Nikkor 1210mm f12,5

Le
Benoit
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :

<https://brendanbarry.co.uk/videos>

Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)

En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Ghost-Raider
Le #26557848
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.
--
Et c'est ainsi que MELMOTH est infiniment Grand !
Benoit
Le #26557839
Le 8 octobre 2020 à 21:24, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.

Shoot sur papier N&B, avec un objectif de chambre, d'agrandisseur,
une loupe, un bout de lunette... Bref un mec qui sait ce que c'est
que l'optique, la prise de vue et tout un tas de trucs que tu ne
connais pas avec que ton machin tout auto (la mise au point, le
diaph... en passant par l'ISO, la vitesse j'en passe et des meilleurs).
Bref un gars qui ne travaille pas avec un GSM comme toi.
Et Hop !
--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
Benoit
Le #26557834
Le 8 octobre 2020 à 21:24, Ghost-Raider a raconté :
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.

Avec un peu de recul,
Je pense que tu m'en...
Si je me casse le ...,
Fais en un peu autant
Petit adolescent
De mes deux (belles dents ?)
Et vlan ! Sacré neuneu.
--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
Ghost-Raider
Le #26557808
Le 08/10/2020 à 21:40, Benoit a écrit :
Le 8 octobre 2020 à 21:24, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.

Shoot sur papier N&B, avec un objectif de chambre, d'agrandisseur,
une loupe, un bout de lunette... Bref un mec qui sait ce que c'est
que l'optique, la prise de vue et tout un tas de trucs que tu ne
connais pas avec que ton machin tout auto (la mise au point, le
diaph... en passant par l'ISO, la vitesse j'en passe et des meilleurs).
Bref un gars qui ne travaille pas avec un GSM comme toi.
Et Hop !


Pouff, tu ne connais manifestement rien à mes nombreux talents qui te
restent largement inaccessibles et même incompréhensibles.
Tiens, je viens de faire un essai de mise en évidence de la diffraction
: prise de vue d'un même sujet à F 16 et à F32.
Pour ce faire, j'ai choisi une punaise égarée sur le bord de ma fenêtre.
Le matériel est évidement un Nikon D7000 HITPN muni de ma fidèle
bonnette, avec un coup de flash intégré.
Pourquoi avoir choisi une punaise photographiée en macro ? vas-tu
naïvement demander.
Pour mieux mettre en évidence :
- la perte nette de détails quand on ferme le diaphragme au delà de la
limite de la diffraction,
- l'accroissement de la profondeur de champ, très visible sur une macro.
NB : 5 MO chaque.
La punaise à F 16 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj3pPveyU_D7000-31679.JPG
La punaise à F32 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj4Zr86fU_D7000-31680.JPG
On voit très bien les deux phénomènes parallèles étudiés :
- les détails supérieurs sur celle à F 16, voir en particulier les
facettes de l’œil gauche
- mais la profondeur de champs nettement plus faible à F 16 qu'à F 32.
Voilà, Monsieur Benoît, une expérience bien plus utile que la lecture
avide des sites photos qui disent n'importe quoi pour attirer les clics
des chalands.
--
Et c'est ainsi que MELMOTH est infiniment Grand !
Benoit
Le #26557805
Le 9 octobre 2020 à 12:04, Ghost-Raider se permit de dire :
Le 08/10/2020 à 21:40, Benoit a écrit :
Le 8 octobre 2020 à 21:24, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.

Shoot sur papier N&B, avec un objectif de chambre, d'agrandisseur,
une loupe, un bout de lunette... Bref un mec qui sait ce que c'est
que l'optique, la prise de vue et tout un tas de trucs que tu ne
connais pas avec que ton machin tout auto (la mise au point, le
diaph... en passant par l'ISO, la vitesse j'en passe et des meilleurs).
Bref un gars qui ne travaille pas avec un GSM comme toi.
Et Hop !

Pouff, tu ne connais manifestement rien à mes nombreux talents qui te
restent largement inaccessibles et même incompréhensibles.

Là tu te prends pour ce que tu es : un spécialiste. Un spécialiste en
quoi ? Reste à savoir.
Définitions :
— Un généraliste est celui qui ne sait rien sur tout ;
— Un spécialiste, lui, sait tout sur rien.
Et je suis heureux d'être du premier type. Je préfère continuer
d'apprendre, comprendre et créer et pas travailler à la chaîne.
Tiens, je viens de faire un essai de mise en évidence de la diffraction
: prise de vue d'un même sujet à F 16 et à F32.

(une insécable après ce type de ponctuation stp)
Pour ce faire, j'ai choisi une punaise égarée sur le bord de ma fenêtre.
Le matériel est évidement un Nikon D7000 HITPN muni de ma fidèle
bonnette, avec un coup de flash intégré.
Pourquoi avoir choisi une punaise photographiée en macro ? vas-tu
naïvement demander.

Pas besoin de punaise, du tissu eut suffit.
Pour mieux mettre en évidence :
- la perte nette de détails quand on ferme le diaphragme au delà de la
limite de la diffraction,

Ou en deçà quand on l'ouvre. À retenir et apprendre ; c'est facile
avec « deçà », « delà ».
- l'accroissement de la profondeur de champ, très visible sur une macro.

Comme pour beaucoup d'images.
La punaise à F 16 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj3pPveyU_D7000-31679.JPG
La punaise à F32 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj4Zr86fU_D7000-31680.JPG
On voit très bien les deux phénomènes parallèles étudiés :
- les détails supérieurs sur celle à F 16, voir en particulier les
facettes de l’œil gauche

Il y a plus parlant pour moi : des tâches foncées dans un cas et des
petits renfoncements dans l'autre. Une est plate, l'autre en volume.
- mais la profondeur de champs nettement plus faible à F 16 qu'à F 32.

Tu vas ainsi peut-être comprendre pourquoi il m'arrive d'avoir besoin
d'une vingtaine d'images pour faire un stacking en macro. Surtout
avec un 100mm à f8 et, éventuellement, une bague allonge. Parce que
dans les deux cas tu n'as qu'une des ses pattes qui soit nette.
On voit aussi que l'analyse automatique de la température de couleur
est pourrie, comme sur bon nombre d'appareils. D'où l'intérêt d'avoir
une petite plaque de gris neutre dans le coin. En plus tu utilises un
flash et tu pourrais très bien enregistrer cette température de
couleur pour l'avoir sous le coude quand tu utilises le flash. Tu
trouveras ça pages 122 et suivantes dans ton mode d'emploi.
Voilà, Monsieur Benoît, une expérience bien plus utile que la lecture
avide des sites photos qui disent n'importe quoi pour attirer les clics
des chalands.

Bin tu vois, moi je préfère apprendre, et comprendre, plutôt que, tel
un GR, réinventer le fil à couper le beurre.
À ce sujet je trouve que GRRR est un surnom qui te vas bien : tu
râles sur tout, et surtout quand d'autres font mieux que toi.
Et Toc !
--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
Thierry Houx
Le #26557798
Le 09/10/2020 à 14:01, Benoit a écrit :
Le 9 octobre 2020 à 12:04, Ghost-Raider se permit de dire :
Le 08/10/2020 à 21:40, Benoit a écrit :
Le 8 octobre 2020 à 21:24, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.

Shoot sur papier N&B, avec un objectif de chambre, d'agrandisseur,
une loupe, un bout de lunette... Bref un mec qui sait ce que c'est
que l'optique, la prise de vue et tout un tas de trucs que tu ne
connais pas avec que ton machin tout auto (la mise au point, le
diaph... en passant par l'ISO, la vitesse j'en passe et des meilleurs).
Bref un gars qui ne travaille pas avec un GSM comme toi.
Et Hop !

Pouff, tu ne connais manifestement rien à mes nombreux talents qui te
restent largement inaccessibles et même incompréhensibles.

Là tu te prends pour ce que tu es : un spécialiste. Un spécialiste en
quoi ? Reste à savoir.
Définitions :
— Un généraliste est celui qui ne sait rien sur tout ;
— Un spécialiste, lui, sait tout sur rien.
Et je suis heureux d'être du premier type. Je préfère continuer
d'apprendre, comprendre et créer et pas travailler à la chaîne.

Ne pas oublier le polytechnicien: Lui sait tout, et rien d'autre.
Par certains aspects, l'énarque ressemble beaucoup au polytechnicien.
Une branche de l'évolution ?
Ghost-Raider
Le #26557793
Le 09/10/2020 à 14:01, Benoit a écrit :
Le 9 octobre 2020 à 12:04, Ghost-Raider se permit de dire :
Le 08/10/2020 à 21:40, Benoit a écrit :
Le 8 octobre 2020 à 21:24, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Le 08/10/2020 à 21:11, Benoit a écrit :
J'ai trouvé un photographe qui fait bien pire que moi :
Il me rappelle ma jeunesse, ne pire ;)
En tout cas, je suis rassuré sur mon idée de faire des objectifs pour
mon FF.

Pas le temps de regarder tout ça. Explique STP.

Shoot sur papier N&B, avec un objectif de chambre, d'agrandisseur,
une loupe, un bout de lunette... Bref un mec qui sait ce que c'est
que l'optique, la prise de vue et tout un tas de trucs que tu ne
connais pas avec que ton machin tout auto (la mise au point, le
diaph... en passant par l'ISO, la vitesse j'en passe et des meilleurs).
Bref un gars qui ne travaille pas avec un GSM comme toi.
Et Hop !

Pouff, tu ne connais manifestement rien à mes nombreux talents qui te
restent largement inaccessibles et même incompréhensibles.

Là tu te prends pour ce que tu es : un spécialiste. Un spécialiste en
quoi ? Reste à savoir.
Définitions :
— Un généraliste est celui qui ne sait rien sur tout ;
— Un spécialiste, lui, sait tout sur rien.

Purée, quel cerveau ! Et si juste !
Et je suis heureux d'être du premier type. Je préfère continuer
d'apprendre, comprendre et créer et pas travailler à la chaîne.

Dès que tu apprends quelque chose, tu quittes le premier type. Y
avais-tu songé ?
Tiens, je viens de faire un essai de mise en évidence de la diffraction
: prise de vue d'un même sujet à F 16 et à F32.

(une insécable après ce type de ponctuation stp)

?? Mon message est parfaitement composé.
Pour ce faire, j'ai choisi une punaise égarée sur le bord de ma fenêtre.
Le matériel est évidement un Nikon D7000 HITPN muni de ma fidèle
bonnette, avec un coup de flash intégré.
Pourquoi avoir choisi une punaise photographiée en macro ? vas-tu
naïvement demander.

Pas besoin de punaise, du tissu eut suffit.

Une punaise, c'est tellement plus beau !
Pour mieux mettre en évidence :
- la perte nette de détails quand on ferme le diaphragme au delà de la
limite de la diffraction,

Ou en deçà quand on l'ouvre. À retenir et apprendre ; c'est facile
avec « deçà », « delà ».

Ce n'est plus la diffraction qui est alors en cause.
- l'accroissement de la profondeur de champ, très visible sur une macro.

Comme pour beaucoup d'images.

Merci de commenter, tu éclaires vraiment mon propos.
La punaise à F 16 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj3pPveyU_D7000-31679.JPG
La punaise à F32 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj4Zr86fU_D7000-31680.JPG
On voit très bien les deux phénomènes parallèles étudiés :
- les détails supérieurs sur celle à F 16, voir en particulier les
facettes de l’œil gauche

Il y a plus parlant pour moi : des tâches foncées dans un cas et des
petits renfoncements dans l'autre. Une est plate, l'autre en volume.

Excellente remarque.
- mais la profondeur de champs nettement plus faible à F 16 qu'à F 32.

Tu vas ainsi peut-être comprendre pourquoi il m'arrive d'avoir besoin
d'une vingtaine d'images pour faire un stacking en macro. Surtout
avec un 100mm à f8 et, éventuellement, une bague allonge. Parce que
dans les deux cas tu n'as qu'une des ses pattes qui soit nette.

Oui, mais empiler des punaises n'était pas mon propos, justement.
On voit aussi que l'analyse automatique de la température de couleur
est pourrie, comme sur bon nombre d'appareils. D'où l'intérêt d'avoir
une petite plaque de gris neutre dans le coin. En plus tu utilises un
flash et tu pourrais très bien enregistrer cette température de
couleur pour l'avoir sous le coude quand tu utilises le flash. Tu
trouveras ça pages 122 et suivantes dans ton mode d'emploi.

La différence de température de couleur provient du mélange des sources
de lumière. Comme j'ai utilisé les fonctions automatiques de mon D7000,
celui-ci a compensé la perte de luminosité du passage de F16 à F32 par
un allongement de la durée du flash dont la température de couleur est
plus basse.
Il serait vain d'enregistrer de tels réglages aléatoires.
Voilà, Monsieur Benoît, une expérience bien plus utile que la lecture
avide des sites photos qui disent n'importe quoi pour attirer les clics
des chalands.

Bin tu vois, moi je préfère apprendre, et comprendre, plutôt que, tel
un GR, réinventer le fil à couper le beurre.

Ce phénomène de diffraction n'avait jamais été, ici, mis en évidence
avec une telle clarté.
À ce sujet je trouve que GRRR est un surnom qui te vas bien : tu
râles sur tout, et surtout quand d'autres font mieux que toi.
Et Toc !

Attention, mon nom est sacré, sinon, le tien ne le sera plus.
--
Et c'est ainsi que MELMOTH est infiniment Grand !
Benoit
Le #26557792
Le 9 octobre 2020 à 18:12, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Là tu te prends pour ce que tu es : un spécialiste. Un spécialiste en
quoi ? Reste à savoir.
Définitions :
— Un généraliste est celui qui ne sait rien sur tout ;
— Un spécialiste, lui, sait tout sur rien.

Purée, quel cerveau ! Et si juste !

1. Mon cerveau n'est pas de la purée, sinon les chirurgiens se
seraient resservis.
2. Pourquoi serais-je contre la justice ?
Et je suis heureux d'être du premier type. Je préfère continuer
d'apprendre, comprendre et créer et pas travailler à la chaîne.

Dès que tu apprends quelque chose, tu quittes le premier type. Y
avais-tu songé ?

Bin voilà, tu t'enfonces dans ta spécialité et tu démontres que tu
sais tout sur moins que rien.
À ce propos il est intéressant de noter qu'ici les mathématiques ne
s'appliquent pas. En effet, si « moins que rien » n'est pas grand
chose cela reste supérieur à 0. La connaissance nulle, ok, la
connaissance négative...
Ça me fait penser que le « rien » qui concerne ton champ de
connaissance doit l'être eu égard à la précision des outils de
mesure. Un peu comme quand on passe de tes JPEG à mes RAW : Ce qui
est rien pour toi (100% N ou B) à encore 32 valeurs disponibles. Je
dis 32 parce qu'il y en a 64 et on doit bien arrondir ; tu dois
choisir entre ton rien (100%) et un poil (99%).
Sinon, quand tu apprends quelque chose tu découvres un nouvel univers
que tu ne connaissais ou n'imaginais pas. Tu apprends que tu en sais
encore moins que tu ne le pensais, qu'il te reste encore plus à
découvrir, à apprendre.
Tiens, je viens de faire un essai de mise en évidence de la diffraction
: prise de vue d'un même sujet à F 16 et à F32.

(une insécable après ce type de ponctuation stp)

?? Mon message est parfaitement composé.

Bin non. Tes deux points sont sur la ligne suivante. Tu donnes dans
le « à la ligne, deux points » :
Pour ce faire, j'ai choisi une punaise égarée sur le bord de ma fenêtre.
Le matériel est évidement un Nikon D7000 HITPN muni de ma fidèle
bonnette, avec un coup de flash intégré.
Pourquoi avoir choisi une punaise photographiée en macro ? vas-tu
naïvement demander.

Pas besoin de punaise, du tissu eut suffit.

Une punaise, c'est tellement plus beau !

Bof, si ça l'était il eut été préférable qu'on la voit un peu mieux.
On a au moins les 3/4 du corps à deviner. Même le bout de sa tête est
raté.
Pour mieux mettre en évidence :
- la perte nette de détails quand on ferme le diaphragme au delà de la
limite de la diffraction,

Ou en deçà quand on l'ouvre. À retenir et apprendre ; c'est facile
avec « deçà », « delà ».

Ce n'est plus la diffraction qui est alors en cause.

Non, mais le résultat est le même : avec ta puce t'as pas de piqué.
- l'accroissement de la profondeur de champ, très visible sur une macro.

Comme pour beaucoup d'images.

Merci de commenter, tu éclaires vraiment mon propos.

Bin oui, j'essaye de te sortir de ton obscurantisme en quelque sorte.
La punaise à F 16 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj3pPveyU_D7000-31679.JPG
La punaise à F32 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj4Zr86fU_D7000-31680.JPG
On voit très bien les deux phénomènes parallèles étudiés :
- les détails supérieurs sur celle à F 16, voir en particulier les
facettes de l’œil gauche

Il y a plus parlant pour moi : des tâches foncées dans un cas et des
petits renfoncements dans l'autre. Une est plate, l'autre en volume.

Excellente remarque.

Merci,
Comme quoi tu ne sais pas ce qui est réussi ou raté dans tes photos,
tu manques de recul, de hauteur, depuis le fond de ton trou de
connaissances approfondies.
Et Hop !
- mais la profondeur de champs nettement plus faible à F 16 qu'à F 32.

Tu vas ainsi peut-être comprendre pourquoi il m'arrive d'avoir besoin
d'une vingtaine d'images pour faire un stacking en macro. Surtout
avec un 100mm à f8 et, éventuellement, une bague allonge. Parce que
dans les deux cas tu n'as qu'une des ses pattes qui soit nette.

Oui, mais empiler des punaises n'était pas mon propos, justement.

Ta remarque ne manque pas de piquant.
On voit aussi que l'analyse automatique de la température de couleur
est pourrie, comme sur bon nombre d'appareils. D'où l'intérêt d'avoir
une petite plaque de gris neutre dans le coin. En plus tu utilises un
flash et tu pourrais très bien enregistrer cette température de
couleur pour l'avoir sous le coude quand tu utilises le flash. Tu
trouveras ça pages 122 et suivantes dans ton mode d'emploi.

La différence de température de couleur provient du mélange des sources
de lumière. Comme j'ai utilisé les fonctions automatiques de mon D7000,
celui-ci a compensé la perte de luminosité du passage de F16 à F32 par
un allongement de la durée du flash dont la température de couleur est
plus basse.
Il serait vain d'enregistrer de tels réglages aléatoires.

Va dire ça à des gars qui, par exemple, testent plusieurs modèles
d'un objectif avant d'en acheter un.
Et Paf !
Voilà, Monsieur Benoît, une expérience bien plus utile que la lecture
avide des sites photos qui disent n'importe quoi pour attirer les clics
des chalands.

Bin tu vois, moi je préfère apprendre, et comprendre, plutôt que, tel
un GR, réinventer le fil à couper le beurre.

Ce phénomène de diffraction n'avait jamais été, ici, mis en évidence
avec une telle clarté.

Et comment je réussi certaines photos « ratées » ? Et pourquoi je
travaille sur la fabrication d'un sténopé à diamètre variable ?
Sinon, j'aime bien ton utilisation du flou pour exprimer ta clarté.
À ce sujet je trouve que GRRR est un surnom qui te vas bien : tu
râles sur tout, et surtout quand d'autres font mieux que toi.
Et Toc !

Attention, mon nom est sacré, sinon, le tien ne le sera plus.

Ah oui ! Tu ne serais pas, par hasard, Dieu Rê Pur ?
Et GRRR !
--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
Ghost-Raider
Le #26557760
Le 09/10/2020 à 19:22, Benoit a écrit :
Le 9 octobre 2020 à 18:12, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
Là tu te prends pour ce que tu es : un spécialiste. Un spécialiste en
quoi ? Reste à savoir.
Définitions :
— Un généraliste est celui qui ne sait rien sur tout ;
— Un spécialiste, lui, sait tout sur rien.

Purée, quel cerveau ! Et si juste !

1. Mon cerveau n'est pas de la purée, sinon les chirurgiens se
seraient resservis.

Je crains qu'ils se soient resservis, hélas !
2. Pourquoi serais-je contre la justice ?

C'est juste que ta remarque est très juste.
Et je suis heureux d'être du premier type. Je préfère continuer
d'apprendre, comprendre et créer et pas travailler à la chaîne.

Dès que tu apprends quelque chose, tu quittes le premier type. Y
avais-tu songé ?

Bin voilà, tu t'enfonces dans ta spécialité et tu démontres que tu
sais tout sur moins que rien.

Une connaissance négative ne se conçoit pas.
À ce propos il est intéressant de noter qu'ici les mathématiques ne
s'appliquent pas. En effet, si « moins que rien » n'est pas grand
chose cela reste supérieur à 0. La connaissance nulle, ok, la
connaissance négative...

...ne se conçoit pas.
Ça me fait penser que le « rien » qui concerne ton champ de
connaissance doit l'être eu égard à la précision des outils de
mesure. Un peu comme quand on passe de tes JPEG à mes RAW : Ce qui
est rien pour toi (100% N ou B) à encore 32 valeurs disponibles. Je
dis 32 parce qu'il y en a 64 et on doit bien arrondir ; tu dois
choisir entre ton rien (100%) et un poil (99%).

Donc un poil fait 1%. C'est très bien de chercher à rationaliser les
discours imprécis.
Sinon, quand tu apprends quelque chose tu découvres un nouvel univers
que tu ne connaissais ou n'imaginais pas. Tu apprends que tu en sais
encore moins que tu ne le pensais, qu'il te reste encore plus à
découvrir, à apprendre.

J'en sais plus sur ce que je connaissais et plus sur ce que je ne
connaissais pas.
Tiens, je viens de faire un essai de mise en évidence de la diffraction
: prise de vue d'un même sujet à F 16 et à F32.

(une insécable après ce type de ponctuation stp)

?? Mon message est parfaitement composé.

Bin non. Tes deux points sont sur la ligne suivante. Tu donnes dans
le « à la ligne, deux points » :

Je te propose de transmettre ce bug à TB pour qu'ils le corrigent.
Pour ce faire, j'ai choisi une punaise égarée sur le bord de ma fenêtre.
Le matériel est évidement un Nikon D7000 HITPN muni de ma fidèle
bonnette, avec un coup de flash intégré.
Pourquoi avoir choisi une punaise photographiée en macro ? vas-tu
naïvement demander.

Pas besoin de punaise, du tissu eut suffit.

Une punaise, c'est tellement plus beau !

Bof, si ça l'était il eut été préférable qu'on la voit un peu mieux.
On a au moins les 3/4 du corps à deviner. Même le bout de sa tête est
raté.

C'est justement la mise en évidence des limitations de l'outil
photographique alors qu'un dessin à la plume serait plus précis.
Pour mieux mettre en évidence :
- la perte nette de détails quand on ferme le diaphragme au delà de la
limite de la diffraction,

Ou en deçà quand on l'ouvre. À retenir et apprendre ; c'est facile
avec « deçà », « delà ».

Ce n'est plus la diffraction qui est alors en cause.

Non, mais le résultat est le même : avec ta puce t'as pas de piqué.

Ce n'est pas une puce, mais une punaise.
- l'accroissement de la profondeur de champ, très visible sur une macro.

Comme pour beaucoup d'images.

Merci de commenter, tu éclaires vraiment mon propos.

Bin oui, j'essaye de te sortir de ton obscurantisme en quelque sorte.

Tu es si généreux, les larmes se bousculent sous mes paupières.
La punaise à F 16 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj3pPveyU_D7000-31679.JPG
La punaise à F32 :
https://www.cjoint.com/doc/20_10/JJjj4Zr86fU_D7000-31680.JPG
On voit très bien les deux phénomènes parallèles étudiés :
- les détails supérieurs sur celle à F 16, voir en particulier les
facettes de l’œil gauche

Il y a plus parlant pour moi : des tâches foncées dans un cas et des
petits renfoncements dans l'autre. Une est plate, l'autre en volume.

Excellente remarque.

Merci,

Il faut bien les noter, elles sont rares.
Comme quoi tu ne sais pas ce qui est réussi ou raté dans tes photos,
tu manques de recul, de hauteur, depuis le fond de ton trou de
connaissances approfondies.
Et Hop !
- mais la profondeur de champs nettement plus faible à F 16 qu'à F 32.

Tu vas ainsi peut-être comprendre pourquoi il m'arrive d'avoir besoin
d'une vingtaine d'images pour faire un stacking en macro. Surtout
avec un 100mm à f8 et, éventuellement, une bague allonge. Parce que
dans les deux cas tu n'as qu'une des ses pattes qui soit nette.

Oui, mais empiler des punaises n'était pas mon propos, justement.

Ta remarque ne manque pas de piquant.

Encore une fois, une punaise n'est pas une puce.
On voit aussi que l'analyse automatique de la température de couleur
est pourrie, comme sur bon nombre d'appareils. D'où l'intérêt d'avoir
une petite plaque de gris neutre dans le coin. En plus tu utilises un
flash et tu pourrais très bien enregistrer cette température de
couleur pour l'avoir sous le coude quand tu utilises le flash. Tu
trouveras ça pages 122 et suivantes dans ton mode d'emploi.

La différence de température de couleur provient du mélange des sources
de lumière. Comme j'ai utilisé les fonctions automatiques de mon D7000,
celui-ci a compensé la perte de luminosité du passage de F16 à F32 par
un allongement de la durée du flash dont la température de couleur est
plus basse.
Il serait vain d'enregistrer de tels réglages aléatoires.

Va dire ça à des gars qui, par exemple, testent plusieurs modèles
d'un objectif avant d'en acheter un.
Et Paf !

Tester et comparer plusieurs objectifs dans des situations similaires
est légitime, figer des réglages pour des conditions changeant
aléatoirement ne l'est pas.
Voilà, Monsieur Benoît, une expérience bien plus utile que la lecture
avide des sites photos qui disent n'importe quoi pour attirer les clics
des chalands.

Bin tu vois, moi je préfère apprendre, et comprendre, plutôt que, tel
un GR, réinventer le fil à couper le beurre.

Ce phénomène de diffraction n'avait jamais été, ici, mis en évidence
avec une telle clarté.

Et comment je réussi certaines photos « ratées » ? Et pourquoi je
travaille sur la fabrication d'un sténopé à diamètre variable ?

Merci de poser la question.
Sinon, j'aime bien ton utilisation du flou pour exprimer ta clarté.

Merci.
À ce sujet je trouve que GRRR est un surnom qui te vas bien : tu
râles sur tout, et surtout quand d'autres font mieux que toi.
Et Toc !

Attention, mon nom est sacré, sinon, le tien ne le sera plus.

Ah oui ! Tu ne serais pas, par hasard, Dieu Rê Pur ?
Et GRRR !

Non, je ne suis pas Rê, mon Cher Beuh-Noix.
--
Et c'est ainsi que MELMOTH est infiniment Grand !
Benoit
Le #26557753
Le 10 octobre 2020 à 13:32, Ghost-Raider se permit de dire :
Le 09/10/2020 à 19:22, Benoit a écrit :
Le 9 octobre 2020 à 18:12, Ghost-Raider d'un élan de joie s'exprima
ainsi :
2. Pourquoi serais-je contre la justice ?

C'est juste que ta remarque est très juste.

Tu bégayes ? Ou ton vocabulaire est limité ?
Ça me fait penser que le « rien » qui concerne ton champ de
connaissance doit l'être eu égard à la précision des outils de
mesure. Un peu comme quand on passe de tes JPEG à mes RAW : Ce qui
est rien pour toi (100% N ou B) à encore 32 valeurs disponibles. Je
dis 32 parce qu'il y en a 64 et on doit bien arrondir ; tu dois
choisir entre ton rien (100%) et un poil (99%).

Donc un poil fait 1%. C'est très bien de chercher à rationaliser les
discours imprécis.

Oui, le poil est ta limite de précision, moi c'est le pouillème de poil.
Sinon, quand tu apprends quelque chose tu découvres un nouvel univers
que tu ne connaissais ou n'imaginais pas. Tu apprends que tu en sais
encore moins que tu ne le pensais, qu'il te reste encore plus à
découvrir, à apprendre.

J'en sais plus sur ce que je connaissais et plus sur ce que je ne
connaissais pas.

Bin voilà, tu ne sais accepter qu'en apprenant on découvre souvent
que non seulement on ne savait pas, mais qu'en plus ce qu'on savait
était faux.
Pas besoin de punaise, du tissu eut suffit.

Une punaise, c'est tellement plus beau !

Bof, si ça l'était il eut été préférable qu'on la voit un peu mieux.
On a au moins les 3/4 du corps à deviner. Même le bout de sa tête est
raté.

C'est justement la mise en évidence des limitations de l'outil
photographique alors qu'un dessin à la plume serait plus précis.

Apprends le stacking et reviens nous voir avec une image nette.
Non, mais le résultat est le même : avec ta puce t'as pas de piqué.

Ce n'est pas une puce, mais une punaise.

Les deux piquent non ? Et puis avec une puce on ne se fait jamais mal
quand on marche dessus.
Ta remarque ne manque pas de piquant.

Encore une fois, une punaise n'est pas une puce.

Parce que les puces ne piquent pas ? Aurais-tu un épiderme de
pachyderme ?
Bin tu vois, moi je préfère apprendre, et comprendre, plutôt que, tel
un GR, réinventer le fil à couper le beurre.

Ce phénomène de diffraction n'avait jamais été, ici, mis en évidence
avec une telle clarté.

Et comment je réussi certaines photos « ratées » ? Et pourquoi je
travaille sur la fabrication d'un sténopé à diamètre variable ?

Merci de poser la question.

Et ? Et ? Tu te tais ? Tu ne sais quoi dire ? Tu devrais lire Fontanier.
--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
Poster une réponse
Anonyme