Twitter iPhone pliant OnePlus 11 PS5 Disney+ Orange Livebox Windows 11

professeur agressée

3 réponses
Avatar
Gauloisjesuis
Bonjour,

Croyez bien que je suis sans réserve pour le respect dÍ» au corps
enseignant, et concernant le problème entre l'élève et le professeur
dont tous les médias se font l'écho en ce moment, j'ai le sentiment que
ce crétin va servir d'exemple et je ne vais pas pleurer pour lui, mais
ce que j'ai quand même du mal Í  comprendre, c'est pourquoi le professeur
c'est physiquement opposé Í  son départ en bloquant la porte ? j'ai du
mal Í  saisir, pourquoi cette option, ne suffisait-il pas tout simplement
de le laisser partir et voir même au contraire, d'autorité lui demander
de sortir et ça c'est dans ses prérogatives, car d'un, il perturbait la
classe et de deux ce n'est pas un enfant, il est "majeur" et donc libre
de circuler vers l'extérieur, pour ensuite refermer la porte et
reprendre sereinement son cours avec les élèves restant, pour ensuite
plus tard faire part de l'incident Í  sa hiérarchie, qui elle, dont c'est
le rÍ´le prendra les mesures administratives qui s'imposent et voir se
porter partie civile pour protéger son professeur. bien évidement ça
n'excuse en rien la gravité de l'agression et tant pis pour ce pauvre
type, mais c'est l'option qui m'interroge.

je serais curieux d'avoir l'avis d'un juriste sur cette affaire,
pourrait-il invoquer une mesure de restriction Í  sa libre circulation ?
--
Gauloisjesuis ....... Pffff ! Bien sÍ»r réfractaire, surtout aux cons, et
pour l'heure, bien représentés.

3 réponses

Avatar
Philippe
Le mercredi 13 octobre 2021 Í  15:49:30 UTC+2, Gauloisjesuis a écrit :
Bonjour,
Croyez bien que je suis sans réserve pour le respect dÍ» au corps
enseignant, et concernant le problème entre l'élève et le professeur
dont tous les médias se font l'écho en ce moment, j'ai le sentiment que
ce crétin va servir d'exemple et je ne vais pas pleurer pour lui, mais
ce que j'ai quand même du mal Í  comprendre, c'est pourquoi le professeur
c'est physiquement opposé Í  son départ en bloquant la porte ? j'ai du
mal Í  saisir, pourquoi cette option, ne suffisait-il pas tout simplement
de le laisser partir et voir même au contraire, d'autorité lui demander
de sortir et ça c'est dans ses prérogatives, car d'un, il perturbait la
classe et de deux ce n'est pas un enfant, il est "majeur" et donc libre
de circuler vers l'extérieur, pour ensuite refermer la porte et
reprendre sereinement son cours avec les élèves restant, pour ensuite
plus tard faire part de l'incident Í  sa hiérarchie, qui elle, dont c'est
le rÍ´le prendra les mesures administratives qui s'imposent et voir se
porter partie civile pour protéger son professeur. bien évidement ça
n'excuse en rien la gravité de l'agression et tant pis pour ce pauvre
type, mais c'est l'option qui m'interroge.
je serais curieux d'avoir l'avis d'un juriste sur cette affaire,
pourrait-il invoquer une mesure de restriction Í  sa libre circulation ?
--
Gauloisjesuis ....... Pffff ! Bien sÍ»r réfractaire, surtout aux cons, et
pour l'heure, bien représentés.

L’élève n’a pas Í  faire justice lui meme de surcroÍ®t utilise y a un lien de subordination, l’enseignant se voit délégué la charge de police administrative…

Ptilou
Avatar
Gauloisjesuis
L’élève n’a pas Í  faire justice lui meme de surcroÍ®t utilise y a un lien de subordination, l’enseignant se voit délégué la charge de police administrative…

Ptilou

Bonjour !
Mes questions étaient:
N'aurait-il pas été plus judicieux de tout simplement le laisser s'en
aller ?
Juridiquement, est-ce qu'un professeur de l'éducation nationale Í 
autorité pour s'opposer "physiquement" au départ d'une personne
"majeure" qui prend la décision "quitter" un lieu clos ?
--
Gauloisjesuis ....... Pffff ! Bien sÍ»r réfractaire, surtout aux cons, et
pour l'heure, bien représentés.
Avatar
Philippe
Mon Paypal n’a pas reçu ton accord !
Moi je respecte mon. Banquier, je n’en lui fait pas concurrence ....
Le jeudi 14 octobre 2021 Í  12:07:28 UTC+2, Gauloisjesuis a écrit :
L’élève n’a pas Í  faire justice lui meme de surcroÍ®t utilise y a un lien de subordination, l’enseignant se voit délégué la charge de police administrative…

Ptilou
Bonjour !
Mes questions étaient:
N'aurait-il pas été plus judicieux de tout simplement le laisser s'en
aller ?
Juridiquement, est-ce qu'un professeur de l'éducation nationale Í 
autorité pour s'opposer "physiquement" au départ d'une personne
"majeure" qui prend la décision "quitter" un lieu clos ?
--
Gauloisjesuis ....... Pffff ! Bien sÍ»r réfractaire, surtout aux cons, et
pour l'heure, bien représentés.