Question sur l'Olympus Pen EE-2

Le
Marie-Lan Nguyen
Bonjour à tous,

En fouillant chez mes parents j'ai trouvé un vieil Olympus Pen EE-2.
J'ai un peu regardé sur le Net à son sujet mais je ne comprends toujours
pas quelques points. Visiblement, l'appareil fonctionne sans piles.
Pourtant, il semble qu'il ait une cellule "autour" de l'objectif.
Comment marche-t-elle ?

Ensuite, je vois sur l'objectif des indications d'ASA (200, 160, 150,
100, 80, 50, 25) et d'ouverture (3,5, 4, 5,6, 8, 11, 16, 22) suivies de
la mention "for flash". Pour les ASA je comprends à peu près mais à quoi
servent les indications d'ouverture ?

La trappe pour accéder au film a visiblement subi un choc et ne ferme
pas très correctement. Comment est-ce que je peux vérifier si l'appareil
est toujours étanche à la lumière ?

Enfin, dans un registre plus historique, est-ce que c'était courant les
demi-formats ?

--
Marie-Lan

  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #1749310

En fouillant chez mes parents j'ai trouvé un vieil Olympus Pen EE-2.
J'ai un peu regardé sur le Net à son sujet mais je ne comprends toujours
pas quelques points. Visiblement, l'appareil fonctionne sans piles.
Pourtant, il semble qu'il ait une cellule "autour" de l'objectif.
Comment marche-t-elle ?


Sans doute une cellule au sélénium qui fonctionne sans
pile... Courant avant 1970. Mais durée de vie limitée : elle
est sans doute morte...

Ensuite, je vois sur l'objectif des indications d'ASA (200, 160, 150,
100, 80, 50, 25) et d'ouverture (3,5, 4, 5,6, 8, 11, 16, 22) suivies de
la mention "for flash". Pour les ASA je comprends à peu près mais à quoi
servent les indications d'ouverture ?


Pas de flash intégré : pour utiliser un flash externe !

La trappe pour accéder au film a visiblement subi un choc et ne ferme
pas très correctement. Comment est-ce que je peux vérifier si l'appareil
est toujours étanche à la lumière ?


Difficile !

Enfin, dans un registre plus historique, est-ce que c'était courant les
demi-formats ?


Fin années 60 début 70 ça a eu une certaine vogue. Olympus a
même fait un reflex !

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Vincent Becker
Le #1749309
En fouillant chez mes parents j'ai trouvé un vieil Olympus Pen EE-2.


Tu as bien de la chance!


J'ai un peu regardé sur le Net à son sujet mais je ne comprends toujours
pas quelques points. Visiblement, l'appareil fonctionne sans piles.
Pourtant, il semble qu'il ait une cellule "autour" de l'objectif.
Comment marche-t-elle ?


A priori il s'agit d'une cellule sans pile qui tire son énergie de la
lumière qu'elle reçoit, sans doute un élément au sélénium. Le "EE" du
nom de l'appareil veut dire "Electric Eye" ce qui désigne la cellule. Tu
dois avoir une aiguille quelque part qui te donne une indication de
luminosité.


Ensuite, je vois sur l'objectif des indications d'ASA (200, 160, 150,
100, 80, 50, 25) et d'ouverture (3,5, 4, 5,6, 8, 11, 16, 22) suivies de
la mention "for flash". Pour les ASA je comprends à peu près mais à quoi
servent les indications d'ouverture ?


Elles servent à régler la profondeur de champ et à régler l'exposition
avec l'emploi d'un flash à exposition automatique.


La trappe pour accéder au film a visiblement subi un choc et ne ferme
pas très correctement. Comment est-ce que je peux vérifier si l'appareil
est toujours étanche à la lumière ?


C'est plus embêtant... fais un film, c'est la meilleure solution.


Enfin, dans un registre plus historique, est-ce que c'était courant les
demi-formats ?


Pas très courant mais pas très rare non plus.

Les Olympus Pen on très bonne réputation, essaye de t'en servir!
--
Vincent Becker
Photographies et appareils anciens - Photography and classic cameras

Vincent Becker
Le #1749308
Fin années 60 début 70 ça a eu une certaine vogue. Olympus a même fait
un reflex !


C'est justement lui qu'il a trouvé :-)

--
Vincent Becker
Photographies et appareils anciens - Photography and classic cameras

Jean-Pierre Roche
Le #1749307


Fin années 60 début 70 ça a eu une certaine vogue. Olympus a même fait
un reflex !



C'est justement lui qu'il a trouvé :-)


Tu es sûr ? Il me semblait que le Pen EE-2 était un compact
et que le reflex était doté d'une cellule silicium TTL...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/


Vincent Becker
Le #1749306
Tu es sûr ? Il me semblait que le Pen EE-2 était un compact et que le
reflex était doté d'une cellule silicium TTL...


Tu as raison, en regardant de plus près la photo de ce site:

http://www.kyphoto.com/classics/pen.html

--
Vincent Becker
Photographies et appareils anciens - Photography and classic cameras

Jean-Pierre Roche
Le #1749305


Tu es sûr ? Il me semblait que le Pen EE-2 était un compact et que le
reflex était doté d'une cellule silicium TTL...



Tu as raison, en regardant de plus près la photo de ce site:

http://www.kyphoto.com/classics/pen.html

Ben oui quand même ! ;-)

en vérifiant j'ai trouvé ça :

http://www.collection-appareils.com/olympus/html/olympus_penEE_2.php

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/


Vincent Becker
Le #1749304
Ben oui quand même ! ;-)


;-)


en vérifiant j'ai trouvé ça :
http://www.collection-appareils.com/olympus/html/olympus_penEE_2.php


C'est mimi comme tout, je suis jaloux. J'aime bien les mini formats.


--
Vincent Becker
Photographies et appareils anciens - Photography and classic cameras

Pierre Maurette
Le #1749303
Bonjour à tous,

En fouillant chez mes parents j'ai trouvé un vieil Olympus Pen EE-2. J'ai un
peu regardé sur le Net à son sujet mais je ne comprends toujours pas quelques
points. Visiblement, l'appareil fonctionne sans piles. Pourtant, il semble
qu'il ait une cellule "autour" de l'objectif. Comment marche-t-elle ?
C'est simplement l'équivalent d'un petit panneau solaire. Ça mesure

sans avoir besoin d'une pile, mais ça doit avoir une certaine surface
pour produire assez d'énergie. Il faut changer ce type de cellule tous
les "un certain temps". Chez Ricoh, ce n'est plus dispo, chez Olympus
je ne sais pas. Et fait voir le prix ...
Notez que vous (ou l'automatisme) faites une mesure en lumière
réfléchie, mais pas au travers de l'objectif (TTL).

Ensuite, je vois sur l'objectif des indications d'ASA (200, 160, 150, 100,
80, 50, 25) et d'ouverture (3,5, 4, 5,6, 8, 11, 16, 22) suivies de la mention
"for flash". Pour les ASA je comprends à peu près mais à quoi servent les
indications d'ouverture ?
Soit vous êtes en auto et communiquez à l'appareil la sensibilité de

votre film, soit vous êtes au flash et vous forcez un diaph. Je ne
connais pas l'Olympus et ses éventuels modes manuels.

La trappe pour accéder au film a visiblement subi un choc et ne ferme pas
très correctement. Comment est-ce que je peux vérifier si l'appareil est
toujours étanche à la lumière ?
Gaspiller un film.



Enfin, dans un registre plus historique, est-ce que c'était courant les
demi-formats ?
J'ai eu un Ricoh Auto-half, demi-format, sans piles et pourtant

automatique et *motorisé* ! Un régal, ça faisait même de la bonne
diapo. Je laissais les Nikon à la maison, et partais en voyage avec le
Ricoh chargé et deux pelloches d'avance (~220 ou 230 photos). Et on
achetait des albums, journaux, cartes postales.

--
Pierre Maurette

Marie-Lan Nguyen
Le #1749301

Ensuite, je vois sur l'objectif des indications d'ASA (200, 160, 150,
100, 80, 50, 25) et d'ouverture (3,5, 4, 5,6, 8, 11, 16, 22) suivies
de la mention "for flash". Pour les ASA je comprends à peu près mais à
quoi servent les indications d'ouverture ?


Pas de flash intégré : pour utiliser un flash externe !


Je n'ai jamais réglé de flash à la main, je ne sais pas comment ça
marche... En l'espèce, pourquoi lui indiquer l'ouverture sachant que
l'appareil à l'air entièrement automatique ?

--
Marie-Lan


Jean-Pierre Roche
Le #1749300

Je n'ai jamais réglé de flash à la main, je ne sais pas comment ça
marche... En l'espèce, pourquoi lui indiquer l'ouverture sachant que
l'appareil à l'air entièrement automatique ?


Ben justement... Avec un flash externe dit "à computer", la
cellule est sur le flash et on doit utiliser un diaphragme
fixe sur l'appareil. Il faut donc pouvoir le régler. Ce
diaphragme dépend de la puissance du flash (parfois
réglable) et de la sensibilité de la pellicule utilisée.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Poster une réponse
Anonyme