[Très long] La sauvegarde de nos Photos numériques

Le
Francois H
Bonjour,
Il est arrivé à chacun d'entre nous d'avoir des problèmes de récupération de
ses fichiers personnels (photos numériques entre autre) suite à des crashs
de leur PC.
Nous en avons plusieurs fois débattu sur ce forum et j'ai voulu synthétiser
des conseils pratiques pour les moins expérimentés (avant qu'il ne leur
arrive un désastre).
Je suis prêt à partager ce document -en le mettant sur frpn.online.fr- si ça
vous parait opportun.
J'aimerai avoir vos remarques ou vos critiques -si constructives :-)) - pour
améliorer ce document.
--
A+
Francois H

Pour me répondre personnellement supprimer le y de mon adresse.
http://frpn.online.fr

-


1 Résumé

- Il est important de sauvegarder à intervalle régulier ses données
personnelles et en particulier avant toutes manipulations ou interventions
importantes sur votre système (logiciel ou matériel).
- Les sauvegardes fréquentes doivent être réalisées sur un 2e disque dur.
- Les données importantes doivent être sauvegardées à intervalle régulier
sur support CDR ou DVD.
- Une copie des sauvegardes sur DVD devraient être gardées dans un autre
lieu que celui du PC pour éviter les risques liés au vol, l'incendie ou aux
inondations

2 Pourquoi sauvegarder nos fichiers photos ?

Nous savons tous que nos ordinateurs peuvent tomber en panne d'un jour à l'
autre sans prévenir.
Ca peut nous arriver à tout moment que nos ordinateurs soient anciens ou
neufs, peu puissant ou la dernière machine à la mode, portable ou machine de
bureau,
En plus de la panne matériel, un disfonctionnement logiciel ou un virus peut
endommager tout ou partie des fichiers personnels que nous avons stocké au
cours du temps sur nos machines.
Les 2 choses qui peuvent endommager nos données personnelles sont la panne
du système opérationnel et la panne mécanique d'un disque dur.

3 Les précautions élémentaires pour organiser son disque dur

Une des sources de pannes fréquentes, au moins pour les utilisateurs Windows
est un brusque disfonctionnement du système d'exploitation. De nombreuses
causes peuvent-être à l'origine d'un écran tout bleu qui signifie que le
système s'est « perdu » ou boucle sur une tâche imaginaire.
La solution est souvent de faire un reset qui va nous permettre de
redémarrer un système dont la base de registre aura été plus ou moins
endommagé.
Au cours du temps, le nombre de logiciels installés , de mises à jour et de
blocages intempestifs aura pu endommager la base de registre et conduire à l
'arrêt partiel ou définitif du système de votre ordinateur.

Nota : Je ne décrirai pas ici la manière de maintenir en état son système d'
exploitation en réparant le système de registre, en réinstallant le système
(quelques fois sur lui-même pour éviter de perdre le paramétrage) à voir les
docs de vos systèmes, les différents forums système qui pourront vous donner
des conseils utiles.

Une chose est primordiale dans la protection de vos fichiers personnels :
ne sauvegardez jamais vos fichiers personnels dans la partition de disque de
votre système opérationnel Windows.

Il y a 2 raisons majeures à stocker vos données personnelles dans une autre
zone de votre disque dur :
- une panne système peut nécessiter le formatage du disque système avant de
le réinstaller : toutes vos données personnelles seraient alors détruites
irrémédiablement.
- Les attaques de virus se logent préférentiellement dans les zones système
ou logicielle : une attaque de virus va rendre le système instable, ce qui
devrait vous alerter, et vous laisser le temps d'arrêter la machine et de
récupérer vos données si elles sont dans une autre zone du disque.

La première chose à faire est donc de vérifier si vous sauvegardez bien vos
données personnelles sur une partition différente de votre partition système
: c: en général pour Windows d: en général pour vos données.

Vos logiciels peuvent être installés sous c:. Si vous les installez sur une
partition d:, vos données personnelles devront être installées ailleurs
sous une autre partition e: par exemple.

Nota :
- les partitions sont un découpage système de votre disque dur -qui peut
être physiquement unique. Les partitions peuvent être créées avant d'
installer le système (si on remplace son disque ou si on a l'occasion de le
formater intégralement) ou à l'aide d'outils logiciels comme Partition Magic
par exemple.
- On peut aussi bien entendu enregistrer ses données personnelles sur un
deuxième disque physique.
- La protection anti-virus est aussi un point clé pour éviter de perdre
données.

4 Les signes avant-coureur de panne de disque dur

Les pannes de disque dur sans aucun signe avant coureur son rare (*).

(*): on peut rencontrer d'autre panne que celle du disque dur -carte mère ou
alimentation grillée- mais dans ce cas on pourra toujours aller lire les
données du disque dur sur un autre PC.

Dans mon expérience personnelle, un disque dur a lâché après de nombreux
problèmes de démarrage : le disque fait un bruit métallique assez fort
(mouvement brutaux du bras du disque ?) lorsqu'on démarre l'ordinateur. On
entend plusieurs claquements secs puis l'ordinateur démarre ou, de temps en
temps, le disque système n'est pas trouvé. Pendant quelques redémarrages
tout se passe normalement puis de temps à autre il se remet à claquer au
démarrage. Si vous êtes dans cette situation, mieux vaut profiter d'un
moment de lucidité du disque pour sauvegarder vos données.

Un 2e disque présentait les mêmes symptômes lorsqu'il était utilisé en
disque maître : je l'ai "recyclé" en un disque secondaire qui ne me sert que
de copie temporaire de sauvegarde. Les accès à ce disque sont peu fréquents
et il fonctionne (sous surveillance) comme ça depuis 2 ans.

Nota : précaution à prendre pour garantir une longue vie à un disque dur :
il doit être correctement refroidi surtout si on les sollicite fortement
(usage encodage vidéo par exemple). Un disque dur possède une mécanique de
haute précision qui est sensible aux problèmes de dilatation thermique. Pour
une utilisation personnelle, la durée de vie d'un disque dur sera lié aux
nombres de démarrage du PC (même problématique qu'une voiture qui fait de la
ville -peu de km parcourus mais de nombreux démarrages).

5 Les supports de sauvegarde et les outils associés
5.1 Définition

Extrait de Wikipédia (encyclopédie en ligne gratuite et en français) donne
la définition suivante qui me paraît excellente :

"En informatique, la sauvegarde est l'opération qui consiste à mettre en
sécurité les données contenues dans un système informatique. Par extension
et par emprunt à l'anglais (to save), ce mot s'applique à tout
enregistrement d'information sur un support permanent (par ex. l'écriture
sur disque dur d'informations en mémoire vive). Dans ce sens, il est
synonyme de " stockage d'information" . Mais le sens premier se rapproche de
celui d'archivage, de conservation.
La technique la plus fréquente est la recopie des données sur un support
indépendant de l'ordinateur et donc utilisable sur un autre ordinateur en
cas de panne ou de perte des données initiales. L'opération inverse qui
consiste à réutiliser des données sauvegardées s'appelle une restauration.
On parle de « stockage » pour les données sauvegardées en attente d'une
éventuelle restauration."

5.2 Les copies temporaires pour transferts : le stockage d'informations

Certains matériels permettent des copies temporaires mais ne sont pas des
outils de sauvegarde au sens de l'archivage.
Des exemples d'outils de transferts :
- Carte mémoire
- Baladeur MP3
- Clé USB
- CD-RW ou DVD-RW

Ces outils vous permettent de transférer, de partager des données de PC à
PC ou d'un PC à un autoradio, un lecteur CD de chaîne Hi-Fi ou un lecteur
DVD de salon. Ces outils de transfert apportent de la souplesse dans les
transferts. Ils remplacent des liaisons par câble, infra-rouge, BlueTooth ou
WiFi lorsque la distance est trop grande ou lorsque le coût technologique
d'une installation "fixe" ne se justifie pas.

5.2.1 Des supports effaçables
Tous les supports cités plus haut sont des supports effaçables : ils ne sont
donc pas adaptés à l'archivage.
En effet, ces supports sont sensibles à l'ambiance extérieur rayonnement
magnétique, les champs électriques, la température, le vieillissement. de
telle manière que le support risque de devenir illisible au cours du temps.
Vous avez probablement pu expérimenter que tel CD-RW gravé sur tel lecteur
ne pouvait être lu que dans certains lecteurs.
Souvent, il convient de trouver le bon tiercé marque de CDRW (DVD-+RW) /
graveur / lecteur qui permet le transfert. Ce système ne peut être considéré
comme pérenne dès que vous changé un des éléments (votre graveur voire votre
PC n'est pas éternel et devra être remplacé un jour : si vous avez alors
besoin de relire vos vieilles galettes .

5.2.2 Une qualité de gravure variable sur les CDRW
La qualité de la gravure dépend de la qualité du CDRW et de celle du graveur
utilisé. Très souvent -trop souvent- un CDRW ne peut être relus que dans le
graveur qui l'a gravé. Les lecteurs ont souvent du mal à relire les CDRW.
Vous avez sûrement tous noté que vos labo photos préférés refusent tous le
support CDRW qui leur posent trop souvent des problèmes de relecture.

Pourquoi ce problème ? La puissance des graveurs doit être limitée lorsqu'il
grave un CDRW de manière à ne pas le "brûler" définitivement. Les CDRW ont
aussi, suivant la marque, le lot fabriqué, . des tolérances. Du coup, le mix
des deux composants conduit souvent à un disque "insuffisamment" gravé: le
lecteur rencontrant un trop grand nombre d'erreurs en refusera la lecture.

5.2.3 Des formats de "gravage" spécifiques
Un paramètre supplémentaire s'ajoute aux supports effaçables que sont les
CD-RW et DVD-RW :
Des outils spécifiques ont été développés pour eux pour les transformer en
"disquettes" de grande capacité.
Il s'agit des logiciels In-CD de Nero, Direct CD de Roxio, Primo CD de
Prassi.
Certains graveurs permettent aussi la gravure au format Mount Rainier
(entente MS, Philips, Sony, Yamaha).
Après un formatage, les graveurs peuvent écrire en packet writing sur ces
supports soit par leur software -action logiciel (In-CD,.) soit par
hardware -électronique graveur adapté (Mount Rainier).

Le Packet Writing est théoriquement géré par la norme ISO 9660 mais il y a
eu plusieurs évolutions de format "Level 1-2-3".
Dans tous les logiciels, vous avez des options à cocher pour indiquer si
vous voulez pouvoir lire le disque que vous gravez dans n'importe quel
lecteur : TOUJOURS choisir la possibilité d'être compatible avec tous les
lecteurs.
Une autre option porte sur le longueur des noms de fichiers et de
répertoires : la norme limitait dans un 1e temps à 8 caractères et les
logiciels supprimaient les derniers caractères.
En cas de doute, tester et choisissez le réglage qui vous convient.

Mon expérience perso :
J'ai conservé pendant 6 ans comme des reliques 6 CDRW de sauvegarde que je
n'arrivais pas à relire après un formatage de disque dur. Je n'ai jamais pu
retrouver la version du logiciel qui avait servi à les graver en packet
writing (peut-être avais-je fait une mise à jour en ligne). Je voyais que
les CDRW contenaient des données.
J'en avais fait quasiment mon deuil car mon PC évoluait et rendait de plus
en plus improbable la relecture.
Au cours d'une discussion sur "fr.rec.photo.numerique", Ascadix proposait un
outil "IsoBuster" à quelqu'un qui avait perdu 300 photos sur un CDRW. La
version d'essai m'a permis de lire l'arborescence complète de mes vieilles
archives. J'ai donc acheté en ligne la version Pro et j'ai ainsi pu tout
retrouver 6 ans après.

Morale : ne jamais effacer des supports effaçables réputés illisibles. Un
jour vous trouverez aussi la solution.

Nota : j'ai pas d'intérêt perso dans le logiciel IsoBuster

5.3 Les sauvegardes de nos précieux fichiers : l'archivage (pour
restauration éventuelle)

Vous avez tous compris qu'un archivage fiable, ça ne s'invente pas.
Il convient donc d'utiliser des CDR ou des DVD+/-R (+ ou - suivant votre
graveur) si possible de qualité.
Il existe plusieurs qualités de CD.
Par exemple, Hi Space est un fabricant réputé et garantit ses CDR standards
à 10 ans, CDR Carbon (protection UV) à 30 ans, CDR Gold 24 carats à 100 ans.
Les grands fabricants ont tous des gammes dont ils garantissent une
meilleure durée de vie.

En dehors de la qualité du support, un bon moyen reste de protéger le
support de sauvegarde de la lumière, des variations brutales de température
et d'éviter toute utilisation non indispensable.

Une bonne précaution à prendre : vérifier que vos CD/DVD ont bien été gravé
à l'aide de l'explorateur.

Une chose à éviter formellement sur des sauvegardes : ne jamais utiliser
d'étiquette sur vos CD/DVD. Préférer le marquage à l'aide de marqueurs
spéciaux indélébiles. En effet, la colle des étiquettes peut attaquer le
support du disque et l'étiquette vieillie peut de décoller dans le lecteur
lors d'une restauration.

Reste le problème de la pérennité des formats des moyens de lecture: si on
veut conserver longtemps des archives, il faudra peut-être les recopier dans
un autre format mais l'informatique reste relativement stable si on la
compare à la vidéo par exemple.

6 Ma méthode de protection de mes données (proposition)

Voici comment je protège mes données personnelles, après quelques années
d'expérience informatique.

Pour info, mon PC actuel (vieillissant !) monté il y a 3 ans ½ :
W98 SE / Athlon 2000+ / CM MSI KT3 / 512 Mo de RAM / 2 DD de 120 GO / 1
lecteur DVD + 1 Graveur DVD 16x double couche

- Système et logiciels se trouvent sous C:
- Mes fichiers perso sont sous D:
- Je recopie le disque D: tous les 15 jours sous une partition I: du 2e
disque dur
- Tous les 2 mois, je recopie tous mes données sur un DD mobile USB2 de 200
Go qui me sert à sauvegarder les 3 PC familiaux.
- Tous les 6 mois je sauvegarde les répertoires sensibles sur 2 DVD.

7 Les formats de fichiers

Nota : je fais de la photo à titre amateur principalement centré sur la
famille et les loisirs familiaux (football, randonnée, paysage/monuments).

Mes fichiers photos ont plusieurs origines suivant les époques :
- fichiers .jpg de négatifs noir et blanc (de mon époque tirage labo)
scannés
- fichiers .jpg de diapos couleur scannées
- fichiers .jpg de tirages papier couleur scannés
- fichiers .jpg de mes apn depuis 4 ans ½.

Mes photos sont toutes stockées en JPG une fois recadrées sachant que je ne
retouche quasiment jamais mes photos.
Mon dernier APN peut faire des fichiers TIFF mais je n'utilise que très peu
souvent ce format.

J'imagine que des photographes professionnels aimeront sauvegarder leurs
fichiers RAW. La taille et le nombre risquent de conduire à des sauvegardes
plus fréquentes sur support DVD. La taille des répertoires pourra nécessiter
de multiplier le nombre de disques durs de grande capacité ou à trouver des
solutions d'archivage sur des serveurs en ligne sur le net (payant en
fonction de la taille de stockage désirée).

8 Le stockage du futur

Extrait de Wikipedia en déc. 2005

- Pour succéder au DVD, deux formats sont en compétition : le Disque Blu-ray
(sa capacité de base est de 25 Go) et le HD-DVD (15 Go en simple couche, 30
Go en double couche). Il est probable que ces deux formats cohabiteront
pendant quelques années sur le marché.
- Le HVD (Holographic Versatile Disc ou Disque Holographique Polyvalent) est
lui aussi déjà prêt, bien qu'il n'en soit pas au stade commercial. Il a une
capacité de plusieurs téraoctets, ce qui est énorme. (1 téraoctet = 1000
GO).
- En matière de stockage d'archives, les solutions de type DVD restent
largement plus onéreuses que les solutions magnétiques de type mirroring ou
RAID, le support disque magnétique revenant fin 2004 à moins de 50 centimes
d'euro le gigagoctet. La différence se jouera sur les frais de maintenance
dans le temps des uns et des autres.
- Dualdisc
- Le FVD (Forward Versatile Disc) est un format alternatif au Blu-Ray et au
HD-DVD poussé par le gouvernement taïwanais. L'idée est de proposer un
format de disque optique permettant la haute définition à un prix moins
élevé que les deux formats géants.
Vos réponses Page 1 / 14
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bernard Perrot
Le #1727878
Francois H wrote:

J'aimerai avoir vos remarques ou vos critiques -si constructives :-)) - pour
améliorer ce document.


Mes deux centimes :

Pour de l'archivage sur le moyen/long terme (encore que long, à part le
papyrus et le marbre, peu de technologies ont démontrées leur pérénité ;-) :

- préférer les CDR aux divers types de DVD (pas assez de recul sur la
pérénité du support, trop de format et normalisation pas assez stable et
évolutions constantes).

- si parano, doubler chaque CD, en utilisant des CDR de procédé
physico-chimique différent.

- graver à vitesse lente, pas de multisession et CD fermé.

- stocker à l'abri de la lumière et humidité, de préférence en boitiers
(slim par exemple).

- surtout ne pas empiler les CDs les uns sur les autres après avoir
écrit/étiquetté le dos, à la longue, il y aura transfert ! Les stocker en
boitier individuels.

Bernard Geerinck
Le #1727877
Document intéressant mais trop centré sur les configurations actuelles.

Il existe des techniques de sauvegarde classique qu'il suffit d'appliquer.

+ Regénération des supports (tout les 5 ans)
+ Stockage dans une armoire anti-feu.
+ Conservation d'une machine dans l'état de configuration initial, de façon
à pouvoir relire les données.
+ .....

Il y a 20 ans il y avait des disquettes 5"; plus rarement 8"; éventuellement
3" les 'PC' : AMIGA, Commodore, ZX81, Apple II.
Dans 20ans quel est votre capacité à lire clef usb, dvd, cd ???

Je reste à l'argentique.


Bernard Geerinck
Jean-Pierre Roche
Le #1727876

Il y a 20 ans il y avait des disquettes 5"; plus rarement 8"; éventuellement
3" les 'PC' : AMIGA, Commodore, ZX81, Apple II.
Dans 20ans quel est votre capacité à lire clef usb, dvd, cd ???


Le CD a passé les 20 ans au niveau grand public : je lis
toujours parfaitement les CD de l'époque... Même sur les
lecteurs les plus récents !

Je reste à l'argentique.


Oui ben si je regarde certaines de mes vénérables diapos, je
ne suis pas très convaincu de la pérennité de
l'argentique... Ne parlons pas des tirages... Certes le nb
et la Kodachrome ont mieux résisté mais enfin ça limite un
peu les possibilités !
D'ailleurs bon nombre de photographes numérisent leurs
archives pour les préserver des outrages du temps. Comme
quoi la solution n'est pas si évidente...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Francois H
Le #1727875
"Bernard Geerinck" message de news:
Document intéressant mais trop centré sur les configurations actuelles.

Il existe des techniques de sauvegarde classique qu'il suffit d'appliquer.

+ Regénération des supports (tout les 5 ans)
+ Stockage dans une armoire anti-feu.
+ Conservation d'une machine dans l'état de configuration initial, de
façon

à pouvoir relire les données.
+ .....

Il y a 20 ans il y avait des disquettes 5"; plus rarement 8";
éventuellement

3" les 'PC' : AMIGA, Commodore, ZX81, Apple II.
Dans 20ans quel est votre capacité à lire clef usb, dvd, cd ???

Je reste à l'argentique.


Bernard Geerinck


Bonjour,
Ok pour les remarques sur l'évolution du type de support qu'il faut
anticiper.
Mais quand un support s'est vraiment imposé, on peut relire les données
encore longtemps.
Par exemple, j'ai eu le bonheur de choisir du VHS-C en vidéo quand mes
enfants étaient tout petits: je relis mes cassettes sans pb 20 ans après
dans mon magnétoscope de salon.
Les nouveaux PC n'ont plus de lecteur de disquettes mais on trouve des
lecteurs sans pb.
Nous pourrons relire des CD/DVD pendant encore plusieurs années.

Une solution radicale -sauf contre le feu- : faire tirer toutes les prises
de vues numériques sur papier et archiver le papier :-)
(CF pub des labos de tirages photos).
--
A+
Francois H

Pour me répondre personnellement supprimer le y de mon adresse.
http://frpn.online.fr

Fred
Le #1727874
Francois H wrote:
Une solution radicale -sauf contre le feu- : faire tirer toutes les prises
de vues numériques sur papier et archiver le papier :-)


Et encore, le papier d'archivage ne doit pas être acide, les produits de
tirage doivent avoir été éliminés etc etc... Pas simple.

Francois H
Le #1727873
"Bernard Perrot" news:dodspf$ask$
Francois H wrote:

J'aimerai avoir vos remarques ou vos critiques -si constructives :-)) -
pour


améliorer ce document.


Mes deux centimes :

Pour de l'archivage sur le moyen/long terme (encore que long, à part le
papyrus et le marbre, peu de technologies ont démontrées leur pérénité ;-)
:


- préférer les CDR aux divers types de DVD (pas assez de recul sur la
pérénité du support, trop de format et normalisation pas assez stable et
évolutions constantes).

- si parano, doubler chaque CD, en utilisant des CDR de procédé
physico-chimique différent.

- graver à vitesse lente, pas de multisession et CD fermé.

- stocker à l'abri de la lumière et humidité, de préférence en boitiers
(slim par exemple).

- surtout ne pas empiler les CDs les uns sur les autres après avoir
écrit/étiquetté le dos, à la longue, il y aura transfert ! Les stocker en
boitier individuels.


Bonjour,
Suis 100 % d'accord sur tous les conseils donnés sauf 1 :
éviter absolument les étiquettes collés sur CD/DVD.
-Risque de transfert de colle dans le support à long terme.
-Risque de décollage de l'étiquette dans le lecteur lors de restauration.
-Risque de balourd si mal centré.
Me jamais essayer de décoller une étiquette : vous risquer emmener la
pellicule argenté du CD/DVD et de le rendre illisible.
--
A+
Francois H

Pour me répondre personnellement supprimer le y de mon adresse.
http://frpn.online.fr


Bernard Perrot
Le #1727872
Jean-Pierre Roche wrote:

Le CD a passé les 20 ans au niveau grand public :


20 ans le CD-R grand public ???

Bernard Perrot
Le #1727871
Francois H wrote:

Suis 100 % d'accord sur tous les conseils donnés sauf 1 :
éviter absolument les étiquettes collés sur CD/DVD.


Moi aussi je suis 100% d'accord !

J'ai écris "étiquetté" pour citer l'hypothèse, mais c'est à éviter, je suis
d'accord. Je parlais du risque de transfert si on empile les CD, et alors,
s'il y a étiquette, le risque est encore accru de l'étiquette vers la surface
sensible du CD du dessus, plus que l'étiquette vers la surface sensible du
même CD. Mais certain, pour éviter cela, pas d'étiquette du tout !

Jean-Pierre Roche
Le #1727870

Le CD a passé les 20 ans au niveau grand public :



20 ans le CD-R grand public ???


Le CD-R non le CD Audio oui mais la mécanique qui permet de
lire les deux est la même...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/


Francois H
Le #1727869
"Fred" news:
Francois H wrote:
Une solution radicale -sauf contre le feu- : faire tirer toutes les
prises


de vues numériques sur papier et archiver le papier :-)


Et encore, le papier d'archivage ne doit pas être acide, les produits de
tirage doivent avoir été éliminés etc etc... Pas simple.


Bonjour,
faut savoir choisir un bon professionnel :-))
Question subsidiaire : peut-on s'engager sur un durée de vie d'un tirage
actuel ?
Nous avons tous quelques photos noir et blanc de nos parents qui restent
très correctes si elles sont restées à l'abri de la lumière.
Eh puis quand il s'agit de souvenirs, on admet que le cliché ait pu perdre
un peu en qualité.
On peut aussi imaginer que malgré l'endommagement du tirage, notre
Photoshop version 2050 sera capable de reconstituer l'original :-))
Intelligence artificielle oblige :-))
--
A+
Francois H

Pour me répondre personnellement supprimer le y de mon adresse.
http://frpn.online.fr


Publicité
Poster une réponse
Anonyme