Twitter iPhone pliant OnePlus 12 PS5 Disney+ Orange Livebox Windows 11 ChatGPT

L'honnêteté

5 réponses
Avatar
Sylvain
Le 2 décembre, un athlète espagnole, Iván Fernández Anaya concourait
dans une compétition rurale à Burlada, Navarre. Il était deuxième, à quelque
distances derrière le meneur de course, Abel Mutai (le médaillé kenyan de
bronze dans le 3000-mètre aux jeux Olympiques de Londres). Alors qu'ils sont
entrés dans la dernière ligne droite, il a vu le coureur kényan (le
vainqueur certain de la course) ralentir et s'arrêter à 10 mètres de la
ligne d'arrivée, pensant qu'il avait déjà traversé la ligne.

Fernández Anaya l'a rattrapé rapidement, mais au lieu d'exploiter
l'erreur de Mutai pour le dépasser et réclamer une victoire, il est resté
derrière et, faisant des gestes, dirigea le kényan vers la ligne et lui
permit de traverser en premier.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Video.-Une-belle-histoire-de-fair-play-lors-d-une-course-a-pied_39382-2156950_actu.Htm

5 réponses

Avatar
Marc-Antoine
Je réponds à Sylvain qui a écrit
Le 2 décembre, un athlète espagnole, Iván Fernández Anaya concourait
dans une compétition rurale à Burlada, Navarre. Il était deuxième, à quelque
distances derrière le meneur de course, Abel Mutai (le médaillé kenyan de
bronze dans le 3000-mètre aux jeux Olympiques de Londres). Alors qu'ils sont
entrés dans la dernière ligne droite, il a vu le coureur kényan (le vainqueur
certain de la course) ralentir et s'arrêter à 10 mètres de la ligne
d'arrivée, pensant qu'il avait déjà traversé la ligne.

Fernández Anaya l'a rattrapé rapidement, mais au lieu d'exploiter
l'erreur de Mutai pour le dépasser et réclamer une victoire, il est resté
derrière et, faisant des gestes, dirigea le kényan vers la ligne et lui
permit de traverser en premier.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Video.-Une-belle-histoire-de-fair-play-lors-d-une-course-a-pied_39382-2156950_actu.Htm



Qu'est ce que cela peut bien vouloir foutre dans ce forum de droit ?
Avatar
Moraucopé Vol'Amor dans l'urne
"Sylvain" wrote:
Le 2 décembre, un athlète espagnole, Iván Fernández Anaya concourait dans
une compétition rurale à Burlada, Navarre. Il était deuxième, à quelque
distances derrière le meneur de course, Abel Mutai (le médaillé kenyan de
bronze dans le 3000-mètre aux jeux Olympiques de Londres). Alors qu'ils
sont entrés dans la dernière ligne droite, il a vu le coureur kényan (le
vainqueur certain de la course) ralentir et s'arrêter à 10 mètres de la
ligne d'arrivée, pensant qu'il avait déjà traversé la ligne.

Fernández Anaya l'a rattrapé rapidement, mais au lieu d'exploiter
l'erreur de Mutai pour le dépasser et réclamer une victoire, il est resté
derrière et, faisant des gestes, dirigea le kényan vers la ligne et lui
permit de traverser en premier.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Video.-Une-belle-histoire-de-fair-play-lors-d-une-course-a-pied_39382-2156950_actu.Htm




Les règles de la course ne se limitent pas à la rapidité du coureur.. Il
faut savoir bien prendre son départ et passer la ligne d'arriver, entre
autre.

Anaya n'avait donc pas à lui offrir la victoire, il aurait mieux fait
d'apprendre au kenyan qu'une course a un début et une fin.

En F1 c'est pareil, le pilote le plus rapide ce jour là ne gagne pas
forcément. La stratégie est importante...

--
Coupons-lui les mains.
Avatar
Nikon. Nikanon.
Sylvain a shooté :
Le 2 décembre, un athlète espagnole



bique ou bouc faudrait savoir faire la différence mais ce n'est pas à
ta portée

Iván Fernández Anaya concourait
dans une compétition rurale à Burlada, Navarre. Il était deuxième, à quelque
distances derrière le meneur de course, Abel Mutai (le médaillé kenyan de
bronze dans le 3000-mètre



pas original mais très singulier

aux jeux Olympiques de Londres). Alors qu'ils sont



le passé le présent c'est pareil

entrés dans la dernière ligne droite, il a vu le coureur kényan (le vainqueur
certain de la course) ralentir et s'arrêter à 10 mètres de la ligne
d'arrivée, pensant qu'il avait déjà traversé la ligne.

Fernández Anaya l'a rattrapé rapidement, mais au lieu d'exploiter
l'erreur de Mutai pour le dépasser et réclamer une victoire, il est resté
derrière et, faisant des gestes, dirigea le kényan vers la ligne et lui
permit de traverser en premier.




vive les cons
Avatar
Léopold Sondar-Senfhor
Marc-Antoine a écrit :
Je réponds à Sylvain qui a écrit
Le 2 décembre, un athlète espagnole, Iván Fernández Anaya concourait
dans une compétition rurale à Burlada, Navarre. Il était deuxième, à
quelque distances derrière le meneur de course, Abel Mutai (le médaillé
kenyan de bronze dans le 3000-mètre aux jeux Olympiques de Londres). Alors
qu'ils sont entrés dans la dernière ligne droite, il a vu le coureur kényan
(le vainqueur certain de la course) ralentir et s'arrêter à 10 mètres de la
ligne d'arrivée, pensant qu'il avait déjà traversé la ligne.

Fernández Anaya l'a rattrapé rapidement, mais au lieu d'exploiter
l'erreur de Mutai pour le dépasser et réclamer une victoire, il est resté
derrière et, faisant des gestes, dirigea le kényan vers la ligne et lui
permit de traverser en premier.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Video.-Une-belle-histoire-de-fair-play-lors-d-une-course-a-pied_39382-2156950_actu.Htm



Qu'est ce que cela peut bien vouloir foutre dans ce forum de droit ?



la pouffe nazie n'a rien à foutre du droit et ça se voit
Avatar
Cl.Massé
"Moraucopé Vol'Amor dans l'urne" a écrit dans le
message de
news:
"Sylvain" wrote:
Le 2 décembre, un athlète espagnole, Iván Fernández Anaya concourait dans
une compétition rurale à Burlada, Navarre. Il était deuxième, à quelque
distances derrière le meneur de course, Abel Mutai (le médaillé kenyan de
bronze dans le 3000-mètre aux jeux Olympiques de Londres). Alors qu'ils
sont entrés dans la dernière ligne droite, il a vu le coureur kényan (le
vainqueur certain de la course) ralentir et s'arrêter à 10 mètres de la
ligne d'arrivée, pensant qu'il avait déjà traversé la ligne.

Fernández Anaya l'a rattrapé rapidement, mais au lieu d'exploiter
l'erreur de Mutai pour le dépasser et réclamer une victoire, il est resté
derrière et, faisant des gestes, dirigea le kényan vers la ligne et lui
permit de traverser en premier.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Video.-Une-belle-histoire-de-fair-play-lors-d-une-course-a-pied_39382-2156950_actu.Htm




Les règles de la course ne se limitent pas à la rapidité du coureur.. Il
faut savoir bien prendre son départ et passer la ligne d'arriver, entre
autre.

Anaya n'avait donc pas à lui offrir la victoire, il aurait mieux fait
d'apprendre au kenyan qu'une course a un début et une fin.

En F1 c'est pareil, le pilote le plus rapide ce jour là ne gagne pas
forcément. La stratégie est importante...



Ah ben ouais, ce sont des athlètes complets, ils savent reconnaître une ligne
d'arrivée, et ça c'est pas donné à tout le monde. Ça demande des heures
d'entrainement, tous les jours. La stratégie ça s'apprend par l'expérience, on
peut pas comme ça, du jour au lendemain, reconnaître à coup sûr la ligne
d'arrivée, sinon ça serait trop facile. C'est dur le vélo, qu'est-ce qu'il faut
être con pour faire ça comme sport. Hein? C'est pas du vélo? A ben alors
oubliez ce que j'ai dit.

En F1 chais pas, mais en général, il y a l'esprit et la lettre, mais enfin bon,
on peut pas tout savoir, la culture générale et reconnaître une ligne d'arrivée.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.