[TNT] CINAPS TV, chaîne locale parisienne, non reconduite automatiquement

Le
Thierry VIGNAUD
Le CSA a fait publier au journal officiel de ce 10 août une décision indiquant
que le Conseil malgré, son intention initiale de le faire, ne renouvellerait
pas automatiquement l'autorisation de CINAPS TV au-delà du 18 mars prochain,
date de son terme.
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000035395833

La chose est assez drôle, le CSA avait convoqué en octobre 2016 les
représentant de la chaîne pour les auditionner, préalablement à la
reconduction automatique et personne ne s'est présenté, le CSA ayant reçu la
veille un mail indiquant que la chaîne voulait restituer sa fréquence avec un
autre service pour se voir unifier leurs temps d'antenne.

Il faut dire que depuis l'année 2017, j'en avais fait plusieurs fois la
remarque ici, CINAPS TV avait disparu de ses tranches horaires, ses programmes
étant remplacés par une mire de barres de couleurs. J'étais tombé par hasard
un vendredi soir sur une autre chaîne (DEMAIN ILE DE FRANCE) qui partage la
même resssource de 13 à 22H30, diffuser un programme de CINAPS TV avec son
logo vers 20H30/21H00 et jusqu'à 22H25.

Pour l'instant pas de prorogation de la chaîne DEMAIN ILE DE FRANCE ou de non
reconduction automatique, mais ceci explique sûrement la raison du CSA de
lancer une consultation publique sur le partage d'antenne du programme numéro
31 sur une partie de l'Ile de France que je signalais dans mon post du 28
juillet dernier
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Consultation-publique-relative-a-l-affectation-de-la-ressource-disponible-en-TNT-sur-le-canal-en-temps-partage-du-multiplex-Multi-7-en-region-parisienne

A noter également que depuis quelques semaines, BDM qui utilise aussi ce
programme n°31 entre 9 et 13 H est elle aussi passée à la diffusion de mires
de barres de couleur et si j'ai bon souvenir il me semble que ça a été la même
chose l'été 2016. Ceci dit cette chaîne a vu son autorisation reconduite pour
5 ans, par une décision publiée également ce 10 août.

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kosmiko2000
Le #26441723
Le 10/08/2017 à 13:47, Thierry VIGNAUD a écrit :
Le CSA a fait publier au journal officiel de ce 10 août une décision indiquant
que le Conseil malgré, son intention initiale de le faire, ne renouvellerait
pas automatiquement l'autorisation de CINAPS TV au-delà du 18 mars prochain,
date de son terme.
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000035395833
La chose est assez drôle, le CSA avait convoqué en octobre 2016 les
représentant de la chaîne pour les auditionner, préalablement à la
reconduction automatique et personne ne s'est présenté, le CSA ayant reçu la
veille un mail indiquant que la chaîne voulait restituer sa fréquence avec un
autre service pour se voir unifier leurs temps d'antenne.
Il faut dire que depuis l'année 2017, j'en avais fait plusieurs fois la
remarque ici, CINAPS TV avait disparu de ses tranches horaires, ses programmes
étant remplacés par une mire de barres de couleurs. J'étais tombé par hasard
un vendredi soir sur une autre chaîne (DEMAIN ILE DE FRANCE) qui partage la
même resssource de 13 à 22H30, diffuser un programme de CINAPS TV avec son
logo vers 20H30/21H00 et jusqu'à 22H25.
Pour l'instant pas de prorogation de la chaîne DEMAIN ILE DE FRANCE ou de non
reconduction automatique, mais ceci explique sûrement la raison du CSA de
lancer une consultation publique sur le partage d'antenne du programme numéro
31 sur une partie de l'Ile de France que je signalais dans mon post du 28
juillet dernier
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Consultation-publique-relative-a-l-affectation-de-la-ressource-disponible-en-TNT-sur-le-canal-en-temps-partage-du-multiplex-Multi-7-en-region-parisienne
A noter également que depuis quelques semaines, BDM qui utilise aussi ce
programme n°31 entre 9 et 13 H est elle aussi passée à la diffusion de mires
de barres de couleur et si j'ai bon souvenir il me semble que ça a été la même
chose l'été 2016. Ceci dit cette chaîne a vu son autorisation reconduite pour
5 ans, par une décision publiée également ce 10 août.


C'est dommage pour le projet que représentait CINAPS TV. Les quelques
programmes que j'ai pu regarder étaient intelligents.
Je ne sais pas comment ont été négociées exactement les plages de
répartition de diffusion sur le canal 31 mais on ne peut pas dire que la
chaîne ait hérité des meilleurs "pastilles" visibles.
Je m'interroge aussi sur l'avenir de ce "canal" 31 avec pour le moment
seulement Demain IDF et Tele Bocal présents (comment Demain
arrive-t-elle à être rentable ?)
Idem pour le futur canal 34 destiné à TELIF dont j'ai pu lire le report
de la diffusion...
A se demander si pour avoir une vraie chaîne locale parisienne, on ne
devrait pas demander au Qatar de créer une chaîne (où l'on pourrait
promouvoir par exemple le PSG !)
C'est tout de même étonnant que devant la multitude de chaînes de
télévision locales (même si elles ne sont pas financièrement dans un bon
état), Paris ne parvient pas à se doter d'une télévision vraiment
"parisienne" ou "francilienne" avec un pool d'investisseurs. En
imaginant même une diffusion satellite, Paris est magique ,-)
Thierry VIGNAUD
Le #26441728
On Sat, 12 Aug 2017 11:03:29 +0200, Kosmiko2000
Le 10/08/2017 à 13:47, Thierry VIGNAUD a écrit :
Le CSA a fait publier au journal officiel de ce 10 août une décision indiquant
que le Conseil malgré, son intention initiale de le faire, ne renouvellerait
pas automatiquement l'autorisation de CINAPS TV au-delà du 18 mars prochain,
date de son terme.
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000035395833
La chose est assez drôle, le CSA avait convoqué en octobre 2016 les
représentant de la chaîne pour les auditionner, préalablement à la
reconduction automatique et personne ne s'est présenté, le CSA ayant reçu la
veille un mail indiquant que la chaîne voulait restituer sa fréquence avec un
autre service pour se voir unifier leurs temps d'antenne.
Il faut dire que depuis l'année 2017, j'en avais fait plusieurs fois la
remarque ici, CINAPS TV avait disparu de ses tranches horaires, ses programmes
étant remplacés par une mire de barres de couleurs. J'étais tombé par hasard
un vendredi soir sur une autre chaîne (DEMAIN ILE DE FRANCE) qui partage la
même resssource de 13 à 22H30, diffuser un programme de CINAPS TV avec son
logo vers 20H30/21H00 et jusqu'à 22H25.
Pour l'instant pas de prorogation de la chaîne DEMAIN ILE DE FRANCE ou de non
reconduction automatique, mais ceci explique sûrement la raison du CSA de
lancer une consultation publique sur le partage d'antenne du programme numéro
31 sur une partie de l'Ile de France que je signalais dans mon post du 28
juillet dernier
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Consultation-publique-relative-a-l-affectation-de-la-ressource-disponible-en-TNT-sur-le-canal-en-temps-partage-du-multiplex-Multi-7-en-region-parisienne
A noter également que depuis quelques semaines, BDM qui utilise aussi ce
programme n°31 entre 9 et 13 H est elle aussi passée à la diffusion de mires
de barres de couleur et si j'ai bon souvenir il me semble que ça a été la même
chose l'été 2016. Ceci dit cette chaîne a vu son autorisation reconduite pour
5 ans, par une décision publiée également ce 10 août.

C'est dommage pour le projet que représentait CINAPS TV. Les quelques
programmes que j'ai pu regarder étaient intelligents.
Je ne sais pas comment ont été négociées exactement les plages de
répartition de diffusion sur le canal 31 mais on ne peut pas dire que la
chaîne ait hérité des meilleurs "pastilles" visibles.

CINAPS TV n'est pas morte, visiblement de tous les éléments émis par le CSA on
voit que la chaîne a vocation à perdurer mais en temps que producteur
d'émissions et non plus en tant que chaîne à part entière (et à temps partiel)
avec toutes les difficultés liées à ce statut et toute les contraintes que
cela génère auprès du CSA.
D'ailleurs c'est visiblement sans autorisation du CSA qu'elle s'est incrustée
dans les programmes de DEMAIN IDF les vendredis soirs (au moins selon mes
constats).
Je m'interroge aussi sur l'avenir de ce "canal" 31 avec pour le moment
seulement Demain IDF et Tele Bocal présents (comment Demain
arrive-t-elle à être rentable ?)

DEMAIN IDF, au moins c'est une chaîne qui n'arrête pas sa diffusion pour la
remplacer par une mire de barre de couleurs comme CINAPS TV ou BDM
actuellement.
Je pense qu'il faut attendre la fin de la consultation publique pour le
renouvellement de l'autorisation de DEMAIN IDF, vu le souhait de CINAPS TV à
mon avis, le CSA va autoriser DEMAIN IDF à intégrer le type de programmes de
CINAPS TV après un appel à candidatures, mais on a le temps, DEMAIN IDF comme
les autres chaînes locales ont une autorisation qui arrive à terme en mars
2018.
Quant à Bocal, même si elle alerte sur le coût de sa diffusion TNT avec des
appels aux dons (pour info elle vend aussi des compilations annuelles de ses
programmes sur DVD avec un prix très raisonnable de 11 euros le DVD), c'est
sûr qu'elle ne diffuse aucune publicité et qu'il me semble avoir lu qu'elle
avait des problèmes (comme tant d'autres radios et TV) avec les financements
des collectivités territoriales qui se réduisent ou s'arrêtent, que de faire
des programmes TV avec des bénévole n'assure pas le financement des locaux, du
matériel et de la diffusion.
Ceci dit TV BOCAL vient d'être aussi renouvelée par le CSA pour 5 ans à
compter de mars 2018 pour sa diffusion hertizenne terrestre (elle est aussi
diffusée via les opérateurs internet et câble)
Idem pour le futur canal 34 destiné à TELIF dont j'ai pu lire le report
de la diffusion...

Avec l'affaire de la prise de contrôle par TV SUD, c'est plutôt
l'interrogation et TELIF a arrêté sa diffusion via les réseaux filaires
(constaté sur Numéricable et Orange) en outre son site web semble ne pas avoir
été actualisé depuis 2016.
Son avenir est lié à une décision du CSA. Sa décision d'autorisation de
janvier dernier sera-t-elle encore valable après la volonté de TV SUD de
mettre la main sur la chaîne alors qu'elle aurait dû démarrer ses émissions
avant le 1er août ?
A se demander si pour avoir une vraie chaîne locale parisienne, on ne
devrait pas demander au Qatar de créer une chaîne (où l'on pourrait
promouvoir par exemple le PSG !)
C'est tout de même étonnant que devant la multitude de chaînes de
télévision locales (même si elles ne sont pas financièrement dans un bon
état), Paris ne parvient pas à se doter d'une télévision vraiment
"parisienne" ou "francilienne" avec un pool d'investisseurs. En
imaginant même une diffusion satellite, Paris est magique ,-)

C'est tout simplement parce que les chaînes locales (au moins parisiennes ne
font pas d'audience) alors que le potentiel de téléspectateurs est de
plusieurs millions.
Donc pas ou peu de revenus et pas ou peu de moyens pour les programmes... En
France il y a eu presque 70 TV locales autorisées en hertzien terrestre depuis
30 ans, depuis il y en a eu 25 qui se sont arrêtées, plus d'un tiers, c'est
énorme. Les individus ont des journées de 24 heures pour vivre, il n'y a pas
que la TV dans la vie, plus on propose des chaînes et je ne parle même pas de
ce qui n'existait pas il y a 30 ans : internet, plus l'audience se morcèle et
donc leurs revenus.
Je n'imagine pas un seul instant qu'une chaîne locale en France puisse vivre
uniquement de ses ressources propres (publicité).
En France on est pas aux Etats-Unis, là-bas, les TV et radios ont été créées
de manière locale et se sont ensuite affiliées à des réseaux nationaux pour
diffuser les programmes qui font de l'audience à certaines heures.
En France et en Europe de l'ouest les radios et TV se sont développées
majoritaiement dans un cadre de monopole d'Etat et là ont est parti de réseaux
nationaux qui diffusaient quelques programmes qui se comptaient les doigt
d'une main, donc une énorme audience (en France 1 chaîne à la fin des années
40, une 2e en 1963, une 3e en 1973 et la 1ère privée (payante) C+ en 1984, et
les 2 suivantes en 1986.
Il ne faut pas s'étonner qu'avec des chaînes nationales en France qui font de
grandes audiences avec des programmes attractifs qui coûtent cher, que des
petites locales n'ont plus assez de télespectateurs pour les rendre rentables.
Pour que ça puisse éventuellement être rentable, il faudrait obliger les
chaînes nationales publiques (disons pas France 3 :-) ) et privées à créer des
fenêtres (commes aux USA) pour diffuser à l'instar de France 3 les programmes
des chaînes locales, mais de ce sens, c'est complètement impensable de leur
retirer une partie de leur 24 heure de diffusion surtout si c'est dans des
tranches censées faire de l'audience.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
Le #26441791
Donc pas ou peu de revenus et pas ou peu de moyens pour les programmes... En
France il y a eu presque 70 TV locales autorisées en hertzien terrestre depuis
30 ans, depuis il y en a eu 25 qui se sont arrêtées, plus d'un tiers, c'est
énorme. Les individus ont des journées de 24 heures pour vivre, il n'y a pas
que la TV dans la vie, plus on propose des chaînes et je ne parle même pas de
ce qui n'existait pas il y a 30 ans : internet, plus l'audience se morcèle et
donc leurs revenus.
Je n'imagine pas un seul instant qu'une chaîne locale en France puisse vivre
uniquement de ses ressources propres (publicité).
En France et en Europe de l'ouest les radios et TV se sont développées
majoritaiement dans un cadre de monopole d'Etat et là ont est parti de réseaux
nationaux qui diffusaient quelques programmes qui se comptaient les doigt
d'une main, donc une énorme audience (en France 1 chaîne à la fin des années
40, une 2e en 1963, une 3e en 1973 et la 1ère privée (payante) C+ en 1984, et
les 2 suivantes en 1986.
Il ne faut pas s'étonner qu'avec des chaînes nationales en France qui font de
grandes audiences avec des programmes attractifs qui coûtent cher, que des
petites locales n'ont plus assez de télespectateurs pour les rendre rentables.


Je ne reprends que cette partie du post, étant totalement d'accord sur
l'ensemble.
Je me permets une séquence "souvenirs" en cette période estivale.
Dans les années 80 où le faible nombre de chaînes de TV en hertzien en
France rendait intéressant la réception satellite et le câble.
Les peu fortunés ne pouvaient pas investir dans une installation
satellite qui coûtait cher à l'époque (et les programmes n'étaient pas
forcément nombreux), les ruraux n'avaient pas le câble et la TV par ADSL
n'existait pas.
Résultat : je regardais (ou plutôt j’essayais de regarder) RTL (version
Lorraine en Français) et Tele Monte Carlo quand j'étais en vacances.
Près de la frontière belge, on regardait la RTBF et RTL (RTL TVI).
Et puis La 5 et M6 ont fini par arriver...
Et RTL9 et TMC ont disparu en tant que "chaînes locales" avec
l'avènement de la TNT.
Pour que ça puisse éventuellement être rentable, il faudrait obliger les
chaînes nationales publiques (disons pas France 3 :-) ) et privées à créer des
fenêtres (commes aux USA) pour diffuser à l'instar de France 3 les programmes
des chaînes locales, mais de ce sens, c'est complètement impensable de leur
retirer une partie de leur 24 heure de diffusion surtout si c'est dans des
tranches censées faire de l'audience.


Dites moi si je me trompe : il n'y a que France 3 Corse (Via Stella) qui
assure un programme vraiment indépendant de la version nationale ?
Merci.
NB : On compte quand même encore une quarantaine de vraies chaînes
locales en hertzien en France... J'avais lu qu'une diffusion satellite
coutait entre 300.000 € et 400.000 € par an versus 6.000.000 € par an
pour de la TNT (mais sur toute la France). Pas sûr de mes chiffres.
Je ne sais pas combien coûte la diffusion TNT sur une région.
La question que je me pose est de savoir s'il y a encore aujourd'hui
(sur W5A par exemple) un public hypothétique prêt à regarder un
"multiplex" de chaînes locales comme il en existe sur les boxes ADSL ?
Les chaînes locales disparaissent une à une sur ce satellite en clair
(il reste de mémoire Dici TV, Vosges TV, 8 Mont Blanc, Grand Lille.TV).
Même BFM Paris n'est pas repris alors que d'autres apparaissent (mais
cryptées comme les chaînes basques).
Thierry VIGNAUD
Le #26441793
On Sun, 13 Aug 2017 18:07:16 +0200, Kosmiko2000
Dites moi si je me trompe : il n'y a que France 3 Corse (Via Stella) qui
assure un programme vraiment indépendant de la version nationale ?
Merci.

Oui c'est unique pour France 3 de diffuser sur un plein canal un programme
régional. Un décret, fin 2011, l'a permis en modifiant le cahier des charges
de France Télévisions :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2011/12/1/2011-1725/jo/texte
et dans la foulée l'autorisation d'émettre sur le R1 a été publiée au JO du
31/12/2011
---------------------------
.../...
Article 1
Après le 4° de l'article 3 de l'annexe du décret du 23 juin 2009 susvisé, il
est inséré deux alinéas ainsi rédigés :
« 4° bis Via Stella : chaîne régionale ayant pour vocation de diffuser, par
voie hertzienne terrestre en Corse ainsi que par des réseaux de communications
électroniques n'utilisant pas de fréquences assignées par le Conseil supérieur
de l'audiovisuel, des programmes, dont une proportion significative est
diffusée en langue corse, consacrés à la Corse, son actualité, son patrimoine,
sa culture et ses traditions, avec une ouverture sur d'autres régions, et
notamment les régions voisines de la Méditerranée.
Dans le respect de son indépendance éditoriale, ce service peut être financé
par la collectivité territoriale de Corse, dans le cadre de conventions
signées avec l'Etat. »
.../...
--------------------------
A noter, cependant, qu'il y a bien des reprises de France 3 national par
moments, j'ai en tête le journal national de 19H30.
En Corse il existe aussi une télé locale privée depuis 2006 : TELE PAESE dans
la zone de Calvi et l'Île Rousse qui, elle, diffuse sur des émetteurs en
simplex.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme