Problèmes de voisinage (domaine privé) entre fonctionnaires - Rôle de la hiérarchie - urgent

Le
jlcarte
Depuis de longs mois, dans une cité de type administrative un
fonctionnaire ( appellé fonctionnaire 1 dans la suite de l'exposé) est
opposé à 3 autres fonctionnaires (Fonctionnaire 2) appartenant au même
ministère. Cette cité ou résidence est régie par une société sans lien
apparent avec le dit ministère.

Les enfants des fonctionnaires 2 jouent au roller sur une dalle
d'immeuble constituée d'un revêtement granuleux et vide sur environ 10
cm. Cette dalle est située sous l'appartement du fonctionnaire 1. La
caractéristique de cette dalle, qui semble mal construite, fait que
l'ensemble de l'immeuble vibre sous l'impulsion du roulement des
rollers et des patinettes.

Le fonctionnaire 1 après plusieurs demandes à l'amiable voit
continuellement son droit à la tranquilité bafoué à la fois par le
gérant de la résidence et par les fonctionnaire 2 au prétexte que les
enfants ont le droit ?. "d'aller ou bon leur semble" (dixit le gérant
qui d'ailleurs ne veut pas faire appliquer un article du règlement
intérieur qui stipule "Les parents doivent veiller à ce que les
enfants jouent au seuls endroits prévus à cette effet".

Le fonctionnaire 1 demande au gérant de préciser au moins les
endroits. Il répond: "tout l'immeuble".

Suite à une altercation entre le fonctionnaire 1 et les fonctionnaires
2 avec haussement de ton, ces derniers ont porté l'affaire au niveau
hiérarchique avec la ferme intention de faire céder le fonctionnaire 1
et surtout de porter ombrage à la suite de sa carrière (menaces qui
avaient été proférées lors de l'altercation).

Le fonctionnaire 1 est maintenant sommé par la hiérarchie de
s'expliquer au travers d'un rapport circonstancié (avec quelle issue?
il n'en sait rien car dans cette affaire, il semble que les premiers à
se plaindre ont raison d'office)

Questions:

1/ Comment le fonctionnaire 1 peut faire valoir son droit à la
tranquilité?
2/ Est-il légal que des fonctionnaires influencent la carrière d'un
autre fonctionnaire par la loi du nombre?
3/ Cette affaire étant du domaine privé, semble t-il, quel doit être
le rôle de la hiérarchie?
4/ Quels sont les recours pour le fonctionnaire 1 pour contre-attaquer
et préserver sa carrière qui n'est pas en cause ici (fonctionnaire
bien noté et apprécié de ses supérieurs) et comment il pourrait
attaquer la partie adverse pour délation, diffamation etc.

merci de répondre, c'est important.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JMC
Le #15167091
C'est dur la vie en caserne chez les gendarmes...

"juan Carlos"
Depuis de longs mois, dans une cité de type administrative un
fonctionnaire ( appellé fonctionnaire 1 dans la suite de l'exposé) est
opposé à 3 autres fonctionnaires (Fonctionnaire 2) appartenant au même
ministère. Cette cité ou résidence est régie par une société sans lien
apparent avec le dit ministère.

Les enfants des fonctionnaires 2 jouent au roller sur une dalle
d'immeuble constituée d'un revêtement granuleux et vide sur environ 10
cm. Cette dalle est située sous l'appartement du fonctionnaire 1. La
caractéristique de cette dalle, qui semble mal construite, fait que
l'ensemble de l'immeuble vibre sous l'impulsion du roulement des
rollers et des patinettes.

Le fonctionnaire 1 après plusieurs demandes à l'amiable voit
continuellement son droit à la tranquilité bafoué à la fois par le
gérant de la résidence et par les fonctionnaire 2 au prétexte que les
enfants ont le droit ?. "d'aller ou bon leur semble" (dixit le gérant
qui d'ailleurs ne veut pas faire appliquer un article du règlement
intérieur qui stipule "Les parents doivent veiller à ce que les
enfants jouent au seuls endroits prévus à cette effet".

Le fonctionnaire 1 demande au gérant de préciser au moins les
endroits. Il répond: "tout l'immeuble".

Suite à une altercation entre le fonctionnaire 1 et les fonctionnaires
2 avec haussement de ton, ces derniers ont porté l'affaire au niveau
hiérarchique avec la ferme intention de faire céder le fonctionnaire 1
et surtout de porter ombrage à la suite de sa carrière (menaces qui
avaient été proférées lors de l'altercation).

Le fonctionnaire 1 est maintenant sommé par la hiérarchie de
s'expliquer au travers d'un rapport circonstancié (avec quelle issue?
il n'en sait rien car dans cette affaire, il semble que les premiers à
se plaindre ont raison d'office)

Questions:

1/ Comment le fonctionnaire 1 peut faire valoir son droit à la
tranquilité?
2/ Est-il légal que des fonctionnaires influencent la carrière d'un
autre fonctionnaire par la loi du nombre?
3/ Cette affaire étant du domaine privé, semble t-il, quel doit être
le rôle de la hiérarchie?
4/ Quels sont les recours pour le fonctionnaire 1 pour contre-attaquer
et préserver sa carrière qui n'est pas en cause ici (fonctionnaire
bien noté et apprécié de ses supérieurs) et comment il pourrait
attaquer la partie adverse pour délation, diffamation etc....

merci de répondre, c'est important.


Time Flies...
Le #15167081
"juan Carlos"

Les enfants des fonctionnaires 2 jouent au roller sur une dalle
d'immeuble constituée d'un revêtement granuleux et vide sur environ 10
cm. Cette dalle est située sous l'appartement du fonctionnaire 1. La
caractéristique de cette dalle, qui semble mal construite, fait que
l'ensemble de l'immeuble vibre sous l'impulsion du roulement des
rollers et des patinettes.



...

1/ Comment le fonctionnaire 1 peut faire valoir son droit à la
tranquilité?



Avez vous essayé le coup des boulettes de viande empoisonnée?

--
PGå

- Oh dear!
user
Le #15166951
juan Carlos a écrit:

Les enfants des fonctionnaires 2 jouent au roller sur une dalle
d'immeuble constituée d'un revêtement granuleux et vide sur environ 10
cm. Cette dalle est située sous l'appartement du fonctionnaire 1.



hello,
en fait cette dalle est une aire de jeux pour enfants ?
les autres habitants de l'immeubles sont ils incommodés par le bruit ?
(ça fait du bruit des rollers, mais moins que les skate, en fait c'est
l'attaque du pied qui donne l'impulsion)
sinon a priori, faites valoir vos griefs à votre hiérarchie - ils ne
sont peut-être pas tous complètement fermés ?
construire une piste de roller qq part ?
mais je dirais : dur dur la vie de caserne heureusement que c'est gratuit !
chantal
Publicité
Poster une réponse
Anonyme