Programme autoreproducteur

Le
nb
Bonjour,

Afin de comprendre le fonctionnement de programmes autoreproducteurs
basiques sans charges létales ou nuisibles, pourriez-vous m'indiquer des
lignes de codes pour expliquer le phénomène ?
Voire, comment 2 programmes autoreproducteurs peuvent évoluer dans le
but de "gagner" l'un sur l'autre.
En vous remerciant.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Frederic Bonroy
Le #1465694
nb wrote:

Afin de comprendre le fonctionnement de programmes autoreproducteurs
basiques sans charges létales ou nuisibles, pourriez-vous m'indiquer des
lignes de codes pour expliquer le phénomène ?


Il existe tellement de méthodes différentes de reproduction, et chaque
méthode peut être réalisée de mille et une manières différentes.

Par exemple, la reproduction des virus n'est pas la même que la
propagation des vers; puis il existe différents types de virus qui,
ensuite, sont plus ou moins sophistiqués.

On ne peut même pas dire que la reproduction mène forcément à la
naissance d'un virus identique à son ancêtre. Son code et son apparence
peuvent changer d'une génération à l'autre (cryptage, polymorphisme,
métamorphisme), théoriquement sa fonctionnalité peut également changer.

Donc il vous faudra être plus précis...

Voire, comment 2 programmes autoreproducteurs peuvent évoluer dans le
but de "gagner" l'un sur l'autre.


Là encore, il vous faudra définir "gagner". La plupart des programmes
autreproducteurs peuvent cohabiter. Ce qui d'ailleurs n'est pas toujours
le cas des antivirus. ;-)

nb
Le #1465667
Ok, tout ça c'est théoriquement "beau" et connu.
Reste la question d'exemple de code qui peut aider à comprendre par
l'exemple justement de fontionnements progressifs du cas le plus basique
d'auto reproduction vers le plus complexe (ce dernier cas n'est pas le
but de mon questionnement).
Où peut-on s'instruire sur le sujet ?

Merci




Frederic Bonroy wrote:
nb wrote:

Afin de comprendre le fonctionnement de programmes autoreproducteurs
basiques sans charges létales ou nuisibles, pourriez-vous m'indiquer
des lignes de codes pour expliquer le phénomène ?



Il existe tellement de méthodes différentes de reproduction, et chaque
méthode peut être réalisée de mille et une manières différentes.

Par exemple, la reproduction des virus n'est pas la même que la
propagation des vers; puis il existe différents types de virus qui,
ensuite, sont plus ou moins sophistiqués.

On ne peut même pas dire que la reproduction mène forcément à la
naissance d'un virus identique à son ancêtre. Son code et son apparence
peuvent changer d'une génération à l'autre (cryptage, polymorphisme,
métamorphisme), théoriquement sa fonctionnalité peut également changer.

Donc il vous faudra être plus précis...

Voire, comment 2 programmes autoreproducteurs peuvent évoluer dans le
but de "gagner" l'un sur l'autre.



Là encore, il vous faudra définir "gagner". La plupart des programmes
autreproducteurs peuvent cohabiter. Ce qui d'ailleurs n'est pas toujours
le cas des antivirus. ;-)



Guillermito
Le #1465659
nb wrote:

Ok, tout ça c'est théoriquement "beau" et connu.


Il faut bien commencer par la théorie.

Reste la question d'exemple de code qui peut aider à comprendre par
l'exemple justement de fontionnements progressifs du cas le plus basique
d'auto reproduction vers le plus complexe


En quel langage?

--
Guillermito
http://www.guillermito2.net

Utilisateur_anonyme_et_non_membre_de_webatou.net
Le #1465655
nb wrote:

Bonjour,

Afin de comprendre le fonctionnement de programmes autoreproducteurs
basiques sans charges létales ou nuisibles, pourriez-vous m'indiquer des
lignes de codes pour expliquer le phénomène ?
Voire, comment 2 programmes autoreproducteurs peuvent évoluer dans le
but de "gagner" l'un sur l'autre.
En vous remerciant.


Il existe un jeu qui correspond asse exactement a ta description : il
s'agit de concevoir un programme qui doit "survivre" et eliminer le ou
les concurents places dans le meme espace memoire que lui.
L'autoreproduction n'est pas le but de la manoeuvre, mais juste un moyen
d'assurer la survie. Le langage utilise' est une sorte d'assembleur
simplifie' (le Redcode) et les programmes modifient un espace memoire bien
determine'.

Ce jeu s'appelle "Corewars". C'est sans doute assez different des exemples
du "monde reel" (Netsky vs. Bagle), mais c'est tres instructif.

Pour en savoir plus : http://www.koth.org

--
Tweakie

--
Posté via http://www.webatou.net/
Usenet dans votre navigateur !
Complaints-To:

djehuti
Le #1465647
salut
"nb" a écrit dans le message news:
409896cd$0$8635$

Où peut-on s'instruire sur le sujet ?


en tout cas... pas ici

google est ton ami

@tchao

Frederic Bonroy
Le #1465631
djehuti wrote:

Où peut-on s'instruire sur le sujet ?


en tout cas... pas ici


Ça dépend...

http://www.usenet-fr.net/fur/chartes/comp.securite.virus.html

"La citation de courts extraits de code source dans un article peut
néanmoins être tolérée si cette information est nécessaire à la
compréhension d'une routine particulière."


C'est vrai que c'est toujours un peu risqué de donner du code source,
mais on n'en est pas encore arrivé là.


nb
Le #1137670
Guillermito wrote:
nb wrote:

Ok, tout ça c'est théoriquement "beau" et connu.



Il faut bien commencer par la théorie.

Reste la question d'exemple de code qui peut aider à comprendre par
l'exemple justement de fontionnements progressifs du cas le plus
basique d'auto reproduction vers le plus complexe



En quel langage?




Ca m'importe peu...
Le tout est de pouvoir comprendre par un algo écrit en un langage
quelconque comment ça fonctionne.


Frederic Bonroy
Le #1137664
nb wrote:

Ca m'importe peu...
Le tout est de pouvoir comprendre par un algo écrit en un langage
quelconque comment ça fonctionne.


En assembleur mutilé pour empêcher que des petits rigolos produisent un
fichier exécutable:

http://groups.google.fr/groups?selmÀ5flj%2412uqin%241%40ID-75150.news.uni-berlin.de

Difficile de faire plus simple sans se retrouver avec un pseudo-virus
qui ne marche que la moitié du temps. Le principe est simple, d'abord on
cherche une victime, on l'ouvre, on insère son propre code et on
recommence jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de victimes.

Roland Garcia
Le #1137536

Ca m'importe peu...
Le tout est de pouvoir comprendre par un algo écrit en un langage
quelconque comment ça fonctionne.


http://www.avp.ch/avpve/
http://www.avp.ch/avpve/classes/filevirs.stm


Roland Garcia

Publicité
Poster une réponse
Anonyme