Pour Rojé LeDig et sè zami

Le
GonZo
YO M'sieur !

Vouaassi se ke di ouiquipédya ha se çugeai:

Eet ge scite:

«
Une flatulence, connue plus vulgairement dans sa version bruyante sous le
nom de « pet » et dans sa version silencieuse sous celui de « vesse », est
l'expulsion éventuellement bruyante par l'anus de gaz produits dans le
côlon. Elles sont souvent accompagnées d'une odeur nauséabonde
*o koure dune mizageaour de winedau*

Les flatulences sont le résultat de la fermentation des matières fécales ;
on y trouve notamment des gaz non odorants : du méthane (gaz inflammable
produit par des bactéries), du dioxyde de carbone, de l'azote, de
l'oxygène, de l'hydrogène, et des gaz odorants sulfurés.

*Pour écouter hun paite:*
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cf/Frt755_1.ogg

Leur intensité dépend de nombreux facteurs : la constipation, certaines
maladies intestinales En fait, on distingue plusieurs sortes de « pets
». En effet, il y a des longs des bruyants et des sourds qui produisent
souvent un effet de dégoût. En réalité, issus de la fermentation
intestinale, ces gaz sont d'autant plus présents que les aliments se
décomposent : les protéines complexes, notamment. Les consommateurs de
flageolets, cassoulet, soja, et viandes rouges seront donc meilleurs
producteurs. La malabsorption de certains glucides (lactose, fructose)
peut aussi provoquer des flatulences. Plus rarement, la giardiase, une
parasitose bénigne de l'intestin, est la cause de flatulence.

Remarquons également que les pets les plus bruyants ne sont pas forcément
les plus odorants. *trai pairthinan!*

En moyenne, une personne libère par jour de 0,5 à 1,5 litre de gaz, en 12 à
25 occasions.

*De koi fèrr roulé lè banioles !*

Les herbivores en produisent plus *ke les zutylyzateure de winedau*

Effets sur la santé

Une étude européenne sur les effets des flatulences sur la santé n'a pas pu
déterminer de différences significatives entre les populations suivant leur
fréquence de flatulation.
*Néanmoins, il a été prouvé que les personnes ventilant le plus fréquemment*
*étaient plus heureuses (contrairement à leur entourage)*

Impact sur l'environnement

Le méthane étant un gaz à effet de serre, les rejets de celui-ci par
flatulence contribuent au réchauffement climatique. Les principales sources
de rejet de méthane produit par voies entériques proviennent de l'élevage
(notamment bovin) et des termites.

À ce propos, dans les années 1990, des scientifiques anglais ont apporté
une *nouvelle hypothèse pouvant expliquer la disparition des dinosaures*
Leurs flatulences, trop importantes, seraient à l'origine de leur perte, le
réchauffement de la planète ne les ayant pas épargné.

*L'édifiante histoire du pet*

* Socrate formula-t-il l'hypothèse que le vrombissement des moustiques
était le résultat d'une expulsion continue de gaz ? Aristophane le laisse
en tout cas à penser dans Les Nuées.

* L'empereur Claude autorisa ses invités à se lâcher en public, quand
il apprit qu'un des convives de l'un de ses derniers repas était mort pour
n'avoir pas osé péter à table.

* Edward de Vere, comte d'Oxford péta pendant qu'il prêtait serment à
la reine Élisabeth I, et s'infligea pour cela lui-même un exil de sept ans.
Après son retour, la reine le rassura : « my Lord, j'ai oublié cette
histoire de pet ».

*Eet Billou à Raide Monnde?*

*Anthropologie du pet*

Le pet a fait l'objet de nombreuses études scientifiques. Les scientifiques semblent même lui porter un intérêt tout particulier.
Par exemple, le Prix Ig Nobel de biologie a été attribué en 1994 à W. Brian Sweeney, Brian Krafte-Jacobs, Jeffrey W. Britton, et Wayne Hansen,
pour leur étude sur la *prédominance de soldats constipés dans les troupes déployées par les États-Unis*,
et particulièrement pour leur analyse numérique de la fréquence des mouvements d'entrailles.[1]

Flatulence vient du latin "flatus" qui signifie "souffler".
*kom ujn soufflé o phromaje*

Savoir-vivre

*De tous temps, les Hommes se sont posé la question de savoir comment faire face à un pet imminent*
Les réponses à cette question font partie du savoir-vivre.

Flatuler en public, sauf cas rares, est en effet perçu comme un manque de
délicatesse, et peut être interprété comme une offense particulièrement
grave par la personne victime de ces vapeurs nauséabondes. La preuve en est
que la flatulence est à l'origine de nombreux conflits. Dans certaines
sociétés, on pète devant une personne pour exprimer son désaccord.Réf.
nécessaire Il est en Angleterre, devant la loi, une cause de divorce ; et
les couples anglais les moins heureux sont les plus producteurs.Réf.
nécessaire

Humour

D'un autre côté, les flatulences suscitent aussi le rire chez certaines
personnes, ce qui pour d'autres est d'assez mauvais goût.

Certains usent même de leurs talents de maîtrise musculaire pour jouer
diverses mélodies avec leurs pets tels Le Pétomane et M. Méthane. Des gens
rient à cause de leurs petits bruits, d'autres pour l'odeur.

Dans Le Vieux qui lisait des romans d'amour il est relaté qu'au moins
certains Indiens d'Amazonie lâchent des « pets sonores » pour éloigner les
esprits.

Dans La Soupe aux choux, un extra terrestre est attiré par les pets lachés
par deux paysans du centre de la France.

Synonymes et expressions

* Médicale : Gaz, Météorisme (gaz emprisonné, ballonement)

* Familier :

* Pet
* Retour d'haleine
* Prout
* Vent
* Vesse
* Perle
* Gaz
* Toz
* Boup
* Roulant
* Avoir des vapeurs
* Avoir des vents
* Farter (du verbe anglais)
* Lâcher une caisse (ou un caisson)
* Lâcher Médor
* Lâcher Bobby
* Craquer une perlouze
* Perler
* Perlouzer
* Tozer
* Faire un petit boriaud
* Partir en bombarde
* Lâcher un coup de mousquet
* Lâcher un coup d'arquebuse (Tirer un coup d'arqu')
* Lâcher une caisse
* Faire parler la poudre
* Faire un prout au jus
* Lacher un 45
* Lacher un coup de grizou
* Claquer du rond
* Lacher un renard
* Lâcher une pête
* Désodoriser
* Parfumer
* Siffler du cul (de l'anus)
* Faire une merde gazeuse
* Détruire la couche d'ozone
* Eventer
* Expulser le moisi
* Réduire la pression
* Se soulager
* Soupirer
* Expulser l'inutile
* Un coup de brise
* Avoir la taupe au guichet
* Avoir le cigare au bord des lèvres
* Appeler Mr Hankey (en référence au dessin animé South Park)
* Lacher une douille
* Franchir le mur du son
* Envoyer les morpions se coller au plafond
* Pêter
* Ventiler
* Brasser de l'air
* Mettre à jour Windows

Bibliographie

* Jean Poirier (Dir.), Histoire des m½urs, « L'Homme et l'excrétum », tome 1.

PHAIRE KAKA FÈ DU BIYIN MECIEU LEDIG DONQUE MAIRSI À BILOU !

YO!
--
GonZo
GondeliZza de Cramoisi
(13 ans, dyslexique de droite, féministe prépubère et congo-belgeoise)
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Roger LEDIG
Le #1362170
Bonjour tout le monde

Salut GonZo

Bien amusant ce truc, mais de nos jours plus personne ne veut faire cela, ni
transpirer normalement. Tout ceci est tellement mal vu qu'on peux vous tuer
pour cela.

Mais j'ai plus de gaz quand je suis bien ce qui pose un problème en société.
c'est une des raisons de ma fuite des gens.

Mais cela n'a rien a faire sur ce forum, mais on peux s'amuser partout !

Merci à toi

Cordialement

Roger

"GonZo" s5dg90gspxn1.1hs8tei4vmxj$
YO M'sieur !

Vouaassi se ke di ouiquipédya ha se çugeai:

Eet ge scite:

«
Une flatulence, connue plus vulgairement dans sa version bruyante sous le
nom de « pet » et dans sa version silencieuse sous celui de « vesse », est
l'expulsion éventuellement bruyante par l'anus de gaz produits dans le
côlon. Elles sont souvent accompagnées d'une odeur nauséabonde
*o koure dune mizageaour de winedau*

Les flatulences sont le résultat de la fermentation des matières fécales ;
on y trouve notamment des gaz non odorants : du méthane (gaz inflammable
produit par des bactéries), du dioxyde de carbone, de l'azote, de
l'oxygène, de l'hydrogène, et des gaz odorants sulfurés.

*Pour écouter hun paite:*
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cf/Frt755_1.ogg

Leur intensité dépend de nombreux facteurs : la constipation, certaines
maladies intestinales... En fait, on distingue plusieurs sortes de « pets
». En effet, il y a des longs des bruyants et des sourds qui produisent
souvent un effet de dégoût. En réalité, issus de la fermentation
intestinale, ces gaz sont d'autant plus présents que les aliments se
décomposent : les protéines complexes, notamment. Les consommateurs de
flageolets, cassoulet, soja, et viandes rouges seront donc meilleurs
producteurs. La malabsorption de certains glucides (lactose, fructose...)
peut aussi provoquer des flatulences. Plus rarement, la giardiase, une
parasitose bénigne de l'intestin, est la cause de flatulence.

Remarquons également que les pets les plus bruyants ne sont pas forcément
les plus odorants. *trai pairthinan!*

En moyenne, une personne libère par jour de 0,5 à 1,5 litre de gaz, en 12
à
25 occasions.

*De koi fèrr roulé lè banioles !*

Les herbivores en produisent plus *ke les zutylyzateure de winedau*

Effets sur la santé

Une étude européenne sur les effets des flatulences sur la santé n'a pas
pu
déterminer de différences significatives entre les populations suivant
leur
fréquence de flatulation.
*Néanmoins, il a été prouvé que les personnes ventilant le plus
fréquemment*
*étaient plus heureuses (contrairement à leur entourage)*

Impact sur l'environnement

Le méthane étant un gaz à effet de serre, les rejets de celui-ci par
flatulence contribuent au réchauffement climatique. Les principales
sources
de rejet de méthane produit par voies entériques proviennent de l'élevage
(notamment bovin) et des termites.

À ce propos, dans les années 1990, des scientifiques anglais ont apporté
une *nouvelle hypothèse pouvant expliquer la disparition des dinosaures*
Leurs flatulences, trop importantes, seraient à l'origine de leur perte,
le
réchauffement de la planète ne les ayant pas épargné.

*L'édifiante histoire du pet*

* Socrate formula-t-il l'hypothèse que le vrombissement des moustiques
était le résultat d'une expulsion continue de gaz ? Aristophane le laisse
en tout cas à penser dans Les Nuées.

* L'empereur Claude autorisa ses invités à se lâcher en public, quand
il apprit qu'un des convives de l'un de ses derniers repas était mort pour
n'avoir pas osé péter à table.

* Edward de Vere, comte d'Oxford péta pendant qu'il prêtait serment à
la reine Élisabeth I, et s'infligea pour cela lui-même un exil de sept
ans.
Après son retour, la reine le rassura : « my Lord, j'ai oublié cette
histoire de pet ».

*Eet Billou à Raide Monnde?*

*Anthropologie du pet*

Le pet a fait l'objet de nombreuses études scientifiques. Les
scientifiques semblent même lui porter un intérêt tout particulier.
Par exemple, le Prix Ig Nobel de biologie a été attribué en 1994 à W.
Brian Sweeney, Brian Krafte-Jacobs, Jeffrey W. Britton, et Wayne Hansen,
pour leur étude sur la *prédominance de soldats constipés dans les troupes
déployées par les États-Unis*,
et particulièrement pour leur analyse numérique de la fréquence des
mouvements d'entrailles.[1]

Flatulence vient du latin "flatus" qui signifie "souffler".
*kom ujn soufflé o phromaje*

Savoir-vivre

*De tous temps, les Hommes se sont posé la question de savoir comment
faire face à un pet imminent*
Les réponses à cette question font partie du savoir-vivre.

Flatuler en public, sauf cas rares, est en effet perçu comme un manque de
délicatesse, et peut être interprété comme une offense particulièrement
grave par la personne victime de ces vapeurs nauséabondes. La preuve en
est
que la flatulence est à l'origine de nombreux conflits. Dans certaines
sociétés, on pète devant une personne pour exprimer son désaccord.Réf.
nécessaire Il est en Angleterre, devant la loi, une cause de divorce ; et
les couples anglais les moins heureux sont les plus producteurs.Réf.
nécessaire

Humour

D'un autre côté, les flatulences suscitent aussi le rire chez certaines
personnes, ce qui pour d'autres est d'assez mauvais goût.

Certains usent même de leurs talents de maîtrise musculaire pour jouer
diverses mélodies avec leurs pets tels Le Pétomane et M. Méthane. Des gens
rient à cause de leurs petits bruits, d'autres pour l'odeur.

Dans Le Vieux qui lisait des romans d'amour il est relaté qu'au moins
certains Indiens d'Amazonie lâchent des « pets sonores » pour éloigner les
esprits.

Dans La Soupe aux choux, un extra terrestre est attiré par les pets lachés
par deux paysans du centre de la France.

Synonymes et expressions

* Médicale : Gaz, Météorisme (gaz emprisonné, ballonement)

* Familier :

* Pet
* Retour d'haleine
* Prout
* Vent
* Vesse
* Perle
* Gaz
* Toz
* Boup
* Roulant
* Avoir des vapeurs
* Avoir des vents
* Farter (du verbe anglais)
* Lâcher une caisse (ou un caisson)
* Lâcher Médor
* Lâcher Bobby
* Craquer une perlouze
* Perler
* Perlouzer
* Tozer
* Faire un petit boriaud
* Partir en bombarde
* Lâcher un coup de mousquet
* Lâcher un coup d'arquebuse (Tirer un coup d'arqu')
* Lâcher une caisse
* Faire parler la poudre
* Faire un prout au jus
* Lacher un 45
* Lacher un coup de grizou
* Claquer du rond
* Lacher un renard
* Lâcher une pête
* Désodoriser
* Parfumer
* Siffler du cul (de l'anus)
* Faire une merde gazeuse
* Détruire la couche d'ozone
* Eventer
* Expulser le moisi
* Réduire la pression
* Se soulager
* Soupirer
* Expulser l'inutile
* Un coup de brise
* Avoir la taupe au guichet
* Avoir le cigare au bord des lèvres
* Appeler Mr Hankey (en référence au dessin animé South Park)
* Lacher une douille
* Franchir le mur du son
* Envoyer les morpions se coller au plafond
* Pêter
* Ventiler
* Brasser de l'air
* Mettre à jour Windows

Bibliographie

* Jean Poirier (Dir.), Histoire des m½urs, « L'Homme et l'excrétum »,
tome 1.

PHAIRE KAKA FÈ DU BIYIN MECIEU LEDIG DONQUE MAIRSI À BILOU !

YO!
--
GonZo
GondeliZza de Cramoisi
(13 ans, dyslexique de droite, féministe prépubère et congo-belgeoise)


Publicité
Poster une réponse
Anonyme