VoIP: expérience outre-mer.

Le
Yanik Crépeau
--BEGIN PGP SIGNED MESSAGE--
Hash: SHA1

J'ai un ami québécois qui vivait à Montréal. Il a quitté son pays pour
s'installer avec sa famille à Cannes, dans les Alpes-Maritimes.

Avant de partir il a transféré son numéro de téléphone de la société Bell Canada
qui assurait le service local jusque là vers la société canadienne Primus qui
offre le service ("Parlez Haute Vitesse" http://www.primus.ca/home_fr.html) aux
abonnés Internet haute-vitesse. Lorsque le boîtier assurant la connexion entre
une appareil téléponique ordinaire et sa connexion Internet est arrivée à son
ancienne adresse, il l'a placé dans sa valise et a quitté Montréal pour la côte
méditéranéenne.

Sur place, il s'est abonné au service de France Télécom (ligne téléphonique
ordinaire, Ma Ligne TV, Internet haute-vitesse via ADSL). Après avoir bien sué
pour connecter correctement tous les boîtiers (le mdoem-ADSL qui est aussi un
routeur, le boîtier fourni par Primus pour le VoIP, un routeur WiFi de Linksys
et enfin le décodeur pour Ma Ligne TV), tout s'est mis à fonctionner correctement.

Avoir une ligne téléphonique de Montréal alors qu'on est dans son appartement à
Cannes à 6000 km de là est une expérience particulière. L'utilisation de
l'appareil téléphonique est tout à fait transparent, il suffit de décrocher et
de composer comme si on était à Montréal. Quand les gens composent le numéro de
téléphone qu'il avait avant de quitter le Québec, l'appareil sonne à Cannes.

Lorsqu'il appelle un numéro ayant le "présentation du numéro", c'est son numéro
de Montréal qui s'affiche chez son interlocuteur. Quand quelqu'un compose le
numéro de Montréal, rien ne lui permet de deviner qu'en réalité l'appareil est à
6000 kilomètres de là où on s'attendrait à le voir.

La qualité des communications est exceptionelle. Lorsque j'étais chez lui j'ai
appellé mes parents et mon père m'a fait remarquer que la qualité de
communication était "comme si tu m'appellais de l'autre côté de pallier". Il n'y
a pas de coupure, d'interruption de service et autre joyeusetés souvent
associées aux services VoIP.

Mon ami et sa famille doivent bien utiliser cette ligne VoIP 20 fois par jours.
Pour appeller les services de l'administration canadienne, québécoise ou
montréalaise, pour appeller leur banque au Québec, pour régler des affaires et
bien entendu parler aux parents et aux amis.

À Montréal, les coûts d'un appel téléphonique local (à moins de 50 km) est
totalement gratuit, peu importe la durée de la communication. Quand mon ami
utilise le service VoIP pour appeller dans la région de Montréal, cela ne lui
coûte pas un sous, sauf bien sûr l'abonnement mensuel d'une quinazaine d'Euros.
En fait, ces 15 EUR par mois représentent une somme légèrement moindre que ce
qu'il avait l'habitude de payer à Bell Canada.

En fait, c'est tellement facile et transparent qu'il faut souvent rappeller à
son fils (de 7 ans) qu'il existe une chose appellée le décalage horaire et que
même si on est au milieu de l'après-midi à Cannes, son grand frère (adolescent)
resté à Montréal doit encore être couché parce qu'il n'est que 9 heures du matin
outre-Atlantique. Même les adultes se laissent prendre parfois et il nous
arrivent à nous, parents et amis, de se faire réveiller à 3 heures du matin.

En terminant, mon ami m'a fait remarquer que le coût d'un appel vers la France
(postes fixes) était moins cher que ce qu'il devait payer s'il utilisait la
ligne locale (de Cannes payée à FT) pour les appels faits en dehors des Alpes
Maritimes. En fait, pour 10 CAD (ou 6 EUR) il peut ajouter à son abonnement
mensuel une banque de 400 minutes vers n'importe quel poste fixe présents dans
une trentaine de pays (Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Chili, Chine,
Danemark, Espagne, Finlande, France, Corée (sud), Grèce, Hong Kong, Irlande,
Israël, Italie, Japon, Malaisie, Norvège, Nouvelle- Zélande, Pays-Bas, Pologne,
Porto Rico, Portugal, Royaume-Uni, Singapour, Suède, Suisse, Taiwan et
République Tchèque) mais selon lui même sans ce forfait, les appels vers la
France coûtent moins cher que le tarif régulier de FT.

--BEGIN PGP SIGNATURE--
Version: GnuPG v1.2.5 (MingW32)
Comment: Using GnuPG with Thunderbird - http://enigmail.mozdev.org

iD8DBQFBviCG0OgIseWq58IRAsOMAJ99iGk4dvvT0DAJ8Bh5GAFGfrlNKACeNr0N
lU41U5V9FFEsKvwmcw0XJ58=
=7L3q
--END PGP SIGNATURE--
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Stop-radar
Le #450436
Salut,

Tu peux avoir le meme service via les USA a www.iconnecthere.com pour 12
euro par moi avec un numero de telephone pour la reception ou tu veux dans
le monde! Tu peux faire croire etre a new york ou meme a tokyo tout en etan
à cannes. Les communication Europeen sont a 0.017 centime!! Sur n'importe
quel fixe! Ils on meme des forfait qui baisse les prix! enfin a toi de
voir...
"Yanik Crépeau" message de news:
-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

J'ai un ami québécois qui vivait à Montréal. Il a quitté son pays pour
s'installer avec sa famille à Cannes, dans les Alpes-Maritimes.

Avant de partir il a transféré son numéro de téléphone de la société Bell
Canada

qui assurait le service local jusque là vers la société canadienne Primus
qui

offre le service ("Parlez Haute Vitesse"
http://www.primus.ca/home_fr.html) aux

abonnés Internet haute-vitesse. Lorsque le boîtier assurant la connexion
entre

une appareil téléponique ordinaire et sa connexion Internet est arrivée à
son

ancienne adresse, il l'a placé dans sa valise et a quitté Montréal pour la
côte

méditéranéenne.

Sur place, il s'est abonné au service de France Télécom (ligne
téléphonique

ordinaire, Ma Ligne TV, Internet haute-vitesse via ADSL). Après avoir bien
sué

pour connecter correctement tous les boîtiers (le mdoem-ADSL qui est aussi
un

routeur, le boîtier fourni par Primus pour le VoIP, un routeur WiFi de
Linksys

et enfin le décodeur pour Ma Ligne TV), tout s'est mis à fonctionner
correctement.


Avoir une ligne téléphonique de Montréal alors qu'on est dans son
appartement à

Cannes à 6000 km de là est une expérience particulière. L'utilisation de
l'appareil téléphonique est tout à fait transparent, il suffit de
décrocher et

de composer comme si on était à Montréal. Quand les gens composent le
numéro de

téléphone qu'il avait avant de quitter le Québec, l'appareil sonne à
Cannes.


Lorsqu'il appelle un numéro ayant le "présentation du numéro", c'est son
numéro

de Montréal qui s'affiche chez son interlocuteur. Quand quelqu'un compose
le

numéro de Montréal, rien ne lui permet de deviner qu'en réalité l'appareil
est à

6000 kilomètres de là où on s'attendrait à le voir.

La qualité des communications est exceptionelle. Lorsque j'étais chez lui
j'ai

appellé mes parents et mon père m'a fait remarquer que la qualité de
communication était "comme si tu m'appellais de l'autre côté de pallier".
Il n'y

a pas de coupure, d'interruption de service et autre joyeusetés souvent
associées aux services VoIP.

Mon ami et sa famille doivent bien utiliser cette ligne VoIP 20 fois par
jours.

Pour appeller les services de l'administration canadienne, québécoise ou
montréalaise, pour appeller leur banque au Québec, pour régler des
affaires et

bien entendu parler aux parents et aux amis.

À Montréal, les coûts d'un appel téléphonique local (à moins de 50 km) est
totalement gratuit, peu importe la durée de la communication. Quand mon
ami

utilise le service VoIP pour appeller dans la région de Montréal, cela ne
lui

coûte pas un sous, sauf bien sûr l'abonnement mensuel d'une quinazaine
d'Euros.

En fait, ces 15 EUR par mois représentent une somme légèrement moindre que
ce

qu'il avait l'habitude de payer à Bell Canada.

En fait, c'est tellement facile et transparent qu'il faut souvent
rappeller à

son fils (de 7 ans) qu'il existe une chose appellée le décalage horaire et
que

même si on est au milieu de l'après-midi à Cannes, son grand frère
(adolescent)

resté à Montréal doit encore être couché parce qu'il n'est que 9 heures du
matin

outre-Atlantique. Même les adultes se laissent prendre parfois et il nous
arrivent à nous, parents et amis, de se faire réveiller à 3 heures du
matin.


En terminant, mon ami m'a fait remarquer que le coût d'un appel vers la
France

(postes fixes) était moins cher que ce qu'il devait payer s'il utilisait
la

ligne locale (de Cannes payée à FT) pour les appels faits en dehors des
Alpes

Maritimes. En fait, pour 10 CAD (ou 6 EUR) il peut ajouter à son
abonnement

mensuel une banque de 400 minutes vers n'importe quel poste fixe présents
dans

une trentaine de pays (Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Chili,
Chine,

Danemark, Espagne, Finlande, France, Corée (sud), Grèce, Hong Kong,
Irlande,

Israël, Italie, Japon, Malaisie, Norvège, Nouvelle- Zélande, Pays-Bas,
Pologne,

Porto Rico, Portugal, Royaume-Uni, Singapour, Suède, Suisse, Taiwan et
République Tchèque) mais selon lui même sans ce forfait, les appels vers
la

France coûtent moins cher que le tarif régulier de FT.

-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.2.5 (MingW32)
Comment: Using GnuPG with Thunderbird - http://enigmail.mozdev.org

iD8DBQFBviCG0OgIseWq58IRAsOMAJ99iGk4dvvT0DAJ8Bh5GAFGfrlNKACeNr0N
lU41U5V9FFEsKvwmcw0XJ58 > =7L3q
-----END PGP SIGNATURE-----


Stegozor
Le #450249

Salut,


S'il le faut vraiment... salut.


Vous avez envoyé un nombre "respectable" de pubs sur divers groupes dont
celui-ci il y a peu, et vous participez à un fil. Vous êtes peut-être
nouveau : je vous invite à vous abonner au groupe news:fr.bienvenue , à
visiter http://tatie.francette.free.fr/ et surtout à *ne plus poster de
publicités* ! Inutile de dire qu'envoyer des messages publicitaires sur
plusieurs groupes, de surcroît plus d'une fois, forcément en ignorant
les chartes de chacun de ses groupes relève d'un mépris évident pour les
lecteurs. Cette pratique ignore les usages les plus élémentaires d'USENET.

En osant espérer que les liens vous seront utiles et que vous ne
recommencerez pas.

--
Forfaits illimités RTC/RNIS (64k, 128k) en France :
http://www.netbysky.fr , http://www.creaweb.fr , http://www.tiscali.fr ,
http://www.erevia.com (le moins cher, compatible V92)

Poster une réponse
Anonyme