known plain text attack

Le
Senderos
Bonjour j'ai quelques questions a propos de ce niveau d'attaque en
cryptanalyse.

En supposant un cour texte crypt avec vignre, on va dire d'une
longueur gale cent caractres
.
Kasiski m'a donn la longueur de la cl, on va dire 8 mais je ne peux
pas aller plus loin, car l'analyse frquentielle des lettres ne donne
rien. Par contre je connais un mot en clair du ciphertext
correspondant.

Comment attaquer le chiffrement ?

- Si je connaissais la position du mot en clair dans le texte chiffr
correspondant je n'aurais plus qu'a dcrypt avec ce mot comme cl
en prennant soin d'ajuster le dcryptement pour qu'il dmarre
exactement a la position du mot en clair dans le texte chiffr,
j'aurais ainsi la cl de dvoil dans le resultat du texte
dcrypt.

- Mais si je ne connais pas la position du mot en clair, donc je dois
faire un petit brute force : je dois dcrypter n fois (ou n est la
longueur du texte) en utilisant le mot en clair connu comme cl et je
commence a dcrypter le texte a chaque dcryptage une position plus
loin.

Est ce bien la seule attaque possible ? est ce comme cela qu'on
l'implmente ? parmis les 100 dcryptement que je vais devoir faire
pour trouver la cl, il y a t'il un moyen de savoir quand est ce que
la cl a t trouv (sinon ca va etre pnible de chercher quelque
chose qui ressemble a une cl parmis les 100 textes dchiffrs).

Et si jamais la longueur de la portion de texte connu en clair est
infrieur a la la longueur de cl, comment attaquer le chiffrement ?

Est cette attaque qui est appell "crib" ou "crib dragging" (ou
quelque chose du genre) en anglais ?

Merci pour vos clairements.
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
James Blond
Le #563205

Bonjour j'ai quelques questions a propos de ce niveau d'attaque en
cryptanalyse.

En supposant un cour texte crypté avec vigénère, on va dire d'une
longueur égale à cent caractères
.
Kasiski m'a donné la longueur de la clé, on va dire 8 mais je ne peux
pas aller plus loin, car l'analyse fréquentielle des lettres ne donne
rien.


Normal voir rassurant pour du vigénère.

Par contre je connais un mot en clair du ciphertext
correspondant.

Comment attaquer le chiffrement ?



comme dab

- Si je connaissais la position du mot en clair dans le texte chiffré
correspondant je n'aurais plus qu'a décrypté avec ce mot comme clé
en prennant soin d'ajuster le décryptement pour qu'il démarre
exactement a la position du mot en clair dans le texte chiffré,
j'aurais ainsi la clé de dévoilé dans le resultat du texte
décrypté.

- Mais si je ne connais pas la position du mot en clair, donc je dois
faire un petit brute force : je dois décrypter n fois (ou n est la
longueur du texte) en utilisant le mot en clair connu comme clé et je
commence a décrypter le texte a chaque décryptage une position plus
loin.


n- longueur clef me parait plus juste.


Est ce bien la seule attaque possible ? est ce comme cela qu'on
l'implémente ? parmis les 100 décryptement que je vais devoir faire
pour trouver la clé, il y a t'il un moyen de savoir quand est ce que
la clé a été trouvé (sinon ca va etre pénible de chercher quelq ue
chose qui ressemble a une clé parmis les 100 textes déchiffrés).

Et si jamais la longueur de la portion de texte connu en clair est
inférieur a la la longueur de clé, comment attaquer le chiffrement ?

Faut voir l'aspect de la clef.

Déjà 8 caracteres ça doit donner une idée...

Est cette attaque qui est appellé "crib" ou "crib dragging" (ou
quelque chose du genre) en anglais ?

plouf, plouf


Merci pour vos éclairements.


N'étant pas une lumière en la matière je ne peut guère t'éclairer.
Par contre je phosophore, donc des lumières existantes je rayonne. ;-)

Envoie le texte chiffré et eventuelement la clef.
Je ne sais pas répondre à toutes questions mais envoie et je te dirai
comment j'ai fait.


A+

Senderos
Le #563204


Bonjour j'ai quelques questions a propos de ce niveau d'attaque en
cryptanalyse.

En supposant un cour texte crypté avec vigénère, on va dire d'une
longueur égale à cent caractères
.
Kasiski m'a donné la longueur de la clé, on va dire 8 mais je ne pe ux
pas aller plus loin, car l'analyse fréquentielle des lettres ne donne
rien.


Normal voir rassurant pour du vigénère.



L'attaque d'un chiffrement par vigènere repose sur l'analyse
fréquentielle des lettres au contraire, enfin il me semble, dans la
plupart des cas elle aboutit si le texte est suffisamment long, non ?
Et c'est lorsqu'elle n'a rien donné que l'on fait une attaque en
supposant des portions de textes en clair ou en ayant réellement une
portion de texte en clair.

C'est mon cas, et j'aimerais savoir comme se déroule la suite pour
obtenir la clé.
Je n'ai pas de message crypté tel que je l'ai dit, mais je peux t'en
créer un, ou tu peux le faire ;)

Tu prend un texte ou la fréquence des lettres est uniformément
répartit parmis l'ensemble des caractères du texte, puis tu note un
des mots du texte, tu crypte ce texte, et maintenant en ayant ce mot en
clair sous la main, et le texte chiffré, quel est la méthode
d'attaque, l'algorithme ?


James Blond
Le #563203


Kasiski m'a donné la longueur de la clé, on va dire 8 mais je ne peux
pas aller plus loin, car l'analyse fréquentielle des lettres ne don ne



Je n'ai pas de message crypté tel que je l'ai dit, mais je peux t'en
créer un, ou tu peux le faire ;)

Alors là je comprends plus bien.

Oui je peux le faire, et si tu peux le faire tu dois pouvoir le
défaire.

Vas-y envoie un crypto...

A+



Senderos
Le #563202
je n'ai pas eu le temps de faire un vrai texte qui ne donne rien avec
la fréquence des lettres, donc c'est plutot une longue séquence de
caractères avec quelques mots qui ont un sens, dont un que je te donne
: maman

rhxlf uisio qutcr brxzd wlzjz fhlet hrhnp tmhpz pvxbu jxhxd fjcsg
qhnpt mhpzp vxbuj xhxdf jcrfp flnrk zndnt vzshv fvbdh apdnd jlpix
lvlxt xqftd tzbfy nblbh jngvj tohul qymws svzsh vfvbd hapdn ekmqj
ymwss uyrhv fvbdh apdnd jlqjy mwssu yrgue uacgz ocmdj lpixl vlxtx
qftdt zbfyn blbhj ngvjt jprbo dscsy aexma kagjn gvjtj prbod rbsya
exmak agjpe vzzzz

Voila, avec kasiski on obtient 8 4 ou 2 comme longueur de la clé, bon
j'ai utilisé une clé de 8 caractère, j'aimerai savoir quels sont les
étapes pour retrouver la clé.

Je connais bien une méthode comme je l'ai expliqué dans le premier
message, qui consiste a utilisé le mot maman comme clé et a faire n-8
(n = longueur du texte) chiffrements a chaque fois en démarrant d'une
position plus loin, de ce faite quand on va déchiffrer le mot maman
avec la clé maman on va tomber sur la clé .

Mais c'est long et surtout difficile visuellement de reperer la clé
parmis les nombreux textes déchiffrés.

Je voulais donc savoir si ma méthode est correct ? ou si je vais
chercher trop loin, si il y a plus simple, si je me suis trompé
quelque part ect ...
James Blond
Le #563200

je n'ai pas eu le temps de faire un vrai texte qui ne donne rien avec
la fréquence des lettres, donc c'est plutot une longue séquence de
caractères avec quelques mots qui ont un sens, dont un que je te donne
: maman



Alors aucun interet, pour moi comme pour d'autres (à mon avis)
Pourquoi decrypter un texte qui n'en est pas un...

Dans ce cas je ferais une attaque par brute force (en esperant que le
mot clé soit un mot)
Après, si besoin, j'utiliserai un générateur de clés aléatoires.

Mais là je ne vois pas trop l'interet. Un mot probable, certainement
plus petit que la clef, dans un flot de caractères sans signification.


rhxlf uisio qutcr brxzd wlzjz fhlet hrhnp tmhpz pvxbu jxhxd fjcsg
qhnpt mhpzp vxbuj xhxdf jcrfp flnrk zndnt vzshv fvbdh apdnd jlpix
lvlxt xqftd tzbfy nblbh jngvj tohul qymws svzsh vfvbd hapdn ekmqj
ymwss uyrhv fvbdh apdnd jlqjy mwssu yrgue uacgz ocmdj lpixl vlxtx
qftdt zbfyn blbhj ngvjt jprbo dscsy aexma kagjn gvjtj prbod rbsya
exmak agjpe vzzzz

Voila, avec kasiski on obtient 8 4 ou 2 comme longueur de la clé, bon
j'ai utilisé une clé de 8 caractère, j'aimerai savoir quels sont les
étapes pour retrouver la clé.

Je ne trouve pas les mêmes chiffres. Mais vu le texte ...


Je connais bien une méthode comme je l'ai expliqué dans le premier
message, qui consiste a utilisé le mot maman comme clé et a faire n-8
(n = longueur du texte) chiffrements a chaque fois en démarrant d'une
position plus loin, de ce faite quand on va déchiffrer le mot maman
avec la clé maman on va tomber sur la clé .

Mais c'est long et surtout difficile visuellement de reperer la clé
parmis les nombreux textes déchiffrés.

Je voulais donc savoir si ma méthode est correct ? ou si je vais
chercher trop loin, si il y a plus simple, si je me suis trompé
quelque part ect ...


google vigenere decode

A+

Senderos
Le #563199
Que le texte est un sens ou pas ca ne change rien pour ce que
souhaitais faire, c'etait juste pour illustrer, bon si tu veux un vrai
texte :

uhtfw aevol zllgs hxvqc srvgk ybzxa shtzx wxjpb kuiwd tezot uxpdq
zotux pdqzo wirqv jnkym oxwsb viiwo yeafi iwoki appaa lekcq uogrc
prbzs jqryg kxcpn rvgku orjxk tinor jxkti nofhv xqwmw zwyea fmwzw
vxrpj wchws bvhdp ftlnw zafuv wpthu arewr vitle ceonh jwdsp ndymq
sgtcr wxasg tcrwx asgtc rwxas gtcrw xasgp rkulp vgsev

mais je ne sais plus trop si ca illustre bien ce que voulais faire.
Bon tu peux essayer de décrypter celui ci en regardant la fréquence
des lettres,
mais ma question etait : si l'analyse linguistique ne fonctionne pas,
comment déchiffrer du vigènere sachant que l'on a une infime partie
du texte clair.

Voila par exemple pour le texte ci dessus, j'ai utilisé une clé de
longueur 8 et dans le texte il y a le mot "toujours". Est il possible
de faire une attaque par brute force avec comme clé le mot "toujours"
en esperant retrouver la clé dans tout les textes déchiffrer. Est ce
comme cela que vous fairiez si l'attaque traditionnelle (kasiski +
fréquences) ne marche pas ?

Est ce faisable pour un long texte ? est ce une bonne méthode ? est ce
comme cela que l'on fait normalement lorsque l'on a tout essayé du
point de vue "fréquence des lettres" ?
Christophe HENRY
Le #563198
Le Wed, 15 Nov 2006 10:01:09 -0800, Senderos a écrit:

mais ma question etait : si l'analyse linguistique ne fonctionne pas,
comment déchiffrer du vigènere sachant que l'on a une infime partie
du texte clair.


En allant au bout des choses, chiffre un texte composé de lettres vraiment
aléatoires. Comment arriver à savoir si la clé testée est la bonne ? Il
faut forcément un test d'arrêt.

...
Est ce faisable pour un long texte ?


C'est toujours beaucoup mieux lorsqu'il y a plus de matière.

--
Christophe HENRY
http://www.sbgodin.fr - Site perso

grapheus
Le #563196

Que le texte est un sens ou pas ca ne change rien pour ce que
souhaitais faire, c'etait juste pour illustrer, bon si tu veux un vrai
texte :

uhtfw aevol zllgs hxvqc srvgk ybzxa shtzx wxjpb kuiwd tezot uxpdq
zotux pdqzo wirqv jnkym oxwsb viiwo yeafi iwoki appaa lekcq uogrc
prbzs jqryg kxcpn rvgku orjxk tinor jxkti nofhv xqwmw zwyea fmwzw
vxrpj wchws bvhdp ftlnw zafuv wpthu arewr vitle ceonh jwdsp ndymq
sgtcr wxasg tcrwx asgtc rwxas gtcrw xasgp rkulp vgsev

mais je ne sais plus trop si ca illustre bien ce que voulais faire.


C'est vraiment un VRAI texte, je veux dire un texte écrit dans un
français correct, avec un sens ?..
Car il est étonnant d'y trouver vers la fin 8 lettres répétées
trois fois (sgtcrwxa)... Bon, on peut penser à un truc comme "Bon
dieu ! pourquoi? pourquoi. pourquoi ?"... Mais ça paraît bizarre...

grapheus

Bon tu peux essayer de décrypter celui ci en regardant la fréquence
des lettres,
mais ma question etait : si l'analyse linguistique ne fonctionne pas,
comment déchiffrer du vigènere sachant que l'on a une infime partie
du texte clair.

Voila par exemple pour le texte ci dessus, j'ai utilisé une clé de
longueur 8 et dans le texte il y a le mot "toujours". Est il possible
de faire une attaque par brute force avec comme clé le mot "toujours"
en esperant retrouver la clé dans tout les textes déchiffrer. Est ce
comme cela que vous fairiez si l'attaque traditionnelle (kasiski +
fréquences) ne marche pas ?

Est ce faisable pour un long texte ? est ce une bonne méthode ? est ce
comme cela que l'on fait normalement lorsque l'on a tout essayé du
point de vue "fréquence des lettres" ?


Senderos
Le #562937


Que le texte est un sens ou pas ca ne change rien pour ce que
souhaitais faire, c'etait juste pour illustrer, bon si tu veux un vrai
texte :

uhtfw aevol zllgs hxvqc srvgk ybzxa shtzx wxjpb kuiwd tezot uxpdq
zotux pdqzo wirqv jnkym oxwsb viiwo yeafi iwoki appaa lekcq uogrc
prbzs jqryg kxcpn rvgku orjxk tinor jxkti nofhv xqwmw zwyea fmwzw
vxrpj wchws bvhdp ftlnw zafuv wpthu arewr vitle ceonh jwdsp ndymq
sgtcr wxasg tcrwx asgtc rwxas gtcrw xasgp rkulp vgsev

mais je ne sais plus trop si ca illustre bien ce que voulais faire.


C'est vraiment un VRAI texte, je veux dire un texte écrit dans un
français correct, avec un sens ?..
Car il est étonnant d'y trouver vers la fin 8 lettres répétées
trois fois (sgtcrwxa)... Bon, on peut penser à un truc comme "Bon
dieu ! pourquoi? pourquoi. pourquoi ?"... Mais ça paraît bizarre...

grapheus



Oui c'est un vrai texte, mais disons pour illustrer ce que je voulais
faire, effectivement quelques mots se repetent voir lettres, mais comme
tu le dis, le mot "pourquoi" qui se répete 3 fois suite, j'aurais pu
en mettre un au début, un au milieu, un a la fin, tout en gardant le
sens du texte, ca aurait changé quoi ?

Mais bon, c'est comme le livre "disparition" ou il n'y a pas de E, on
pourrait très bien trouvé un texte écrit en bon francais, très
agréable a lire ou aucunes des frequences de ses lettres de se
distinguent plus que d'autres, ou alors pas les habituelles (e, a, n).
Ca existe très souvent surtout les cours textes, alors comment se
passe le décryptage dans ces cas la ?

Est ce possible ? et si l'on connait une partie du texte en clair ?


Pascal Bourguignon
Le #562936
"Senderos"
Que le texte est un sens ou pas ca ne change rien pour ce que
souhaitais faire, c'etait juste pour illustrer, bon si tu veux un vrai
texte :

uhtfw aevol zllgs hxvqc srvgk ybzxa shtzx wxjpb kuiwd tezot uxpdq
zotux pdqzo wirqv jnkym oxwsb viiwo yeafi iwoki appaa lekcq uogrc
prbzs jqryg kxcpn rvgku orjxk tinor jxkti nofhv xqwmw zwyea fmwzw
vxrpj wchws bvhdp ftlnw zafuv wpthu arewr vitle ceonh jwdsp ndymq
sgtcr wxasg tcrwx asgtc rwxas gtcrw xasgp rkulp vgsev

Voila par exemple pour le texte ci dessus, j'ai utilisé une clé de
longueur 8 et dans le texte il y a le mot "toujours". Est il possible
de faire une attaque par brute force avec comme clé le mot "toujours"
en esperant retrouver la clé dans tout les textes déchiffrer. Est ce
comme cela que vous fairiez si l'attaque traditionnelle (kasiski +
fréquences) ne marche pas ?


salut jaime raipo uvoir parti rtouj oursp luslo inala cammm mmmmm
mmmmm mmmmm pagne faire dufoo tball handb allte nnisp ingpo ngvol
lezsk ynaut iquek artin ggggg ggggg ggggg gguee tdufo othan dfoot
etenc orefo otave cchau ssure scram ponse tblab labla blabl abref
ppppp ppppp ppppp ppppp ppppp ppppp ppppl einde sport

Autrement dit:

salut j aimerai pouvoir partir toujours plus loin a la
cammmmmmmmmmmmmmmmmmpagne faire du football handball tennis pingpong
vollez sky nautique kartingggggggggggggggggue et du foot handfoot et
encore foot avec chaussures crampons et bla bla bla bla bla bref
pppppppppppppppppppppppppppppppppplein de sport


mais je ne sais plus trop si ca illustre bien ce que voulais faire.
Bon tu peux essayer de décrypter celui ci en regardant la fréquence
des lettres,


Bien si tu as un une partie du texte clair de longueur supérieure ou
égale à la clé, il n'y a pas besoin de faire des statistiques. Juste
avec un correcteur orthographique, on peut identifier le message
secret.


mais ma question etait : si l'analyse linguistique ne fonctionne pas,
comment déchiffrer du vigènere sachant que l'on a une infime partie
du texte clair.


Clairement, on a besoin d'avoir une façon d'identifier un texte clair.
Si on encrypte une séquence aléatoire, les séquences obtenues en
décryptant le texte secret avec toutes les clés possibles seront
toutes aléatoires: Edmont ne pourra pas identifier intrinsèquement la
bonne séquence aléatoire.

Avec du texte textuel, on peut identifier le clair facilement, quand
il suit les règles d'orthographe, de grammaire et sémantiques. Ça
fait pas mal de filtre pour sélectionner la bonne hypothèse.


Est ce faisable pour un long texte ? est ce une bonne méthode ? est ce
comme cela que l'on fait normalement lorsque l'on a tout essayé du
point de vue "fréquence des lettres" ?


Plus le texte est long, plus il y a de clés possible différentes. Mais
ça reste en O(n), et c'est borné par |alphabet|^|cle|: on ne fera pas
pire qu'une recherche exhaustive ; avoir une partie du texte clair
permet de d'éliminer des hypothèses fausses.




(defparameter *alphabet* "abcdefghijklmnopqrstuvwxyz")
(defun numerical (string)
(map 'vector (lambda (ch) (or (position ch *alphabet*) 25)) string))
(defun alphabetical (vector)
(map 'string (lambda (code) (if (< 26 code) #? (aref *alphabet* code))) vector))


(defun encode (clear key)
(mod (+ clear key) (length *alphabet*)))
(defun decode (secret key)
(mod (- secret key) (length *alphabet*)))

(defun encrypt (clear key)
(loop
:with secret = (make-array (length clear))
:for i :from 0 :below (length clear)
:for j = 0 :then (mod (1+ j) (length key))
:do (setf (aref secret i) (encode (aref clear i) (aref key j)))
:finally (return secret)))

(defun decrypt (secret key)
(loop
:with clear = (make-array (length secret))
:for i :from 0 :below (length secret)
:for j = 0 :then (mod (1+ j) (length key))
:do (setf (aref clear i) (decode (aref secret i) (aref key j)))
:finally (return clear)))

(defun gen-key-at (secret i clear-part)
(loop
:with key = (make-array (length clear-part))
:for c :from 0 :below (length clear-part)
:for s :from i
:for k = (mod i (length clear-part)) :then (mod (1+ k) (length clear-part))
:do (setf (aref key k) (decode (aref secret s) (aref clear-part c)))
:finally (return key)))

(defun gen-keys (secret clear-part)
(loop
:for i :from 0 :below (- (length secret) (length clear-part))
:collect (gen-key-at secret i clear-part)))


(defun try-decrypt (secret clear-part)
(let ((secret (numerical secret))
(clear-part (numerical clear-part)))
(loop
:for key :in (gen-keys secret clear-part)
:do (print (alphabetical (decrypt secret key))))))

(defparameter *secret*
(remove-if (lambda (ch) (member ch '(#space #newline))) "
uhtfw aevol zllgs hxvqc srvgk ybzxa shtzx wxjpb kuiwd tezot uxpdq
zotux pdqzo wirqv jnkym oxwsb viiwo yeafi iwoki appaa lekcq uogrc
prbzs jqryg kxcpn rvgku orjxk tinor jxkti nofhv xqwmw zwyea fmwzw
vxrpj wchws bvhdp ftlnw zafuv wpthu arewr vitle ceonh jwdsp ndymq
sgtcr wxasg tcrwx asgtc rwxas gtcrw xasgp rkulp vgsev
"))

(defparameter *clear-part* "toujours")
(defparameter *key-length* 8)



;; On identifie tout de suite le message:

LISP> (try-decrypt *secret* *clear-part*)

"toujoursnsapdafewcrgklidjfcdpufesgyapdcyjbjavnrwnavbhxdwnavbhxdwndjvipwkjfnspqfyupjagsrxepjagevxowbedyxzpbpkjwcoagtnilldjedtflidjbpvbrxqhupvbrxqhupjzpknvtxdosrxetxdopkooqxgzqfyuoetxnykvgbjmpjmsovejyjoupupwwrlmokavmckcfnukagzqdyekagzqdyekagzqdyekagzqdyekacojbmtnafbu"
"ytoujoursxuayuidbhlrfflcokwokoidxlslkxfxogdlqhuvsfpmcrgvsfpmcrgvsidgdjzjokhdkkixzudlbmuwjudlbyywtbvpysayugjveqfnflnydfocojxeaflcogjgwlapmzjgwlapmzjuujnmayrojmuwjyrojjnntvrrukixztyeshbjalvuhjmlxtppesmnzuoarqukrtelqgfjhkhffujyvispfujyvispfujyvispfujyvispfufnoggeiuiaz"
[...]
"ydjyxxdyshpemdrkbrgvtoujoursyxrkxvnpygoeoqypeqdcspkqqapcspkqqapcssykrsiqouchytrezeyppvddjeypphhdtlqtmbjfuqezszoufvicroxjotsiooujoqekkujwmjekkujwmjeyiswtaimsxvddjimsxswutfmvitrezdtigqkqavqyvsvsxdktsbvuzejefzdrrdzpepoqhucjtdsfvsnttdsfvsnttdsfvsnttdsfvsnttdouoqbiwdrhz"
"txmxrcxjnbsdgilvwljuntoujoursclvspqoslipjkboyvxnnjnpkfjnnjnpkfjnnmbjlxcbjofgsylpuybojaxoeybojmbooftsggdqpkhymeifaplbltrujnvhitoujkhjezdhhdhjezdhhdhxcxqevcprraxoecprrxqfozpucylpuxwhavebvptxpxpdsxnsmgpfuymdzexcmxcoyuibcofinimqqmqsnimqqmqsnimqqmqsnimqqmqsniifjkehqilsu"
"esgaqscdywmgfyqphgdxmjtoujoursqpdkkrrbnjufvrxlchyehsjvohyehsjvohyhvmknhvujzjroqjftvriqciptvricgizanvfwikafbblunzlkfekjwouipkhjtoufbmdpibsybmdpibsybabnvygxjuqqcipxjuqnvzzujxboqjfsqkzljvgknaonuxdshvlwuzftggyucwxswrxknvnjzlmyrkbhkvmyrkbhkvmyrkbhkvmyrkbhkvmynzufykpyqmf"
"ydbutreishhaixsubryrpivtoujoursuxvfluapooqqlakemspcmmuqmspcmmuqmssqgnmjaouudunsozeqllpenjeqllbintlipivkpuqwvotpefvayniytotkekivtoqwggokgmjwggokgmjwuemxdaieotpenjieotmxetferensozdlecklaaviurmwcxdcpovwezebabtebrdrlajpahuufpxtpvsfppxtpvsfppxtpvsfppxtpvsfppxpeoqtesxsrz"
"dxmpnudgxbsvcarsgljmjlurtoujourscpqgodomtkbgundkxjnhgxpkxjnhgxpkxmbbhpiytofyoqrmeybgfsdloybgfehlyftkcyjnzkhqiwockplthlxrtnvzelurtkhbarjerdhbarjerdhpypwbfcpjnsdlocpjnpwcyzpmyqrmexwzwnkyfptplpvacxnkiyvceymvvwdzwxcgumoymofajasnamqkjasnamqkjasnamqkjasnamqkjaoctkezmarpe"
"tcgaiogfngmgxuurwqdxefxqjtoujoursukrjxrljpvrphgjnohsbrsjnohsbrsjnrvmcjlxjtzjjkuludvramgkedvraykkoknvxsmmppbbdqrbaufecfaqjspkzfxqjpbmvlmdhibmvlmdhibatjzavhjuimgkehjuijzboejxtkulucqkrhnxvunagjyzschvdsybudggqqgymcwrpgrxctzleuvmqrkveuvmqrkveuvmqrkveuvmqrkveurbjpykhuuou"
"salutjaimeraipouvoirpartirtoujoursplusloinalacammmmmmmmmmmmmmmmmmpagnefairedufootballhandballtennispingpongvollezskynautiquekartingggggggggggggggggueetdufoothandfootetencorefootavecchaussurescramponsetblablablablablabrefppppppppppppppppppppppppppppppppppleindesport"
"vzoznuvcpdufcajoynlwjlmnlqwtoujoursqodgilmdqunvgplprgxhgplprgxhgpodlhpaulqhioqjiwadqfsvhgadqfezhqhvucybjrmjaiwgycrndhlpnlpxjelmnlmjlarbajfjlarbajfjzypoxxertnsvhgertnpoyqbrwyqjiwzyjwncuxrvzlpnwuzpuiynywaofvwvvozequmgueqhkjakjsosujakjsosujakjsosujakjsosujagylmgjmajlw"
"pcnbsogxjgthhuujsqkyofxiftvvtoujourstxrdfpcszhgbjootlrsbjootlrsbjrcnmjlpftgktkudqdcskmgcadcskykckkuwhsmelpicnqrtwumfmfaifswljfxifpinflmvdiinflmvdiibdjzsrhqvsmgcahqvsjztkeqydkudqcxlbhnpruubqjyrocownsytqdnhaqgqicdszgrpytgmouvemrrwouvemrrwouvemrrwouvemrrwourtfpflruugq"
"kwqartaieawggzounknxnkrtanyustoujourscloajfrymameirskwmmeirskwmmelfmlofaanjjspoolxfrjranvxfrjdenfexvgxgpgjlbmvleropelkutamzkikrtajlmeqggyclmeqggyclacotdmbturranvbturotefytxcpoolwakamhamoxaposcjwrvmxselxqgzvabdwgryllatnjlnzpphluvnzpphluvnzpphluvnzpphluvnzleajikqzorl"
"vrkdqjfcpvqjfptoyfhamawnlisxrjtoujoursqilezuxcfgpdlvjmrgpdlvjmrgpgzpkekulidmrftiwszuihfhgszuitjhqzryfnljrefellqycjjhkaznlhtnhawnlefpdglajxfpdglajxfdbeyxxwnxqhfhgwnxqeyyqtnabftiwrunzcmuxjrdoexwurlylnxywskjylfvorauxbqueidompujsgoympujsgoympujsgoympujsgoympqylecnpptlw"
"pcfxtihhjgldiovtsqcupzysftnruivtoujoursnfpuoabhljogpmltljogpmltljrujndmzftyguevnqduolghmaduolslmkkmsimnolpayoksdwuebnzbsfsohkzysfpajgfnfdiajgfnfdiaxedacrhirtghmahirtdadkeiueevnqcphcbozrumxrdzbocgsomzdqdfdbkhaicvoaaszytyipowomrjspowomrjspowomrjspowomrjsposdfpxhsovqq"
[...]

--
__Pascal Bourguignon__ http://www.informatimago.com/

NOTE: The most fundamental particles in this product are held
together by a "gluing" force about which little is currently known
and whose adhesive power can therefore not be permanently
guaranteed.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme