Quand les arbres parlent

Le
albert
FU2 fr.rec.photo

Bonjour,

Retour sur le lieu d'une présence indicible, ou quand les arbres parlent :
http://perso.orange.fr/albert.lemoine/panoramique/chatelaine2_01.htm

Amitiés,
albert
-
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
-
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Ghost-Rider
Le #3112711
FU2 fr.rec.photo

Bonjour,

Retour sur le lieu d'une présence indicible, ou quand les arbres parlent :
http://perso.orange.fr/albert.lemoine/panoramique/chatelaine2_01.htm

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------



Très joli et techniquement accompli. Comment fais-tu pour faire une
réflexion partielle, certains arbres sont réfléchis, d'autre pas, et
lorsqu'ils le sont, leur ombre a été modifiée. Quel boulot !

A mon avis, tu devrais couper les bords en ligne droite car on voit les
juxtapositions, et puis, le sens des ombres au sol te trahit, mais
encore un fois, c'est assez bluffant.

Ghost Rider

filh
Le #3112701
albert
FU2 fr.rec.photo

Bonjour,

Retour sur le lieu d'une présence indicible, ou quand les arbres parlent :
http://perso.orange.fr/albert.lemoine/panoramique/chatelaine2_01.htm


Trois chemin pour un avenir lumineux...

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org

albert
Le #3112691
Bonjour,

Très joli et techniquement accompli. Comment fais-tu pour faire une
réflexion partielle,


Simplement, j'ai fait une première prise de vue et la suivante le
lendemain à un autre moment de la journée. Je ne m'étais pas rendu compte
que je retournais à peu près au même emplacement. Ensuite, j'ai associé les
deux images.

PS : Si tu cliques sur l'image, tu vois les suivantes (: les questions
seront sans doute plus ardues, merci.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------

filh
Le #3112681
albert
Bonjour,

Très joli et techniquement accompli. Comment fais-tu pour faire une
réflexion partielle,


Simplement, j'ai fait une première prise de vue et la suivante le
lendemain à un autre moment de la journée. Je ne m'étais pas rendu compte
que je retournais à peu près au même emplacement. Ensuite, j'ai associé les
deux images.


La seule question technique qui me prend la tête : comment fais tu pour
que les luminosités et particulièrement le ciel correspondent ?
Hein ?

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


albert
Le #3112661
"FiLH"
La seule question technique qui me prend la tête : comment fais tu pour
que les luminosités et particulièrement le ciel correspondent ?
Hein ?


Hein ? Quoi ? Le bleu du ciel ? Un beau roman de Georges Bataille. Je ne
me rends pas compte. Un jour cela devient simple. Et si ce que l'on montre
est important, il commande le reste.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------

albert
Le #3112651
"Gnolu" Surtout qu'à La Châtelaine comme partout dans le Jura le ciel n'est pas
toujours bleu. Il peut y avoir du brouillard ou du givre :
http://cjoint.com/?mBvEctGh8D
http://cjoint.com/?mBvELXIt3L

Ah ! Je savais bien qu'il y avait des loups.


Amitiés,
albert
Gnolu
Le #3112641
"Gnolu" Surtout qu'à La Châtelaine comme partout dans le Jura le ciel n'est pas
toujours bleu. Il peut y avoir du brouillard ou du givre :
http://cjoint.com/?mBvEctGh8D
http://cjoint.com/?mBvELXIt3L

Ah ! Je savais bien qu'il y avait des loups.


Amitiés,
albert



Je rôde, je rôde. Nos traces se croiseront peut-être.

;-)

--
Gnolu
[ROT-13]

filh
Le #3112611
albert
"FiLH"
La seule question technique qui me prend la tête : comment fais tu pour
que les luminosités et particulièrement le ciel correspondent ?
Hein ?


Hein ? Quoi ? Le bleu du ciel ? Un beau roman de Georges Bataille. J


Oui c'est vrai. (Heu citer Bataille tu vas te faire lyncher)

Je ne
me rends pas compte. Un jour cela devient simple. Et si ce que l'on montre
est important, il commande le reste.


Hum... je me doutais bien que tu ne répondrais pas... va falloir venir
te traquer dans ta tannière

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


albert
Le #3112601
"FiLH"
Hum... je me doutais bien que tu ne répondrais pas...


Hé ! Je t'aurais bien répondu, mais je m'aperçois qu'après en avoir tant
chié avec ces problèmes de jonction entre deux aplats de ciels, du temps de
l'argentique, c'est devenu facile avec le numérique. A part une différence
de luminosité due au vignetage, la balance des blancs est identique entre
deux images. Pour modifier la luminosité d'une image afin de correspondre
avec une autre sans modifier les teintes, il suffit d'utiliser un calque de
réglage en mode "luminosité" et le tour est joué. Avec l'argentique scanné
il y avait aussi une différence de grain, de texture du ciel, entre deux
vues. C'était vraiment insoluble. Maintenant, il n'y a plus de grain, le
ciel est plat, ennuyeux à mourir. C'est dommage, les défauts de l'argentique
donnaient plus d'énergie à la photographie, il fallait se battre, ruser.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------

filh
Le #3004431
albert
"FiLH"
Hum... je me doutais bien que tu ne répondrais pas...


Hé ! Je t'aurais bien répondu, mais je m'aperçois qu'après en avoir tant
chié avec ces problèmes de jonction entre deux aplats de ciels, du temps de
l'argentique, c'est devenu facile avec le numérique. A part une différence
de luminosité due au vignetage, la balance des blancs est identique entre
deux images. Pour modifier la luminosité d'une image afin de correspondre
avec une autre sans modifier les teintes, il suffit d'utiliser un calque de
réglage en mode "luminosité" et le tour est joué.


Argh... oui tout simple... mais que veux tu moi qui suis un adepte du
brut, les calques de réglage sont une terrain où je m'aventure peu.

Avec l'argentique scanné
il y avait aussi une différence de grain, de texture du ciel, entre deux
vues. C'était vraiment insoluble. Maintenant, il n'y a plus de grain, le
ciel est plat, ennuyeux à mourir. C'est dommage, les défauts de l'argentique
donnaient plus d'énergie à la photographie, il fallait se battre, ruser.


Peut-être... tiens une bataille perdue :

http://www.deviantart.com/deviation/45288236/

FiLH

---
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


Poster une réponse
Anonyme