Jumbo frames

Le
BERTRAND Jo=c3=abl
Bonjour Í  tous,

Je vais poser sans aucun doute une question idiote, mais je me lance.
Cette question est un peu plus large que la simple utilisation d'une
machine Debian.

J'ai un réseau hétérogène chez moi :
- serveur frontal NetBSD 9.1 servant de serveur de boot/nfs/iSCSI, de
passerelle/routeur IPv4 et IPv6 ;
- un LAN pour mon activité pro et celle de mon épouse (il y a dessus des
machines diskless debian allant de PC traditionnels Í  des rPI3 servant
de passerelles wifi, mais on y trouve aussi des Free/NetBSD et du Devuan
en machine virtuelle) ;
- un LAN bien filtré pour les deux appartements de vacances (nous sommes
dans la pampa et contents le jour o͹ le téléphone 3G passe correctement) ;
- deux LAN pour les archivages, un NAS qNAP par patte, destinés
uniquement Í  cet usage.

Le serveur principal est muni de cartes réseau Intel, les Realtek
n'aiment vraiment pas les jumbo frames, même lorsque l'on reste dans les
limites de taille imposées par le chipset. Les RTK (plusieurs types de
cartes de fond de tiroir) occasionnent des corruptions étranges, des
resets, bref, ne sont pas fiables. Ce n'est pas cher, mais on en a pour
son argent.

Sur les LAN destinés aux archivages, j'ai une MTU de 9000 de part et
d'autre. Tout va bien.

La question que je me pose est de savoir comment peut réagir une
machine dans une configuration suivante :
- client diskless Debian (avec une MTU Í  9000 pour rationaliser les
accès iSCSI et NFS) ;
- autre client du type rPI3, diskless lui aussi, avec une MTU Í  1500
(attaquant le même serveur NFS) ;
- serveur avec une MTU Í  9000 ;
- accès internet avec une MTU Í  1500 et modem en PPPoE avec une MTU Í  1492.

J'ai souvenir dans l'ancien temps que les modems ne savaient pas
fragmenter les paquets et qu'il valait mieux coller sur la carte réseau
cÍ´té modem une MTU Í  1492 pour éviter les trous mais cela semble avoir
disparu.

La question est donc la suivante : que se passe-t-il si un serveur a
une MTU de 9000 et que le client n'a que 1500 ? La MTU est-elle valable
pour l'émission ou aussi pour la réception ? En d'autres termes, puis-je
sans risque utiliser cÍ´té serveur une MTU Í  9000 en ne touchant rien
d'autre ?

Bien cordialement,

JKB
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
NoSpam
Le #26566696
Bonjour
Le 31/01/2021 Í  11:38, BERTRAND Joël a écrit :
[...]
J'ai souvenir dans l'ancien temps que les modems ne savaient pas
fragmenter les paquets et qu'il valait mieux coller sur la carte réseau
cÍ´té modem une MTU Í  1492 pour éviter les trous mais cela semble avoir
disparu.
La question est donc la suivante : que se passe-t-il si un serveur a
une MTU de 9000 et que le client n'a que 1500 ? La MTU est-elle valable
pour l'émission ou aussi pour la réception ? En d'autres termes, puis-je
sans risque utiliser cÍ´té serveur une MTU Í  9000 en ne touchant rien
d'autre ?

Si ta question concerne uniquement le trafic passant via modem je ne
sais pas. Par contre, en ethernet, cela ne pose pas de problème. Perso
j'utilise une MTU de 64000 sur un lien OpenVPN en ipv4 pour ipv6 m'étant
rendu compte que le débit ipv6 était meilleur.
--
Daniel
Basile Starynkevitch
Le #26566699
On 1/31/21 4:07 PM, BERTRAND Joël wrote:
Ma question est uniquement sur la LAN. Que se passe-t-il lorsqu'un
serveur a une MTU de 9000 par exemple et un client une MTU classique de
1500 ?


Pour moi, les paquets IP échangés ont une taille de 1500
--
Basile Starynkevitch (only mine opinions / les opinions sont miennes uniquement)
92340 Bourg-la-Reine, France
web page: starynkevitch.net/Basile/
NoSpam
Le #26566771
Bonjour
Le 31/01/2021 Í  16:25, BERTRAND Joël a écrit :
Basile Starynkevitch a écrit :
On 1/31/21 4:07 PM, BERTRAND Joël wrote:
    Ma question est uniquement sur la LAN. Que se passe-t-il lorsqu'un
serveur a une MTU de 9000 par exemple et un client une MTU classique de
1500 ?

Pour moi, les paquets IP échangés ont une taille de 1500

De manière symétrique ? Comment les deux cartes s'accordent-elles ?
Lorsque je regarde ce qui passe sur le réseau, je ne vois pas de paquets
ethernet en IPv4 qui indique quelque chose sur la taille maximale des
paquets acceptables par l'interface distante.

En ipv4 ce sont les routeurs qui fragmentent les paquets, pas les
clients (que ce soit client ou serveur). En ipv6 c'est différent, ce
sont les clients (ici serveur) qui détermine le path MTU soit la MTU
correcte sur tout le trajet.
https://en.wikipedia.org/wiki/IPv4#Fragmentation_and_reassembly
Poster une réponse
Anonyme