Tirage à partir de diapo

Le
PA
Hello !!

est ce que quelqu'un a déjà tirer à partir de diapositives ?
y a-t-il des trucs à savoir et de particulier pour faire ça ?

quelques sont les références des papiers "positifs" avec lesquels ont peut
le faire ?
merci pour votre partage d'expérience .

Joel
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Claudio Bonavolta
Le #6524661
"PA" news:402393c7$0$4742$
Hello !!

est ce que quelqu'un a déjà tirer à partir de diapositives ?
y a-t-il des trucs à savoir et de particulier pour faire ça ?

quelques sont les références des papiers "positifs" avec lesquels ont peut
le faire ?
merci pour votre partage d'expérience .

Joel


Il existe essentiellement deux procédés, l'Ilfochrome (anciennement
Cibachrome) et le R-3/R-3000.
Le premier est spécifique Ilford, le second est plus générique et se trouve
normalement chez plusieurs fabriquants (Kodak et Fuji surtout).
Tu trouvera des infos sur les R-3 sur les sites des fabriquants.
Je viens de donner un coup d'oeil rapide sur le site Kodak et ils semblent
arrêter le R-3, à vérifier
(http://www.kodak.com/global/en/service/Zmanuals/z129.shtml) ...
Kodak semble avoir des réactions "peur panique" pour tout ce qui est
argentique ces derniers temps ...
Il est vrai que la plupart des agrandissements numériques, quel que soit le
support original (négas ou dias) sont réalisés sur papier négatif, du coup,
les quelques malheureux qui agrandissent eux-mêmes leurs dias ne
représentent plus que quantité négligeable aux yeux des fabriquants ...

Fuji propose le Chrystal Archive qui a bonne presse:
http://minilien.com/?xVub95VYfc
Mais je ne suis pas sûr qu'il soit très facile à trouver ...

L'Ilfochrome se trouve encore (croisons les doigts !) assez facilement, sa
chimie aussi, quelques exemples de prix:
http://www.nightlight.fr/COULEUR.HTM

Quelques infos sur le tirage couleur:
- il est plus agréable d'avoir une tête couleur que de simples filtres en
acétate
- ça se passe dans le noir total jusqu'à ce que le papier soit dans le
tambour
- un processeur n'est pas indispensable, par contre une petite base
motorisée qui fait tourner le tambour, c'est pas désagréable !
Ceci dit, un processeur genre jobo te permet de développer aussi tes dias et
négas couleur (et N/B pour le fainéant que je suis), ça se trouve d'occase
...

Quelques infos en vrac sur l'Ilfochrome:
- il existe en trois grades et diverses surfaces. Perso, j'utilise le CLM.1K
(support polyester, surface super-brillante et grade moyen) qui, avec un peu
de masquage basique, comme en N/B, permet de tirer la plupart des dias.
- la chimie version amateur est la P-30 en kit de 2x1 litre, qui se
neutralise en mélangeant les bains entre eux avant rejet à l'égout.
D'autres chimies existent comme la P-3 ou la P-3X. La P-3X est prévue pour
la régénération des bains pas vraiment idéale pour l'amateur, la P-3 est
plus accessible mais disponible en quantités de 20-25 litres. Il faut
neutraliser (pH) les bains séparément avant le rejet et éviter de les
mélanger sous peine d'un dégagement gazeux suffoquant.
- On peut le développer à plusieurs températures, 24 et 29°C sont les plus
courantes mais on peut adapter ces temps pour d'autres températures. Le
procédé est assez tolérant et ne demande pas une artillerie lourde pour leur
respect.
- Comme les colorants sont incorporés dans l'émulsion à la fabrication et
que le traitement va "enlever" les colorants superflus (contrairement aux
procédés classiques où les colorants sont "créés" pendant le développement),
il est assez peu sensible à la lumière.
Faire les premiers essais avec une exposition grosso modo 8x (3 diaphs) plus
forte qu'un papier N/B Ilford Multigrade IV (sans filtres).
Petite remarque paraissant idiote, mais comme un papier inversible se
comporte à l'envers des papiers négatifs, pour éclaircir une image, il faut
exposer plus ... :-)
- Contrairement à ce que tu liras fréquemment, l'Ilfochrome est en fait très
peu contrasté, tout le contraste provient de la dia (même si le résultat
final est certes plutôt contrasté). Du coup, l'exposition est facile à
réaliser car un écart d'un demi-diaph (important en N/B ou négatif couleur)
ne donne qu'une variation assez faible. Donc, si l'exposition n'est pas
correcte, la modifier de manière bien plus radicale qu'en N/B. Ce faible
contraste est également appréciable lorsqu'on fait du masquage. Bref,
l'Ilfochrome est facile à exposer ...
- le papier n'est pas trop sensible à l'effet Schwarzschild, peu d'écart de
couleur entre des poses courtes et poses longues, c'est un autre bon point
mais autant rester dans des poses similaires pour éviter tout risque.
- si tu es habitué au tirage N/B, le filtrage est l'élément nouveau qui fait
quelque peu peur au début. Ce n'est, en fait, pas très compliqué. Commencer
par le filtrage indiqué sur la pochette de papier, puis ajuster. Comme pour
l'exposition, y aller franchement par 10 unités, quitte à revenir en
arrière. Le filtrage est assez constant pour le même type de pelloche (et
même type de lumière à la prise de vue), donc autant réduire le nombre de
types de pelloches, ça simplifiera d'autant le tirage.
Accessoirement, comme c'est un papier positif, si la photo est trop jaune,
il faut enlever du jaune (ça paraît évident, mais en négatif couleur, il
faut ajouter du jaune au filtrage pour en enlever sur le tirage final ...)
- quand on utilise divers types de pelloche, il n'est pas idiot en début de
séance de tirage de faire une planche-contact des dias, avec un peu
d'habitude, ça permet de trouver le filtrage bien plus rapidement.
- certains autres paramètres influencent le filtrage: âge de l'ampoule (les
hallogènes se comportent mieux que les tungstènes classiques), changement de
l'ampoule, changement de pochette de papier (il est préférable d'acheter des
pochettes provenant du même lot de fabrication, même si les indications sur
la pochette permettent de retomber sur ses pattes rapidement), variations du
courant secteur (le papier négatif est bien plus sensible que le positif,
toujours grâce à son contraste plus faible), filtres vieillissant, ...

Les inconvénients de l'Ilfochrome:
- le prix, c'est une surface/chimie assez coûteuse. Ceci dit, quand on voit
le prix des papiers et des cartouches jet d'encre de haut de gamme ...
- il est assez fragile. La surface extra-brillante ne pardonne aucune erreur
de manipulation, une surface idéale pour relever les empreintes digitales
...
- le contraste, que d'aucuns jugent excessif. Pour ma part, j'estime que
celà dénote surtout un manque de compétences du tireur, un minimum de
masquage classique permet de tirer la très grande majorité des dias. Les
techniques complexes comme les masques argentiques ne sont pas
indispensables pour toutes les dias.
- l'aspect "nacré" que peut prendre ce papier avec certaines dias.

Quelques liens:
http://www.ilford.fr/docs/produits/color.asp
Une petite doc sur le site Ilford France:
http://www.ilford.fr/pdf/conseil/ConseilsIlfochrome.pdf


Comme j'ai certainement oublié plein de choses, une petite recherche Google
sur ce forum:
http://minilien.com/?pORTX1egP9
Si tu te débrouilles en anglais, la même sur rec.photo.darkroom:
http://minilien.com/?hNipGbHxo3


Bons débuts,
--
Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch

PA
Le #6524641
eh bien, je n'en attendait pas tant !!

merci beaucoup pour toutes ces infos

Joel

"Claudio Bonavolta" de news:
"PA" news:402393c7$0$4742$
Hello !!

est ce que quelqu'un a déjà tirer à partir de diapositives ?
y a-t-il des trucs à savoir et de particulier pour faire ça ?

quelques sont les références des papiers "positifs" avec lesquels ont
peut


le faire ?
merci pour votre partage d'expérience .

Joel


Il existe essentiellement deux procédés, l'Ilfochrome (anciennement
Cibachrome) et le R-3/R-3000.
Le premier est spécifique Ilford, le second est plus générique et se
trouve

normalement chez plusieurs fabriquants (Kodak et Fuji surtout).
Tu trouvera des infos sur les R-3 sur les sites des fabriquants.
Je viens de donner un coup d'oeil rapide sur le site Kodak et ils semblent
arrêter le R-3, à vérifier
(http://www.kodak.com/global/en/service/Zmanuals/z129.shtml) ...
Kodak semble avoir des réactions "peur panique" pour tout ce qui est
argentique ces derniers temps ...
Il est vrai que la plupart des agrandissements numériques, quel que soit
le

support original (négas ou dias) sont réalisés sur papier négatif, du
coup,

les quelques malheureux qui agrandissent eux-mêmes leurs dias ne
représentent plus que quantité négligeable aux yeux des fabriquants ...

Fuji propose le Chrystal Archive qui a bonne presse:
http://minilien.com/?xVub95VYfc
Mais je ne suis pas sûr qu'il soit très facile à trouver ...

L'Ilfochrome se trouve encore (croisons les doigts !) assez facilement, sa
chimie aussi, quelques exemples de prix:
http://www.nightlight.fr/COULEUR.HTM

Quelques infos sur le tirage couleur:
- il est plus agréable d'avoir une tête couleur que de simples filtres en
acétate
- ça se passe dans le noir total jusqu'à ce que le papier soit dans le
tambour
- un processeur n'est pas indispensable, par contre une petite base
motorisée qui fait tourner le tambour, c'est pas désagréable !
Ceci dit, un processeur genre jobo te permet de développer aussi tes dias
et

négas couleur (et N/B pour le fainéant que je suis), ça se trouve d'occase
...

Quelques infos en vrac sur l'Ilfochrome:
- il existe en trois grades et diverses surfaces. Perso, j'utilise le
CLM.1K

(support polyester, surface super-brillante et grade moyen) qui, avec un
peu

de masquage basique, comme en N/B, permet de tirer la plupart des dias.
- la chimie version amateur est la P-30 en kit de 2x1 litre, qui se
neutralise en mélangeant les bains entre eux avant rejet à l'égout.
D'autres chimies existent comme la P-3 ou la P-3X. La P-3X est prévue pour
la régénération des bains pas vraiment idéale pour l'amateur, la P-3 est
plus accessible mais disponible en quantités de 20-25 litres. Il faut
neutraliser (pH) les bains séparément avant le rejet et éviter de les
mélanger sous peine d'un dégagement gazeux suffoquant.
- On peut le développer à plusieurs températures, 24 et 29°C sont les plus
courantes mais on peut adapter ces temps pour d'autres températures. Le
procédé est assez tolérant et ne demande pas une artillerie lourde pour
leur

respect.
- Comme les colorants sont incorporés dans l'émulsion à la fabrication et
que le traitement va "enlever" les colorants superflus (contrairement aux
procédés classiques où les colorants sont "créés" pendant le
développement),

il est assez peu sensible à la lumière.
Faire les premiers essais avec une exposition grosso modo 8x (3 diaphs)
plus

forte qu'un papier N/B Ilford Multigrade IV (sans filtres).
Petite remarque paraissant idiote, mais comme un papier inversible se
comporte à l'envers des papiers négatifs, pour éclaircir une image, il
faut

exposer plus ... :-)
- Contrairement à ce que tu liras fréquemment, l'Ilfochrome est en fait
très

peu contrasté, tout le contraste provient de la dia (même si le résultat
final est certes plutôt contrasté). Du coup, l'exposition est facile à
réaliser car un écart d'un demi-diaph (important en N/B ou négatif
couleur)

ne donne qu'une variation assez faible. Donc, si l'exposition n'est pas
correcte, la modifier de manière bien plus radicale qu'en N/B. Ce faible
contraste est également appréciable lorsqu'on fait du masquage. Bref,
l'Ilfochrome est facile à exposer ...
- le papier n'est pas trop sensible à l'effet Schwarzschild, peu d'écart
de

couleur entre des poses courtes et poses longues, c'est un autre bon point
mais autant rester dans des poses similaires pour éviter tout risque.
- si tu es habitué au tirage N/B, le filtrage est l'élément nouveau qui
fait

quelque peu peur au début. Ce n'est, en fait, pas très compliqué.
Commencer

par le filtrage indiqué sur la pochette de papier, puis ajuster. Comme
pour

l'exposition, y aller franchement par 10 unités, quitte à revenir en
arrière. Le filtrage est assez constant pour le même type de pelloche (et
même type de lumière à la prise de vue), donc autant réduire le nombre de
types de pelloches, ça simplifiera d'autant le tirage.
Accessoirement, comme c'est un papier positif, si la photo est trop jaune,
il faut enlever du jaune (ça paraît évident, mais en négatif couleur, il
faut ajouter du jaune au filtrage pour en enlever sur le tirage final ...)
- quand on utilise divers types de pelloche, il n'est pas idiot en début
de

séance de tirage de faire une planche-contact des dias, avec un peu
d'habitude, ça permet de trouver le filtrage bien plus rapidement.
- certains autres paramètres influencent le filtrage: âge de l'ampoule
(les

hallogènes se comportent mieux que les tungstènes classiques), changement
de

l'ampoule, changement de pochette de papier (il est préférable d'acheter
des

pochettes provenant du même lot de fabrication, même si les indications
sur

la pochette permettent de retomber sur ses pattes rapidement), variations
du

courant secteur (le papier négatif est bien plus sensible que le positif,
toujours grâce à son contraste plus faible), filtres vieillissant, ...

Les inconvénients de l'Ilfochrome:
- le prix, c'est une surface/chimie assez coûteuse. Ceci dit, quand on
voit

le prix des papiers et des cartouches jet d'encre de haut de gamme ...
- il est assez fragile. La surface extra-brillante ne pardonne aucune
erreur

de manipulation, une surface idéale pour relever les empreintes digitales
...
- le contraste, que d'aucuns jugent excessif. Pour ma part, j'estime que
celà dénote surtout un manque de compétences du tireur, un minimum de
masquage classique permet de tirer la très grande majorité des dias. Les
techniques complexes comme les masques argentiques ne sont pas
indispensables pour toutes les dias.
- l'aspect "nacré" que peut prendre ce papier avec certaines dias.

Quelques liens:
http://www.ilford.fr/docs/produits/color.asp
Une petite doc sur le site Ilford France:
http://www.ilford.fr/pdf/conseil/ConseilsIlfochrome.pdf


Comme j'ai certainement oublié plein de choses, une petite recherche
Google

sur ce forum:
http://minilien.com/?pORTX1egP9
Si tu te débrouilles en anglais, la même sur rec.photo.darkroom:
http://minilien.com/?hNipGbHxo3


Bons débuts,
--
Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch





Publicité
Poster une réponse
Anonyme