[SA6] Un prime en retrait

Le
Stéphane
Ce soir c'est un prime de voix normalement. Si on parle technique vocale on
songe forcément à Cyril parmi les rescapés, le challenge pour les autres
sera de montrer qu'eux aussi ont de la technique et de la voix. Audacieux !

En ouverture nous avons droit à Fame. A la base il s'agissait d'une école
plutôt de danse mais ici pas de choré, allez comprendre ! Rien de bien
notable, c'est pour une fois écoutable et ça a presque de l'énergie.

Chimène Badi chante Je viens du Sud avec Cynthia. La diva du Lot-et-Garonne,
bien qu'elle ait maigrie, est toujours très forte dans son légendaire lâcher
de mâchoire mais elle a allégé les vibes que Cynthia ne fait pas du tout
d'ailleurs, trop casse gueule. Le duo est sympathique et ça passe bien, côté
vocal, ça reste amusant de voir Badi balancer avec un micro à 30 cm de la
bouche tandis que l'élève le prendrait en bouche si elle pouvait (mais c'est
interdit avant 22h30).

Dominique est la première à se défendre avec Zombie des Cranberries. Kamel
nous a pondu un tableau comme il en a le secret, c'est à dire sans rapport
avec la chanson. Une histoire de femme d'affaire ou d'état qui descend d'un
avion avant d'entamer un strip-tease. Bref, éloigné de la guerre civile, de
l'IRA et des idées un poil réac du groupe. Sans compter que ça complique pas
mal le travail du chant. A ce petit jeu il faut reconnaître que Dominique
s'en sort bien, certes c'est parfois poussif, certains mots sont yaourtés
mais ça reste dynamique et volontaire. Emportée par l'euphorie, elle fait un
quart de tour de trop et au lieu de reculer vers le centre de la scène, elle
recule sur la gauche, à jardin dirait Lelièvre, et se prend les pieds dans
le corps d'une danseuse allongée et patatra, le cul par terre, les jambes en
l'air, mais l'air de rien elle continue de chanter en remettant en place son
micro tête, la chute fait désordre mais sa gestion fait pro, balle au
centre. La prestation d'ensemble est correcte mais pas au point de justifier
le 18,4 des profs.

Mireille Mathieu est donc, elle aussi, finalement venue à la SA. Elle va
roucouler une Femme amoureuse avec Cyril, habillé très class en costume noir
et cravate rose. Elle nous a d'ailleurs prévenu en criant "Cyril je t'aime
!" Bizarrement on pourrait penser que Mireille est une horloge suisse côté
chant et bien non elle a quelques faussetés et problèmes rythmiques, ce sera
le cas aussi plus tard et ce n'est pas sans rappeler les problèmes
d'Aznavour l'an dernier. A croire que gérer le chant sur un prime n'est pas
si évident, et pas que pour les élèves. La star a tenu à avoir ses
techniciens (sage précaution !) et son matériel, elle utilise donc un micro
filaire dont la prise a été vaguement chattertonée, on se croirait à la
kermesse de Trifouilly-les-Oies. Le duo est plutôt chouette mais c'est un
poil haut pour Cyril qui n'est guère complice en plus, trop concentré sur le
vocal, comme souvent, ce qui lui donne ce regard vide et absent que ne
renierait pas une vache normande devant le Paris-Trouville de 12h25.

Le revenant, Ludovic, se défend de nouveau avec This love de Maroon 5. Pour
se rattraper de Zombie, Kamel nous propose ses danseuses en Catwoman sexy et
à ce petit jeu la lumineuse et sculpturale Tatiana Seguin tire encore son
épingle du jeu, même avec 10cm² de visage, et quelques courbes sous vinyle,
elle occupe l'écran. Quid de Ludo ? Et bien il fait ce qu'il peut au milieu
de tout cela et c'est un peu court, la différence avec sa bonne amie
Dominique est flagrante, dans une choré moins compliquée, il est perdu dans
ses pas, à bout de souffle dans sa voix et je passe l'accent anglais, le
yaourt et les faussetés. Les profs n'en pensent pas moins avec un 14,4
faiblard. Rappelons l'échelle de notation à la SA : 19 super, 18 très bien,
17 pas mal, 16 moyen, 15 insuffisant, 14 mauvais, 12,6 nicolesque.

Nâdiya vient chanter du Native avec Si la vie demande ça et Dominique mais
sans ears ce qui explique peut-être ses faussetés. La jolie chanteuse nous
avait habitués à une belle pêche mais ce soir elle n'y est pas du tout. Elle
n'en met pas une dedans comme on dit dans la musique, elle rate la cage
comme on dit dans le football. Elle a l'air triste et éteinte, assommée
comme si elle avait pris un coup de boule. Si ça continue ça sera carton
rouge pour l'athlète. J'ai beau chercher une raison dans le journal, mais
rien, je devrais lui filer l'adresse d'Anne, elle a un truc super pour
retrouver la pêche : le jacuzzi, oui le fameux jacuzzi d'Anne que mon
magazine dit ne pas connaitre Dominique ne fait guère mieux, ça manque
d'articulation et surtout de complicité.

Après la pub on retrouve la troupe Bharati pour une danse indienne avec
Cynthia qui fait quelques apparitions réussies. Puis une autre voix pour
Cyril : Josh Groban avec You raise me up. Le protégé de Céline Dion permet
donc à l'élève d'approcher son rêve, par procuration. Bon, si on aime les
chants de noël et les voix à la limite du Classique, c'est agréable.
Toujours ce souci de décrochage pour Cyril qui finit toujours par s'absenter
en cours de chanson, ce n'est pas dramatique mais ça l'isole du spectateur
qui a presque l'impression d'être de trop, voyeur d'un acte d'auto-érotisme.

Punition ou manque de confiance, Marina et Jean-Charles sont les seuls à
devoir se défendre en duo dans le Tourbillon de la vie. Esthétiquement c'est
assez joli, des balancelles perchées sur les podiums ascenseurs, côté vocal
c'est assez frais, les voix s'accordent, mais rien de renversant. Les notes
sont un poil sévères avec 15,8 pour elle et 15,2 pour lui.

Chimène Badi revient pour Unchain my heart en trio avec Dominique et
Ludovic. En fait Chimène seule aurait suffi à notre plaisir tant elle envoie
cette chanson, du coup ça tranche avec les deux autres. Ludo est fade et pas
toujours juste, Domi yaourte et manque de limpidité. Si on enlève Chimène il
ne reste pas grand chose d'intéressant.

Cynthia se défend, sans bindi ce soir, sur Wherever whenever de Shakira. La
musique est bizarre, on dirait qu'il manque quelque chose, un instrument, ça
sonne creux. Cynthia n'est manifestement pas à l'aise dans sa tenue vinyle
RLT (ras la touffe), à sa décharge il faut dire que le passage de choré
assise au sol, jambes écartées avec coup de pubis en avant est, au minimum,
très vulgaire. Du coup, c'est petit, serré, crispé, elle rate un ou deux
départs et n'y met pas l'énergie qu'elle devrait. Ca reste écoutable mais on
est loin de Shakira. Elle obtient un 18 généreux.

Patrick Fiori arrive pour un medley avec Marina que l'on n'attendait pas
forcément là. Dommage qu'il y ait beaucoup trop de choeurs sur la PBO, on
finit par avoir du mal à s'y retrouver, Marina aussi semble-t-il qui ne sait
plus trop si elle doit chanter par dessus ou pas à un moment. Ca va beaucoup
mieux sur le second morceau, hormis cette main gauche systématique contre le
micro qui cache son visage, elle est plutôt à l'aise et en tout cas très
complice.

Nâdiya revient pour sa chanson Amis, ennemis avec Cynthia. On a rarement vu
la belle en si piteux état. Il y a quelque chose de sombre dans ses yeux.
Elle n'est toujours pas en jambe, on la sent sur la défensive, un peu en
milieu de terrain. Encore des fausses notes et là aussi avec l'équipe de
choeurs sur la PBO on ne sait plus bien qui chante quoi et quand. On
s'ennuie comme à une fin de match de finale de coupe du monde perdue, si ça
continue elle va finir sur la touche. Cynthia joue les remplaçantes,
s'implique et mène le jeu même. Tout cela est moyen et sans saveur, comme un
match nul quoi.

Une cata n'arrivant jamais seule, les artistes se joignent aux élèves pour
une collégiale sur On ira de Goldman qui se serait retourné dans sa tombe
s'il était mort. C'est Mireille Mathieu qui fait le premier plantage en
beauté en enchainant sur Marina une mesure trop tôt, Marina corrige le tir
mais c'est maladroit, ça aurait peut-être pu passer, là c'est vraiment
appuyer l'erreur et la pauvre Mimi paumée nous fait les yeux du lapin pris
dans les phares de la voiture, un soir de brume, dans la campagne
périgourdine, quand l'air se charge de l'humidité des ruisseaux amenant aux
naseaux les effluves de menthe et de lentilles d'eau. Puis c'est Fiori qui
bafouille les paroles, puis le micro de Groban qui n'est pas ouvert à temps,
pas plus que celui de Cyril et encore moins celui de Nâdiya pas ouvert du
tout ! De temps à autre, sur le début des refrains, on entend 3 mots de
Mireille puis plus rien, elle nous refait le sketch de Chirac criant des
bouts de noms à la coupe du monde, elle a quelques restes de bouts de
phrases comme le lapin qui exprime encore quelques râles après avoir eu le
dos brisé par le Michelin XT de la Clio et qui s'emplit les poumons
d'ultimes odeurs aquatiques tandis que son sang se vide sur ce bitume
hostile, mais il faut bien nourrir les corbeaux.

Tatiana accompagne Cyril qui est le dernier à se défendre En Apesanteur.
Beaucoup trop de choré pour lui. Certes Tatiana est charmante et
bienveillante mais Cyril n'est pas le roi des portés c'est un albatros,
indolent compagnon de voyage, gauche et veule. Il a beau s'appliquer la
choré parasite grandement un chant déjà pas parfait. Mais les profs semblent
estimer que se sont ses ailes de géant qui l'empêchent de danser et lui
accordent 17,6. Richard Cross n'aura d'ailleurs aucune gène à dire "je t'ai
mis 17 mais c'était faux !" et s'il avait chanté juste alors ? 25 ?

Le déjanté Philippe Katerine se joint à Jean-Charles pour Louxor. C'est un
moment rare comme on en voudrait plus souvent. Du happening presque. Et il
coupe le son, et il remet le son, j'adore. A un moment il fait durer et on
se dit qu'il est capable de tenir 10 minutes comme ça, la salle crie, on
imagine en coulisses les producteurs commencer à s'inquiéter pour l'audimat.
Pas de panique, personne ne zappera, pour une fois qu'il se passe quelque
chose à la SA ! JC s'adapte fort bien à ce style, il joue le jeu à fond et
tente de conserver la justesse. Ca passe vraiment très bien, sa meilleure
prestation de la saison, sa dernière ? En attendant, ça fait partie des
moments à archiver.

Pour achever ce prime Mireille Mathieu réclame Mille colombes avec tous les
élèves qui sont cantonnés aux refrains. Là encore quelques (rares tout de
même) soucis de justesse pour elle. Le reste est sans intérêt, si ce n'est
une attitude assez étrange des élèves qui n'ont pas une seule fois regardé
l'artiste pourtant au milieu d'eux et qui les cherchait de son sourire. A
vrai dire, au milieu de ces jeunes qui la snobaient, on se demandait ce
qu'elle faisait là, confiture aux cochons. Certes elle n'est pas la dernière
rappeuse r'n'b à la mode, mais tout de même quelle carrière ! Deuxième
record mondial de vente de disques pour un français, et au-delà, une vie
consacrée au public et à l'art. Il y a forcément quelque chose à en
apprendre pour un novice.

Bref, passons au résultat puisqu'il n'y a que ça désormais qui compte,
l'immédiateté. Nikos reprécise qu'il n'indique pas l'ordre exact afin de "ne
pas décourager les élèves" et on en arrive au duo prévu : Ludovic et JC. Le
revenant est sauvé et Jean-Charles rejoint ses pénates et ses lares.

Voilà pour ce prime un peu en retrait par rapport à l'évolution récente et
qui s'annonçait vocal mais n'a pas tenu ses promesses. Rendez-vous raté.
Personne n'a vraiment tiré son épingle du jeu cette fois et la plupart des
tentatives de mise en avant ont échoué. Il va falloir que la Prod trouve
autre chose. Mais je discute, je discute, faut que j'y aille, j'ai un lapin
au four.

SL
chauffeur
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Flyertwin
Le #10637111
> En attendant, ça fait partie des moments à archiver



Bonjour,

Moi, c'est tes articles que j'archive. Bonne synthèse, bonne écriture,
bravo.

Cordialement,

Christophe
Stéphane
Le #10636941
Le Wed, 29 Nov 2006 08:46:18 +0100, "Flyertwin" dans
Moi, c'est tes articles que j'archive. Bonne synthèse, bonne écriture,
bravo.



Merci beaucoup ! S'il t'en manque, ils sont aussi sur :
http://www.enparler.com/blog/starac

SL
Raymond
Le #10636801
"Stéphane" a écrit

Rappelons l'échelle de notation à la SA : 19 super, 18 très bien,
17 pas mal, 16 moyen, 15 insuffisant, 14 mauvais, 12,6 nicolesque.



o:)))
philo.ra
Le #10636751
Stéphane

autre chose. Mais je discute, je discute, faut que j'y aille, j'ai un lapin
au four.



Un soir j'ai récupéré un lapin dans les mêmes conditions. Plein de puces
et dur sous la dent !

Et le vôtre ?

Philippe RAI
Stéphane
Le #10636691
Le Wed, 29 Nov 2006 21:22:19 +0100, (Philippe RAI)
dans
Un soir j'ai récupéré un lapin dans les mêmes conditions. Plein de puces
et dur sous la dent !

Et le vôtre ?



Tendre comme un premier communiant.

SL
Bertrand
Le #10636661
"Flyertwin" news:456d3ad1$0$20654$
> En attendant, ça fait partie des moments à archiver

Bonjour,

Moi, c'est tes articles que j'archive. Bonne synthèse, bonne écriture,
bravo.




Euh... y'a pas mieux à archiver ? Ché pas moi, mais ça fait peur de lire
ça....
Ludovic Bostral
Le #10636591
> le jacuzzi, oui le fameux jacuzzi d'Anne que mon
magazine dit ne pas connaitre...



Non mais c'est pas fini toutes ces insinuations ?
Espèce de Fogiel, va.

;)

NB : je n'interviens pas d'habitude, mais là c'est fr.rec.voici ...
--
---------
Ludovic Bostral
http://lesportdeludo.blogspot.com/
Stéphane
Le #10635951
Le Thu, 30 Nov 2006 10:40:54 +0100, "Ludovic Bostral"
NB : je n'interviens pas d'habitude, mais là c'est fr.rec.voici ...



Voilà.

SL
Publicité
Poster une réponse
Anonyme