Pourquoi le raw est moins bon (was: Armada de Rouen)

Le
efji
J'ouvre un nouveau fil car je pense que ça en vaut la peine.

Le pauvre Thierry Houx se bat comme un beau diable en pensant bien faire
avec ses fichiers raw. Il me donne l'occasion d'expliquer qu'il ne peut
pas y arriver, en tout cas pas de la façon dont il s'y prend.

Donc il poste d'abord ceci (raw traité à sa sauce) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOUS0fOP_th3.png
et s'offusque qu'on lui dise que c'est de la daube.

Ensuite il essaye ceci (raw traité à sa sauce probablement en enlevant
l'anti-bruit) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOsz3EbP_th2.png
et là on commence à comprendre son problème.

Enfin il poste cela (jpeg brut d'apn) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOecHwaP_th1.png

Pour comprendre pourquoi concernant le traitement du bruit, il ne pourra
jamais arriver à la cheville du jpg du boitier avec son workflow libre,
il suffit de regarder ces 3 images et de comprendre un peu comment
fonctionne un débruiteur d'image habituel : comme sa seule information
est l'image qu'on lui donne, il doit choisir astucieusement des
échantillons pour se faire une idée de la structure du bruit, et ensuite
il le filtre. Manque de bol cette image a des zones vicieuses avec le
moutonnement de la mer qui ressemble aussi à du bruit mais qui n'en est
pas, ce qui lui fait perdre les pédales et faire ces ignobles variations
chromatiques.

Le débruiteur du boitier fonctionne de façon totalement différente : il
connait la structure du bruit de son capteur pour chaque valeur des ISO
et même de façon sans doute très fine selon la luminosité de la zone. il
est donc imbattable par un logiciel tiers qui n'a pas ces infos, et il
me semble que tu l'as démontré de façon éclatante :)

--
F.J.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Alf92
Le #26519155
efji :
J'ouvre un nouveau fil car je pense que ça en vaut la peine.
Le pauvre Thierry Houx se bat comme un beau diable en pensant bien faire
avec ses fichiers raw. Il me donne l'occasion d'expliquer qu'il ne peut
pas y arriver, en tout cas pas de la façon dont il s'y prend.
Donc il poste d'abord ceci (raw traité à sa sauce) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOUS0fOP_th3.png
et s'offusque qu'on lui dise que c'est de la daube.
Ensuite il essaye ceci (raw traité à sa sauce probablement en enlevant
l'anti-bruit) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOsz3EbP_th2.png
et là on commence à comprendre son problème.
Enfin il poste cela (jpeg brut d'apn) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOecHwaP_th1.png
Pour comprendre pourquoi concernant le traitement du bruit, il ne pourra
jamais arriver à la cheville du jpg du boitier avec son workflow libre,
il suffit de regarder ces 3 images et de comprendre un peu comment
fonctionne un débruiteur d'image habituel : comme sa seule information
est l'image qu'on lui donne, il doit choisir astucieusement des
échantillons pour se faire une idée de la structure du bruit, et ensuite
il le filtre. Manque de bol cette image a des zones vicieuses avec le
moutonnement de la mer qui ressemble aussi à du bruit mais qui n'en est
pas, ce qui lui fait perdre les pédales et faire ces ignobles variations
chromatiques.
Le débruiteur du boitier fonctionne de façon totalement différente : il
connait la structure du bruit de son capteur pour chaque valeur des ISO
et même de façon sans doute très fine selon la luminosité de la zone. il
est donc imbattable par un logiciel tiers qui n'a pas ces infos, et il
me semble que tu l'as démontré de façon éclatante :)

un bon dérawtiseur maison doit identifier l'appareil et intégrer les
paramètres de prise de vue, puis, se référant à des abaques, proposer
le meilleur traitement possible avec un bouton vert "auto".
ce traitement devrait être au moins aussi bon que le traitement interne
du boitier.
c'est ce que j'avais constaté lorsque je faisais du RAW avec mon Fuji
S6500 : les algos externes semblaient être les mêmes que les internes.
ça ne fonctionne plus comme ça ?
Thierry Houx
Le #26519162
Le 15/06/2019 à 15:38, Alf92 a écrit :
efji :
J'ouvre un nouveau fil car je pense que ça en vaut la peine.
Le pauvre Thierry Houx se bat comme un beau diable en pensant bien faire
avec ses fichiers raw. Il me donne l'occasion d'expliquer qu'il ne peut
pas y arriver, en tout cas pas de la façon dont il s'y prend.
Donc il poste d'abord ceci (raw traité à sa sauce) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOUS0fOP_th3.png
et s'offusque qu'on lui dise que c'est de la daube.
Ensuite il essaye ceci (raw traité à sa sauce probablement en enlevant
l'anti-bruit) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOsz3EbP_th2.png
et là on commence à comprendre son problème.
Enfin il poste cela (jpeg brut d'apn) :
https://www.cjoint.com/doc/19_06/IFpmOecHwaP_th1.png
Pour comprendre pourquoi concernant le traitement du bruit, il ne pourra
jamais arriver à la cheville du jpg du boitier avec son workflow libre,
il suffit de regarder ces 3 images et de comprendre un peu comment
fonctionne un débruiteur d'image habituel : comme sa seule information
est l'image qu'on lui donne, il doit choisir astucieusement des
échantillons pour se faire une idée de la structure du bruit, et ensuite
il le filtre. Manque de bol cette image a des zones vicieuses avec le
moutonnement de la mer qui ressemble aussi à du bruit mais qui n'en est
pas, ce qui lui fait perdre les pédales et faire ces ignobles variations
chromatiques.
Le débruiteur du boitier fonctionne de façon totalement différente : il
connait la structure du bruit de son capteur pour chaque valeur des ISO
et même de façon sans doute très fine selon la luminosité de la zone. il
est donc imbattable par un logiciel tiers qui n'a pas ces infos, et il
me semble que tu l'as démontré de façon éclatante :)

un bon dérawtiseur maison doit identifier l'appareil et intégrer les
paramètres de prise de vue, puis, se référant à des abaques, proposer
le meilleur traitement possible avec un bouton vert "auto".
ce traitement devrait être au moins aussi bon que le traitement interne
du boitier.
c'est ce que j'avais constaté lorsque je faisais du RAW avec mon Fuji
S6500 : les algos externes semblaient être les mêmes que les internes.
ça ne fonctionne plus comme ça ?

Je n'ai pas de dérawtiseur qui fonctionne ainsi (bouton vert "auto"),
que ce sylkipix, Rawtherapee ou Darktable.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme