les raisons du retard en informatique !

Le
ptilou
Bonsoir,

Il est dit en cours d'économie, qu'il y a une gabegie financière =
très importante en matière de recherche, que certain laboratoire =
vivant au crochet des subventions étatiques, n'ont rien publiés d=
e puis plusieurs dizaines d'années
Et que cela est une explication Majeure du retart de la France et de l'Euro=
pe en informatique ( micro-informatique) on parle de "dismal" !

Quelqu'un pour nous démontrer une publication majeure ?
Ou ptilou ne connaissais les causes, mais il a raison

--
ptilou
On parle de publication scientifique pas de canard PC et son ASM .
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
ptilou
Le #26510080
Le mardi 19 février 2019 20:38:55 UTC+1, ptilou a écrit :
Bonsoir,
Il est dit en cours d'économie, qu'il y a une gabegie financièr e très importante en matière de recherche, que certain laboratoir e vivant au crochet des subventions étatiques, n'ont rien publiés de puis plusieurs dizaines d'années ...
Et que cela est une explication Majeure du retart de la France et de l'Eu rope en informatique ( micro-informatique) on parle de "dismal" !
Quelqu'un pour nous démontrer une publication majeure ?
Ou ptilou ne connaissais les causes, mais il a raison ...
--
ptilou
On parle de publication scientifique pas de canard PC et son ASM ....

j'arrive en mode raptor, rappe fort
En mode débarquement sur les plateformes de téléchargement
J'suis avec deux blondes qui parlent suédois
Ou j'regarde le monde en haut, des bat' sur les toits
Don Dada pendentif, bague sur les doigts
Dis à la France que tout se paye, ce pays est en stagnation
Ici, c'est racisme et vente d'armes, des clodos à chaque station
Tu l'appelles Mère Patrie, j'l'appelle Dame Nation
J'te l'dis et c'est aussi vrai qu'en enfer, y a pas d'glaçons
Vivre aux heures normales, dans ma vie, c'est vintage
La nuit porte conseil négro, j'me couche après mon p'tit déj '
Puis comme d'habitude, j'me lève, j'ai la bite dure
J'me douche et j'me sape bien, il faut qu'mes habits tuent
On veut les liasses, le pez
La vie, c'est un chemin sinueux, hélas j'me perds
Est-ce que j'aimerai ma femme quand elle aura dépassé
L'âge de plaire? Je sais pas
Eh, autour de moi, trop de pillaveurs, les liqueurs fortes niquent leur for ce
Nigga fuck, j'aimerais vivre ailleurs
Avec le shit, j'étais vite fait perché
Les sniffeurs cherchent leur paradis blanc comme Michel Berger
Les dealers ont des avalanches dans les poches, maintenant
Le client veut plus spliffer l'amnes' mais sniffer la neige
Tout l'monde rappe, chante, c'est le fantasme
Instagram change les meufs en 'tasses, okay
L'homme veut impressionner avec des logos et des sapes
Les seuls qui s'en foutent sont les clodos et les sages
Tout est dans l'paraître, parce que l'homme juge à l'apparence
Faut être paré, surtout à Paris, ouais, j'dis ça mais j 'suis pareil
Ça tourne pas rond dans ma tête, ça tourne pas rond, eh
Déjà à l'école, j'aimais parler quand fallait s'taire
J'm'en bats les steaks, j'aime la Palestine, j'aime pas les States
Que les politiciens rôtissent, paranoïa complotiste
J'suis dans ma bulle comme un autiste
J'suis en live au royaume des aveugles, mate l'œil du cyclope
On m'appelle Flingue, MAC-9, Uzi, Glock
J'passe les détecteurs, discret comme un détective
Quand j'applique le régime, les haters font d'la diététique
J'ai fait v'là les sons qui parlent de beuh
J'voulais juste fumer mon zbah de beuh dans des allées sombres
J'suis plus dans la rue mais ceux avec qui j'ai grandi le sont
Mets une bonne somme et j't'apprends le rap en dix leçons
Dans l'rap, y a plus d'personnes, y a qu'des personnages
Ils écrivent comme des enfants, personne veut faire son âge
Rimes évidentes
Les groupies-stations service pompent, assurent les vidanges
Récit dangereux, écrit dans ma résidence
J'guette le public enjaillé qui hurle
Nique le banc ou les tribunes, j'dois rentrer dans l'équipe 1
Eh, il m'faut plusieurs phones-tél, comme Marcel Desailly
Villa au bled, j'deviens Louis XIV à Versailles
J'ai la haine comme Said ou un Blood de la West Side (West Side)
Comme d'hab, j'écoute du Jay-Z, j'regarde du Denzel
J'rêve d'Halle Berry derrière 'oim sur un YZ
Je s'rai bon à la fin, Belzébuth a enjaillé mes débuts
J'ai menti, j'ai volé, j'ai fumé, j'ai bu
J'ai baisé des 'tasses, gaspillé l'biff'
J'suis d'vant les portes du succès, passe-moi l'pied de biche
J'ai plus l'âge de réclamer négro, j'ai l'âge d'obtenir
J'ai plus l'temps d'attendre, faut qu'je plante ma tente
On m'dit qu'la roue tourne, alors faut qu'ça tourne vite
Assoiffé d'reconnaissance poto, j'ai la gourde vide
On préfère être libres et pauvres, nique les esclaves riches
Comme les présidents cainf'
On est dans l'XIV et puis dans l'XV
Mentalité Paris Sud, fuck le globe terrestre
Ils veulent même pas qu'les négros gobent les restes
Les derniers seront les premiers, faut qu'vous l'appreniez
Ils ont niqué nos terres et nos têtes
Ils ont tout pris du sous-sol au grenier
Société détestable, j'suis soutenu par cinq piliers, j'vais rester stable
C'est pas du rap hardcore, j'me prends pas pour un rockeur
J'vais à la muscu' pour le corps, j'vais à la mosquée pour l e cœur, Al'
Publicité
Poster une réponse
Anonyme