Radio numérique... Les groupes passent à l'offensive

Le
Stéphane H.
Médias-radio Création d'un Groupement pour la radio numérique PARIS,
22 sept 2006 (AFP) - Les principaux opérateurs français de radio se sont
rassemblés au sein d'une nouvelle organisation, le Groupement pour la radio
numérique, pour "appeler au lancement rapide de la radio numérique en
France" en 2007, emboîtant ainsi le pas à la télévision numérique, ont
indiqué vendredi les membres du Groupement. Le Groupement pour la radio
numérique comprend Lagardère Active Broadcast (Europe 1, Europe 2, RFM),
NextRadioTV (RMC, BFM), NRJ Group (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rires et
Chansons), Radio France (France Inter, France Info, France Bleu, France
Culture, FIP, Le Mouv'), RTL (RTL, Fun Radio, RTL2) et les 130 radios
indépendantes du Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions
indépendantes (SIRTI). Ce rapprochement a pour but de "définir une
position commune sur le déploiement de la radio numérique, afin de permettre
son lancement dès 2007", a précisé l'organisme dans un communiqué. La
diffusion numérique, tout en confortant l'écoute et le son, rendra possible
l'extension de la couverture des radios nationales, multivilles, régionales
ou locales "qui ne parviennent pas à atteindre leur public et leur
territoire en analogique", a ajouté le Groupement. Les opérateurs jugent
"prometteuses" l'évolution attendue de la norme DAB, première norme
européenne de radio numérique, mais ils considèrent que ce nouveau réseau de
diffusion "n'est pas exclusif d'autres modes de diffusion" de la radio en
numérique. Ils appellent ainsi de leurs voeux l'interopérabilité des
réseaux numériques et estiment que "la radio doit trouver sa place sur les
réseaux DVB-H et DVB-T" de la télévision numérique terrestre. fmp/jpa/na
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Ausene By Serge Surpin
Le #13053111
ce qui m'étonne c'est que l'on envisage de se lancer dans une technologie ne
permettant pas de passer plus de programmes qu'en analogique

--

S.
"Stéphane H." 45140a46$0$5079$
Médias-radio Création d'un Groupement pour la radio numérique
PARIS, 22 sept 2006 (AFP) - Les principaux opérateurs français de radio se
sont rassemblés au sein d'une nouvelle organisation, le Groupement pour la
radio numérique, pour "appeler au lancement rapide de la radio numérique
en France" en 2007, emboîtant ainsi le pas à la télévision numérique, ont
indiqué vendredi les membres du Groupement. Le Groupement pour la radio
numérique comprend Lagardère Active Broadcast (Europe 1, Europe 2, RFM),
NextRadioTV (RMC, BFM), NRJ Group (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rires et
Chansons), Radio France (France Inter, France Info, France Bleu, France
Culture, FIP, Le Mouv'), RTL (RTL, Fun Radio, RTL2) et les 130 radios
indépendantes du Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions
indépendantes (SIRTI). Ce rapprochement a pour but de "définir une
position commune sur le déploiement de la radio numérique, afin de
permettre son lancement dès 2007", a précisé l'organisme dans un
communiqué. La diffusion numérique, tout en confortant l'écoute et le
son, rendra possible l'extension de la couverture des radios nationales,
multivilles, régionales ou locales "qui ne parviennent pas à atteindre
leur public et leur territoire en analogique", a ajouté le Groupement.
Les opérateurs jugent "prometteuses" l'évolution attendue de la norme DAB,
première norme européenne de radio numérique, mais ils considèrent que ce
nouveau réseau de diffusion "n'est pas exclusif d'autres modes de
diffusion" de la radio en numérique. Ils appellent ainsi de leurs voeux
l'interopérabilité des réseaux numériques et estiment que "la radio doit
trouver sa place sur les réseaux DVB-H et DVB-T" de la télévision
numérique terrestre. fmp/jpa/na



avour
Le #13053101
Stéphane H. a pensé très fort :
Médias-radio Création d'un Groupement pour la radio numérique PARIS,
22 sept 2006 (AFP) - Les principaux opérateurs français de radio se sont
rassemblés au sein d'une nouvelle organisation, le Groupement pour la radio
numérique, pour "appeler au lancement rapide de la radio numérique en France"
en 2007, emboîtant ainsi le pas à la télévision numérique, ont indiqué
vendredi les membres du Groupement. Le Groupement pour la radio numérique
comprend Lagardère Active Broadcast (Europe 1, Europe 2, RFM), NextRadioTV
(RMC, BFM), NRJ Group (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rires et Chansons), Radio
France (France Inter, France Info, France Bleu, France Culture, FIP, Le
Mouv'), RTL (RTL, Fun Radio, RTL2) et les 130 radios indépendantes du
Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes (SIRTI).
Ce rapprochement a pour but de "définir une position commune sur le
déploiement de la radio numérique, afin de permettre son lancement dès 2007",
a précisé l'organisme dans un communiqué. La diffusion numérique, tout en
confortant l'écoute et le son, rendra possible l'extension de la couverture
des radios nationales, multivilles, régionales ou locales "qui ne parviennent
pas à atteindre leur public et leur territoire en analogique", a ajouté le
Groupement. Les opérateurs jugent "prometteuses" l'évolution attendue de la
norme DAB, première norme européenne de radio numérique, mais ils considèrent
que ce nouveau réseau de diffusion "n'est pas exclusif d'autres modes de
diffusion" de la radio en numérique. Ils appellent ainsi de leurs voeux
l'interopérabilité des réseaux numériques et estiment que "la radio doit
trouver sa place sur les réseaux DVB-H et DVB-T" de la télévision numérique
terrestre. fmp/jpa/na



enfin il était temps 8-o
nous sommes en 2006 et tjs pas de radios numériques en France en
réception terrestre (en voiture ou en simple balladeur DAB par ex)
alors que d'autres pays européens
(angleterre-allemagne-suisse-italie et même l'espagne..)
commencent lors déploiement sur leur territoire respectif.
Les politiques n'ont pas fait beaucoup d'effort pour bouger les choses
jusqu'à présent mais si les éditeurs eux même de radios se regroupent
ensemble pour faire évoluer les choses et rapidement, nous pouvons
espérer revenir au niveau des pays voisins et enfin pouvoir profiter de
la diversité des programmes radios dans tout l'exagone.

--
Merci de vos futures réponses.
Nicolas Croiset
Le #13053091
" Ausene By Serge Surpin" <sergepasdepubasurpinpointfr> wrote :

ce qui m'étonne c'est que l'on envisage de se lancer dans une technologie ne
permettant pas de passer plus de programmes qu'en analogique




Il faut lire entre les lignes : "Les opérateurs jugent "prometteuses"
l'évolution attendue de la norme DAB, première norme européenne de radio
numérique..."

Aujourd'hui le DAB permet de diffuser environ 9 radios par multiplex. La
France a dors et déjà obtenu 6 à 7 multiplexes en bande III + 2
multiplexes en bande L, ce qui corresponds à environ 80 radios en tout
point du territoire soit largement plus que la FM actuelle.

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : |
| Annuaire des radios AM/FM/DAB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Ausene By Serge Surpin
Le #13053081
ok

--

S.
"Nicolas Croiset" news:
" Ausene By Serge Surpin" <sergepasdepubasurpinpointfr> wrote :

ce qui m'étonne c'est que l'on envisage de se lancer dans une technologie
ne
permettant pas de passer plus de programmes qu'en analogique




Il faut lire entre les lignes : "Les opérateurs jugent "prometteuses"
l'évolution attendue de la norme DAB, première norme européenne de radio
numérique..."

Aujourd'hui le DAB permet de diffuser environ 9 radios par multiplex. La
France a dors et déjà obtenu 6 à 7 multiplexes en bande III + 2
multiplexes en bande L, ce qui corresponds à environ 80 radios en tout
point du territoire soit largement plus que la FM actuelle.

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : |
| Annuaire des radios AM/FM/DAB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+


avour
Le #13053071
Dans son message précédent, Nicolas Croiset a écrit :
" Ausene By Serge Surpin" <sergepasdepubasurpinpointfr> wrote :

ce qui m'étonne c'est que l'on envisage de se lancer dans une technologie ne
permettant pas de passer plus de programmes qu'en analogique




Il faut lire entre les lignes : "Les opérateurs jugent "prometteuses"
l'évolution attendue de la norme DAB, première norme européenne de radio
numérique..."

Aujourd'hui le DAB permet de diffuser environ 9 radios par multiplex. La
France a dors et déjà obtenu 6 à 7 multiplexes en bande III + 2
multiplexes en bande L, ce qui corresponds à environ 80 radios en tout
point du territoire soit largement plus que la FM actuelle.

A+
+------------------------------------------------------------+
E-mail : |
Annuaire des radios AM/FM/DAB : http://www.annuradio.fr/ |


+------------------------------------------------------------+



OUI ;o) donc maintenant la france peut se lancer à fond,
nous n'aurons jamais ces "80 radios" mais seulement la moitié serait
bien interessant pour avoir sur tout le territoire la diversité que
l'on peut avoir dans la capital par exemple.... :')

--
Merci de vos futures réponses.
Alca
Le #13053061
Voilà une excellente nouvelle sur plusieurs points :
· En premier lieu et certainement le plus important, le fait que
l'ensemble des opérateurs - publiques et privés, locaux et
nationaux - s'associent dans ce groupement ;
· En second lieu, que ces opérateurs décident d'un lancement
prochain. La volonté des opérateurs est primordiales pour assurer le
développement de la radio numérique ;
· En troisième lieu, le lancement de plusieurs normes (comme elles
existent déjà notamment au Royaume-Uni) pour permettre une réception
sur différents types d'appareils (récepteurs DAB, adaptateurs TNT,
etc).

Sur le plan personnel, je constate avec plaisir que Couleur 3, Radio
Nova font partie du SIRTI (www.sirti.info), ce qui pourrait augurer
d'une présence nationale de ces radios en numérique ! Même remarque
positive pour certaines radios régionales (Océane FM, Oüi FM, Radio
Dreyeckland, Top Music).

Je souhaite de tout cœur un développement rapide et efficace de la
radio numérique en France !

Stéphane H. a écrit :

Médias-radio Création d'un Groupement pour la radio numérique PARIS,
22 sept 2006 (AFP) - Les principaux opérateurs français de radio se s ont
rassemblés au sein d'une nouvelle organisation, le Groupement pour la r adio
numérique, pour "appeler au lancement rapide de la radio numérique en
France" en 2007, emboîtant ainsi le pas à la télévision numériq ue, ont
indiqué vendredi les membres du Groupement. Le Groupement pour la rad io
numérique comprend Lagardère Active Broadcast (Europe 1, Europe 2, RF M),
NextRadioTV (RMC, BFM), NRJ Group (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rires et
Chansons), Radio France (France Inter, France Info, France Bleu, France
Culture, FIP, Le Mouv'), RTL (RTL, Fun Radio, RTL2) et les 130 radios
indépendantes du Syndicat interprofessionnel des radios et télévisi ons
indépendantes (SIRTI). Ce rapprochement a pour but de "définir une
position commune sur le déploiement de la radio numérique, afin de pe rmettre
son lancement dès 2007", a précisé l'organisme dans un communiqué . La
diffusion numérique, tout en confortant l'écoute et le son, rendra po ssible
l'extension de la couverture des radios nationales, multivilles, région ales
ou locales "qui ne parviennent pas à atteindre leur public et leur
territoire en analogique", a ajouté le Groupement. Les opérateurs j ugent
"prometteuses" l'évolution attendue de la norme DAB, première norme
européenne de radio numérique, mais ils considèrent que ce nouveau réseau de
diffusion "n'est pas exclusif d'autres modes de diffusion" de la radio en
numérique. Ils appellent ainsi de leurs voeux l'interopérabilité des
réseaux numériques et estiment que "la radio doit trouver sa place su r les
réseaux DVB-H et DVB-T" de la télévision numérique terrestre. f mp/jpa/na


giuseppe.dm
Le #13202391
Nicolas Croiset ha scritto:

Il faut lire entre les lignes : "Les opérateurs jugent "prometteuses"
l'évolution attendue de la norme DAB, première norme européenne de radio
numérique..."

Aujourd'hui le DAB permet de diffuser environ 9 radios par multiplex.



Cela à condition de diffuser avec un débit trop faible pour assurer
une qualité du son du meme niveau qu'en FM.

La
France a dors et déjà obtenu 6 à 7 multiplexes en bande III + 2
multiplexes en bande L, ce qui corresponds à environ 80 radios en tout
point du territoire soit largement plus que la FM actuelle.



Sauf qu'on ne peut pas utiliser tout ces multiplex partout car il
aurait beaucoup d'interferences. Avec le DAB on aurait peut etre 60
stations à Paris, et une trentaine de stations en province, toujours
à condition d'utiliser des bas débits. On peut voir pourquoi les
opérateurs jugent "prometteuses" l'évolution etc.
Nicolas Croiset
Le #13202341
On 3 Oct 2006 22:00:06 -0700, wrote:

Nicolas Croiset ha scritto:

Il faut lire entre les lignes : "Les opérateurs jugent "prometteuses"
l'évolution attendue de la norme DAB, première norme européenne de radio
numérique..."

Aujourd'hui le DAB permet de diffuser environ 9 radios par multiplex.



Cela à condition de diffuser avec un débit trop faible pour assurer
une qualité du son du meme niveau qu'en FM.



voir mon autre message, meme avec 6 programmes par multiplexes on
diffuse plus de radios en DAB par rapport à la FM parisienne.

La
France a dors et déjà obtenu 6 à 7 multiplexes en bande III + 2
multiplexes en bande L, ce qui corresponds à environ 80 radios en tout
point du territoire soit largement plus que la FM actuelle.



Sauf qu'on ne peut pas utiliser tout ces multiplex partout car il
aurait beaucoup d'interferences. Avec le DAB on aurait peut etre 60
stations à Paris, et une trentaine de stations en province, toujours
à condition d'utiliser des bas débits. On peut voir pourquoi les
opérateurs jugent "prometteuses" l'évolution etc.



Quand je parle de 6 à 7 multiplexes disponibles se sont des fréquences
libres et coordonnées au niveau international sur une zone donnée. En
clair il y a 6 à 7 multiplexes disponibles en tout point du
territoire. Le sud est de la France a meme dors et déjà 8 multiplexes
disponibles et coordonnés en bande III.

Avant l'arrêt de Canal + en analogique (décembre 2010), il y a au
moins 3 multiplexes disponibles sur 85% de la population française (4
multiplexes sur 60% de la population). Ces chiffres sont tirés de
l'étude CSA faites sur la bande III et présentée en juillet dernier
aux opérateurs de radios. Cette dispobnibilité est suffisante pour un
lancement et dans moins de 5 ans, elle pourra être complèter au gré
des arrêts des émetteurs de Canal+. D'ailleurs la dernière convention
signée entre le CSA et Canal+, autorise cette dernière a arrêter des
émetteurs analogiques avant la fin de son autorisation.
Poster une réponse
Anonyme