Le polytechnicien triple assassin en liberté

Le
Christian Navis
Philippe Naigeon est ce qu'on appelle une "grosse tête".
Bien pleine mais plutôt mal faite.
Polytechnicien honorablement classé, directeur financier à la Caisse
des Dépôts, il a refusé en 1982 d'intégrer le cabinet Fabius, c'était
pas assez bien payé.
Cet homme a tout du gendre idéal
À part qu'il a assassiné sa femme et ses deux fils à coups de crosse
de pistolet sur la tête, avant de les étrangler et de les flinguer.
Estropiant "seulement" leur fille qui avait réussi à lui échapper.
Le maladroit !
Ensuite, pour se détendre un peu, il s'est tapé une bonne bouteille
de cognac. Après l'effort, le réconfort.

Les faits ont eu lieu en mai 1994 dans leur riche villa de la rue
Scheffer à Paris XVI ème.
D'après les témoignages et les experts, elle était douce et soumise
(mais sûrement pas assez ?) lui psychorigide et autoritaire.
Mais aussi catholique pratiquant, refusant de parler à sa soeur parce
qu'elle avait épousé un divorcé !
Et avec ça, hyper-radin. Sa femme règle toutes les dépenses familiales,
lui prétend disposer librement de son argent pour faire des placements.
Un sale type. Mais pas si fou

Son procès, aujourd'hui oublié, fut un cas d'école des divagations
d'une justice entravée par la culture de l'excuse et prise en otage
par les médias gauchiards.

Naigeon, comme tous ceux qui craignent que leur psyché soit dévoilée
au grand jour, a récusé avec véhémence les entretiens qu'on lui a
imposés avec les psychiatres, puis a réclamé des contre-expertises
qu'il a ensuite refusées, clamant haut et fort qu'il n'est pas fou.
Sa femme l'aurait trompé, ce qui aurait déclenché chez lui un moment
de fureur passagère.
Dont il a tout oublié.
Nez en moins, quand ça l'arrange, il s'y entend à merveille pour jouer
les mabouls.

Il ergote et ratiocine sur des preuves matérielles comme si elles
avaient été inventées par la Cour, insulte ses avocats, pensez donc,
des bac B qu'ont même pas fait de vraies études ;o)
Et il en récuse 5 !
Puis se lance dans un discours décousu où il se présente comme un bon
père chérissant ses enfants, vivant une vie de famille rayonnante (sic)
et pour finir, demande qu'on lui coupe un bras et une jambe en guise
de punition s'il a vraiment fait ce dont on l'accuse.

Bien évidemment, les bobos gogos médiamerdiques clament à l'unisson
qu'il est scandaleux de juger ce grand malade !
Pourtant, celui-ci pas si branque, maîtrise parfaitement les codes
des merdias complaisants envers les criminels, et les pesanteurs
du système judiciaire.
Il se plaint des souffrances qu'on lui a infligées lors des
interrogatoires, s'appesantit et s'apitoie sur ses conditions de
détention "inhumaines", jongle avec les procédures dont il connaît
les failles, et a constitué un épais dossier sur les irrégularités
viciant, selon lui, l'instruction.

ll parvient même à déstabiliser Philippe Bilger, vieux routier
des assises, en décortiquant les soi-disant faiblesses de son analyse,
un exploit jamais égalé par les meilleurs pénalistes
Mais l'avocat général n'est pas le perdreau de l'année !
Il remet l'accusé à sa juste place, en décrivant ses crimes par le
menu,
le traite de lâche affabulateur suscitant enfin des réactions
spontanées
de Naigeon, assaisonnées d'une bordée d'injures quand il réalise qu'il
a
trouvé plus rusé que lui et s'est fait piéger.

Le président, troublé, ordonne en plein procès de nouvelles expertises
psychiatriques, ce qui est rare, et plus encore demande à l'Ordre
des avocats si les droits de la défense sont bien respectés, l'accusé
usant d'un dernier stratagème : il refuse de comparaître sans
notification d'huissier, puis exige de se défendre tout seul.

Le 12 septembre 1997, Naigeon a pris 30 ans dont 22 ans de sûreté
Il a été remis en liberté en 2012.
Dis coco, ça dure combien de temps la perpète en France ?

--
La pensée du jour :
Les filles sont comme les pralines. Meilleures bien fourrées.




L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
http://www.avast.com
Vos réponses Page 2 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
dujardin
Le #26353581
qui es tu pour juger un homme dans son dos ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme