[reiserfs] partition jamais démontée correctement

Le
Jerome Lambert
Bonsoir,

Lors l'installation de la Fedora 2 il y a quelques mois, j'avais opté
pour le format reiserfs (v 3.6) pour mes partitions, histoire de tester
un peu.

Je suis depuis confronté au comportement suivant: lorsque je (re)démarre
la machine (un portable), le système m'indique que les partitions n'ont
pas été démontée correctement, et vérifie le journal pour faire les
opérations manquantes.

Le problème est qu'il n'y a *aucune* opération manquante, vu que le
système de fichiers a été démonté correctement (dixit les messages
d'arret de la machine).

J'ai le même comportement si p.ex. je boote avec une Knoppix:
- montage de la partition -> "partition is not cleanly unmouted"
- démontage de la partition -> ok
- redémarrage -> "partition is not cleanly unmouted"

Là j'avoue que j'y perds un peu mon latin (ou du moins ce qu'il m'en reste)

Je précise que les symptomes apparaissent tant sous Fedora 2 et 3 que
sous Gentoo 2004.3.

Si quelqu'un a une piste, il est le bienvenu

Corollaire de la première partie, comment puis-je passer "sans trop de
casse" du formatage Reiserfs en ext3?

J'ai le partitionnement suivant:

hda1: Windows
hda5: /boot (reiserfs)
had6: / (reiserfs)
hda7: swap
hda8: /home (ext3)

J'ai passé /home en ext3 de la manière suivant:
- création d'un /home_tmp
- copie des fichiers de /home vers /home_tmp
- démontage de hda8 et formatage en ext3
- remontage et copie des fichiers dans le sens inverse.

Pour /home, ça fonctionne, j'écris d'ailleurs depuis la machine en question.

Puis-je faire de même avec / et /boot via un boot sur live-cd (il y a
amplement assez de place sur /home pour y faire un root_tmp et un
boot_tmp), ou y a-t-il des précautions particulières à prendre (je pense
notamment à /boot)?
Y a-t-il des modifications à apporter à grub (il me semble que non, mais
on ne sais jamais)?

Merci de toute aide,

Jerome.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Rémi
Le #1313378
Jerome Lambert wrote:

Bonsoir,

Lors l'installation de la Fedora 2 il y a quelques mois, j'avais opté
pour le format reiserfs (v 3.6) pour mes partitions, histoire de tester
un peu.

Je suis depuis confronté au comportement suivant: lorsque je (re)démarre
la machine (un portable), le système m'indique que les partitions n'ont
pas été démontée correctement, et vérifie le journal pour faire les
opérations manquantes.

Le problème est qu'il n'y a *aucune* opération manquante, vu que le
système de fichiers a été démonté correctement (dixit les messages
d'arret de la machine).

J'ai le même comportement si p.ex. je boote avec une Knoppix:
- montage de la partition -> "partition is not cleanly unmouted"
- démontage de la partition -> ok
- redémarrage -> "partition is not cleanly unmouted"

Là j'avoue que j'y perds un peu mon latin (ou du moins ce qu'il m'en
reste)

Je précise que les symptomes apparaissent tant sous Fedora 2 et 3 que
sous Gentoo 2004.3.

Si quelqu'un a une piste, il est le bienvenu...

Corollaire de la première partie, comment puis-je passer "sans trop de
casse" du formatage Reiserfs en ext3?

J'ai le partitionnement suivant:

hda1: Windows
hda5: /boot (reiserfs)
had6: / (reiserfs)
hda7: swap
hda8: /home (ext3)

J'ai passé /home en ext3 de la manière suivant:
- création d'un /home_tmp
- copie des fichiers de /home vers /home_tmp
- démontage de hda8 et formatage en ext3
- remontage et copie des fichiers dans le sens inverse.

Pour /home, ça fonctionne, j'écris d'ailleurs depuis la machine en
question.

Puis-je faire de même avec / et /boot via un boot sur live-cd (il y a
amplement assez de place sur /home pour y faire un root_tmp et un
boot_tmp), ou y a-t-il des précautions particulières à prendre (je pense
notamment à /boot)?
Y a-t-il des modifications à apporter à grub (il me semble que non, mais
on ne sais jamais)?

Merci de toute aide,

Jerome.


Avant un changement de format de partition, essaye de vérifier le disque
avec une knoppix, voir les commandes suivantes (remplace le xxx par ton
disque).

badblocks /dev/xxx > xxx.txt
reiserfstune --badblocks xxx.txt /dev/xxx
reiserfsck --fix-fixable --yes -B xxx.txt /dev/xxx

Attention ces commandes ne sont pas sans danger, celle notament concernant
la vérification de la partition reiserfs peut te faire perdre des données
si un problème important est détecté (enfin d'aprés ce qu'ils disent
quelque part dans la doc)...

françois
Le #1310940
Jerome Lambert wrote:
Bonsoir,



Bonjour,

Lors l'installation de la Fedora 2 il y a quelques mois, j'avais opté
pour le format reiserfs (v 3.6) pour mes partitions, histoire de tester
un peu.

Je suis depuis confronté au comportement suivant: lorsque je (re)démarre
la machine (un portable), le système m'indique que les partitions n'ont
pas été démontée correctement, et vérifie le journal pour faire les
opérations manquantes.

Le problème est qu'il n'y a *aucune* opération manquante, vu que le
système de fichiers a été démonté correctement (dixit les messages
d'arret de la machine).

J'ai le même comportement si p.ex. je boote avec une Knoppix:
- montage de la partition -> "partition is not cleanly unmouted"
- démontage de la partition -> ok
- redémarrage -> "partition is not cleanly unmouted"

Là j'avoue que j'y perds un peu mon latin (ou du moins ce qu'il m'en reste)

Je précise que les symptomes apparaissent tant sous Fedora 2 et 3 que
sous Gentoo 2004.3.

Si quelqu'un a une piste, il est le bienvenu...




Une piste mais sans grande conviction:

Dans le fstab mettre dans le dernier champ
(utilisé par fsck au cas ou la machine aurait subit un
reboot déféctueux => vérification ou non) la valeur 0,
ce qui signifie qu'il n'y auras pas de vérification, la doc
gentoo conseil cependant la valeur 1 pour /
et 2 pour les autres.

Pour ma part je suis en reiserfs et j'ai tout à 0
cela fonctionne parfaitement même aprés un reboot
foireux.



Corollaire de la première partie, comment puis-je passer "sans trop de
casse" du formatage Reiserfs en ext3?



reiserfs est pleinement opérationnel, il apporte
un gain de performance significatif et un gain de place
non négligeable (si notail n'est pas activer):
il permet de stocker plusieurs fichier dans le
même bloc, ce que ne fait pas ext3, un fichier d'une taille
inférieur à un bloc occupera tout de même le bloc entier d'où
perte d'espace)

@+

Jerome Lambert
Le #1206016
françois wrote:
Jerome Lambert wrote:

Bonsoir,



Bonjour,

Lors l'installation de la Fedora 2 il y a quelques mois, j'avais opté
pour le format reiserfs (v 3.6) pour mes partitions, histoire de
tester un peu.

Je suis depuis confronté au comportement suivant: lorsque je
(re)démarre la machine (un portable), le système m'indique que les
partitions n'ont pas été démontée correctement, et vérifie le journal
pour faire les opérations manquantes.

Le problème est qu'il n'y a *aucune* opération manquante, vu que le
système de fichiers a été démonté correctement (dixit les messages
d'arret de la machine).

J'ai le même comportement si p.ex. je boote avec une Knoppix:
- montage de la partition -> "partition is not cleanly unmouted"
- démontage de la partition -> ok
- redémarrage -> "partition is not cleanly unmouted"

Là j'avoue que j'y perds un peu mon latin (ou du moins ce qu'il m'en
reste)

Je précise que les symptomes apparaissent tant sous Fedora 2 et 3 que
sous Gentoo 2004.3.

Si quelqu'un a une piste, il est le bienvenu...




Une piste mais sans grande conviction:

Dans le fstab mettre dans le dernier champ
(utilisé par fsck au cas ou la machine aurait subit un
reboot déféctueux => vérification ou non) la valeur 0,
ce qui signifie qu'il n'y auras pas de vérification, la doc
gentoo conseil cependant la valeur 1 pour /
et 2 pour les autres.


Je l'avais déja fait, mais cela n'avait rien changé.

A titre de test, j'ai reformaté hda8 en reiserfs, et depuis, ça marche,
enfin il n'y a plus de vérification intempestive de cette partition-là
au boot.

Donc il semblerait que la manière dont la partition a été précédemment
formatée influe, et qu'il serait nécessaire (plutot suffisant) de la
reformater pour que tout rentre dans l'ordre.

D'où je reformule ma question.

Puis-je appliquer les mode opératoire suivant pour / et /boot sans
casser mon système, et si non, quelles sont les manipulations
supplémentaires à faire:

- sauvegarde des données
- démontage de la partition et reformatage
- remontage de la partition et recopie des données initiales

(...)
Corollaire de la première partie, comment puis-je passer "sans trop de
casse" du formatage Reiserfs en ext3?


reiserfs est pleinement opérationnel, il apporte
un gain de performance significatif et un gain de place
non négligeable (si notail n'est pas activer):
il permet de stocker plusieurs fichier dans le
même bloc, ce que ne fait pas ext3, un fichier d'une taille
inférieur à un bloc occupera tout de même le bloc entier d'où
perte d'espace)


C'est ce qui m'avait poussé à passer à ReiserFS (de même que la
journalisation amha mieux gérée), mais visiblement FC2 avait "salopé" le
travail...


no_spam
Le #1206010
On Wed, 05 Jan 2005 11:19:20 +0100, Jerome Lambert wrote:

françois wrote:
Jerome Lambert wrote:

Bonsoir,



Bonjour,

Lors l'installation de la Fedora 2 il y a quelques mois, j'avais opté
pour le format reiserfs (v 3.6) pour mes partitions, histoire de
tester un peu.

Je suis depuis confronté au comportement suivant: lorsque je
(re)démarre la machine (un portable), le système m'indique que les
partitions n'ont pas été démontée correctement, et vérifie le journal
pour faire les opérations manquantes.

Le problème est qu'il n'y a *aucune* opération manquante, vu que le
système de fichiers a été démonté correctement (dixit les messages
d'arret de la machine).

J'ai le même comportement si p.ex. je boote avec une Knoppix:
- montage de la partition -> "partition is not cleanly unmouted"
- démontage de la partition -> ok
- redémarrage -> "partition is not cleanly unmouted"

Là j'avoue que j'y perds un peu mon latin (ou du moins ce qu'il m'en
reste)

Je précise que les symptomes apparaissent tant sous Fedora 2 et 3 que
sous Gentoo 2004.3.

Si quelqu'un a une piste, il est le bienvenu...




Une piste mais sans grande conviction:

Dans le fstab mettre dans le dernier champ
(utilisé par fsck au cas ou la machine aurait subit un
reboot déféctueux => vérification ou non) la valeur 0,
ce qui signifie qu'il n'y auras pas de vérification, la doc
gentoo conseil cependant la valeur 1 pour /
et 2 pour les autres.


Je l'avais déja fait, mais cela n'avait rien changé.

A titre de test, j'ai reformaté hda8 en reiserfs, et depuis, ça marche,
enfin il n'y a plus de vérification intempestive de cette partition-là
au boot.

Donc il semblerait que la manière dont la partition a été précédemment
formatée influe, et qu'il serait nécessaire (plutot suffisant) de la
reformater pour que tout rentre dans l'ordre.

D'où je reformule ma question.

Puis-je appliquer les mode opératoire suivant pour / et /boot sans
casser mon système, et si non, quelles sont les manipulations
supplémentaires à faire:

- sauvegarde des données
- démontage de la partition et reformatage
- remontage de la partition et recopie des données initiales


Pour /boot, tu peux y aller les yeux fermés.
Il faudra juste faire attention au gestionnaire de boot:
si tu utilise lilo, il faudra le relancer à la fin de l'opération.
De même avec un autre bootloader, mais je connais moins les détails...

Pour '/', c'est plus compliqué: tu ne peux pas toucher à la partition
root impunément. Il faut donc que tu bootes sur une autre partition pour
faire cette opération. Tu peux utiliser un CD live pour faire celà.
Sinon, voici une méthode (assez) simple, qui marche:
- compiles ou récupère un shell statique (busybox est nickel pour celà)
et copie le en /boot/sh
- reboote en indiquant root=/dev/<la_partition_/boot> init=/sh
- fait tes manips
- reboote normalement.
- efface /boot/sh



Publicité
Poster une réponse
Anonyme