Le Minolta A1 sur le terrain

Le
Le Chevalier Noir
Yo.

Il y a un mois, je suis parti en Bolivie pour 1 mois, sac au dos.
Le sac photo était bien trop lourd et encombrant (Nikon F4s, 24mm, 50mm,
80-200/2.8, flash, doubleur) du coup, je me suis tourné vers vous pour
savoir si un numérique pourrait répondre à mon besoin. Je n'ai rien a faire
d'avoir des super fonctions qui donnent des super notes à des tests en
laboratoires. Ce qui compte c'est d'avoir les fonctions importantes pour moi
(mise au point manuelle, vrai grand angle, programme semi auto facilement
utilisables, etc), que les images soit de bonne qualité
(piqué/couleur/distorsion), et que je prenne du plaisir a prendre ces
photos (prise en main, leger, petite taille). Je n'ai d'ailleurs jamais eu
envie de me séparer de mon vieux F4 technologiquement complètement à la
ramasse
J'ai finalement acheté 1 mois avant le départ un Minolta Dimage A1. Encore
merci pour vos conseils de cette époque.

Voici mon compte rendu d'expérience sur le terrain avec plein de points
un peu en vrac :

NOTICE :
Je le savais, mais je l'ai fait quand même : ne jamais acheter un appareil
(surtout s'il est un peu complexe) peu de temps avant un départ ou une
grande occasion. On ne l'a pas bien en main, on fait des erreur, on cherche
ou on ignore des fonctions spéciales. D'autant qu'il était hors de question
de partir avec le manuel.
Finalement, avec le A1, tout s'est plutôt bien passé : Les menus sont
clairs, et les boutons accès aux fonctions sont finalement logiques (une
fois que l'on a compris la logique en question).

Le GRIP et la prise en main de l'appareil sont vraiment excellent. Autant la
position que la matière. C'est super agréable

ERGONOMIE : On peut faire presque tout d'une main.C'est très très bon.
Il n'y a que la correction d'expo du flash qui soit un peu plus difficile a
trouver, même avec les deux mains.
De nuit, il est très difficile de changer les iso, ou de mettre le
retardateur. Il n'y a aucun repère. Ce n'est clairement pas un appareil de
noctambule.

EMPLACEMENT CARTE MEMOIRE
La trappe de la carte mémoire s'est souvent retrouvée ouverte par
inadvertance en prenant ou rangeant l'appareil. En plus elle est frêle et je
ne voudrais pas que du sable ou de la poussière entre la dedans. Pas top du
tout.

CONNECTION USB
Le connecteur est tout petit derrière un cache qui me semble fragile, de
piètre qualité bref qui ne m'inspire pas du tout confiance.

HOUSSE :
Allez, zou, dans le sac. J'ai acheté la housse Minolta pour qu'elle soit la
plus petite possible, sans poches inutiles. Elle est plutôt bien faite et
pas trop chère. L'appareil y est bien maintenu si bien qu'il est
difficile de l'en extirper rapidement. J'ai essayé différentes positions,
mais c'est toujours un peu galère. Et lorsque l'on est au milieu du désert
avec du vent de sable, on n'a pas envie de le laisser sorti trop longtemps.

RESOLUTION :
Les essais initiaux m'ont montré que j'avais des images de meilleure qualité
en pleine résolution/compression standard, qu'en résolution
inférieure/compression mini, tout en ayant des fichiers plus petits. Le
choix est donc fait, je ne bougerai presque jamais de la configuration
5Mp/std (sauf pour certaines photos que je destine à des journaux). Je part
avec deux cartes mémoires 256 et 128Mo. La première contiendra 200 clichés.
La seconde sera dédiée à un reportage (donc en plus haute qualité).

SONS :
Pour le reste de la configuration de l'appareil, j'ai viré le premier jour
tous les sons divers en ne laissant que la simulation d'obturateur, mais une
fois en Bolivie, j'ai finalement rendu l'appareil completement muet pour
avoir une discrétion maximale, et prendre des photos au jugé.

BATTERIE :
Je n'ai pas investi dans la batterie Minolta hors de prix, faisant confiance
aux divers comparatifs annonçant une autonomie record. Je ne regrette rien.
Je n'ai jamais eu de panne. Avant les événements importants (environ 1 fois
par semaine) je rechargeais la batterie, même si elle était toujours OK.
D'une manière générale, je prenais beaucoup de photos, et le soir venu, je
faisais une sélection la plus rigoureuse possible pour économiser la place
sur la carte.

CHANGEMENT DE BATTERIE
Grosse déception : lorsque l'on vire la batterie, tous les réglages sont
perdus (balance des blancs mémorisées, etc)
La trappe est bien fichue sans ouverture intempestive, et avec un second
verrou pour éviter qu'elle ne se barre toute seule.

PARE SOLEIL :
Il est moyennement pratique. On peut le monter à l'envers sur l'objectif
pour ranger l'appareil, mais dans ce cas, on ne peut quasiment plus accéder
à la bague de zooming.
Il est efficace en grand angle, mais ne l'est plus du tout des que l'on zoom
un peu avec une lumière forte hors champs à coté de l'image. J'ai fait un
paquet d'essais de photos de nuit où je prenais un bateau au loin, alors
qu'un réverbère éclairait l'objectif, et le résultat était catastrophique à
cause de cette lumière parasite.

GRAND ANGLE
Le 28mm était pour moi un minimum acceptable. En 24x36, c'est le 24mm que
j'utilise peut être le plus. Là, le fait de ne pas pouvoir aller plus bas
que 28 m'a souvent gêné, et j'ai regretté mon 24mm.

TELEOBJECTIF
200mm se sont avérés tout à fait suffisants. Je n'ai que faire des 300 ou
350mm que l'on voit parfois.
J'apprécie que le zoom numérique x2 fasse un simple "crop" de l'image sans
faire d'interpolation. C'est autant de place gagnée sur la carte mémoire,
tout en sachant que la photo ne sera bonne que pour visu sur écran et non
pour impression. J'aurais apprécié d'avoir la possibilité de faire un zoom
x2 ou simplement x1.4
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0192.htm

RANGE DE L'OBJECTIF
Avec un aussi large range (x7) il se pose un problème que je n'imaginais pas
: on ne sait jamais quelle est la focale que l'on utilise. Du coup, pour se
mettre par exemple volontairement à la vitesse min on manque de repère.
c'est bien écrit sur la bague de zooming, mais j'aurais apprécié le
retrouver dans le viseur.

MESURE DE LUMIERE :
Je suis resté en multizone presque tout le temps sans problème. Deux fois en
mesure SPOT.
Pas de mauvaise surprise.

BLANCS :
Pour la balance des blancs, j'étais très déçu de la balance automatique qui
ne corrige pas autant que je le souhaiterais. Au final, tant que je suis en
plein jour à extérieur, je laisse l'appareil dans cette config qui reste
plus adaptée que le mode "soleil". Et dans les cas plus difficiles, je fais
une mesure manuelle de la balance.
A ce sujet, au milieu du désert de sel, tout est tellement lumineux, que
l'on ne peut pas utiliser de blanc pour faire la balance. Il faudrait avoir
sur soi un petit bout de carton gris clair pour bien faire. Je vais essayer
de trouver cela pour les prochains voyages.
Lorsque j'avais un voile bleu dû à l'altitude (presque tout le temps à plus
de 4000m) et aux longues distances, je préférais utiliser la correction
bleu/orangée pour améliorer la photo.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0349.htm (le niveau de la
"mer" est à 3800m ici, car c'est le lac Titicaca en guise de mer)

FONCTIONS SPECIALES :
Il est possible facilement de jouer sur le contraste, la saturation, et la
dominante bleu/orange des photos. Je ne pensais jamais utiliser ces
fonctions, mais je me suis pris au jeu de saturer un peu plus les photos
très colorées où il n'y avait pas de personnage. Au final, l'effet restait
discret dans le viseur, mais il s'avère trop marqué une fois sur le PC. Je
n'aurais pas du tant forcer.
(trop de saturation par exemple ici :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0191.htm )

DIFFERENCE ENTRE IMAGE VUE ET ENREGISTREE
En mode manuel, l'image de l'écran est toujours bien éclairée, même avec des
parametres abhérents. Ce n'est qu'une fois la photo prise que l'on se rend
compte que l'image est completement surex ou sousex. On ne peut donc pas
faire un réglage manuel en fonction de ce que l'on voit dans l'écran. Il
manque une indication de différence entre la mesure faire par l'appareil et
le choix fait à la main.
De la même maniere pour les effets un peu spéciaux (contrastes, couleurs,
etc) le viseur ne prend pas en compte ces réglages. Ce n'est qu'une fois
la photo prise que l'on voit l'effet des décalages.
Du coup, je pensais parfois que le réglage n'influait que très peu à
tord (ici beaucoup trop de contrastes par exemple :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0283.htm )

TEMPS DE LATENCE AU DECLANCHEMENT
En dehors du temps de réglage de l'AF, le déclanchement est sensiblement
aussi rapide qu'avec mon réflexe argentique. C'est parfait.

TEMPS ENTRE DEUX PHOTOS
Je n'ai jamais été gêné par cela. Je crois qu'il y a une bonne mémoire
tampon et mes images n'étaient pas super grosses, donc ça passait. Parfait.

AF
La plage large est marante (ça me change du F4) et efficace. Le
stabilisateur optique facilite grandement le boulot de l'AF.
Je ne pensais jamais utiliser le système de suivi (celui qualifié de "AF
sport" par certain) mais finalement, j'y ai trouvé une grande utilité pour
cette photo : http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0099.htm la
fille allait et venait, je la cadrais sur la droite ou la gauche suivant son
profil, tout en maintenant l'appareil sur mes genoux. L'AF, une fois locké
sur elle, semblait bien faire son boulot en la suivant. Pourtant, au
résultat final : elle reste floue dommage
Il manque clairement un illuminateur d'AF à mon goût. Même s'il se
débrouille correctement dans la pénombre (merci le stabilisateur) un petit
éclairage ponctuel serait un plus appréciable, même si dans ce cas la plage
d'AF se restreindrait à une petite zone centrale.

MF :
La mise au point manuelle était une fonction a laquelle je tenais. Il
s'avère qu'avec les écrans de piètre qualité que l'on a (comparé à un dépoli
argentique) c'est absolument inexploitable. Il y a bien un mode où le bouton
de zoom permet de faire un agrandissement maximal pour visualiser la zone de
mise au point mais ça n'est pas pratique à utiliser ni pour visualiser une
profondeur de champs. Déçu. J'imagine que les autres compacts numériques ne
sont pas mieux lotis.

DETECTION D'ECRAN
Il y a un écran externe, et un second écran derrière l'oeilleton. On peut
choisir l'un ou l'autre ou le mettre en détection automatique lorsque l'on
approche de l'oeilleton, l'écran principal s'éteint et l'autre s'allume.
L'idée est bonne mais dans la pratique lorsque quelque chose (un doigt, la
sangle de l'appareil, etc) passe devant oeilleton, on se retrouve avec un
écran principal noir. C'est pénible. Mais bon, on peut forcer son
fonctionnement donc ce n'est pas bien grave.
Il est tout aussi appréciable de pouvoir éteindre l'écran principal
volontairement pour faire croire que l'appareil est éteint et pouvoir
prendre des photos incognito, au jugé, comme si de rien n'était.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0105.htm

ECRAN
Il est globalement pas trop mal par rapport aux autres appareils que j'ai pu
voir, mais cela reste à un niveau très faible par rapport a ce que
espérerais. Pour ce qui est de la résolution d'une part, mais aussi pour ce
qui est des couleurs, du contraste et de la gamme de luminosité. Dans le
désert de sel très très lumineux, je passais en correction d'exposition -1
diaph pour discerner les détails et que tout ne paraisse pas cramé. de
retour à la maison, sur le PC, je constate que j'aurais du laisser les
hautes lumières et que les photos ne sont pas du tout cramées comme elles le
paraissaient.

VISEUR :
Celui-ci a soit disant a peu pres le même nombre de pixels que l'écran
principal, mais dans la pratique, il me semble moins détaillé.
A un moment un touriste Bolivien m'a demandé de le prendre en photo avec son
appareil : un reflexe argentique bas de gamme Cannon. Wouaou! Qu'est ce que
c'est bien le viseur d'un reflexe! Du coup, celui du A1 me parait vraiment
pourri!

HISTOGRAMME :
N'ayant pas confiance en l'écran, j'utilisais l'histogramme pour voir s'il y
a des saturations du capteur, par exemple, ou pour voir les effets de
changement de contraste. Vu la pauvreté du viseur, cela s'est avéré utile
alors que je ne pensais que ce n'était qu'un gadget.

DISTORSION :
Elle est sensible et gênante, mais uniquement près des bord en grand angle.

RESOLUTION OPTIQUE :
Vu la compression que j'utilisais, la résolution optique était "nettement"
suffisante.

VIGNETAGE :
Sensible sur certaines photos, mais bon, le lac salé tout blanc n'est pas le
sujet le plus facile. Cela reste correct et exploitable.

PROFONDEUR DE CHAMPS :
Ce qui m'a fait opter pour le A1 et non pour un Olympus5060 ou CoolPix5400,
c'est que le capteur est plus grand et donc pour une même ouverture et
focale apparente, on peut avoir des profondeurs de champs plus petites. Ben
c'est encore nettement insuffisant à mon goût. Cette image, par exemple,
prise à pleine ouverture, aurait mérité un fond bien plus flou.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0116.htm

SENSIBILITE AUTO
En mode de sensibilité auto, l'appareil choisit au mieux 100 ou 200 asa.
Même lorsque l'on travaille en priorité ouverture, la sensibilité n'est pas
mieux indiquée. Elle n'apparaît nulle part. Globalement les résultats se
sont révélés très bons, mais ca me gène de ne pas savoir quelle sensibilité
est utilisée.

400/800 ASA
Utilisé en photo de nuit, c'est une catastrophe. Absolument inexploitable.
Je n'envisage même pas d'utiliser NeatImage dessus. Ca va a la corbeille
illico. Déception.

PHOTO DE NUIT
J'adore pratiquer cela en argentique. Avec le A1 il faut oublier des
400/800ASA.
Mais même à 100/200 ASA, avec des temps de pose longs, le résultats est
décevant. Pourtant j'avais activé l'algorithme de réduction de bruit des
poses longues (prise automatique en suivant d'une photo noire avec le même
temps de pose et soustraction du bruit à l'image initiale.
Le mieux que j'ai pu obtenir (éclairé par la lune) :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0162.htm

STABILISATEUR
Il est efficace et sauve des situations que l'on ne veut pas louper :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0067.htm
J'aurais du faire des tests pour savoir combien de diaph on peut gagner
grâce à lui.
Mais plusieurs fois, j'ai réalisé que le stabilisateur était OFF, alors que
je ne l'ai jamais éteint volontairement. Peut être est s'éteint il au
changement de pile? Il faudrait que je regarde de plus près. C'est peut etre
en le mettant/sortant du sac que j'appuie sur le bouton par inadvertance

FLASH
Il n'est bien sur pas très puissant, mais il s'est avéré suffisant.
Même en macro au flash, j'ai obtenu des résultats très corrects.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0390.htm Là où je me suis
fait surprendre, c'est qu'à partir du moment où il y a le flash, l'appareil
passe en balance des blancs type "lumière du jour" adaptée au flash, mais
pas forcément au reste de la scène. Ici, l'effet n'a fait que rendre le ciel
encore plus beau : http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0410.htm

SENSIBILITE AUX AGRESSIONS EXTERIEURES
Là, ça me change clairement du robuste et lourd F4 en alu.
La carcasse du A1 est perforée de toute part pour laisser passer les
boutons, le micro, le haut parleur
A mon avis, il supportera très très mal poussière, sable, embruns,
brouillard, etc De ce point de vue là, il ne correspond pas du tout à la
vocation d'aller bourlinguer de part le monde. J'ai l'impression que les
reflexes genre D70 ne sont pas mieux. Je rêve d'un appareil avec des joints
toriques à chaque bouton, qui sans être étanche, soit "tropicalisé" comme le
F4. (J'avais déjà acheté un Contax G1 pour les voyages que j'ai revendu
aussitôt à cause de la fragilité des mécanismes du bijoux)
Le mécanisme de déploiement de l'écran parait lui aussi bien fragile, et il
ne devrait pas durer beaucoup plus longtemps que la garantie.
L'écran LCD n'est absolument pas protégé. Il semble néanmoins relativement
robuste. A force de le mettre et de le retirer du sac, j'ai réussi à faire
une petite rayure superficielle due probablement à la sangle de l'appareil.

CONCLUSION?
Je ne regrette pas mon achat. Je me disais qu'après ce mois d'utilisation
réelle sur le terrain, je revendrai peut être l'appareil avant les vacances
d'été. Au final, je me tâte un peu car il me convient globalement bien, je
ne vois pas d'autre appareil qui convienne mieux.
Ce qui me pousserait à le revendre, c'est juste, la crainte de le voir
partir en lambeaux au bout que quelques voyages.

Le Chevalier Noir
Les photos indiquées par les liens n'ont pas de valeur "photographique" en
soit, mais sont simplement tirées de l'album souvenir du voyage, et ont pour
vocation d'illustrer mes commentaires.
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Stéphane
Le #1591344
"Le Chevalier Noir"
Yo.

Il y a un mois, je suis parti en Bolivie pour 1 mois, sac au dos.
Le sac photo était bien trop lourd et encombrant (Nikon F4s, 24mm, 50mm,
80-200/2.8, flash, doubleur...) du coup, je me suis tourné vers vous pour
savoir si un numérique pourrait répondre à mon besoin. Je n'ai rien a
faire





Sympa ce petit voyage en Bolivie..
:-)


Stéphane
---------
www.graffilab.com/photos (Escapades numériques nocturnes...)
(Pour me contacter, pas de "PROBLEME" svp !)

xuli
Le #1591338
Et super sympa cette revue "sur le terrain" très complète et très instructive !




"Le Chevalier Noir"
Yo.

Il y a un mois, je suis parti en Bolivie pour 1 mois, sac au dos.
Le sac photo était bien trop lourd et encombrant (Nikon F4s, 24mm, 50mm,
80-200/2.8, flash, doubleur...) du coup, je me suis tourné vers vous pour
savoir si un numérique pourrait répondre à mon besoin. Je n'ai rien a
faire




Sympa ce petit voyage en Bolivie..
:-)

Stéphane
---------
www.graffilab.com/photos (Escapades numériques nocturnes...)
(Pour me contacter, pas de "PROBLEME" svp !)



Cédric
Le #1591335
Expérience intéressante... ça m'a rappelé le jour où j'ai acheté un
reflex à objectif intégré pour remplacer mon minolta et ses objectifs au
moment d'un départ en voyage (Canada) afin de réduire le nombre et
l'encombrement des éléments à emporter.. et du coup j'ai conservé cette
logique en achetant un bridge aussi (la montagne ça fatigue avec plein
de matos dans le dos)

Cédric
Le Chevalier Noir
Le #1591333
"Cédric" news:c55mlm$ei0$
Expérience intéressante... ça m'a rappelé le jour où j'ai acheté un
reflex à objectif intégré pour remplacer mon minolta et ses objectifs au
moment d'un départ en voyage (Canada) afin de réduire le nombre et
l'encombrement des éléments à emporter.. et du coup j'ai conservé cette
logique en achetant un bridge aussi (la montagne ça fatigue avec plein
de matos dans le dos)


Ouaip, les bridge, j'ai toujours trouvé cela très moche et ridicule de
chercher à singer les reflexes sans en avoir les avantages. Aujourd'hui,
pour les voyages, c'est pourtant la solution qui me parait la meilleure
(mais je continue à trouver cela très moche)

Le Chevalier Noir qui prépare le prochain voyage...

chpnp
Le #1591330
juste une question
quand vous dites que vous avez trop poussé les modes filtres et contraste,

trop poussé ca veut dire +3 ou +5 ??

merci

je récupère l'usage de ma main droite depuis deux jours et je suis tout
émoustillé à l'idée de faire quelques essais, mais quand même autant
profiter de l'expérience des autres...

chp

Le Chevalier Noir wrote:
"Cédric" news:c55mlm$ei0$

Expérience intéressante... ça m'a rappelé le jour où j'ai acheté un
reflex à objectif intégré pour remplacer mon minolta et ses objectifs au
moment d'un départ en voyage (Canada) afin de réduire le nombre et
l'encombrement des éléments à emporter.. et du coup j'ai conservé cette
logique en achetant un bridge aussi (la montagne ça fatigue avec plein
de matos dans le dos)



Ouaip, les bridge, j'ai toujours trouvé cela très moche et ridicule de
chercher à singer les reflexes sans en avoir les avantages. Aujourd'hui,
pour les voyages, c'est pourtant la solution qui me parait la meilleure
(mais je continue à trouver cela très moche)

Le Chevalier Noir qui prépare le prochain voyage...





Le Chevalier Noir
Le #1591329
"chpnp" news:407664db$0$15661$
juste une question
quand vous dites que vous avez trop poussé les modes filtres et contraste,

trop poussé ca veut dire +3 ou +5 ??



J'étais justement soit à +3 soit plus souvent à +5 (car je ne voyais pas de
différence sensible dans le viseur)
Je vais voir si avec un post traitement, on peut rattraper le coup (pour le
contraste excessif, je ne pense pas, mais pour la saturation excessive ca
devrait le faire)

Le Chevalier noir

Cédric
Le #1591328
Ouaip, les bridge, j'ai toujours trouvé cela très moche et ridicule de
chercher à singer les reflexes sans en avoir les avantages. Aujourd'hui,


Bah..moi qui aime bien les designs d'appareils plutôt carrés je suis
assez content que le FZ10 que j'ai acheté "singe" les reflex parce
qu'ainsi il tient bien dans ma main, les boutons sont accessibles sans
que je doive plier à l'extrème les doigts et la tenue à deux mains, une
main sur le côté, une autour de l'objectif en particulier pour les
longue focale, est excellent. En plus, il a un look indémodable (mon
vieux Minolta qui a un paquet d'années et lui à côté, on a l'impression
qu'il sont de la même génération à peu de choses près....


--
Cédric TROJANI - graphiste & illustrateur
ponctuez pour voir le site>> www graphinc com
et enlevez la securite pour m'écrire




chpnp
Le #1591327
ok je vais faire mes essais en me calant à +2 et tester entre +1 et +2
+3 me parraissait correct bien qu'un peu flatteur (l'une de mes bd à la
tranche rose phosho est ressortie...phospho pétard, genre années 60...)

merci

chp

Le Chevalier Noir wrote:
"chpnp" news:407664db$0$15661$

juste une question
quand vous dites que vous avez trop poussé les modes filtres et contraste,

trop poussé ca veut dire +3 ou +5 ??




J'étais justement soit à +3 soit plus souvent à +5 (car je ne voyais pas de
différence sensible dans le viseur)
Je vais voir si avec un post traitement, on peut rattraper le coup (pour le
contraste excessif, je ne pense pas, mais pour la saturation excessive ca
devrait le faire)

Le Chevalier noir





LB
Le #1591319
Dans le message : c55h65$322$
Le Chevalier Noir "" a publié :
| Yo.
|
| Il y a un mois, je suis parti en Bolivie pour 1 mois, sac au dos.
| Le sac photo était bien trop lourd et encombrant (Nikon F4s, 24mm,
| 50mm, 80-200/2.8, flash, doubleur...) du coup, je me suis tourné vers
| vous pour savoir si un numérique pourrait répondre à mon besoin.

[...]

Bravo et merci pour ce test en grandeur réelle magnifique et très bien
documenté.
J'ai cependant une question qui n'a rien à voir avec ce fil toutefois.
Comment avez-vous stocké vos prises de vues ?




--
LB
Harry COVER
Le #1591314
Quelques belles photos dans ton album souvenir, d'autres où on sent les
limites de l'appareil, en tout cas merci de partager

P S : si tu te mets au numérique alors photoshop est une étape
indispensable, c'est ce que beaucoup appellent "the digital darkroom" avec
un peu d'entrainement ça permet d'embellir bcp de photos pr passer de la
photo souvenir à la photo qui coupe le souffle


--
http://apranax.free.fr/photo/

e-mail : http://cerbermail.com/?IJUbLkt5Ar

"Le Chevalier Noir" news:c55h65$322$
Yo.

Il y a un mois, je suis parti en Bolivie pour 1 mois, sac au dos.
Le sac photo était bien trop lourd et encombrant (Nikon F4s, 24mm, 50mm,
80-200/2.8, flash, doubleur...) du coup, je me suis tourné vers vous pour
savoir si un numérique pourrait répondre à mon besoin. Je n'ai rien a
faire

d'avoir des super fonctions qui donnent des super notes à des tests en
laboratoires. Ce qui compte c'est d'avoir les fonctions importantes pour
moi

(mise au point manuelle, vrai grand angle, programme semi auto facilement
utilisables, etc...), que les images soit de bonne qualité
(piqué/couleur/distorsion...), et que je prenne du plaisir a prendre ces
photos (prise en main, leger, petite taille). Je n'ai d'ailleurs jamais eu
envie de me séparer de mon vieux F4 technologiquement complètement à la
ramasse
J'ai finalement acheté 1 mois avant le départ un Minolta Dimage A1. Encore
merci pour vos conseils de cette époque.

Voici mon compte rendu d'expérience sur le terrain avec plein de points...
un peu en vrac :

NOTICE :
Je le savais, mais je l'ai fait quand même : ne jamais acheter un appareil
(surtout s'il est un peu complexe) peu de temps avant un départ ou une
grande occasion. On ne l'a pas bien en main, on fait des erreur, on
cherche

ou on ignore des fonctions spéciales. D'autant qu'il était hors de
question

de partir avec le manuel.
Finalement, avec le A1, tout s'est plutôt bien passé : Les menus sont
clairs, et les boutons accès aux fonctions sont finalement logiques (une
fois que l'on a compris la logique en question).

Le GRIP et la prise en main de l'appareil sont vraiment excellent. Autant
la

position que la matière. C'est super agréable

ERGONOMIE : On peut faire presque tout d'une main.C'est très très bon.
Il n'y a que la correction d'expo du flash qui soit un peu plus difficile
a

trouver, même avec les deux mains.
De nuit, il est très difficile de changer les iso, ou de mettre le
retardateur. Il n'y a aucun repère. Ce n'est clairement pas un appareil de
noctambule.

EMPLACEMENT CARTE MEMOIRE
La trappe de la carte mémoire s'est souvent retrouvée ouverte par
inadvertance en prenant ou rangeant l'appareil. En plus elle est frêle et
je

ne voudrais pas que du sable ou de la poussière entre la dedans. Pas top
du

tout.

CONNECTION USB
Le connecteur est tout petit derrière un cache qui me semble fragile, de
piètre qualité... bref qui ne m'inspire pas du tout confiance.

HOUSSE :
Allez, zou, dans le sac. J'ai acheté la housse Minolta pour qu'elle soit
la

plus petite possible, sans poches inutiles. Elle est plutôt bien faite et
pas trop chère. L'appareil y est bien maintenu... si bien qu'il est
difficile de l'en extirper rapidement. J'ai essayé différentes positions,
mais c'est toujours un peu galère. Et lorsque l'on est au milieu du désert
avec du vent de sable, on n'a pas envie de le laisser sorti trop
longtemps.


RESOLUTION :
Les essais initiaux m'ont montré que j'avais des images de meilleure
qualité

en pleine résolution/compression standard, qu'en résolution
inférieure/compression mini, tout en ayant des fichiers plus petits. Le
choix est donc fait, je ne bougerai presque jamais de la configuration
5Mp/std (sauf pour certaines photos que je destine à des journaux). Je
part

avec deux cartes mémoires 256 et 128Mo. La première contiendra 200
clichés.

La seconde sera dédiée à un reportage (donc en plus haute qualité).

SONS :
Pour le reste de la configuration de l'appareil, j'ai viré le premier jour
tous les sons divers en ne laissant que la simulation d'obturateur, mais
une

fois en Bolivie, j'ai finalement rendu l'appareil completement muet pour
avoir une discrétion maximale, et prendre des photos au jugé.

BATTERIE :
Je n'ai pas investi dans la batterie Minolta hors de prix, faisant
confiance

aux divers comparatifs annonçant une autonomie record. Je ne regrette
rien.

Je n'ai jamais eu de panne. Avant les événements importants (environ 1
fois

par semaine) je rechargeais la batterie, même si elle était toujours OK.
D'une manière générale, je prenais beaucoup de photos, et le soir venu, je
faisais une sélection la plus rigoureuse possible pour économiser la place
sur la carte.

CHANGEMENT DE BATTERIE
Grosse déception : lorsque l'on vire la batterie, tous les réglages sont
perdus (balance des blancs mémorisées, etc...)
La trappe est bien fichue sans ouverture intempestive, et avec un second
verrou pour éviter qu'elle ne se barre toute seule.

PARE SOLEIL :
Il est moyennement pratique. On peut le monter à l'envers sur l'objectif
pour ranger l'appareil, mais dans ce cas, on ne peut quasiment plus
accéder

à la bague de zooming.
Il est efficace en grand angle, mais ne l'est plus du tout des que l'on
zoom

un peu avec une lumière forte hors champs à coté de l'image. J'ai fait un
paquet d'essais de photos de nuit où je prenais un bateau au loin, alors
qu'un réverbère éclairait l'objectif, et le résultat était catastrophique
à

cause de cette lumière parasite.

GRAND ANGLE
Le 28mm était pour moi un minimum acceptable. En 24x36, c'est le 24mm que
j'utilise peut être le plus. Là, le fait de ne pas pouvoir aller plus bas
que 28 m'a souvent gêné, et j'ai regretté mon 24mm.

TELEOBJECTIF
200mm se sont avérés tout à fait suffisants. Je n'ai que faire des 300 ou
350mm que l'on voit parfois.
J'apprécie que le zoom numérique x2 fasse un simple "crop" de l'image sans
faire d'interpolation. C'est autant de place gagnée sur la carte mémoire,
tout en sachant que la photo ne sera bonne que pour visu sur écran et non
pour impression. J'aurais apprécié d'avoir la possibilité de faire un zoom
x2 ou simplement x1.4
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0192.htm

RANGE DE L'OBJECTIF
Avec un aussi large range (x7) il se pose un problème que je n'imaginais
pas

: on ne sait jamais quelle est la focale que l'on utilise. Du coup, pour
se

mettre par exemple volontairement à la vitesse min... on manque de repère.
c'est bien écrit sur la bague de zooming, mais j'aurais apprécié le
retrouver dans le viseur.

MESURE DE LUMIERE :
Je suis resté en multizone presque tout le temps sans problème. Deux fois
en

mesure SPOT.
Pas de mauvaise surprise.

BLANCS :
Pour la balance des blancs, j'étais très déçu de la balance automatique
qui

ne corrige pas autant que je le souhaiterais. Au final, tant que je suis
en

plein jour à extérieur, je laisse l'appareil dans cette config qui reste
plus adaptée que le mode "soleil". Et dans les cas plus difficiles, je
fais

une mesure manuelle de la balance.
A ce sujet, au milieu du désert de sel, tout est tellement lumineux, que
l'on ne peut pas utiliser de blanc pour faire la balance. Il faudrait
avoir

sur soi un petit bout de carton gris clair pour bien faire. Je vais
essayer

de trouver cela pour les prochains voyages.
Lorsque j'avais un voile bleu dû à l'altitude (presque tout le temps à
plus

de 4000m) et aux longues distances, je préférais utiliser la correction
bleu/orangée pour améliorer la photo.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0349.htm (le niveau de la
"mer" est à 3800m ici, car c'est le lac Titicaca en guise de mer)

FONCTIONS SPECIALES :
Il est possible facilement de jouer sur le contraste, la saturation, et la
dominante bleu/orange des photos. Je ne pensais jamais utiliser ces
fonctions, mais je me suis pris au jeu de saturer un peu plus les photos
très colorées où il n'y avait pas de personnage. Au final, l'effet restait
discret dans le viseur, mais il s'avère trop marqué une fois sur le PC. Je
n'aurais pas du tant forcer.
(trop de saturation par exemple ici :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0191.htm )

DIFFERENCE ENTRE IMAGE VUE ET ENREGISTREE
En mode manuel, l'image de l'écran est toujours bien éclairée, même avec
des

parametres abhérents. Ce n'est qu'une fois la photo prise que l'on se rend
compte que l'image est completement surex ou sousex. On ne peut donc pas
faire un réglage manuel en fonction de ce que l'on voit dans l'écran. Il
manque une indication de différence entre la mesure faire par l'appareil
et

le choix fait à la main.
De la même maniere pour les effets un peu spéciaux (contrastes, couleurs,
etc...) le viseur ne prend pas en compte ces réglages. Ce n'est qu'une
fois

la photo prise que l'on voit l'effet des décalages.
Du coup, je pensais parfois que le réglage n'influait que très peu ... à
tord (ici beaucoup trop de contrastes par exemple :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0283.htm )

TEMPS DE LATENCE AU DECLANCHEMENT
En dehors du temps de réglage de l'AF, le déclanchement est sensiblement
aussi rapide qu'avec mon réflexe argentique. C'est parfait.

TEMPS ENTRE DEUX PHOTOS
Je n'ai jamais été gêné par cela. Je crois qu'il y a une bonne mémoire
tampon et mes images n'étaient pas super grosses, donc ça passait.
Parfait.


AF
La plage large est marante (ça me change du F4) et efficace. Le
stabilisateur optique facilite grandement le boulot de l'AF.
Je ne pensais jamais utiliser le système de suivi (celui qualifié de "AF
sport" par certain) mais finalement, j'y ai trouvé une grande utilité pour
cette photo : http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0099.htm la
fille allait et venait, je la cadrais sur la droite ou la gauche suivant
son

profil, tout en maintenant l'appareil sur mes genoux. L'AF, une fois locké
sur elle, semblait bien faire son boulot en la suivant. Pourtant, au
résultat final : elle reste floue... dommage...
Il manque clairement un illuminateur d'AF à mon goût. Même s'il se
débrouille correctement dans la pénombre (merci le stabilisateur) un petit
éclairage ponctuel serait un plus appréciable, même si dans ce cas la
plage

d'AF se restreindrait à une petite zone centrale.

MF :
La mise au point manuelle était une fonction a laquelle je tenais. Il
s'avère qu'avec les écrans de piètre qualité que l'on a (comparé à un
dépoli

argentique) c'est absolument inexploitable. Il y a bien un mode où le
bouton

de zoom permet de faire un agrandissement maximal pour visualiser la zone
de

mise au point mais ça n'est pas pratique à utiliser ni pour visualiser une
profondeur de champs. Déçu. J'imagine que les autres compacts numériques
ne

sont pas mieux lotis.

DETECTION D'ECRAN
Il y a un écran externe, et un second écran derrière l'oeilleton. On peut
choisir l'un ou l'autre ou le mettre en détection automatique lorsque l'on
approche de l'oeilleton, l'écran principal s'éteint et l'autre s'allume.
L'idée est bonne mais dans la pratique lorsque quelque chose (un doigt, la
sangle de l'appareil, etc...) passe devant oeilleton, on se retrouve avec
un

écran principal noir. C'est pénible. Mais bon, on peut forcer son
fonctionnement donc ce n'est pas bien grave.
Il est tout aussi appréciable de pouvoir éteindre l'écran principal
volontairement pour faire croire que l'appareil est éteint et pouvoir
prendre des photos incognito, au jugé, comme si de rien n'était.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0105.htm

ECRAN
Il est globalement pas trop mal par rapport aux autres appareils que j'ai
pu

voir, mais cela reste à un niveau très faible par rapport a ce que
espérerais. Pour ce qui est de la résolution d'une part, mais aussi pour
ce

qui est des couleurs, du contraste et de la gamme de luminosité. Dans le
désert de sel très très lumineux, je passais en correction d'exposition -1
diaph pour discerner les détails et que tout ne paraisse pas cramé. de
retour à la maison, sur le PC, je constate que j'aurais du laisser les
hautes lumières et que les photos ne sont pas du tout cramées comme elles
le

paraissaient.

VISEUR :
Celui-ci a soit disant a peu pres le même nombre de pixels que l'écran
principal, mais dans la pratique, il me semble moins détaillé.
A un moment un touriste Bolivien m'a demandé de le prendre en photo avec
son

appareil : un reflexe argentique bas de gamme Cannon. Wouaou! Qu'est ce
que

c'est bien le viseur d'un reflexe! Du coup, celui du A1 me parait vraiment
pourri!

HISTOGRAMME :
N'ayant pas confiance en l'écran, j'utilisais l'histogramme pour voir s'il
y

a des saturations du capteur, par exemple, ou pour voir les effets de
changement de contraste. Vu la pauvreté du viseur, cela s'est avéré utile
alors que je ne pensais que ce n'était qu'un gadget.

DISTORSION :
Elle est sensible et gênante, mais uniquement près des bord en grand
angle.


RESOLUTION OPTIQUE :
Vu la compression que j'utilisais, la résolution optique était "nettement"
suffisante.

VIGNETAGE :
Sensible sur certaines photos, mais bon, le lac salé tout blanc n'est pas
le

sujet le plus facile. Cela reste correct et exploitable.

PROFONDEUR DE CHAMPS :
Ce qui m'a fait opter pour le A1 et non pour un Olympus5060 ou
CoolPix5400,

c'est que le capteur est plus grand et donc pour une même ouverture et
focale apparente, on peut avoir des profondeurs de champs plus petites.
Ben

c'est encore nettement insuffisant à mon goût. Cette image, par exemple,
prise à pleine ouverture, aurait mérité un fond bien plus flou.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0116.htm

SENSIBILITE AUTO
En mode de sensibilité auto, l'appareil choisit au mieux 100 ou 200 asa.
Même lorsque l'on travaille en priorité ouverture, la sensibilité n'est
pas

mieux indiquée. Elle n'apparaît nulle part. Globalement les résultats se
sont révélés très bons, mais ca me gène de ne pas savoir quelle
sensibilité

est utilisée.

400/800 ASA
Utilisé en photo de nuit, c'est une catastrophe. Absolument inexploitable.
Je n'envisage même pas d'utiliser NeatImage dessus. Ca va a la corbeille
illico. Déception.

PHOTO DE NUIT
J'adore pratiquer cela en argentique. Avec le A1 il faut oublier des
400/800ASA.
Mais même à 100/200 ASA, avec des temps de pose longs, le résultats est
décevant. Pourtant j'avais activé l'algorithme de réduction de bruit des
poses longues (prise automatique en suivant d'une photo noire avec le même
temps de pose et soustraction du bruit à l'image initiale.
Le mieux que j'ai pu obtenir (éclairé par la lune) :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0162.htm

STABILISATEUR
Il est efficace et sauve des situations que l'on ne veut pas louper :
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0067.htm
J'aurais du faire des tests pour savoir combien de diaph on peut gagner
grâce à lui.
Mais plusieurs fois, j'ai réalisé que le stabilisateur était OFF, alors
que

je ne l'ai jamais éteint volontairement. Peut être est s'éteint il au
changement de pile? Il faudrait que je regarde de plus près. C'est peut
etre

en le mettant/sortant du sac que j'appuie sur le bouton par
inadvertance...


FLASH
Il n'est bien sur pas très puissant, mais il s'est avéré suffisant.
Même en macro au flash, j'ai obtenu des résultats très corrects.
http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0390.htm Là où je me suis
fait surprendre, c'est qu'à partir du moment où il y a le flash,
l'appareil

passe en balance des blancs type "lumière du jour" adaptée au flash, mais
pas forcément au reste de la scène. Ici, l'effet n'a fait que rendre le
ciel

encore plus beau : http://touristtrophy.free.fr/bolivie/pages/PICT0410.htm

SENSIBILITE AUX AGRESSIONS EXTERIEURES
Là, ça me change clairement du robuste et lourd F4 en alu.
La carcasse du A1 est perforée de toute part pour laisser passer les
boutons, le micro, le haut parleur...
A mon avis, il supportera très très mal poussière, sable, embruns,
brouillard, etc... De ce point de vue là, il ne correspond pas du tout à
la

vocation d'aller bourlinguer de part le monde. J'ai l'impression que les
reflexes genre D70 ne sont pas mieux. Je rêve d'un appareil avec des
joints

toriques à chaque bouton, qui sans être étanche, soit "tropicalisé" comme
le

F4. (J'avais déjà acheté un Contax G1 pour les voyages... que j'ai revendu
aussitôt à cause de la fragilité des mécanismes du bijoux)
Le mécanisme de déploiement de l'écran parait lui aussi bien fragile, et
il

ne devrait pas durer beaucoup plus longtemps que la garantie.
L'écran LCD n'est absolument pas protégé. Il semble néanmoins relativement
robuste. A force de le mettre et de le retirer du sac, j'ai réussi à faire
une petite rayure superficielle due probablement à la sangle de
l'appareil.


CONCLUSION?
Je ne regrette pas mon achat. Je me disais qu'après ce mois d'utilisation
réelle sur le terrain, je revendrai peut être l'appareil avant les
vacances

d'été. Au final, je me tâte un peu car il me convient globalement bien, je
ne vois pas d'autre appareil qui convienne mieux.
Ce qui me pousserait à le revendre, c'est juste, la crainte de le voir
partir en lambeaux au bout que quelques voyages.

Le Chevalier Noir
Les photos indiquées par les liens n'ont pas de valeur "photographique" en
soit, mais sont simplement tirées de l'album souvenir du voyage, et ont
pour

vocation d'illustrer mes commentaires.




Publicité
Poster une réponse
Anonyme