Massimo Gargia. Ecrivain, chanteur, pigiste, futur animateur télé...

Le
mc
http://www.lefigaro.fr/entreprises/20040705.ENT0005.html

JET-SET
Les bonnes affaires de Massimo Gargia
La Ferme des Célébrités l'a rendu populaire. Le champion des mondains
s'empresse d'en tirer parti.
Jean-François ARNAUD et Léna LUTAUD
[05 juillet 2004]


Mélodie archiconnue, rythmique efficace. Avec plus de 100 000 exemplaires
vendus à la fin juin (à 5,38 euros l'unité), c'est un triomphe économique. A
Paris, au Virgin Megastore du boulevard Montmartre, le CD est déjà en
rupture de stock. Le titre : Ma cé qui ? Massimo. L'ancien playboy
napolitain Massimo Gargia n'avait jamais chanté. Mais il s'offre le luxe
d'être classé numéro 12 des ventes en France et approche le Top 10. C'est
une très bonne affaire.

«Avec le disque, il a quasiment doublé ses gains de l'émission La Ferme
Célébrités», révèle Thomas Martenot, chef de produit chez Sony Music. Un
beau cadeau pour Massimo qui fêtera son anniversaire le 20 août sur la Côte
d'Azur, entouré d'Ivana Trump et de Joan Collins, l'ex-héroïne du feuilleton
Dynastie.

L'opération a été montée en quelques jours, pour que le CD soit dans les
bacs le 1er juin. Les promoteurs du disque ont donc opté pour la parodie
d'un tube déjà planétaire, Dragostea Tin Dei, par le boys band O-Zone. Au
total, Massimo n'aura passé que deux heures dans le studio d'enregistrement
du Palais des Congrès, auxquelles il faut ajouter le temps d'enregistrer une
batterie de messages promotionnels.

L'offensive ne s'arrête pas à la musique. Massimo Gargia vient de publier
son Journal, son cinquième ouvrage en quatre ans. Conçu pour être le livre
de la plage, vendu 19 euros, c'est aussi un succès programmé. «On peut
facilement en vendre 100 000», se réjouit l'éditeur Michel Lafon, qui a
versé à l'auteur un à-valoir de 10 000 euros. Massimo recevra ensuite 12% du
prix de vente, soit au total environ 190 000 euros.

Massimo est partout. Disneyland l'invite pour inaugurer le nouveau spectacle
du Roi Lion. Les émissions de télé de l'été se l'arrachent. Il pige aussi
pour la presse. Il vient de vendre, pour un montant secret, les droits de
son roman Extravagances au producteur de cinéma Alain Sarde. Il a cédé son
magazine trimestriel The Best à Hussa Adham, une milliardaire saoudienne. Il
se fait aussi payer par des créateurs de mode pour organiser des défilés à
Paris, charge à lui de s'assurer du parterre de people comme Ivana Trump,
Béatrice Dalle et l'animatrice Evelyne Thomas.

Ce n'est pas fini. «Nous voudrions enregistrer un second single à la
rentrée», révèle Thomas Martenot. Devenu «bankable» (avec lui, la
rentabilité est assurée) auprès des annonceurs, il est aussi en négociation
pour animer à l'automne une émission sur une grande chaîne de télévision.

Le jet-setter, ancien amant de Greta Garbo et de Françoise Sagan, est devenu
un homme d'affaires avisé, qui gère ses diverses activités avec une
assistante, Véronique, un fiscaliste et deux avocats. Une équipe qui vient
par exemple de faire fermer le site Internet pirate massimogargia.com.
Lui-même participe aux discussions sans s'embarrasser de détails. «Il va
toujours à l'essentiel», confirme son avocate, Carine Piccio.

Avec la télévision, la machine s'est emballée. «Il y a eu un avant et un
après La Ferme», note Carine Piccio. L'émission lui a donné une image plus
grand public. Quand Massimo est descendu au Festival de Cannes fin mai, la
foule sur la Croisette bloquait sa voiture comme pour une superstar.»
Candidat du programme de télé-réalité de TF 1, le vieux briscard a crevé
l'écran en jouant parfaitement son rôle de prince fatigué. Chance inouïe,
non seulement l'émission a connu un incroyable succès mais, en plus, les
téléspectateurs ont adoré sa prestation à lui. «Il a une popularité énorme
auprès des enfants de 4 à 12 ans», révèle Stéphane Girard, directeur du
développement chez Endemol France Music.
Avec son allure de personnage de BD, il peut envisager toutes sortes de
projets aujourd'hui. Le jet-setter est traditionnellement un animal
nocturne, mais Massimo semble bien s'accommoder de la pleine lumière. «Je
m'amuse beaucoup !», glisse-t-il.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Christian
Le #9658661
mc a écrit:

Mélodie archiconnue, rythmique efficace. Avec plus de 100 000 exemplaires
vendus à la fin juin (à 5,38 euros l'unité), c'est un triomphe économique.



Mais c'est pas possible !
Comment peut-on être assez con pour acheter de la daube marketing pareille ?
Dejà le telecharger, il faudrait en vouloir, mais _l'acheter_ ?!
Mais surtout comment peut-il y avoir autant de cons ?
Non, vraiment, j'en reviens pas.
On atteint bientôt -273° C...
Fiat Pacem
Le #9658651
"mc" 40eb089a$0$308$
http://www.lefigaro.fr/entreprises/20040705.ENT0005.html

JET-SET
Les bonnes affaires de Massimo Gargia
La Ferme des Célébrités l'a rendu populaire. Le champion des mondains
s'empresse d'en tirer parti.
Jean-François ARNAUD et Léna LUTAUD
[05 juillet 2004]




Pisser dans un poulailler et chier dans une piscine ... quel talent !
Christian
Le #9658641
Fiat Pacem a écrit:

Pisser dans un poulailler et chier dans une piscine ... quel talent !



Non, non, il a fait mieux : il a aussi chié dans le poulailler.
Ca vaut bien 100 000 Euros de plus.
Irvine Welsh
Le #9658561
mc wrote:
http://www.lefigaro.fr/entreprises/20040705.ENT0005.html

JET-SET
Les bonnes affaires de Massimo Gargia
La Ferme des Célébrités l'a rendu populaire. Le champion des mondains
s'empresse d'en tirer parti.
Jean-François ARNAUD et Léna LUTAUD
[05 juillet 2004]


Mélodie archiconnue, rythmique efficace. Avec plus de 100 000 exemplaires
vendus




C'est dingue...


à la fin juin (à 5,38 euros l'unité), c'est un triomphe économique. A
Paris, au Virgin Megastore du boulevard Montmartre, le CD est déjà en
rupture de stock.



La france d'en bas!
Stéphane
Le #9658521
Le Tue, 6 Jul 2004 22:14:35 +0200, "mc"
vendu 19 euros, c'est aussi un succès programmé. «On peut
facilement en vendre 100 000», se réjouit l'éditeur Michel Lafon, qui a
versé à l'auteur un à-valoir de 10 000 euros. Massimo recevra ensuite 12% du
prix de vente, soit au total environ 190 000 euros.



Sont-ce des journalistes sérieux ? Parce que leur calcul me semble trop rapide.
Les droits d'auteurs sont versés sur la base du prix de vente de gros hors
taxes et non du prix de détail TTC.
S'il a vraiment 12%, ce qui est effectivement la norme haute (8 à 14 suivant
l'auteur), et rapporté au prix de gros, ça doit faire dans les 150 000 maxi.
C'est déjà bien assez.

Massimo est partout



Comme une épidémie.

téléspectateurs ont adoré sa prestation à lui. «Il a une popularité énorme



Mon cul ! C'est surtout une belle opération promo d'Endemol, ce mec n'a rien
pour être populaire et n'a été imposé que par ses relations.

il peut envisager toutes sortes de projets aujourd'hui.



La retraite ?

SL
Jeff Luers
Le #9658361
mc wrote:
http://www.lefigaro.fr/entreprises/20040705.ENT0005.html

JET-SET
Les bonnes affaires de Massimo Gargia
La Ferme des Célébrités l'a rendu populaire. Le champion des mondains
s'empresse d'en tirer parti.
Jean-François ARNAUD et Léna LUTAUD
[05 juillet 2004]





Les français sont des veaux...

Jeff
Platonicien
Le #9658241
Stéphane tapota :

il peut envisager toutes sortes de projets aujourd'hui.



La retraite ?



Si seulement.

--
M'enfin...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme