En réponse à la campagne du bac 2005 -- manuel de bioéthique

Le
Falloujah mon amour
En rponse la campagne du bac 2005, la Fondation Jrme Lejeune
lance le Manuel BIO-thique des Jeunes pour informer les jeunes des
enjeux thiques de nombreuses pratiques banalises auxquelles ils
sont et seront confronts dans leur vie. A commander gratuitement.

http://www.fondationlejeune.org/Content/Fondation/publication.asp#Manuel_bio

--


http://www.fondationlejeune.org/Content/Fondation/articles/bac2005.asp

Le scandale de la promotion de l'avortement au baccalaurat


* Vous voulez ragir et connatre les diffrentes actions en cours :

Contactez Aude Dugast
Tl : 01 55 42 55 14
adugast@fondationlejeune.org



* Vous voulez lire les ractions de la Fondation Jrme Lejeune :

*

Les articles de Jean-Marie Le Mn, prsident de la Fondation
Jrme Lejeune :

L'honneur de rater son bac Dcryptage 13/06/05

La pense unique recale au Bac 27/06/05



*

Les lettres adresses au Ministre de l'ducation Nationale :

la lettre du 17 juin 2005

La libert de conscience des candidats a t force
L'intelligence des candidats a t abuse
Le corrig tmoigne d'indigence scientifique

la lettre du 24 juin 2005

La question pose n'tait pas scientifique
L'ducation Nationale est clairement sortie de la neutralit
laque en matire scolaire
L'cole de la Rpublique forme une population d'lves qui ne
fait plus la diffrence entre le droit et la morale


*

Les communiqus de presse :

le communiqu de presse du 17 juin 2005

La libert de conscience des candidats a t force
L'intelligence des candidats a t abuse
La neutralit laque et rpublicaine de l'cole est en danger

le communiqu de presse du 24 juin 2005

Le ministre doit rendre sa copie
Les lves appellent l'action
Tous les lves outrags demanderont voir la correction de leur
copie

  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
chval
Le #16028871
Je suis contre l'avortement facultatif non-justifie des futurs
Quebecois. Ici c'est notre affaire, ailleurs celui des autres.
morgenes
Le #16028801
Falloujah mon amour a écrit :

bla bla bla



Le plus simple, pour répondre à ces intégristes qui n'ont pas lu le
sujet et qui refusent la loi, est toujours de citer une note de l'IGEN
SVT qui répond parfaitement à leurs délires. Ce que je fais donc ici
:

"Le sujet de sciences de la vie et de la Terre (SVT) de l'épreuve
anticipée du baccalauréat 2005 portant sur l'enseignement
scientifique de la série L comporte, dans sa partie II, des questions
relatives à la contraception et à l'interruption volontaire de
grossesse (IVG) qui ont suscité quelques réactions. Celles-ci
témoignent d'une certaine méconnaissance des objectifs de cet
enseignement et des exigences du sujet et traduisent une inquiétude
infondée quant aux attentes des évaluateurs. Les quelques indications
qui suivent ont pour but de fournir une information dédramatisée et
de rassurer des familles toujours attentives en ce qui concerne le
baccalauréat.

[...]

Les questions 1 à 3 conduisent le candidat à retrouver, dans les
documents fournis et en mobilisant ses connaissances, des indications
et des explications sur les effets et le mécanisme d'action de la
pilule contraceptive et de deux autres moyens contraceptifs qui doivent
être cités. Les réponses attendues ne sont pas de l'ordre de la
prise de position philosophique mais du fait scientifique. Certaines
des protestations reçues débattent du rôle contraceptif ou
contragestif du stérilet : ce débat n'a pas lieu d'être, les
candidats étant libres de citer d'autres moyens contraceptifs. Quoi
qu'il en soit, on attend du candidat qu'il connaisse des méthodes
et des techniques, sans que cela ne présage en rien du choix qu'il
est libre de faire de les utiliser ou non.

La question 4 a) demande de "dégager des arguments en faveur de
l'autorisation légale de l'IVG en France" ; le candidat doit
s'aider d'un document montrant notamment que

la légalisation de l'IVG n'a pas eu d'impact démographique.
L'autorisation légale de l'IVG étant acquise depuis plus de trois
décennies, la loi votée démocratiquement s'impose à tous et il ne
s'agit pas de discuter son bien fondé, comme le suggèreraient
certains des protestataires. Le candidat doit seulement repérer dans
le document les informations objectives utilisées par l'auteur pour
appuyer sa thèse sur les effets positifs de cette légalisation. On
attend du candidat qu'il repère et comprenne des arguments, non
qu'il les approuve ou désapprouve.

Les concepteurs du sujet ont toutefois montré qu'il ne s'agissait
pas, dans leur esprit, de banaliser l'acte d'IVG, bien au contraire
: la question 4 b) demande d'"argumenter l'idée selon laquelle
l'avortement n'est pas considéré comme un moyen de
contraception". Les arguments attendus sont seulement d'ordre
scientifique : il s'agit uniquement de mettre en regard les notions
de contraception et de contragestion, et même si cette question peut
faire naître, en classe, une réflexion sur le caractère abusif et
non fondé scientifiquement de la banalisation de l'IVG, une prise de
position morale ou éthique du candidat n'est ni attendue, ni
évaluée."

On peut trouver le sujet ici :
http://svt.ac-dijon.fr/dyn/IMG/l_svt_juin2005.pdf
UBUjean-jacques viala
Le #16028381
On 1 Aug 2006 01:50:02 -0700, "morgenes"

Le plus simple, pour répondre à ces intégristes qui n'ont pas lu le
sujet et qui refusent la loi, est toujours de citer une note de l'IGEN
SVT qui répond parfaitement à leurs délires. Ce que je fais donc ici



on adore ce genre de note.

je coupe le bla bla pour laisser la contradiction:


(...)

Les questions 1 à 3 conduisent le candidat à retrouver, dans les
documents fournis et en mobilisant ses connaissances, des indications
et des explications sur les effets et le mécanisme d'action de la
pilule contraceptive et de deux autres moyens contraceptifs qui doivent
être cités. Les réponses attendues ne sont pas de l'ordre de la
prise de position philosophique mais du fait scientifique.



(...)

La question 4 a) demande de "dégager des arguments en faveur de
l'autorisation légale de l'IVG en France" ; le candidat doit
s'aider d'un document montrant notamment que



et hop c'st scientifique de degager des arguments en faveur.

hors de question bien entendu de même envisager des arguments contre.

enfin bon.

--




UBU
l'aventure coloniale qui est d'abord semailles de hautes techniques de travail
Jean Brune
speforum
Le #16027391
Sans partager la conduite de ceux qui avancent caché, je voudrais
toutefois rappeler des glissements de sens qui ne sont sans doute pas
innocent.
Il y a bien longtemps sur les banc de la fac on m'avait appris que la
contraception visait à empecher la fécondation...... maintenant sa
définition est le plus souvent étendu et on va jusqu'à la nidation.
Des procédés contragestifs (pour ne pas dire abortifs) deviennent
donc contraceptifs.......
pas mal non.................
UBUjean-jacques viala a écrit :

On 1 Aug 2006 01:50:02 -0700, "morgenes"

>Le plus simple, pour répondre à ces intégristes qui n'ont pas lu le
>sujet et qui refusent la loi, est toujours de citer une note de l'IGEN
>SVT qui répond parfaitement à leurs délires. Ce que je fais donc i ci

on adore ce genre de note.

je coupe le bla bla pour laisser la contradiction:


(...)

>Les questions 1 à 3 conduisent le candidat à retrouver, dans les
>documents fournis et en mobilisant ses connaissances, des indications
>et des explications sur les effets et le mécanisme d'action de la
>pilule contraceptive et de deux autres moyens contraceptifs qui doivent
>être cités. Les réponses attendues ne sont pas de l'ordre de la
>prise de position philosophique mais du fait scientifique.

(...)

>La question 4 a) demande de "dégager des arguments en faveur de
>l'autorisation légale de l'IVG en France" ; le candidat doit
>s'aider d'un document montrant notamment que

et hop c'st scientifique de degager des arguments en faveur.

hors de question bien entendu de même envisager des arguments contre.

enfin bon.

--
>

UBU
l'aventure coloniale qui est d'abord semailles de hautes techniques de tr avail
Jean Brune


Publicité
Poster une réponse
Anonyme