La NSA choisit les courbes elliptiques

Le
Robert Harley
Un nouvel élément dans l'évolution de la crypto

La NSA a soutenu des algorithmes de cryptographie symétrique(*) par le
passé (tels que DES, Skipjack et AES) mais pas d'algorithmes de
crytographie à clé publique(**) jusqu'alors.

Cela vient de changer et ils ont choisi la crypto à courbes elliptiques:

>In an extraordinary move, the National Security Agency has purchased a
>license for Certicom Corp.'s elliptic curve cryptography (ECC) system,
>and plans to make the technology a standard means of securing
>classified communications.
>
>As part of the $25 million agreement, the NSA can grant sublicenses
>within a limited field of use. This most likely will include other
>government agencies, federal contractors and other parties that send
>sensitive data to the agency.
>
>This is the first time that the NSA has endorsed any sort of
>public-key cryptography system.
>[]

Voir;

http://www.eweek.com/print_article/0,3048,a0561,00.asp


L'annonce de Certicom se trouve à:

http://www.certicom.com/about/pr/03/031024_nsadeal.html


Leur valeur a tout de suite doublé en bourse, selon:

http://www.canada.com/news/business/story.asp?idC5E67A-D640-4372-9E9E-A906EDDA8EBA


Salutations,
Rob.


* : Pour chiffrer rapidement de grandes quantités de données.

**: Pour chiffrer de petites données avec une clé publique, déchiffrable
uniquement avec une clé privée correspondante. (Pour pouvoir
envoyer secrètement la clé qui sert à chiffrer un message secret).

.-. .-.
/ .-. .-. /
/ / .-. _ .-. / /
/ / / / / / /
/ / / `-' `-' / /
/ `-' `-' /
`-' `-'

  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Jean-Marc Desperrier
Le #48513
Robert Harley wrote:
Cela vient de changer... et ils ont choisi la crypto à courbes elliptiques:
In an extraordinary move, the National Security Agency has purchased a
license for Certicom Corp.'s elliptic curve cryptography (ECC) system,
and plans to make the technology a standard means of securing
classified communications.



C'est pas trop cela qui est le plus surprenant ... C'est le fait de
prendre des courbes de 512 bits. A cete taille là, l'avantage compétitif
de taille avec le RSA n'est plus très significatif.
Je vois seulement comme explication que la RSA a confiance pour le long
terme dans la solidité des courbes elliptiques de grande taille, mais
pas dans celle de RSA ...


Poster une réponse
Anonyme