précision d'une MAP par stigmomètre

Le
pehache_bidon
Bonjour,

je reviens sur un sujet que j'avais déjà abordé il y a quelques mois:
il s'agit de la précision d'une mise au point manuelle par stigmomètre
à champ coupé.

J'ai fait l'expérience avec un Pentax MZ-M et un 85mm f/1.8, en
prenant plusieurs fois la même photo mais en refaisant complètement la
MAP à chaque fois, et en me basant *uniquement* sur le stigmomètre.

A pleine ouverture(f/1.8), l'objet visé est en dehors de la zone de
netteté sur au moins la moitié des images. A f/2.8 j'ai encore
quelques images en limite de netteté. Il faut arriver à f/4 pour que
la netteté soit bonne sur toutes les images.

Pour moi, cela confirme ce que je suspectais déjà, à savoir qu'un
stigmomètre a une précision limitée. Ce qui n'est d'ailleurs pas
étonnant si on réfléchit à son principe: après tout, c'est un genre de
télémètre, mais placé derrière l'objectif. Comme tout télémètre, il a
une base. Alors qu'un télémètre classique voit sa précision relative
diminuer quand la focale utilisée augmente (c'est bon par exemple à
toutes les ouvertures au 50mm, mais ça peut être insuffisant au 90mm à
f2.8), le stigmomètre la voit diminuer quand l'ouverture augmente,
indépendamment de la focale.

Il semble que la base du stigmomètre sur le MZ-M corresponde à environ
f/4-5.6. D'ailleurs si on actionne le testeur de profondeur de champs
à f/8, le stigmomètre devient noir: il ne reçoit plus du tout de
lumière.


--
pehache
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Francois
Le #1740668
Bonjour,

je reviens sur un sujet que j'avais déjà abordé il y a quelques mois:
il s'agit de la précision d'une mise au point manuelle par stigmomètre
à champ coupé.


Salut,

Reste que... es-tu certain que ton appareil soit bien réglé? Pour le
vérifier, fais la mise au point sur un objet "à l'infini". Si tu n'es
pas à fond sur ta bague de mise au point, ton stigmomètre n'est pas bien
réglé. En fait, soit tu n'es pas à fond, soit tu ne peut pas arriver à
faire la netteté car tu tombe à fond sans pouvoir aller plus loin.

Mais pour être sûr que ce soit ton boitier et non ton objectif, fais
l'essai avec plusieurs d'entres eux.

Reste aussi que plus tu fais la mise au point près, plus les
imprecisions sont sensibles... mais ça tu le savais déjà.

--
Francois Guechoum
http://francois.guechoum.free.fr

Claudio Bonavolta
Le #1721407
"pehache" news:
Bonjour,

je reviens sur un sujet que j'avais déjà abordé il y a quelques mois:
il s'agit de la précision d'une mise au point manuelle par stigmomètre
à champ coupé.

J'ai fait l'expérience avec un Pentax MZ-M et un 85mm f/1.8, en
prenant plusieurs fois la même photo mais en refaisant complètement la
MAP à chaque fois, et en me basant *uniquement* sur le stigmomètre.

A pleine ouverture(f/1.8), l'objet visé est en dehors de la zone de
netteté sur au moins la moitié des images. A f/2.8 j'ai encore
quelques images en limite de netteté. Il faut arriver à f/4 pour que
la netteté soit bonne sur toutes les images.

Pour moi, cela confirme ce que je suspectais déjà, à savoir qu'un
stigmomètre a une précision limitée. Ce qui n'est d'ailleurs pas
étonnant si on réfléchit à son principe: après tout, c'est un genre de
télémètre, mais placé derrière l'objectif. Comme tout télémètre, il a
une base. Alors qu'un télémètre classique voit sa précision relative
diminuer quand la focale utilisée augmente (c'est bon par exemple à
toutes les ouvertures au 50mm, mais ça peut être insuffisant au 90mm à
f2.8), le stigmomètre la voit diminuer quand l'ouverture augmente,
indépendamment de la focale.

Il semble que la base du stigmomètre sur le MZ-M corresponde à environ
f/4-5.6. D'ailleurs si on actionne le testeur de profondeur de champs
à f/8, le stigmomètre devient noir: il ne reçoit plus du tout de
lumière.


--
pehache


A se demander comment des générations de photographes ont réussi à faire des
photos nettes, et pourtant ...

A+
--
Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch

pehache
Le #1721405
"Claudio Bonavolta" de news:

A se demander comment des générations de photographes ont réussi à faire
des

photos nettes, et pourtant ...




Ce que tu dis n'est (heureusement) pas en contradiction avec mon post.

En pratique, la MAP ne se fait pas qu'avec le stigmomètre, il y a aussi
l'appréciation de la netteté sur le dépoli. Les deux comptent. Et puis
instinctivement, on a tendance à règler la bague au point milieu de la plage
dans laquelle les deux champs concordent, en faisant 1 ou 2 aller-retours
pour apprécier cette plage (on fait sans s'en rendre compte une sorte
d'interpolation pour estimer le point de MAP optimum). Au final ça donne une
précision plus importante que celle donnée par le simple critère de
concordance des deux champs.


--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre
remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html

pehache
Le #1721404
"Francois" c6j168$e1u$

Reste que... es-tu certain que ton appareil soit bien réglé?


Il a apparemment un petit problème de ce côté-là, en effet. La mise au point
réelle est semble-t'il légèrement en avant du point visé. Mais ça ne change
rien à mes conclusions, qui se basent sur le fait que plusieurs MAP
successives conduisent à des plans de netteté différents.

Pour le
vérifier, fais la mise au point sur un objet "à l'infini". Si tu n'es
pas à fond sur ta bague de mise au point, ton stigmomètre n'est pas bien
réglé. En fait, soit tu n'es pas à fond, soit tu ne peut pas arriver à
faire la netteté car tu tombe à fond sans pouvoir aller plus loin.



Souvent les objectifs vont un peu "au-delà" de l'infini, non ? En tous cas
les AF, c'est peut-être moins vrai pour les manuels.

Mais pour être sûr que ce soit ton boitier et non ton objectif, fais
l'essai avec plusieurs d'entres eux.



Ben, comment ça peut être un problème d'objectif ? La visée étant TTL, il ne
peut y avoir de problème avec l'objectif (je veux dire que si problème il y
a, il est compensé au moment de la visée; au pire l'échelle de distance
n'indique pas la bonne distance, mais l'image n'est pas affectée).


Reste aussi que plus tu fais la mise au point près, plus les
imprecisions sont sensibles... mais ça tu le savais déjà.



M'en suis rendu compte :-). J'ai fait mon test aussi en ajoutant une
bague-allonge, et le problème est bien sûr accentué.


--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre
remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html

Jean-Marc Becker
Le #1721207

Pour moi, cela confirme ce que je suspectais déjà, à savoir qu'un
stigmomètre a une précision limitée. Ce qui n'est d'ailleurs pas
étonnant si on réfléchit à son principe: après tout, c'est un genre de
télémètre, mais placé derrière l'objectif. Comme tout télémètre, il a
une base.


J'aimerais que tu me dises ce que tu entends par "base" du stigmomètre.

JMB

pehache
Le #1721205
"Jean-Marc Becker" c6k1uu$70s$

Pour moi, cela confirme ce que je suspectais déjà, à savoir qu'un
stigmomètre a une précision limitée. Ce qui n'est d'ailleurs pas
étonnant si on réfléchit à son principe: après tout, c'est un genre de
télémètre, mais placé derrière l'objectif. Comme tout télémètre, il a
une base.


J'aimerais que tu me dises ce que tu entends par "base" du stigmomètre.



La distance entre les deux points de "mesure" (les deux endroits où sont
"prélevées" les deux images).

Cela dit je n'ai pas réussi à trouver un shéma, ou au moins une explication
détaillée, du fonctionnement d'un stigmomètre. Si quelqu'un a ça...


--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre
remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html


Jean-Marc Becker
Le #1721201

La distance entre les deux points de "mesure" (les deux endroits où sont
"prélevées" les deux images).

Il n'y a pas de prélèvement d'image. Il y a deux prismes qui te fournissent

chacun une image "en l'air", que tu vois nette soit en avant, soit en
arrière du plan focal, et qui est décalée par le prisme. Sauf si ces deux
images sont dans le plan des prismes, auquel cas elles ne sont plus
décalées.
En fait, chaque prisme va "chercher" son image sur le bord de l'objectif
dont le diamètre devient en quelque sorte la base.
Si l'objetif est trop peu ouvert, ou diaphragmé, tu ne peux plus en voir
qu'une à la fois.
Un des problèmes, avec le stigmomètre, est que tu fais la mise au point avec
les bords de l'objectif, et que tu photographies ensuite avec la partie
centrale. Or les deux n'ont pas toujours exactement la même focale....

Cela dit je n'ai pas réussi à trouver un shéma, ou au moins une
explication

détaillée, du fonctionnement d'un stigmomètre. Si quelqu'un a ça...


--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre
remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html




pehache_bidon
Le #1740660
"Jean-Marc Becker"

Il n'y a pas de prélèvement d'image. Il y a deux prismes qui te fournissent
chacun une image "en l'air", que tu vois nette soit en avant, soit en
arrière du plan focal, et qui est décalée par le prisme. Sauf si ces deux
images sont dans le plan des prismes, auquel cas elles ne sont plus
décalées.
En fait, chaque prisme va "chercher" son image sur le bord de l'objectif
dont le diamètre devient en quelque sorte la base.


Je m'étais peut-être mal exprimé, mais c'est à peu près le mécanisme
que j'imaginais.

Si l'objetif est trop peu ouvert, ou diaphragmé, tu ne peux plus en voir
qu'une à la fois.


Oui. Et il faut niveller par le bas: le stigmomètre doit pouvoir
marcher avec des objos qui n'ouvre pas plus que f/5.6, ce qui limite
sa "base" et donc sa précision pour les objos qui ouvrent plus.

Un des problèmes, avec le stigmomètre, est que tu fais la mise au point avec
les bords de l'objectif, et que tu photographies ensuite avec la partie
centrale. Or les deux n'ont pas toujours exactement la même focale....


Ah, mais voilà qui peut aussi expliquer la mise au point légèrement
décalée que j'observe.

En fait c'est logique et tout se tient: c'est la variation de focale
entre centre et bords qui induit la baisse habituelle du piqué quand
on ouvre.

Ah, j'aime bien quand toutes pièces du puzzle se mettent en place :-)


Cela dit je n'ai pas réussi à trouver un shéma, ou au moins une
explication

détaillée, du fonctionnement d'un stigmomètre. Si quelqu'un a ça...




... ce serait bien, car rien ne vaut un bon shéma :-)


--
pehache


pehache
Le #1740603
"pehache"

Un des problèmes, avec le stigmomètre, est que tu fais la mise au point
avec


les bords de l'objectif, et que tu photographies ensuite avec la partie
centrale. Or les deux n'ont pas toujours exactement la même focale....


Ah, mais voilà qui peut aussi expliquer la mise au point légèrement
décalée que j'observe.




Effectivement, je viens de refaire un essai "à blanc". Avec le 85mm f/1.8 +
une bague allonge, en mise au point rapprochée: en faisant la mise d'abord
sur le dépoli, je constate que je dois la décaler légèrement si je regarde
le stigmomètre. La différence est faible, un peu moins d'1cm, mais compte
tenu de la PDC très limitée à pleine ouverture dans ces conditions, ça
suffit pour que le point visé avec le stigmomètre ne soit pas net sur le
film.

Mais j'y pense: le problème doit être le même avec les autofocus, non ? Ils
fonctionnent en effet sur le même principe que les stigmomètres, il me
semble ?

--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre
remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html


Jean-Marc Becker
Le #1740600


Effectivement, je viens de refaire un essai "à blanc". Avec le 85mm f/1.8
+

une bague allonge, en mise au point rapprochée: en faisant la mise d'abord
sur le dépoli, je constate que je dois la décaler légèrement si je regarde
le stigmomètre.


Tu as bien mis en évidence l'aberration sphérique liée au tirage excessif
:-))



Mais j'y pense: le problème doit être le même avec les autofocus, non ?
Ils

fonctionnent en effet sur le même principe que les stigmomètres, il me
semble ?

Je ne sais pas, je n'ai jamais vu un autofocus faire une erreur de mise au

point.

JMB

Publicité
Poster une réponse
Anonyme