trouver la verticale en plongé et contreplongé

Le
Hic
En contreplongé toute les lignes verticales converges ,

sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier

et hop! plus besoin de niveau à bulle!
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Photo
Le #26455854
Le 15/12/2017 à 09:19, Hic a écrit :
En contreplongé toute les lignes verticales  converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

C'est nul
Nul
Le #26455856
Le vendredi 15 décembre 2017 09:27:01 UTC+1, Hic a écrit :
En contreplongé toute les lignes verticales converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

ça c'est ce que l'on appel une élévation.
Santa Claup
Le #26455857
Photo de merde a écrit :
Le 15/12/2017 à 09:19, Hic a écrit :
En contreplongé toute les lignes verticales  converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

C'est nul

ta gueule connasse
Pierre Maurette
Le #26455860
Hic :
En contreplongé toute les lignes verticales converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

C'est un peu confus, mais après décryptage, c'est un truc qu'on
pratique de façon habituelle, surtout si la visée est médiocre (sur
écran par exemple).
Plongée ou contreplongée, peu importe, souvent on n'est pas sûr, vous
cherchez une référence verticale et vous allez l'aligner verticalement
au centre de l'écran, en même temps que vous mémorisez l'exposition et
parfois le point. Ensuite, vous cadrez en pivotant votre corps et pas
l'appareil. C'est un geste de pratique, comme ce qu'on fait au moment
du déclenchement.
Les verticales sont soit évidentes (arêtes de bâtiments) soit plus
subtiles: alignements architecturaux, objet sans verticale mais
symétrique (tour de phare). Un point et son reflet dans une surface
horizontale (un point remarquable d'un bateau), parce qu'on peut avoir
de l'eau bien plate et aucune ligne horizontale lisible.
Les câbles de grues sont des pièges à con.
Le truc fonctionne remarquablement bien en cadrage "portrait" et
contreplongée. Mais manque de bol, c'est essentiellement dans ce cas
que j'ai un doute sur la pertinence d'une bulle parfaite: avec une
verticale qui traverse le cadre de bas en haut et qui partage l'image
"presqu'en deux", j'hésite souvent entre la vraie bulle et l'alignement
de cette verticale. En fait, ça dépend des autres références visibles,
peut-être...
--
Pierre Maurette
Hic
Le #26455964
Hic avait prétendu :
En contreplongé toute les lignes verticales converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

La verticale d'un batiment qui passe au centre de l'image,
sert d'horizon.
Hic
Le #26455966
Pierre Maurette a écrit :
Hic :
En contreplongé toute les lignes verticales converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

C'est un peu confus, mais après décryptage, c'est un truc qu'on pratique de
façon habituelle, surtout si la visée est médiocre (sur écran par exemple).
Plongée ou contreplongée, peu importe, souvent on n'est pas sûr, vous
cherchez une référence verticale et vous allez l'aligner verticalement

Toi et Null faites la même erreur,
cette verticale ne donne pas une reference verticale,
mais correspond à l'horison,
quelque soit l'élévation à la prise de vue.
au centre de l'écran, en même temps que vous mémorisez l'exposition et
parfois le point. Ensuite, vous cadrez en pivotant votre corps et pas
l'appareil. C'est un geste de pratique, comme ce qu'on fait au moment du
déclenchement. Les verticales sont soit évidentes (arêtes de bâtiments) soit
plus subtiles: alignements architecturaux, objet sans verticale mais
symétrique (tour de phare). Un point et son reflet dans une surface
horizontale (un point remarquable d'un bateau), parce qu'on peut avoir de
l'eau bien plate et aucune ligne horizontale lisible.
Les câbles de grues sont des pièges à con.
Le truc fonctionne remarquablement bien en cadrage "portrait" et
contreplongée. Mais manque de bol, c'est essentiellement dans ce cas que j'ai
un doute sur la pertinence d'une bulle parfaite: avec une verticale qui
traverse le cadre de bas en haut et qui partage l'image "presqu'en deux",
j'hésite souvent entre la vraie bulle et l'alignement de cette verticale. En
fait, ça dépend des autres références visibles, peut-être...
l.ggvg2249
Le #26455984
Une verticale, au centre d'un image, en plongée ou contre plongée est un point.
René
Le #26456057
Le samedi 16 décembre 2017 05:14:02 UTC-5, Hic a écrit :
Hic avait prétendu :
En contreplongé toute les lignes verticales converges ,
sauf cas particulier, la verticale qui passe au centre de l'image
vous fait coincider cette verticale et le boitier
et hop! plus besoin de niveau à bulle!

La verticale d'un batiment qui passe au centre de l'image,
sert d'horizon.

Très étrange cette affirmation.
Cherchons l'horizon, pas une horizontale perpendiculaire à la vertical e centrée.
http://www.trace-ta-route.com/wp-content/uploads/2017/01/Espagne-Bilbao-Gug genheim-1-L_Oeil_d_Edouard.jpg
René
Hic
Le #26456063
René a exprimé avec précision :
Le samedi 16 décembre 2017 05:14:02 UTC-5, Hic a écrit :
Très étrange cette affirmation.

C'est aussi une bonne raison à ce que notre cerveau ne voit que des
verticales ,
la fovea ballayant à 3°, ce qui est proche du centre de l'image,
toutes les verticales rencontrées sont perçues sans convergeance.
mdr
Cherchons l'horizon, pas une horizontale perpendiculaire à la verticale
centrée.
http://www.trace-ta-route.com/wp-content/uploads/2017/01/Espagne-Bilbao-Guggenheim-1-L_Oeil_d_Edouard.jpg
René
Markorki
Le #26456065
Hic a écrit :
René a exprimé avec précision :
Le samedi 16 décembre 2017 05:14:02 UTC-5, Hic a écrit :
Très étrange cette affirmation.

C'est aussi une bonne raison à  ce que notre cerveau ne voit que des verticales ,
la fovea ballayant à 3°, ce qui est proche du centre de l'image,
toutes les verticales rencontrées sont perçues sans convergeance.
mdr

Et en utilisant google-translation pour traduire en français, ça donnerait quoi ??
(est-ce que la fovea ballaie une fois, et si oui, est-ce à Bruxelles ?)
--
Tous citoyens-politiciens-touristes : vous aussi faites un passage éclair dans
un ministère de la "France en marche-arrière".
Publicité
Poster une réponse
Anonyme