qu'à y vivre avec mon épouse dans le respect des lois, et aider et
participer au développement du pays dans la mesure de mes moyens. Sambuis
affirmait n'avoir eu aucune activité illégale et avoir respecté les lois
depuis son arrivée en Russie, et déclarait préférer mourir en Russie
plutôt que de retourner en France. Il n'a pas obtenu de réponse.

L'avocat russe de Sambuis, André Kniazev, a saisi à plusieurs reprises les
tribunaux pour obtenir la libération de son client. Une caution d'un
million de roubles (30.000 euros, NDT) a été proposée. Toutes ses demandes
ont été rejetées.

Hier, le tribunal de Presnya devait statuer sur une nouvelle requête de
l'avocat de Sambuis, basée sur l'illégalité, selon lui, de la détention de
Sambuis. Toutefois, ainsi que Gazeta l'a appris, les services du procureur
de Presnya ont annulé, de manière inattendue, les poursuites contre
Sambuis. De plus, ceci a été fait sur des instructions écrites du Parquet
Général. Les autorités russes sont arrivées à la conclusion que les délits
pour lesquels Sambuis a été condamné en France (en particulier pour la
falsification de documents administratifs, similaires aux articles prévus
par le Code Pénal russe) sont considérés par la loi russe comme des délits
mineurs. De par la loi, une personne ne peut être détenue plus de 6 mois.
C'est ainsi que le même jour, Sambuis a été libéré.

Dans un futur proche selon toute apparence, se posera la question du
séjour légal de Joël Sambuis en Russie.

Son avocat André Kniazev n'a pas confirmé, ni n'a donné aucune information
sur la libération de son client, refusant tout commentaire.

Il faut noter que pour la Russie, l'affaire Joël Sambuis n'est pas la
première affaire tumultueuse d'extradition avec les autorités européennes.

Ces dernières années, on sait que l'Europe n'a pas répondu aux demandes du
Parquet Général de Russie concernant des personnes recherchées
internationalement. Par exemple, dans l'affaire de Vladimir Guzinski de
Média-Most, le refus de l'Espagne et de la Grèce. La Grande-Bretagne avec
Boris Berezovski, ex-PDG d'Avto-Vaz et émissaire du rebelle tchétchène
Ahmed Zakaïev. La France également a refusé la demande russe d'extradition
de Mickael Jivilo du groupe Mikom. Ce dernier est notoirement mis en cause
dans l'organisation de l'attentat contre le Gouverneur de Kemerovo
(Russie, NDT), Aman Tuleev.


en VO :

Gazeta (www.gzt.ru) 29/02/2004


--
CubaLibre
www.confidentiel.net
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
CubaLibre
Le #15236371
Non seulement ce mec était totalement nul en sécurité et anonymat
informatique, mais en plus, ceux qui lui ont envoyé de l'argent
pour son CD en sont pour leur frais, mais le mec n'a peur de rien,
surtout pas du ridicule et des éclats de rires dans la communauté
usenetienne.

Au fait Joel, si tu nous expliquais ce que tu as fait de la caisse de sos-couillon ?

Et puis au passage, dis nous aussi, puisque tu sembles au courant, qui dans ton
cloaque t'as trahit.

:o)))))))))))))))))))

****************

Note : Traduction faite par les soins de l'escroc Grenoblois.

****************


http://occidentalis.com/Forum/viewtopic.php?tQ25
(accessible qu'aux détenteurs d'un compte sur occidentalis)

Le Parquet de Russie n'extrade pas Caméléon

L'escroc français remis en liberté

La Russie a de fait rejeté la demande française dans le dossier de
l'escroc français Joël Sambuis. Comme l'a appris Gazeta, le bureau du
Procureur de l'arrondissement de Presnya (à Moscou, NDT) l'a remis en
liberté. Et bien que les services du Parquet Général n___aient pas encore
donné de réponse officielle à la France sur l'extradition de Joël Sambuis,
sa remise en liberté montre que cete question n'est plus que théorique. La
décision des autorités russes ressemble à une réponse à la France de son
attitude dans l'affaire Mickael Jivilo, du groupe MIKOM.

Joël Sambuis, 44 ans, alias Caméléon, a été arrêté le 16 Juillet dernier
à la demande d'Interpol suite à une décision de la Cour d'Appel de Paris,
selon les règles de coopération internationale. Sambuis était impliqué en
France dans des affaires de fraude financière. Il a à son actif, des
falsifications de chèques, cartes bancaires et passeports, et la création
de boutiques virtuelles qui ne vendaient rien et ne faisaient qu'encaisser
les paiements des clients. Sambuis a été jugé 3 fois en France (la
première fois en 1986). La dernière condamnation en 2001 a été prononcée
pour des opérations frauduleuses de change. Toutefois, le tribunal l'a
alors jugé en son absence, Caméléon s'était enfui. Son arrestation s'est
effectuée dans des circonstances originales. Sambuis vivait à Moscou
depuis 5 ans, marié légalement à une citoyenne russe en 1997, et a été
arrêté dans un appartement de la rue Bolshaya Gruzinskaya en possession
d'un faux passeport russe au nom de Zhoel Paskal Bodouin.

Après son arrestation, Sambuis a été placé en détention dans le SIZO
77/4 de Medvedkovo, ou il a reçu la visite d'enquêteurs français à
plusieurs reprises.

Etrangement, nos autorités (les autorités russes, NDT) n'ont pas entamé de
poursuites contre Sambuis, malgré l'évidence de délits (Articles 322 et
327 du Code Pénal Russe concernant l'entrée et illégale en Russie et la
possession de faux documents).

Durant sa détention au SIZO, Sambuis a écrit à Vladimir Poutine, lui
indiquant qu'il était prêt à abandonner sa citoyenneté française, et lui
demandant l'asile politique. Sambuis affirmait que la France voulait le
juger pour ses idées politiques, à savoir ses critiques contre
l'immigration arabe illégale et l'islamisation totale de la France,
tel qu'il l'avait mentionné sur des sites internet qu'il avait créé, et que
la police française qualifiait de racistes.

(Sambuis a même été renvoyé du parti de LE PEN pour ses idées extrémistes ; cf :Gazeta).

Je reconnais a écrit le prisonnier que ma vie n'a pas été toujours
en accord avec les lois européennes. Mais depuis mon arrivée en Russie, je ne
demande qu'à y vivre avec mon épouse dans le respect des lois, et aider et
participer au développement du pays dans la mesure de mes moyens. Sambuis
affirmait n'avoir eu aucune activité illégale et avoir respecté les lois
depuis son arrivée en Russie, et déclarait préférer mourir en Russie
plutôt que de retourner en France. Il n'a pas obtenu de réponse.

L'avocat russe de Sambuis, André Kniazev, a saisi à plusieurs reprises les
tribunaux pour obtenir la libération de son client. Une caution d'un
million de roubles (30.000 euros, NDT) a été proposée. Toutes ses demandes
ont été rejetées.

Hier, le tribunal de Presnya devait statuer sur une nouvelle requête de
l'avocat de Sambuis, basée sur l'illégalité, selon lui, de la détention de
Sambuis. Toutefois, ainsi que Gazeta l'a appris, les services du procureur
de Presnya ont annulé, de manière inattendue, les poursuites contre
Sambuis. De plus, ceci a été fait sur des instructions écrites du Parquet
Général. Les autorités russes sont arrivées à la conclusion que les délits
pour lesquels Sambuis a été condamné en France (en particulier pour la
falsification de documents administratifs, similaires aux articles prévus
par le Code Pénal russe) sont considérés par la loi russe comme des délits
mineurs. De par la loi, une personne ne peut être détenue plus de 6 mois.
C'est ainsi que le même jour, Sambuis a été libéré.

Dans un futur proche selon toute apparence, se posera la question du
séjour légal de Joël Sambuis en Russie.

Son avocat André Kniazev n'a pas confirmé, ni n'a donné aucune information
sur la libération de son client, refusant tout commentaire.

Il faut noter que pour la Russie, l'affaire Joël Sambuis n'est pas la
première affaire tumultueuse d'extradition avec les autorités européennes.

Ces dernières années, on sait que l'Europe n'a pas répondu aux demandes du
Parquet Général de Russie concernant des personnes recherchées
internationalement. Par exemple, dans l'affaire de Vladimir Guzinski de
Média-Most, le refus de l'Espagne et de la Grèce. La Grande-Bretagne avec
Boris Berezovski, ex-PDG d'Avto-Vaz et émissaire du rebelle tchétchène
Ahmed Zakaïev. La France également a refusé la demande russe d'extradition
de Mickael Jivilo du groupe Mikom. Ce dernier est notoirement mis en cause
dans l'organisation de l'attentat contre le Gouverneur de Kemerovo
(Russie, NDT), Aman Tuleev.


en VO :

Gazeta (www.gzt.ru) 29/02/2004


--
CubaLibre
www.confidentiel.net
Tartofrez
Le #15235721
Bonjour,

Hors charte : vous ne devez pas indiquer un nom ou un pseudo dans les objets
de vos posts.

De plus, le terme héraut s'écrit sans "l" sinon vous faites référence au
département languedocien.

--
T.
tilaka
Le #15235711
Bonjour à "Tartofrez" qui a écrit :

Bonjour,


C'est quoi ce post tartalak ? :D
Hors charte : vous ne devez pas indiquer un nom ou un pseudo dans les objets
de vos posts.


Oui mais quand on re-cite on supprime soi-meme du titre les
noms/prenoms

De plus, le terme héraut s'écrit sans "l" sinon vous faites référence au
département languedocien.


pas que le departement mon bon :D , pas que :
----
Hérault nom masculin
Fleuve de France (Languedoc),
issu de l'Aigoual et qui rejoint la Méditerranée en aval d'Agde ; 160
km.
----
cordialement
Tila
Publicité
Poster une réponse
Anonyme