Logiciel(s) musique

Le
HB
Bonjour,

Je cherche deux choses distinctes mais peut-être un logiciel existant
possède-t-il l'ensemble des caractéristiques que je recherche

1°) Je cherche un logiciel permettant de saisir des partitions utilisant
des altérations plus fines que le demi-ton tempéré.
Par exemple, dans la musique "classique" turque, on peut
- utiliser des "dièses" ou des "bémols" de 1 comma (~ 1/9 de ton) ;
- différencier les "demi-ton" de 4 commas et ceux de 5 commas ;
- etc.

2°) Je recherche aussi un logiciel permettant de "programmer" de façon
la plus naturelle possible de la musique "algorithmique"


L'idéal serait bien sûr que les logiciel aient par ailleurs
les capacités classiques d'un séquenceur :
gestion de nombreuses voix ; restitution audio, intégration
d'instruments virtuels et d'effets (VST) etc

Il n'est pas indispensable que ce soit gratuit
si le produit me convient ;o)

Merci d'avance,
bien cordialement,

HB
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
voir_le_reply-to
Le #26531187
HB
1°) Je cherche un logiciel permettant de saisir des partitions utilisant
des altérations plus fines que le demi-ton tempéré.
Par exemple, dans la musique "classique" turque, on peut
- utiliser des "dièses" ou des "bémols" de 1 comma (~ 1/9 de ton) ;
- différencier les "demi-ton" de 4 commas et ceux de 5 commas ;
- etc. ...

Il existe deux sortes de réponses à cette question qui vont dépendre
d'un paramètre important : souhaites-tu "entendre" ou pas le résultat de
ce que tu écris ?
Aux temps historiques, j'ai gravé plein de partitions utilisant les
quarts de tons (pour de la musique contemporaine). Je combinais pour
cela plusieurs logiciels professionnels :
1/ un logiciel qui "comprenait" la musique, et la mettait en forme, mais
qui était muet (c'était donc un pur éditeur de partitions, pas un
séquenceur, ça n'existe donc quasi plus). Comprendre que l'écriture peut
nécessiter d'entrer 5 noires dans une mesures à 4 temps, qu'un logiciel
possédant simplement la fonction "lecture" ne pourra jamais accepter !
(alors qu'un logiciel strictement d'écriture musicale le fera sans
problème)
2/ j'exportais le résultat en .eps et je le récupérais dans un logiciel
de dessin vectorisé, dans lequel la musique n'était plus vue comme
musique mais comme représentation graphique. J'y faisais toutes les
corrections et ajouts nécessaires (dont certains signes spécifiques à
chaque auteur, ou certains types de présentation).
3/ pour cela, dans l'un et l'autre logiciel, je pouvais être amené à
CRÉER des polices de caractères musicales comprenant les signes en
question (créées dans le logiciel vectoriel, puis passé dans le créateur
de polices, qui ajoutait points d'ancrages, chasse etc.)
4/ On récupérait ensuite le résultat dans un logiciel de mise en page.
(à l'époque, respectivement : HB Engraver, Illustrator, Fontographer,
PageMaker ou X-Press...)
Ce métier, héritier d'une longue tradition de gravure au poinçon puis de
dessin au rapidographe et au normographe, s'appelait "graveur de
partitions" de musique.
De tout cela, tu peux retenir que dans ce métier, le séquenceur doit
être considéré comme une perversion. L'écriture musicale, heureusement,
et depuis les premiers neumes, dépasse largement les limites techniques
d'un séquenceur !
2°) Je recherche aussi un logiciel permettant de "programmer" de façon
la plus naturelle possible de la musique "algorithmique"...

Sous réserves que j'aie bien compris ta question, la réponse à ta
question (et à bien d'autres) se trouve dans Max de Miller Puckette.
L'histoire de ce logiciel (mal mise à jour apparemment) est décrite dans
cette page wikipédia La version commerciale de Max, est éditée par David Zicarelli via sa
société Cycling '74. Très belle et très "léchée", pas donnée mais elle a
l'avantage de proposer une version d'évaluation entièrement
fonctionnelle pendant un mois. La version open-source de Max, réalisée par Miller Puckette lui-même
s'appelle Pure Data (abrégé Pd, désolé pour les français). Très
multiplateforme, immensément puissante mais très spartiate, elle a, en
gros, les mêmes fonctionnalités que Max 8 de Cycling, et ressemble en
fait totalement à la version béta de Max des années 80 dont Miller
faisait alors profiter l'IRCAM Miller et David ne sont pas concurrents : ils sont même très "potes" et
j'en ai été témoin, sauf qu'il ne faut pas espérer intégrer leur
conversation, ça vole dans des hauteurs... stratosphériques !
Pd fait partie de l'ensemble open-source de logiciels et objets
regroupés à l'université de Stanford sous le nom de Planet CCRMA
t'impressionner.
Parmi les centaines "d'objets" disponibles dans Max et Pd, l'objet
"follow" (score-follower, suiveur de partitions, *l'inverse* d'un
séquenceur) a ma préférence, et j'envisage d'y consacrer une bonne
partie de mes vieux jours. Tu trouves plein d'exemples sur YouTube,
comme
https://www.youtube.com/watch?v=q55Okme1vTc
--> tu comprends bien, ici, que le logiciel "attend" que le musicien
joue les bonne notes, en suit le "déroulé" dans la partition pré-écrite
dans le logiciel (pas forcément d'ailleurs mais bon, simplifions) et
agit en fonction (toutes possibilités ouvertes : échantillonnage,
déclenchement d'accompagnements etc.) et surtout que dans une suite de
mêmes notes, il est capable de savoir réagir différemment au 2e sol et
au 5e ! Rien qu'avec les "aiguillages, on n'est pas exactement dans
l'algorithmique, mais ça peut "aussi" le faire ! C'est en fait à la base
un gros trafic MIDI (désormais audio) TEMPS RÉEL (et même violent) à
programmation orientée objets.
J'imagine qu'associé à ta démarche, tu n'ignores rien d'Arduino ni du
Raspberry Pi (sinon : wiki est ton ami !). Par contre tu ne connais pas
forcément LE bon fournisseur (non exclusif) d'une gamme complète de
capteurs et d'actionneurs : Interface-Z. Normalement ta caverne d'Ali Baba se trouve au moins dans "Produits", et
je te laisse juste découvrir quelques entrées de chapitres, avec photos
et prix Bonne découverte,
(pour ne pas gaver les pisse-vinaigre qui traînent encore ici : mon
adresse "reply-to" est valide et à ta disposition !).
--
Gérald
Olivier Miakinen
Le #26531189
Bonjour,
Le 14/11/2019 16:35, HB a écrit :
1°) Je cherche un logiciel permettant de saisir des partitions utilisant
des altérations plus fines que le demi-ton tempéré.
Par exemple, dans la musique "classique" turque, on peut
- utiliser des "dièses" ou des "bémols" de 1 comma (~ 1/9 de ton) ;
- différencier les "demi-ton" de 4 commas et ceux de 5 commas ;
- etc. ...

Quoique je ne l'utilise que pour de la musique occidentale classique,
le logiciel LilyPond semble pouvoir traiter toutes sortes de musiques
non occidentales et microtonales.
Spécifiquement pour la musique turque :
L'apprentissage de LilyPond nécessite un petit temps d'adaptation quand
on est habitué aux logiciels de type clickodrome, car son mode de saisie
est essentiellement un fichier texte. Néanmoins un éditeur tel que
Frescobaldi simplifie pas mal cette utilisation.
2°) Je recherche aussi un logiciel permettant de "programmer" de façon
la plus naturelle possible de la musique "algorithmique"...

Donc là ce n'est clairement pas LilyPond.
Quoique...
Vu que toute la musique est décrite dans un fichier texte, cela offre
la possibilité de créer toute la musique que l'on veut dans n'importe
quel langage de programmation, voire même un simple langage de scripts.
L'idéal serait bien sûr que les logiciel aient par ailleurs
les capacités classiques d'un séquenceur :
gestion de nombreuses voix ; restitution audio, intégration
d'instruments virtuels et d'effets (VST) etc ...

Ça ce n'est pas du tout le domaine d'un éditeur de partition tel que
LilyPond. Il y a la possibilité de générer des fichiers MIDI, mais
tu n'auras pas tout le contrôle fin sur le son que tu peux trouver
dans un séquenceur.
Note que certains ont quand même réfléchi à la possibilité de gérer
la microtonalité en MIDI avec LilyPond, en utilisant le « pitch bend ».
Voir Si le logiciel t'intéresse et que tu as des questions, il existe des
listes de discussion y compris en français :
Accès web :
--
Olivier Miakinen
voir_le_reply-to
Le #26531193
Olivier Miakinen
L'apprentissage de LilyPond nécessite un petit temps d'adaptation [...]

Sérieux ? ;-) Quelle bel euphémisme !
Curieusement, dans le monde Linux, j'aurais plutôt proposé Rosengarden
(qui fait partie de la liste extensive que j'ai donnée dans l'autre
branche du fil). Je l'avais essayé et après divers échanges avec la
communauté des développeurs, on en était arrivés à la conclusion qu'il
était vraiment très bien, mais qu'il lui manquait quelques
fonctionnalités essentielles en contexte de "production" (avec des
contraintes de temps importantes).
Dans tous les cas, la plupart des logiciels (et des polices de
caractères, car c'est lié !) possèdent désormais certains symboles
"quarts de tons". Dans les gratuits ou peu chers, on cite MuseScore
(très bien !) et Harmony Assistant (aussi très bien), mais je doute
qu'aucun descende jusqu'à la représentation du coma, d'où probablement
nécessité d'en passer par des polices modifiées (quand le logiciel le
permet) ou des "templates" eps qu'on ajoute "a la mano" dans le logiciel
vectoriel (j'attire l'attention sur l'illustrator-killer, après le
photoshop-killer : Affinity Designer).
Donc là ce n'est clairement pas LilyPond.
Quoique...
Vu que toute la musique est décrite dans un fichier texte, cela offre
la possibilité de créer toute la musique que l'on veut dans n'importe
quel langage de programmation, voire même un simple langage de scripts.

Mon avis (je ne t'oblige pas) : tu cherches là à faire entrer un pied de
45 dans une chaussure de 38 : et c'est d'autant plus contre-productif
que notre interlocuteur risque de prendre lilypond en grippe dans ce
contexte, alors que ce serait très injuste car c'est un bon logiciel si
on ne cherche pas à lui faire faire ce qu'il ne peut pas faire (et n'est
pas prévu pour).
La solution open-source, compatible toutes plateformes existe, et c'est
Pure Data.
Après, il y a quand même un endroit où il peut aussi trouver des
réponses, mais ce ne sera pas gratuit, et c'est l'IRCAM, et plus
précisément le Forum Ircam :
...et encore plus spécifiquement les abonnements aux "packs logiciels"
Attention, je ne sais plus du tout où ils en sont au niveau composition,
car ils semblent de plus en plus focalisés sur le traitement du son avec
des AudioSculpt, superVP et autres. De mémoire OpenMusic (un peu plus
bas dans la page) était dédié à la composition et à l'analyse, ...et
surprise il semble bien téléchargeable gratuitement hors abonnement, je
viens de le faire ! Et je viens aussi d'aller voir le manuel : toujours
aussi spartiates, hein ! Amateurs de bling-bling : passez votre chemin !
Arf ! les copies d'écran datent quasi d'OS X 10.1 (aqua)
mais bon, ça fait ce que ça dit que ça fait.
hth,
--
Gérald
Olivier Miakinen
Le #26531246
Le 17/11/2019 17:09, j'écrivais :
[...]
- une saisie plus rapide car je n'était pas sans arrêt [...]

« étais » bien sûr.
[...]
Curieusement, dans le monde Linux, j'aurais plutôt proposé Rose[]garden

Rosegarden est un séquenceur, or ce n'est pas ça qui m'intéresse alors
je ne l'ai jamais essayé.

Histoire de ne pas être compris de travers, je précise que Rosegarden sait
aussi imprimer des partitions. Mais ce n'est pas sa compétence principale
(celle-ci étant la fonction « séquenceur » qui ne m'intéresse pas). Sans
compter que la saisie semble se faire plus volontiers avec un clavier MIDI,
ou à la souris, qu'au clavier d'ordinateur.
C'est pour ces raisons que LilyPond /me/ convient davantage, mais bien sûr
je ne préjuge pas de ce qui peut le mieux convenir à d'autres utilisateurs.
--
Olivier Miakinen
voir_le_reply-to
Le #26531258
Olivier Miakinen
C'est pour ces raisons que LilyPond /me/ convient davantage, mais bien sûr
je ne préjuge pas de ce qui peut le mieux convenir à d'autres utilisateurs.

C'est tout l'intérêt du dialogue : de pouvoir proposer des position
différentes.
J'ai vu des résultats de Lilypond et j'admets qu'ils sont
spectaculaires. Mais dans le contexte de "production" où je me trouvais,
il ne m'aurait probablement pas convenu. On faisait la saisie avec le
clavier musical à main gauche (pour les hauteurs de notes) et le clavier
ordi à main droite (pour les durées, en gros), et notre saisie
"dactylographique" éclatée, en pas à pas, allait environ deux fois plus
vite que la musique "jouée" en vrai. De la "production", donc...
J'attire l'attention également, pour le choix d'un logiciel de gravure,
sur deux ou trois points qui étaient importants *pour nous* (je n'oblige
personne) :
- le premier était l'existence d'une "toolbox", c'est-à-dire de la
possibilité de paramétrer en "préférences" des éléments de base comme
les approches et la gestion des conflits.
- le deuxième était la gestion d'autres polices de caractères
(musicales) que celles du logiciel (souvent hideuses) et en particulier
de la Sonata d'Adobe (la plus belle), ce qui suppose aussi la
possibilité de gérer les points d'accroche, etc.
- le troisième, qui était lié à la caractéristique "pas audio" (pas
séquenceur) était la stabilité de la mise en page : nombre de systèmes
et de mesures par système, etc. Qu'ajouter ou pas des notes ne fasse pas
tout "jerker" sans qu'on en ait la maîtrise.
Ce dernier point est associé à la "bouteille à l'encre" de tous les
graveurs de partitions depuis la nuit des temps : la gestion de la
"tourne", c'est-à-dire le choix de la bonne mesure à placer en bas de
page pour permettre de libérer une main et de tourner la page...
Ce temps est désormais révolu, et quand on me pose la question, j'invite
en général à considérer la possibilité de MuseScore, bien fait,
multiplateforme, efficace, et gratuit. Il couvre les besoins de la
majorité des amateurs et est très bien "suivi".
hth,
--
Gérald
HB
Le #26531343
Bonsoir,
Je répond "en gros" à l'ensemble des messages qui suivirent ma demande.
Mon but n'est pas de faire de jolies partitions mais de faire de la
musique. C'est donc la simplicité de la saisie et la qualité de la
reproduction qui m'importe.
Je connais MuseScore et Lilypond mais cela ne convient pas pour gérer
simplement des échelles non-tempérées.
Certes, avec n'importe quel langage, je peux scripter pour fabriquer
des fichiers au format LilyPond mais ... je verrais plus tard si je ne
trouve pas mieux. Il y a bien longtemps, j'ai programmé en assembleur
Z80 pour piloter des synthés mais bon ...
Les logiciels proposés sur le site de l'IRCAM et sur "Planet CCRMA" sont
certainement très bien faits mais, de mon point de vue, c'est plutôt
usinagazesque et pas du tout "userfriendly".
De plus les applications sont assez éloignées de ce que je recherche.
Ce que je voudrais faire est peut-être un peu compliqué (c'est une
notion bien relative) mais on devrait pouvoir y arriver de façon plus
simple...
Pour la musique non-tempérée :
J'ai trouvé semanticdanielou-53.ufs qui tourne avec UVI-Workstation.
Je peux donc utiliser ça comme plugin-VST dans un séquenceur.
La liste des instruments est limitée ... c'est dommage.
En revanche, je vais tester, mais il me semble que l'on peut fabriquer
soi-même des échelles en précisant les rapports de fréquences
successifs. Si c'est la cas, ce serait un excellent début ;o)
Bien cordialement,
H.B.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme