Re: [TNT] Appel local Ile de France : les candidats s=c3=a9lectionn=c3=a9s R1 et R15

Le
JeromeD
Le 21/10/2017 à 09:05, Kosmiko2000 a écrit :

>>>> Le retard à rejoindre le R1 et qui a finalement été intégré
au calendrier
>>>> de
>>>> l'abandon du MPEG-2 (ce qui était le solution la plus sage)
était dû Ã
>>>> l'opérateur de multiplex du R1 (soit FRANCE TELEVISIONS), BFM
BUSINESS
>>>> avait
>>>> même demandé à réintégrer le R15 ce qui lui a été refusé
par le CSA
>>>> = argument rejeté
>>> Moi j'ai pas souvenir que BFM ait quitté le R15 avant le début
>>> de sa diffusion sur le R1 qui a passablement traîné en longueur.
>> Je confirme BFM BUSINESS a cessé le 5/4/2016 sur le R15.
>>
>> Bonjour.
> C'est là que je perds le fil dans l'échange
>
> Qu'est-ce qui techniquement aujourd'hui empêche d'avoir une fois le
> passage en HD MPEG4 réalisé sur le R15 :
> BFM Paris
> via Grand Paris
> IDF1
> Demain/Bocal/BDM
> et sur le R1 :
> France 24
> ?

techniquement, rien.
mais il faudrait que le CSA renégocie les autorisations.
et pas sûr que BFM Paris soit d'accord. actuellement ils desservent 12
millions d'habitants sur le R1 (donc ce n'est plus une chaine locale,
mais nationale).
En repassant sur le R15, ils n’auraient plus que 10 millions d'habitants
de couverture environ.

> D'ailleurs pourrait-on avoir techniquement (toujours en HD MPEG4) sur le
> R15 :
> BFM Paris
> via Grand Paris
> IDF1
> Demain/Bocal
> France 24
> ?
> Cela laisserait une place vide sur le R1.

pas possible avec les paramètres de modulation actuels QAM16 du R15
(débit de 16 Mb/s). Il faudrait repasser en QAM64 comme les autres
multiplexes avec un débit de 24,88 Mbits/s, donc moins robuste.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thierry VIGNAUD
Le #26450037
On Wed, 1 Nov 2017 17:51:22 +0100, JeromeD
Le 21/10/2017 à 09:05, Kosmiko2000 a écrit :
Le retard à rejoindre le R1 et qui a finalement été intégré







au calendrier
de
l'abandon du MPEG-2 (ce qui était le solution la plus sage)







était dû Ã
l'opérateur de multiplex du R1 (soit FRANCE TELEVISIONS), BFM







BUSINESS
avait
même demandé à réintégrer le R15 ce qui lui a été refusé







par le CSA
= argument rejeté

Moi j'ai pas souvenir que BFM ait quitté le R15 avant le début
de sa diffusion sur le R1 qui a passablement traîné en longueur.

Je confirme BFM BUSINESS a cessé le 5/4/2016 sur le R15.
Bonjour.

C'est là que je perds le fil dans l'échange...
Qu'est-ce qui techniquement aujourd'hui empêche d'avoir une fois le
passage en HD MPEG4 réalisé sur le R15 :
BFM Paris
via Grand Paris
IDF1
Demain/Bocal/BDM
et sur le R1 :
France 24
?

techniquement, rien.
mais il faudrait que le CSA renégocie les autorisations.
et pas sûr que BFM Paris soit d'accord. actuellement ils desservent 12
millions d'habitants sur le R1 (donc ce n'est plus une chaine locale,
mais nationale).

J'ajouterai même que le CSA signalait dans son appel à candidature (extension
HD) pour BFM BUSINESS PARIS (à l'époque), via une carte d'Ile de France avec
les zones potententielles couvertes que la population "potentielle couverte
sous réserve d'orientation des antennes" était de 11 759 355 habitants :-)
soit le R1 diffusé sur 49 émetteurs/réémetteurs en Ile de France.
A voir (pour la carte) et à lire ici pour cet appel à candidature (extension
de SD à HD) du 18/12/2015
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000031706106
Sinon oui, c'est bien une contradiction de cette décision où il est annoncé
"...un service de télévision à vocation locale..." dans son article 1er avec
l'article 41-3, $5 de la loi 86-1067 qui dit :
"Tout service de télévision diffusé par voie hertzienne terrestre qui dessert
une zone géographique dont la population recensée est supérieure à dix
millions d'habitants est regardé comme un service à caractère national".
Visiblement il n'y a pas eu chez les concurrents de NEXTRADIOTV de l'époque
d'opposition, car visiblement un recours devant les juridictions
administratives devrait avoir toutes les chances d'être gagné.
Je ne comprends même pas que le CSA n'ait pas essayé de faire modifier la loi
pour faire relever le seuil pour régler ce problème juridique de concentration
humaine dans la seule région d'Ile de France (et à ses abords) vu que les
émetteurs ne s'arrêtent pas aux limites administratives :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
Le #26450078
Qu'est-ce qui techniquement aujourd'hui empêche d'avoir une fois le
passage en HD MPEG4 réalisé sur le R15 :
BFM Paris
via Grand Paris
IDF1
Demain/Bocal/BDM
et sur le R1 :
France 24
?

techniquement, rien.
mais il faudrait que le CSA renégocie les autorisations.
et pas sûr que BFM Paris soit d'accord. actuellement ils desservent 12
millions d'habitants sur le R1 (donc ce n'est plus une chaine locale,
mais nationale).

J'ajouterai même que le CSA signalait dans son appel à candidature (extension
HD) pour BFM BUSINESS PARIS (à l'époque), via une carte d'Ile de France avec
les zones potententielles couvertes que la population "potentielle couverte
sous réserve d'orientation des antennes" était de 11 759 355 habitants :-)
soit le R1 diffusé sur 49 émetteurs/réémetteurs en Ile de France.
A voir (pour la carte) et à lire ici pour cet appel à candidature (extension
de SD à HD) du 18/12/2015
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000031706106
Sinon oui, c'est bien une contradiction de cette décision où il est annoncé
"...un service de télévision à vocation locale..." dans son article 1er avec
l'article 41-3, $5 de la loi 86-1067 qui dit :
"Tout service de télévision diffusé par voie hertzienne terrestre qui dessert
une zone géographique dont la population recensée est supérieure à dix
millions d'habitants est regardé comme un service à caractère national".
Visiblement il n'y a pas eu chez les concurrents de NEXTRADIOTV de l'époque
d'opposition, car visiblement un recours devant les juridictions
administratives devrait avoir toutes les chances d'être gagné.
Je ne comprends même pas que le CSA n'ait pas essayé de faire modifier la loi
pour faire relever le seuil pour régler ce problème juridique de concentration
humaine dans la seule région d'Ile de France (et à ses abords) vu que les
émetteurs ne s'arrêtent pas aux limites administratives :-)


Merci d'avoir repris le fil de cette discussion.
La "logique" aurait voulu afin d'éviter ce recours que la préemption
liée à France 24 s'effectue sur le R1 et non sur le R15.

Merci pour l'explication du QAM16 vs. le QAM64 et les histoires de
débit... C'est un tout petit peu plus clair...
Il faudrait juste que je comprenne pourquoi le R15 n'est pas
historiquement en QAM64 comme tous les autres multiplexes.
bilou
Le #26450111
"Kosmiko2000" news:59fa2e6b$0$9420$
La "logique" aurait voulu afin d'éviter ce recours que la préemption liée
à France 24 s'effectue sur le R1 et non sur le R15.

+1000
Merci pour l'explication du QAM16 vs. le QAM64 et les histoires de
débit... C'est un tout petit peu plus clair...
Il faudrait juste que je comprenne pourquoi le R15 n'est pas
historiquement en QAM64 comme tous les autres multiplexes.

C'est simple on rase pas gratis
Avec le QAM16 l'émetteur peut être environ 4 fois moins
puissant pour la même couverture.
Corollaire l'étendue de la zone ou il se comporte
en brouilleur et interdit le réemploi du canal est réduite.
On fait encore mieux avec le QPSK ou QAM4
Publicité
Poster une réponse
Anonyme