SSD en replacement d'un disque dur

Le
Michel
Bonjour,

Pour de l'observation animalière, j'ai acheté il y a deux mois un
système de video surveillance tournant sous linux.
Il est composé d'un boÍ®tier NVR avec un HDD de 3 To et de 8 caméras
wifi, et il se pilote depuis en écran et une souris:
https://fr.aliexpress.com/item/32761992170.html

Le HDD vibre et chauffe pas mal ( le boÍ®tier n'est pas ventilé ) et je
l'ai remplacé par un SSD.
Le système est prévu pour écraser les plus vielles données, mais je
pense qu'avec ce SSD, ça va poser problème ( la fonction fstrim n'est
sans doute pas implémentée ).
Je pensais reformater ce SSD lorsqu'il atteindra environ 80% de
remplissage ( ça se fait depuis l'interface du système ), soit d'après
mes estimations, tous les 4 Í  6 mois.
Qu'en pensez-vous? Cela tourne depuis 2 mois avec 6 caméras et les
performances sont tout Í  fait correctes.
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 4
Trier par : date / pertinence
pehache
Le #26570279
Le 14/03/2021 Í  19:16, Michel a écrit :
Bonjour,
Pour de l'observation animalière, j'ai acheté il y a deux mois un
système de video surveillance tournant sous linux.
Il est composé d'un boÍ®tier NVR avec un HDD de 3 To et de 8 caméras
wifi, et il se pilote depuis en écran et une souris:
https://lnk-gnt.com/go/124306
Le HDD vibre et chauffe pas mal ( le boÍ®tier n'est pas ventilé ) et je
l'ai remplacé par un SSD.
Le système est prévu pour écraser les plus vielles données, mais je
pense qu'avec ce SSD, ça va poser problème
( la fonction fstrim n'est
sans doute pas implémentée ).

who knows...
Je pensais reformater ce SSD lorsqu'il atteindra environ 80% de
remplissage ( ça se fait depuis l'interface du système ),

Ca ne sert Í  rien du tout. Du point de vue du contrÍ´leur du SSD, les
cellules qui contenaient des données contiennent toujours des données
après un reformatage.
soit d'après
mes estimations, tous les 4 Í  6 mois.

S'il faut plusieurs mois pour remplir le SSD, il n'y a pas vraiment Í 
s'inquiéter. Même les SSD d'entrée de gamme supportent un volume
d'écriture de plusieurs centaines de fois leur volume. Même en supposant
avec une amplification d'écriture importante une fois le SSD plein, il
reste une bonne marge.
Pascal Hambourg
Le #26570278
Le 14/03/2021 Í  22:01, pehache a écrit :
Le 14/03/2021 Í  19:16, Michel a écrit :
Pour de l'observation animalière, j'ai acheté il y a deux mois un
système de video surveillance tournant sous linux.


(...)
Je pensais reformater ce SSD lorsqu'il atteindra environ 80% de
remplissage ( ça se fait depuis l'interface du système ),

Ca ne sert Í  rien du tout.

Je ne me prononce pas sur ce point. Par contre, sur le suivant :
Du point de vue du contrÍ´leur du SSD, les
cellules qui contenaient des données contiennent toujours des données
après un reformatage.

Ça doit dépendre de quelle façon on formate. Par exemple les commandes
standard de formatage en ext2/3/4, Btrfs et XFS sous GNU/Linux font un
TRIM/discard de tous les blocs par défaut.
Michel
Le #26570277
Le 15/03/2021 Í  00:11, Pascal Hambourg a écrit :
Ça doit dépendre de quelle façon on formate. Par exemple les commandes
standard de formatage en ext2/3/4, Btrfs et XFS sous GNU/Linux font un
TRIM/discard de tous les blocs par défaut.


Y a-t'il un moyen de vérifier cette hypothèse après formatage dans le NVR?
Je peux déposer ce SSD avant et/ou après son formatage pour l'installer
dans un slot SATA d'un PC sous Debian et faire des vérifications.
Pascal Hambourg
Le #26570276
Le 15/03/2021 Í  11:13, Michel a écrit :
Le 15/03/2021 Í  00:11, Pascal Hambourg a écrit :
Ça doit dépendre de quelle façon on formate. Par exemple les commandes
standard de formatage en ext2/3/4, Btrfs et XFS sous GNU/Linux font un
TRIM/discard de tous les blocs par défaut.

Y a-t'il un moyen de vérifier cette hypothèse après formatage dans le NVR?

Je n'en connais pas. Si le SSD annonce dans ses caractéristiques (hdparm
-I) que TRIM met les données Í  zéro, on peut vérifier si tout le contenu
hormis les méta-données est Í  0, mais c'est indirect.
Michel
Le #26570275
Le 15/03/2021 Í  12:55, Pascal Hambourg a écrit :
Le 15/03/2021 Í  11:13, Michel a écrit :
Le 15/03/2021 Í  00:11, Pascal Hambourg a écrit :
Ça doit dépendre de quelle façon on formate. Par exemple les commandes
standard de formatage en ext2/3/4, Btrfs et XFS sous GNU/Linux font un
TRIM/discard de tous les blocs par défaut.

Y a-t'il un moyen de vérifier cette hypothèse après formatage dans le NVR?

Je n'en connais pas. Si le SSD annonce dans ses caractéristiques (hdparm
-I) que TRIM met les données Í  zéro, on peut vérifier si tout le contenu
hormis les méta-données est Í  0, mais c'est indirect.


Merci pour ces réponses.
Ce SSD accepte les commandes TRIM ( c'est un Crucial MX300 ), mais y
a-t'il un moyen de savoir si, après un reformatage depuis le système
linux fermé, les données ont bien été remises Í  0? Pour cette opération,
je déposerai ce SSD pour le poser dans une baie Sata d'une tour sous debian.
Si ce n'étais pas le cas, je devrais pouvoir lancer le TRIM depuis cette
tour, après le reformatage dans le NVR...
Michel
Le #26570274
Le 14/03/2021 Í  22:01, pehache a écrit :
Le 14/03/2021 Í  19:16, Michel a écrit :
Bonjour,
Pour de l'observation animalière, j'ai acheté il y a deux mois un
système de video surveillance tournant sous linux.
Il est composé d'un boÍ®tier NVR avec un HDD de 3 To et de 8 caméras
wifi, et il se pilote depuis en écran et une souris:
https://lnk-gnt.com/go/124306
Le HDD vibre et chauffe pas mal ( le boÍ®tier n'est pas ventilé ) et je
l'ai remplacé par un SSD.
Le système est prévu pour écraser les plus vielles données, mais je
pense qu'avec ce SSD, ça va poser problème

( la fonction fstrim n'est
sans doute pas implémentée ).

who knows...
Je pensais reformater ce SSD lorsqu'il atteindra environ 80% de
remplissage ( ça se fait depuis l'interface du système ),

Ca ne sert Í  rien du tout. Du point de vue du contrÍ´leur du SSD, les
cellules qui contenaient des données contiennent toujours des données
après un reformatage.
soit d'après
mes estimations, tous les 4 Í  6 mois.

S'il faut plusieurs mois pour remplir le SSD, il n'y a pas vraiment Í 
s'inquiéter. Même les SSD d'entrée de gamme supportent un volume
d'écriture de plusieurs centaines de fois leur volume. Même en supposant
avec une amplification d'écriture importante une fois le SSD plein, il
reste une bonne marge.


Pardon Pehache, j'avais zappé ta réponse.
Effectivement, après remplissage du SSD, je pourrais demander un
enregistrement continu des 6 caméras durant quelques minutes pour tester
si le SSD permet ce flux ( en sachant qu'il devra effacer puis remplacer
les données les plus anciennes ).
pehache
Le #26570273
Le 16/03/2021 Í  09:11, Michel a écrit :
S'il faut plusieurs mois pour remplir le SSD, il n'y a pas vraiment Í 
s'inquiéter. Même les SSD d'entrée de gamme supportent un volume
d'écriture de plusieurs centaines de fois leur volume. Même en supposant
avec une amplification d'écriture importante une fois le SSD plein, il
reste une bonne marge.

Pardon Pehache, j'avais zappé ta réponse.
Effectivement, après remplissage du SSD, je pourrais demander un
enregistrement continu des 6 caméras durant quelques minutes pour tester
si le SSD permet ce flux ( en sachant qu'il devra effacer puis remplacer
les données les plus anciennes ).

Concernant le débit en écriture une fois plein c'est Í  tester, mais je
ne m'inquiéterais pas vraiment non plus. En admettant que la video de
chaque caméra soit enregistrée Í  un débit moyen de 1Mo/s (ce qui est
déjÍ  une qualité très correcte), ça fait du 6Mo/s : ce n'est rien du
tout pour un SSD, même s'il doit d'abord effacer les données. De
mémoire des tests que j'avais lu, un SSD classique connecté sans TRIM
restait quand même plus performant qu'un HDD même une fois rempli.
Michel
Le #26570272
Le 16/03/2021 Í  09:37, pehache a écrit :
Le 16/03/2021 Í  09:11, Michel a écrit :
S'il faut plusieurs mois pour remplir le SSD, il n'y a pas vraiment Í 
s'inquiéter. Même les SSD d'entrée de gamme supportent un volume
d'écriture de plusieurs centaines de fois leur volume. Même en supposant
avec une amplification d'écriture importante une fois le SSD plein, il
reste une bonne marge.

Pardon Pehache, j'avais zappé ta réponse.
Effectivement, après remplissage du SSD, je pourrais demander un
enregistrement continu des 6 caméras durant quelques minutes pour tester
si le SSD permet ce flux ( en sachant qu'il devra effacer puis remplacer
les données les plus anciennes ).

Concernant le débit en écriture une fois plein c'est Í  tester, mais je
ne m'inquiéterais pas vraiment non plus. En admettant que la video de
chaque caméra soit enregistrée Í  un débit moyen de 1Mo/s (ce qui est
déjÍ  une qualité très correcte), ça fait du 6Mo/s : ce n'est rien du
tout pour un SSD, même s'il doit d'abord effacer les données. De
mémoire des tests que j'avais lu, un SSD classique connecté sans TRIM
restait quand même plus performant qu'un HDD même une fois rempli.


Le débit est variable, c'est du HD en 2304x1296 Í  15 fps, codé en H.265
et le débit est variable, mais assez bas ( 10 Í  20 Mo/min en moyenne ).
De plus, je n'enregistre qu'en cas de détection de mouvement, pas en
continu.
Je vais faire comme ça, laisser le disque se remplir et faire un test
comme dit précédemment. Si le résultat est satisfaisant, on ne touche
plus Í  rien ;)
Benoit
Le #26570271
Nonobstant quelques doutes, le 14 mars 2021 Í  22:01, pehache se permit
de dire :
Le 14/03/2021 Í  19:16, Michel a écrit :
Bonjour,
Pour de l'observation animalière, j'ai acheté il y a deux mois un
système de video surveillance tournant sous linux.
Il est composé d'un boÍ®tier NVR avec un HDD de 3 To et de 8 caméras
wifi, et il se pilote depuis en écran et une souris:
https://lnk-gnt.com/go/124306
Le HDD vibre et chauffe pas mal ( le boÍ®tier n'est pas ventilé ) et je
l'ai remplacé par un SSD.
Le système est prévu pour écraser les plus vielles données, mais je
pense qu'avec ce SSD, ça va poser problème

( la fonction fstrim n'est
sans doute pas implémentée ).

who knows...
Je pensais reformater ce SSD lorsqu'il atteindra environ 80% de
remplissage ( ça se fait depuis l'interface du système ),

Ca ne sert Í  rien du tout. Du point de vue du contrÍ´leur du SSD, les
cellules qui contenaient des données contiennent toujours des données
après un reformatage.

Question bête : d'après ce que j'ai compris un SSD a de gros blocs de
données appartenant Í  différents fichiers et pour écrire dans un bloc il
doit le lire pour savoir o͹ il y a de la place en effaçant les données
inutilisées (plus de bout de fichiers) et y inscrire de nouvelles
données. Maintenant si je le reformate, je lui dit que tous les blocs
sont vides. Il peut donc réécrire dedans en ignorant ce qu'il contient,
non ?
Quelle différence avec le reformatage d'un HDD ?
--
Benoͮt
La douleur des autres est tout Í  fait supportable, hors les cris.
pehache
Le #26570270
Le 16/03/2021 Í  11:51, Benoit a écrit :
Je pensais reformater ce SSD lorsqu'il atteindra environ 80% de
remplissage ( ça se fait depuis l'interface du système ),

Ca ne sert Í  rien du tout. Du point de vue du contrÍ´leur du SSD, les
cellules qui contenaient des données contiennent toujours des données
après un reformatage.

Question bête : d'après ce que j'ai compris un SSD a de gros blocs de
données appartenant Í  différents fichiers et pour écrire dans un bloc il
doit le lire pour savoir o͹ il y a de la place en effaçant les données
inutilisées (plus de bout de fichiers) et y inscrire de nouvelles
données.

Pas exactement. Il ne doit pas le lire pour "savoir o͹ il y a de place",
mais parce que toute action d'écriture dans une cellule doit être
précédée de l'effacement de la cellule, mais l'effacement ne peut se
faire que sur un bloc entier. Donc pour écrire même un seul octet dans
le bloc le contrÍ´leur doit :
- copier le bloc dans une petite RAM locale
- effacer le bloc
- écrire l'octet dans la copie du bloc en RAM
- récrire le bloc entier depuis la RAM
Maintenant si je le reformate, je lui dit que tous les blocs
sont vides. Il peut donc réécrire dedans en ignorant ce qu'il contient,
non ?

Oui, Í  condition que l'OS informe le contrÍ´leur que les blocs sont
vides. C'est le rÍ´le de la fonction TRIM. Ce qui suppose plusieurs choses
:
- que le SSD, l'interface, et l'OS, gèrent tous trois le TRIM
- que la commande de formatage envoie une commande TRIM au SSD
Quelle différence avec le reformatage d'un HDD ?

En l'absence de TRIM, aucune.
Poster une réponse
Anonyme