Spécialistes de SCRIBUS au secours

Le
pierre.lemercier
Bonjour et bonne année à tous.
J'ai découvert le logiciel libre Scribus hier et il m'a paru convenir à
mes besoins.
J'ai donc récupéré les fichiers Ghostscript-9.27.pkg et
Ghostscript-9.27.pkg sur sourceForge et installé le tout sur mon
MBP/Sierra de 3013.
Au début cela a fonctionné pendant environ 1 heure, le temps de me
conforter dans la qualité de ce logiciel puis il s'est arrêté sans
explications. Depuis impossible de créer un nouveau fichier. Le logiciel
me présente la fenêtre « nouveau document » (dont il se rappelle les
différents paramètres) puis, quand je valide cette fenêtre il n'ouvre
pas ledit document comme il l'a fait auparavant.
J'ai essayé avec la version suivante (scribus-1.4.8) ; même
comportement.
Il refuse aussi d'ouvrir le précédent document que j'avais enregistré.
Avez-vous une explication ?
Pierre
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
quark67
Le #26535619
pierre lemercier
Bonjour et bonne année à tous.
J'ai découvert le logiciel libre Scribus hier et il m'a paru convenir à
mes besoins.
J'ai donc récupéré les fichiers Ghostscript-9.27.pkg et
Ghostscript-9.27.pkg sur sourceForge et installé le tout sur mon
MBP/Sierra de 3013.
Au début cela a fonctionné pendant environ 1 heure, le temps de me
conforter dans la qualité de ce logiciel puis il s'est arrêté sans
explications. Depuis impossible de créer un nouveau fichier. Le logiciel
me présente la fenêtre « nouveau document » (dont il se rappelle les
différents paramètres) puis, quand je valide cette fenêtre il n'ouvre
pas ledit document comme il l'a fait auparavant.
J'ai essayé avec la version suivante (scribus-1.4.8) ; même
comportement.
Il refuse aussi d'ouvrir le précédent document que j'avais enregistré.
Avez-vous une explication ?
Pierre

Scribus n'a pas encore été adapté au processeur quantique Apple Q8080 du
quatrième millénaire correspondant à votre MacBook Pro de 3013 (sic).
Plutôt que de se battre avec un logiciel manifestement adapté par-dessus
la jambe à la plateforme Apple (framework Qt), il serait plus profitable
d'indiquer quelle serait l'utilisation prévue d'un logiciel du genre de
Scribus. Peut-être seriez-vous alors orienté alors vers un outil plus
adapté. L'article Wikipédia (qui n'est pas forcément une référence,
évidemment) indique que Scribus sert essentiellement à des magazines qui
ont coulé, à des feuilles de choux gauchistes, des ouvrages à la
diffusion confidentielle et/ou à la thématique particulièrement
restreinte, et à des éditeurs africains.
Gerald
Le #26535622
Le 12 janvier 2020 à 04:03, quark67 a écrit :
Plutôt que de se battre avec un logiciel manifestement adapté par-dessus
la jambe à la plateforme Apple (framework Qt)

Euh : peut-être un peu sévère ?
il serait plus profitable
d'indiquer quelle serait l'utilisation prévue d'un logiciel du genre de
Scribus.

Il est vrai que, quand on dispose gratuitement de Pages d'Apple dans
sa version actuelle, la légitimité d'utiliser Scribus à la place se
limite probablement à des cas bien spécifiques...
DONT, historiquement, l'interopérabilité avec d'autres plateformes
(raison partagée avec LibreOffice par exemple) dans le cadre de
travaux collaboratifs.
MAIS la nouvelle donne issue des solutions collaboratives "en ligne"
proposées par Google (docs) ou Dropbox (paper) entre autres, très
performantes, modèrent aussi cette motivation.
RESTE qu'on peut rester "raide" éthiquement, ne pas vouloir
s'inféoder aux GAFA et en rester à des solutions "libres" et
open-source...
Peut-être seriez-vous alors orienté alors vers un outil plus
adapté. L'article Wikipédia (qui n'est pas forcément une référence,
évidemment) indique que Scribus sert essentiellement à des magazines qui
ont coulé, à des feuilles de choux gauchistes, des ouvrages à la
diffusion confidentielle et/ou à la thématique particulièrement
restreinte, et à des éditeurs africains.

Cette lecture de la page en question en déforme significativement le
sens, selon moi ;-)
Scribus est puissant et opérationnel. C'est une usine à gaz au niveau
interface, mais ça doit beaucoup moins dérouter des utilisateurs de
systèmes non-Apple ;-). Il est actualisé et fonctionne sous Catalina.
La question-clé reste, dans des contextes collaboratifs (qui seuls
peuvent le justifier pour un utilisateur mac, selon moi) de ses
avantages/inconvénients par rapport à Google docs.
Et il convient quand même de signaler l'existence désormais de
Affinity Publisher (nouveau InDesign-killer), succédant aux
Photoshop-killer et Illustrator-killer que sont Affinity Photo et
Affinity Designer, disponible comme eux sur l'App Store
https://affinity.serif.com/fr/publisher/
et qui, pour un prix que j'estime très raisonnable (55€) propose une
puissance de feu réellement sans égal.
hth,
--
Gerald
DV
Le #26535635
Gerald a écrit ceci :
Il est vrai que, quand on dispose gratuitement de Pages d'Apple dans
sa version actuelle, la légitimité d'utiliser Scribus à la place se
limite probablement à des cas bien spécifiques...

À tous les cas qui nécessitent un véritable logiciel de PAO,
peut-être ? Je vois Pages comme le mariage (plutôt réussi) entre un
traitement de texte et un module de dessin vectoriel du type
LibreOffice Draw. Mais il avoue clairement ses limites en matière de
typographie : voir par exemple sa gestion désastreuse des espaces
fines dans un texte justifié (là où LibreOffice Writer fait un boulot
impeccable).
MAIS la nouvelle donne issue des solutions collaboratives "en ligne"
proposées par Google (docs) ou Dropbox (paper) entre autres, très
performantes, modèrent aussi cette motivation.
RESTE qu'on peut rester "raide" éthiquement, ne pas vouloir
s'inféoder aux GAFA et en rester à des solutions "libres" et
open-source...

Outre les questions éthiques, l'inféodation aux solutions de ce genre
est à mon avis risquée, car les sociétés qui les proposent peuvent
décider à tout moment de laisser tomber ces services, si elles ne les
jugent pas assez profitables.
Cette lecture de la page en question en déforme significativement le
sens, selon moi ;-)

Sans blague ? ;-)
Scribus est puissant et opérationnel. C'est une usine à gaz au niveau
interface, mais ça doit beaucoup moins dérouter des utilisateurs de
systèmes non-Apple ;-).

As-tu déjà rencontré un (vrai) logiciel de PAO dont l'interface ne
soit pas une usine à gaz ?
Il est actualisé et fonctionne sous Catalina.

Attention quand même : cette actualisation en 64-bits ne concerne
pour l'instant que les versions de développement. La 1.54 ne semble
pas poser de problème majeur (mais je ne me sers pas suffisamment de
Scribus pour en être certain). En revanche, la 1.55 a présenté chez
moi deux gros défauts : barres d'outils invisibles en mode sombre
(icônes noires sur fond noir !) et fenêtre des préférences
inaccessible. Je ne suis pas allé plus loin, j'ai repris la 1.54...
--
Denis
pehache
Le #26535639
Le 12/01/2020 à 08:44, Gerald a écrit :
MAIS la nouvelle donne issue des solutions collaboratives "en ligne"
proposées par Google (docs) ou Dropbox (paper) entre autres, très
performantes, modèrent aussi cette motivation.

Comparer un logiciel de PAO complet comme Scribus avec les jouets que sont
Google Doc et consort (que j'utilise aussi pour des besoins non
critiques), c'est la bonne blague du jour :)
Gerald
Le #26535693
Le 12 janvier 2020 à 11:08, pehache a écrit :
Comparer un logiciel de PAO complet comme Scribus avec les jouets que sont
Google Doc et consort (que j'utilise aussi pour des besoins non
critiques), c'est la bonne blague du jour :)

Dont acte ! évidemment ! :-)
Mais les contextes "collaboratifs" peuvent être très divers, non ?
Et il en est beaucoup pour lesquels l'utilisation d'un Scribus est en
réalité un choix tout à fait discutable fait par des gens qui ne
connaissent rien d'autre, et où la solution "en ligne" suffirait
parfaitement !
--
Gerald
pehache
Le #26535698
Le 13/01/2020 à 08:29, Gerald a écrit :
Le 12 janvier 2020 à 11:08, pehache a écrit :
Comparer un logiciel de PAO complet comme Scribus avec les jouets que sont
Google Doc et consort (que j'utilise aussi pour des besoins non
critiques), c'est la bonne blague du jour :)

Dont acte ! évidemment ! :-)
Mais les contextes "collaboratifs" peuvent être très divers, non ?
Et il en est beaucoup pour lesquels l'utilisation d'un Scribus est en
réalité un choix tout à fait discutable fait par des gens qui ne
connaissent rien d'autre, et où la solution "en ligne" suffirait
parfaitement !


Vu la profusion d'outils de traitement de traitement de texte
disponibles et la confidentialité d'un outil comme Scribus, je doute que
le choix de Scribus se fasse au hasard pour un besoin mal identifié.
--
"...sois ouvert aux idées des autres pour peu qu'elles aillent dans le
même sens que les tiennes.", ST sur fr.bio.medecine
Publicité
Poster une réponse
Anonyme